Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en 285 - le dernier en 296



Révolte des Bagaudes

Maximien Hercule doit se rend en Gaule.

En 285 et 286, basé à Mayence, il réprime les révoltes des Bagaudes, ces paysans accablés d'impôts, ruinés, ces masses hétéroclites de pauvres gens dont le brigandage était la seule ressource dans un pays dévasté.

À peine Maximien Hercule avait-il écrasé une de leurs bandes sur la Loire, qu'une autre réapparaissait dans la vallée de la Seine.

Le général, Carausius, issu de la peuplade belge des Ménapiens, né à Cassel (Castellum Menaporium) est chargé de mâter les rebelles dans les pays situés entre les vallées de la Meuse et de la Somme.

Carausius, constitue des détachements autonomes capables d'intervenir partout où le besoin s'en ferait sentir, sans laisser aux Bagaudes le temps de reconstituer leurs effectifs.

Les Bagaudes de son secteur sont promptement liquidés.

Bagaudes vient du mot celtique : Bagad : troupe de combattants, paysans devenus bandits de grand chemin suite au climat économique et social désastreux (lourdeur du fisc , paysans traités de plus en plus en esclaves)



Carausius commandement du Nord-Ouest de la Gaule

Au terme de la campagne contre les Bagaudes, Carausius obtient de Maximien Hercule le commandement de toutes les forces terrestres et navales du Nord-ouest de la Gaule :

Carausius trouve tactiquement et pécuniairement plus avantageux de les laisser passer au large de Boulogne pour ne les attaquer qu'au retour, quand ils regagnent leurs repaires dans leurs barques pleines du fruit de leurs rapines.

Maximien Hercule, veut mettre le holà à ces agissements désastreux pour la réputation de la légion romaine. Carausius est condamné à mort.



Carausius Empereur romain des Gaules

En 286, Carausius utilise son or à soudoyer les soldats des légions de Grande-Bretagne et se fait proclamer empereur. Carausius s'allie aux Bagaudes qui avaient survécu à la rage de Maximien Hercule et aux Francs.



Maximien Hercule Empereur

La cohabitation entre Dioclétien et Maximien Hercule se passe bien.

Dioclétien élève Maximien Hercule à l'Augustat pour ôter tout espoir à Carausius. Il reçoit l'imperium, la puissance tribunitienne, et le Grand Pontificat. Mais Dioclétien garde la prééminence dans la dyarchie.



Soumission des Francs

En 287, Maximien Hercule lutte contre les Germains et obtient la soumission du roi Franc Saliens Gennobaud.

En 288, Gennobaud est admis avec son peuple au sein de l'Empire. Il signe un foedus, un traité d‘alliance fédérant officiellement les Francs dans une région précise.

Privé de ses soutiens barbares, Carausius se retranche en Grande-Bretagne où il a le soutien de la population qu'il protége.



Campagne contre Carausius

Lors d'une entrevue entre Dioclétien et Maximien Hercule à Mayence en 288, la décision est prise de soumettre Carausius.

Au printemps 289, Maximien Hercule tente, d'anéantir Carausius et échoue.



Implantation de Carausius sur les côtes de l'Escaut à la Seine

Carausius Empereur de la mer

En 290, Maximien Hercule tente à nouveau d'anéantir Carausius sans succès.

Maximien Hercule construisit une flotte qui est détruite par une tempête.

Carausius en profite pour s'installer solidement sur les côtes de la Frise et de la Gaule, de l'Escaut à la Seine.

Vers 290, Dioclétien et Maximien Hercule consentent à considérer Carausius comme Empereur romain en Grande-Bretagne et dans le Nord de la Gaule.

Seule concession exigée, Carausius doit se contenter du titre d'Empereur de la mer.

Carausius ne cherche pas à étendre sa domination sur le reste de l'Empire.

Carausius gouverne ainsi de 290 à 293 des territoires comprenant la Britannia (l'Angleterre actuelle) et le Nord de la Gaule (de l'embouchure du Rhin à celui de la Loire).

La Gaule est désormais coupée en deux, séparée par une "ligne de démarcation" hermétique établie par Maximien Hercule.



Instauration de la tétrarchie

Dioclétien et Maximien Hercule Augustes

Constance Ier Chlore et Galère Césars

Nouvelles capitales de l'empire

Mariage de Constance Ier Chlore avec

Mariage de Galère avec Galeria Valéria

La direction de l'Empire à deux têtes s'avère insuffisante :

Dioclétien souhaite résoudre le problème récurrent de l'instabilité de l'institution impériale romaine.

Chaque fois qu'un empereur romain meurt (le plus souvent de mort violente), plusieurs prétendants postulent et c'est celui qui dispose de l'armée la plus puissante, qui, au terme de guerres civiles ruineuses et sanglantes, s'impose après avoir éliminé tous ses rivaux.

Le 1er mars 293, encouragé par le succès de sa collaboration avec Maximien Hercule, Dioclétien instaure la "tétrarchie".

Tétrarchie, mot d'origine grecque, désigne une forme originale de gouvernement à 4 qui a été pratiquée dans quelques cités grecques.

Quatre empereurs se voient attribuer le gouvernement d'une région de l'Empire. Si un danger, quel qu'il fût, survient, chacun d'entre d'eux, étant "sur place", peut intervenir en personne, rapidement et efficacement.

Dioclétien et Maximien Hercule sont tout deux Auguste mais Dioclétien conserve un rang prééminent.

Constance Ier Chlore et Galère, les adjoints, prennent le titre de César.

Dioclétien se réserve l'Orient, région la plus riche, mais aussi la plus exposée,

Galère est chargé de maintenir les provinces danubiennes, l'Illyrie, à l'abri des invasions.

Maximien Hercule s'occupe de l'Italie et l'Afrique.

Il délègue à Constance Ier Chlore l'Espagne, la Bretagne et la Gaule,

L'accession au trône impérial ne doit être considérée que comme l'aboutissement ultime d'une brillante carrière militaire.

Quand un Auguste atteint l'âge de la retraite, il est automatiquement remplacé par son César.

Une fois promu, le nouvel Auguste se choisissait un César qui, le moment venu, le remplacera, et ainsi de suite.

Rome n'est plus le siège du gouvernement.

La Ville éternelle est délaissée au profit de villes frontalières plus proches des légions :

Les premiers résultats se révèlent satisfaisants : mieux encadrées, les légions repoussent avec succès les assauts barbares.

Constance Ier Chlore est contraint de répudier Hélène, sa concubine.

Constance Ier Chlore épouse Théodora, fille de Maximien Hercule.

Galère épouse Galeria Valéria, fille de Dioclétien.



Campagne de Constance Ier Chlore contre Carausius

Siège de Boulogne

Mort de Carausius

Allectus Empereur romain des Gaules

Maximien Hercule est trop occupé avec les Germains et sa présence est nécessaire en Afrique.

La situation de la Gaule n'est pas tenable.

La Gaule a impérativement besoin du blé britannique tandis que la Bretagne est privée du marché gaulois ainsi que de l'aide militaire de Rome.

Constance Ier Chlore s'occupe de soumettre Carausius et construit une nouvelle flotte.

Pendant l'été 293, Constance Ier Chlore repousse au-delà du Rhin les alliés francs de l'empereur breton puis met le siège devant le port de Boulogne (Gesoriacum) qui est pris après un siège éprouvant.

Carausius est chassé de la Gaule.

Avant de s'engager dans un débarquement en Grande-Bretagne, Constance Ier Chlore fortifie le limes afin d'assurer ses arrières.

Ce grave revers porte un coup fatal à Carausius.

Fin 293, Carausius meurt lors d'une révolution de palais.

Allectus, le principal lieutenant de Carausius, sans doute son assassin, un fonctionnaire des finances soutenu par les marchands de Londres, prend aussitôt la succession.

Afin de sauver ce qui pouvait l'être, Allectus renonce à défendre ses provinces continentales. Il rapatrie en Grande-Bretagne les légions les plus combatives ainsi que sa flotte intacte.



Invasion de la Grande-Bretagne

Allectus tente péniblement d'asseoir son autorité sur des Bretons de plus en plus sceptiques quant à l'intérêt économique et militaire de l'empire sécessionniste.

Constance Ier Chlore prend son temps pour préparer son invasion en mettant au pas les Ménapiens, Morins, anciens Bagaudes et Francs alliés de feu Carausius.

Ce n'est qu'en 296 que la flotte appareille de Boulogne à destination de la Grande-Bretagne, composée de deux escadres sous le commandement, respectivement, de Constance Ier Chlore et de Asclépiodote, son préfet du prétoire. Pendant ce temps, Maximien Hercule remplace Constance Ier Chlore sur le Rhin.

L'escadre d'Allectus attend au large de l'Île de Wight.

Un épais brouillard, à couper au couteau, s'était répandu sur la Manche et la Mer du Nord.

L'escadre de Constance Ier Chlore se perd et est contrainte de rebrousser chemin.

Au contraire, Asclépiodote profite des circonstances a pour se glisser entre les navires d'Allectus puis pour débarquer sur les côtes bretonnes.

Allectus ne songe pas à attaquer les forces ennemies encore désorganisées après leur débarquement, mais les laissa se regrouper, s'organiser et renforcer leurs positions.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !