Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



26 événements affichés, le premier en 1725 - le dernier en 1799


Charles-Frédéric de Holstein-Gottorp

Mariage de Charles-Frédéric de Holstein-Gottorp avec Anna Petrovna de Russie

Charles-Frédéric de Holstein-Gottorp épouse le 21 mai 1725 puis le 1er juin 1725 Anna Petrovna de Russie (1708-1728), fille de Pierre le Grand et de Catherine Ire de Russie. Leur enfant est :



Naissance de Catherine II de Russie

Sophie-Frédérique-Augusta d'Anhalt-Zerbst ou Catherine II de Russie, surnommée Figchen puis la Grande Catherine, naît à Stettin en Poméranie le 2 mai 1729 (21 avril dans le calendrier julien), fille de Christian-Auguste d'Anhalt-Zerbst et de Jeanne-Élisabeth de Holstein-Gottorp.

Babette Cardel, une huguenote française, dirige son éducation protestante, austère, rigide et entourée de peu d'affection.

Elle lui enseigne avec la langue française ainsi que les manières et grâces de la société dont elle est issue.

Elle lui donne en même temps le goût de la littérature française de son époque.

Catherine II de Russie, très vite, abandonne les poupées pour se tourner vers des activités plus masculines, c'est-à-dire spirituelles, ainsi que les lectures et les études.

Ses parents déplorent qu'elle ne soit pas un garçon et c'est peut-être de là que découle sa volonté d'égaler les hommes.

Introduite par sa mère dans les plus hautes cours d'Allemagne, Catherine II de Russie se fait remarquer par son charisme.



Mariage de Pierre III de Russie avec Catherine II de Russie

Sophie d'Anhalt-Zerbst prend le nom de Catherine en se convertissant à la foi orthodoxe.

Pierre III de Russie épouse à Saint-Pétersbourg le 21 août 1745 Catherine II de Russie. Leur enfant est :

La somptueuse cérémonie est suivie de 10 jours de fête.

Catherine n'aura pas un mariage heureux d'autant qu'elle prend le parti de l'opposition et lit Machiavel, Tacite, Voltaire et Montesquieu.

Questionnée le lendemain sur sa nuit de noces, Catherine II de Russie ne trouve rien à dire.

Diverses hypothèses présentent Pierre III de Russie comme sexuellement immature, innocent, ou encore impuissant, à l'inverse de Catherine autour de laquelle flotte des rumeurs sur sa sensualité précoce.



Jean-Claude-Louis de Quélen Capitaine d'une compagnie

Naissance de Paul Ier de Russie

Pavel I Petrovitch ou Paul Ier de Russie naît à Saint-Pétersbourg le 1er octobre 1754, fils de de Catherine II de Russie.

Il est plus que probable que cet enfant ne soit pas le fils de Pierre III de Russie.

Son père est plutôt Saltykov un des amants qui aurait pu être donné à Catherine II de Russie par Élisabeth Ire de Russie, la tsarine elle-même, soucieuse de voir naître un héritier.

Paul Ier de Russie appartient à la première branche de la Maison d'Oldenbourg-Romanov (Holstein-Gottorp-Romanov) issue de la première branche de la Maison de Holstein-Gottorp, elle-même issue de la première branche de la Maison d'Oldenbourg.

Il est élevé par Nikita Panine.


Pierre III de Russie - par Lucas Conrad Pfandzelt

Mort d'Élisabeth Ire de Russie

Pierre III de Russie Empereur de Russie

Catherine II de Russie assigné à résidence

Élisabeth Ire de Russie meurt à Saint-Pétersbourg le 5 janvier 1762 ou le 25 décembre 1761 du calendrier julien.

Pierre III de Russie devient Empereur de Russie le 5 janvier 1762.

Il est le premier souverain russe de la branche de Holstein-Gottorp, branche qui reprend le nom de Romanov.

Les armées russes assiègent Berlin.

Frédéric II de Prusse, complètement vaincu, songe au suicide et la Prusse s'attend à être partagée entre les vainqueurs.

Mais Pierre III de Russie est un admirateur inconditionnel de Frédéric II de Prusse.

Il change immédiatement de politique étrangère et d'alliance, en stoppant la participation russe à la Guerre de Sept-Ans.

Tous les territoires conquis sont évacués et rendus sans contrepartie à Frédéric II de Prusse, au grand dam de l'armée russe.

Un traité de paix est signé le 5 mai 1762.

Pierre III de Russie promet de se joindre à Frédéric II de Prusse dans sa guerre contre l'Autriche.

Un traité d'alliance est signé le 16 juin 1762.

Pierre III de Russie s'apprête à déclarer la guerre au Danemark afin de s'emparer du Schleswig et de l'annexer à son duché du Holstein.

Pierre III de Russie assigne Catherine II de Russie à Peterhof et part rejoindre ses troupes à Kronstadt.

En quelques mois, Pierre III de Russie réussit à se faire détester de tous ceux qui pourraient lui être favorables à la cour de Russie.

Un premier oukase oblige l'armée à se vêtir d'uniformes prussiens.

Un second oblige les popes à se couper la barbe et à s'habiller comme des pasteurs protestants.

Les icônes sont enlevées des églises et les biens du clergé orthodoxe sont confisqués.

Un dernier oukase contente une partie de la noblesse car il met fin au service militaire perpétuel de cette classe en vigueur depuis Pierre Ier de Russie. Désormais, les nobles ne sont plus obligés de servir l'État, sauf en temps de guerre. Les tsars suivants n'oseront pas abroger ce dernier oukase.


Catherine II de Russie

Catherine II de Russie Impératrice de toutes les Russies

Abdication de Pierre III de Russie

Mort de Pierre III de Russie

Catherine II de Russie a peur pour sa vie. Elle possède l'affection du peuple russe et décide de prendre le pouvoir par la force et de renverser son époux, avec l'aide de Nikita Panine, Grigori Orlov et Alexeï Orlov.

Ceux-ci soudoient une centaine de soldats des régiments Préobrajenski et Ismaïlovski, qui servent d'escorte à Catherine II de Russie dans sa marche sur Saint-Pétersbourg.

Après quelques hésitations, les autres régiments se joignent à eux.

À son arrivée dans la capitale, Catherine II de Russie est accueillie triomphalement et reconnue par le clergé et le Sénat.

Catherine II de Russie devient Impératrice et autocrate de toutes les Russies le 28 juin 1762.

Lâché par l'armée et la flotte de Kronstadt, Pierre III de Russie est arrêté et assigné à résidence à Ropcha où on l'oblige à signer son acte d'abdication.

Pierre III de Russie meurt le 17 juillet 1762 assassiné, probablement étranglé, dans des circonstances troubles par Alexeï Orlov, amant de Catherine II de Russie.

Cela fera dire à Anne-Louise Germaine Necker que la Russie est un despotisme tempéré par la strangulation.

Cette fin mystérieuse donne naissance à de nombreuses légendes.

Le cosaque Pougatchev, meneur de la dernière grande insurrection paysanne en Russie, de 1773 à 1774, prétendra être Pierre III de Russie en guerre contre Catherine II de Russie, l'usurpatrice allemande.

Il en fut de même de Selivanov, grand maître de la secte des castrats.



Proposition de libération faite à Antoine-Ulrich de Brünswick-Wolfenbüttel

En 1762, Catherine II de Russie propose à Antoine-Ulrich de Brunswick-Bevern une libération sous condition : retourner en Allemagne sans ses enfants qui, héritiers potentiels du trône des tsars, menacent le pouvoir de Catherine.

Le prince refuse.



Liaison de Stanislas II Augustus Poniatowski avec Catherine II de Russie

Stanislas II Augustus Poniatowski doit sa carrière à l'influence de ses oncles, les puissants Czartoryski, qui l'envoient à Saint-Pétersbourg dans la suite de l'ambassadeur de Grande-Bretagne, Hanbury Williams.

Stanislas II Augustus Poniatowski obtient une accréditation comme ambassadeur de Saxe.

Cela lui permet de rencontrer Catherine II de Russie qui s'entiche de ce beau jeune homme.

Stanislas II Augustus Poniatowski a une liaison avec Catherine II de Russie.


Stanislas II Augustus Poniatowski

Stanislas II Augustus Poniatowski Roi de Pologne

Stanislas II Augustus Poniatowski Grand-duc de Lituanie

En 1764, avec l'appui de Catherine II de Russie, Stanislas II Augustus Poniatowski est élu roi indépendant de la République des Deux Nations alors que ses oncles auraient préféré Adam Casimir Czartoryski, un autre neveu.

Stanislas II Augustus Poniatowski devient, par la grâce de Dieu et la volonté du peuple :



Mort d'Ivan VI de Russie

Ivan VI de Russie est enfermé dans la forteresse de Chlisselbourg, sous le nom de Prisonnier numéro 1.

En 1764, une tentative de coup d'État est dirigée contre l'impératrice Catherine II de Russie, alors régnante, afin de restaurer sur le trône Ivan VI de Russie, l'homme au masque de fer.

Ivan VI de Russie meurt à Chlisselbourg le 16 juillet 1764 assassiné par un de ses geôliers.

Les restes d'Ivan VI de Russie sont identifiés en 2010 par des archéologues russes dans un cercueil vieux de 200 ans devant l'église de l'Assomption de Kholmogory.

La dépouille porte notamment la trace d'un couteau à 6 lames et d'un stylet (le jeune empereur fut attaqué au stylet à l'âge de 6 mois).



Paul Ier de Russie en âge de se marier

En 1772, Paul Ier de Russie atteint ses 18 ans et Catherine II de Russie, sa mère, se met en quête d'une épouse convenable pour son fils.

Elle se tourna vers Frédéric II de Prusse qui pense aux 3 filles non mariées de Louis IX de Hesse-Darmstadt :

Après de nombreuses recherches, Catherine II de Russie fixe son choix :



Cession de la collection Pierre Crozat

La collection Pierre Crozat est vendue en 1772 par Denis Diderot (1713-1784) à Catherine II de Russie et finit par devenir une partie de la collection de la Galerie impériale de l'Hermitage à Saint-Pétersbourg.



Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt en Russie

Catherine II de Russie, incapable de prendre une décision, invite en Russie :

En hâte, les 3 princesses perfectionnent leur français, travaillent la danse, apprennent à faire de profondes révérences et complètent leur garde-robe.

La première étape est Berlin où les princesses embarquent sur une flottille de 4 navires dépêchée par Catherine II de Russie.

La frégate sur laquelle elles embarquent est placée sous le commandement d'Andreï Kirillovitch Razoumovski, meilleur ami de Paul Ier de Russie.

Le jeune commandant est immédiatement captivé par le charme des 3 princesses, son attirance va plus particulièrement vers Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt qui, de son côté, n'est pas insensible au charme du jeune homme.

Deux jours après leur arrivée en Russie, le 15 juin 1773, la princesse et ses deux sœurs sont réunies à Gatchina.

Paul Ier de Russie choisit pour épouse Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt.

Le 25 juin 1773, Caroline-Henriette de Deux-Ponts-Birkenfeld et ses trois filles sont décorées de l'Ordre de Sainte-Catherine.

Sophie-Dorothée de Wurtemberg est alors promise à Louis de Hesse-Darmstadt, frère aîné de Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt.



Mort de Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt

Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt tombe enceinte et Catherine II de Russie ne s'inquiète pas de la paternité de l'enfant.

Paul Ier de Russie ou Andreï Kirillovitch Razoumovski, Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt porte l'héritier du trône impérial de Russie et pour Catherine II de Russie c'est la seule chose qui compte.

À Saint-Pétersbourg, les premières douleurs apparaissent le 10 avril 1776 à 4 heures du matin.

Le nourrisson est trop gros.

Après un travail long et douloureux, Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt est dans l'incapacité de mettre au monde son enfant.

Les médecins de la Cour ne pratiquent pas de césarienne.

Le 15 avril 1776, Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt donne naissance à une petite fille mort-née.

Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt meurt le 15 avril 1776.

Elle est inhumée en l'église de l'Annonciation du monastère Saint-Alexandre-Nevski de Saint-Pétersbourg.

La révélation des infidélités de la grande-duchesse Natalia Alekséïevna

Le tsarévitch Pavel Ier de Russie est incapable de se remettre du décès de son épouse.

Puis la correspondance amoureuse de Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt avec Andreï Kirillovitch Razoumovski fournit des preuves irréfutables sur le comportement adultère de la grande-duchesse.

Le deuil à la Cour n'est pas proclamé.

Presque aussitôt après, Catherine II de Russie se met en quête d'une nouvelle épouse pour son fils.

L'infidélité de sa première épouse contribue largement à influencer le caractère de Paul Ier de Russie.


Sophie-Dorothée de Wurtemberg par Alexandre Roslin (1777) - 18 ans

Mariage de Paul Ier de Russie avec Sophie-Dorothée de Wurtemberg

Frédéric II de Prusse propose Sophie-Dorothée de Wurtemberg, sa nièce, en mariage.

Louis de Hesse-Darmstadt reçoit une compensation financière pour la rupture des fiançailles.

Catherine II de Russie se réjouit de cette union, car Sophie-Dorothée de Wurtemberg et elle-même ont reçu le même genre d'éducation et sont natives toutes deux de Stettin.

Frédéric II de Prusse arrange donc le mariage et invite Paul Ier de Russie et Sophie-Dorothée de Wurtemberg à Berlin.

Les deux jeunes gens s'éprennent l'un de l'autre.

Sophie-Dorothée de Wurtemberg se rend à Saint-Pétersbourg, en septembre 1776 et se convertit à la foi orthodoxe russe en prenant le nom de Marie Féodorovna.

Paul Ier de Russie épouse à la chapelle du palais d'Hiver de Saint-Pétersbourg le 6 ou le 26 septembre 1776 Sophie-Dorothée de Wurtemberg.

Leurs enfants sont :

Paul Ier de Russie est d'un caractère difficile, mais Sophie-Dorothée de Wurtemberg se montre satisfaite de son sort : Mon cher mari est un ange parfait et je l'aime à la folie écrit-elle à un ami.

Ces sentiments ne changeront jamais.

Contrairement aux autres membres de la famille impériale, Sophie-Dorothée de Wurtemberg est une personne frugale, vertu rare pour une princesse de cette époque.

Sa parcimonie est telle qu'elle n'hésite pas à se vêtir des vêtements de Wilhelmine-Louise de Hesse-Darmstadt, la première épouse Paul Ier de Russie ; elle chausse même les pantoufles de la défunte.


Palais de Pavlovsk

Naissance d'Alexandre Ier de Russie

Alexandre Ier de Russie naît à Saint-Pétersbourg le 23 décembre 1777, fils de Paul Ier de Russie et de Sophie-Dorothée de Wurtemberg.

Catherine II de Russie retire Alexandre Ier de Russie à ses parents afin de l'éduquer selon sa convenance et sans l'ingérence des parents.

Catherine II de Russie donne le palais de Pavlovsk Paul Ier de Russie et à Sophie-Dorothée de Wurtemberg en hommage à la naissance de son premier petit-fils.

Privée de l'éducation de son fils, Sophie-Dorothée de Wurtemberg consacre son temps à la décoration de ce Palais.



Naissance de Constantin Pavlovitch de Russie

Constantin Pavlovitch de Russie naît en avril 1779, fils de Paul Ier de Russie et de Sophie-Dorothée de Wurtemberg.

Catherine II de Russie retire Constantin Pavlovitch de Russie à ses parents afin de l'éduquer selon sa convenance et sans l'ingérence des parents.

Paul Ier de Russie et Sophie-Dorothée de Wurtemberg ne sont autorisés à rendre visite à leurs enfants qu'une fois par semaine.



Rencontres de Joseph II d'Autriche avec Frédéric II de Prusse et Catherine II de Russie

Par deux fois, Joseph II d'Autriche rencontre Frédéric II de Prusse et Catherine II de Russie en 1780.



Libération des enfants d'Antoine-Ulrich de Brünswick-Wolfenbüttel et d'Anna Leopoldovna

Catherine, Élisabeth, Pierre et Alexis, les enfants d'Antoine-Ulrich de Brünswick-Wolfenbüttel et d'Anna Leopoldovna, sont libérés en 1780.

Inaptes à une vie en société qu'ils n'ont jamais connue, ils sont recueillis par Julienne-Marie de Brunswick-Bevern, leur tante paternelle, la reine douairière de Danemark, au frais de Catherine II de Russie qui les fait placer en résidence surveillée dans un domaine du Jutland.


Palais de Gatchina

Naissance d'Alexandra Pavlovna de Russie

Alexandra Pavlovna de Russie naît en 1783, fille de Paul Ier de Russie et de Sophie-Dorothée de Wurtemberg.

Pour célébrer la naissance de sa petite-fille, Catherine II de Russie fait alors don au jeune ménage du palais de Gatchina.

Les plus jeunes enfants sont confiés à leurs parents. Dès lors, la Maison impériale abrite une grande famille.

Pendant les dernières années du règne de Catherine II, le couple est contraint de vivre dans l'isolement au palais de Gatchina, avec des revenus restreints.



Prise d'Izmaïl

En 1790, Armand-Emmanuel-Sophie-Septimanie de Vignerot rejoint l'armée russe en compagnie du prince de Ligne et du comte de Langeron.

Ils atteignent à temps le quartier général de l'armée russe basé à Bender en Bessarabie.

Alexandre Vassiliévitch Souvorov prend d'assaut Izmaïl.

Armand-Emmanuel-Sophie-Septimanie de Vignerot, le prince de Ligne et le comte de Langeron participent à cette bataille.

Izmaïl compte alors une population de 35 000 turcs, tatars, moldaves, grecs et lipovènes.

Les turcs et tatars sont soit massacrés, soit chassés de la ville, qui possédait 17 mosquées, réduites en cendres.

Ils se réfugient à Isaccea, un gros bourg dobrogéen sur la rive sud du Danube, près duquel ils construisent plus tard une forteresse qui domine le Danube.

Armand-Emmanuel-Sophie-Septimanie de Vignerot est décoré par Catherine II de Russie de l'ordre de Saint-Georges, avec épée d'or.


Coalition de 1792 devenue Grande coalition de 1793

Grande coalition

Décret de levée en masse de 300.000 hommes

Fin 1792, la situation militaire de la France est excellente.

Les frontières naturelles sont conquises sur le Rhin, en Savoie à Nice et en Belgique.

Mais certaines actions et imprudences de la Convention provoquent les souverains jusqu'alors restés neutres.

Ainsi l'Escaut est ré ouverte au commerce alors qu'Anvers est frappé d'interdit commercial par les Anglais et les Hollandais.

Une nouvelle coalition devient inévitable.

C'est la grande coalition de 1793 dont le principal instigateur est William Pitt, le Premier Ministre anglais.

Le 8 février 1793, l'Angleterre laisse à la Convention la responsabilité de la déclaration de guerre.

William Pitt et l'Angleterre parviennent sans trop de peine à insuffler une ardeur nouvelle aux belligérants de 1792 : Prussiens, Autrichiens et Princes allemands.

La diplomatie anglaise décide rapidement la Hollande, le Portugal, Naples et Rome à se joindre à la coalition.

Les efforts de l'Angleterre restent stériles, par contre, avec la Suède, le Danemark, Gène, Venise, la Suisse et la Turquie qui souhaitaient rester neutres.

Les Anglais ont du mal à convaincre l'Espagne mais y réussissent cependant grâce à Manuel Godoy,.

La Russie ne rejoindra la coalition que lorsque l'Angleterre acceptera le partage de la Pologne proposé par la tzarine Catherine II de Russie.

Les coalisés disposent de 11 armées disposées autours de la France :

soit un total de 375 000 hommes.

Les 8 armées de la République ne disposent dans les premières semaines de 1793 que de 190.000 hommes.

La levée en masse de 300.000 hommes, recrutés parmi les célibataires et veuf de 20 à 40 ans est décrétée le 23 février 1793.

Ce décret permet d'atteindre les chiffres :

La disproportion est encore plus dramatique pour la marine.

La marine Anglaise dispose de 158 vaisseaux de lignes, 125 frégates et 108 corvettes auxquels peuvent s'ajouter les 100 vaisseaux Hollandais.

La marine Française est privée de la quasi-totalité de ses officiers qui ont rejoint l'immigration. Elle ne dispose que de 66 vaisseaux de lignes et de 96 frégates et corvettes.



Mariage d'Alexandre Ier de Russie avec Louise Augusta de Bade

Catherine II de Russie choisit l'épouse d'Alexandre Ier de Russie, son petit-fils.

Alexandre Ier de Russie épouse en 1793 Louise Augusta de Bade. Elle prend les prénoms d'Élisabeth Alexeïevna pour la religion orthodoxe.

Dès lors, les sœurs de Louise Augusta de Bade (sauf Catherine Amélie Christiane Louise de Bade qui mourra célibataire) contracteront des unions brillantes en Europe et notamment au sein de l'Empire germanique.

En effet, les princes confrontés à la Révolution puis à l'Empire français, à la suprématie de l'Autriche et aux ambitions Prussiennes ont besoin d'une protection puissante.


Paul Ier de Russie par Vladimir Borovikovski

Mort de Catherine II de Russie

Paul Ier de Russie Empereur de Russie

Catherine II de Russie meurt à Saint-Pétersbourg le 17 novembre 1796.

Paul Ier de Russie devient Empereur de Russie.

Après 20 années passées dans l'ombre, Sophie-Dorothée de Wurtemberg devient impératrice consort de Russie.

Elle peut alors jouer un rôle de premier plan.

Sophie-Dorothée de Wurtemberg s'intéresse à la politique, d'abord timidement, puis de façon de plus en plus résolue.

Son influence sur son époux est grande et, d'une manière générale, elle se révéle positive.


La Femme hydropique - par Gérard Dou - 1663

Dons de La Femme hydropique

Charles-Emmanuel IV de Savoie fait parvenir à Bertrand de Clauzel un des meilleurs tableaux de sa galerie : La Femme hydropique, de Gérard Dow, dont Catherine II de Russie et Paul Ier de Russie ont successivement offert un million.

Dans une lettre du 11 nivôse an VII soit le 31 décembre 1798, Bertrand de Clauzel fait hommage de ce tableau au Directoire exécutif, qui s'empresse d'en enrichir le musée du Louvre.

Las de se voir contrarié dans ses opérations par le gouvernement, Barthélémy-Catherine Joube donne sa démission et revient à Paris.



Naissance de Sophie Feodorovna Rostopchine

Sofia Fiodorovna Rostoptchina ou Sophie Feodorovna Rostopchine dite la Comtesse de Ségur naît à Saint-Pétersbourg le 1er août 1799, fille de Fiodor ou Fédor Vassili Rostopchine (1763-1826) et de Catherine Protassova.

Elle est issue d'une grande famille de l'aristocratie russe dont la généalogie remonte aux khans mongols de la Horde d'or et à la famille de Genghis Khan.

Fédor Vassili Rostopchine a été Lieutenant-général d'infanterie et Ministre des Affaires étrangères du tsar Paul Ier de Russie.

Catherine Protassova est ancienne demoiselle d'honneur de Catherine II de Russie

Paul Ier de Russie est le parrain de Sophie.

Elle passe son enfance dans le domaine de Voronovo près de Moscou, propriété de 45 000 ha où travaillent 4 000 serfs, où Fédor Vassili Rostopchine fait venir des agronomes écossais.

Elle reçoit l'éducation des enfants de l'aristocratie russe, qui privilégie l'apprentissage des langues étrangères, du français en premier lieu.

C'est aussi une petite fille turbulente, souvent punie par ses parents.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !