Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



23 événements affichés, le premier en 188 - le dernier en 236



Naissance de Caracalla

Naissance de Geta

De l'union de Septime Sévère et de Julia Domna, naquirent 2 fils et quelques filles dont on ne connaît pas grand-chose.

Marcus Aurelius Antoninus naît en 188 à Lyon.

L'aîné des fils reçut le nom de son grand père maternel, Bassanius, mais il est plus connu sous le sobriquet de Caracalla, du nom d'un manteau gaulois dont il lança la mode à Rome.

Son frère, Géta, naît le 27 mai 189.

Ils avaient tout deux un terrible caractère que Septime Sévère supporte avec patience, mais inquiétude pour le futur.



Caracalla nommé César

Pour contrecarrer l'ambition impériale de Clodius Albinus, Septime Sévère proclame Caesar son fils aîné Bassianus, en avril 196, sous le nom de Marcus Aurelius Antoninus dit Caracalla.



Plautanius préfet du prétoire

En 197, Plautanius beau-père de Caracalla est préfet du prétoire (comes de l'empereur).



Caracalla Auguste et Geta César

En 198, Caracalla est nommé Auguste et Geta est nommé César



Palmyre "Colonie Romaine"

La ville de Palmyre (en araméen Tadmor) était une cité caravanière située dans une oasis au bord du désert syrien sur la route de l'Arabie et du Golfe persique

À la fin du IIe siècle ou au commencement du IIIe, Septime Sévère (ou Caracalla) donne à Palmyre le statut de "Colonie Romaine".

La ville garde ses propres souverains, qui reçoivent la citoyenneté romaine et accolent le gentilice Septimius à leur nom araméen..

Sur le trône de Palmyre se succèdent, de père en fils, deux Septimius Nasor, un Septimius Vaballath, un Septimius Hairan.



Mariage de Caracalla avec Plautilla

Plautilla, fille de Plautanius, épouse Caracalla en 202.



Naissance d'Élagabal

Avitus Bassianus, Marcus Aurelius Antoninus dit Élagabal naît en 204, fils de Soemias nièce de Julia Domna la femme de Caracalla.



Complot de Plautianus

En 205, Septime Sévère réprime un complot de son préfet du prétoire Plautianus, beau-père de Caracalla.


Caracalla

Caracalla et Geta Empereur

Depuis leur naissance, les deux frères ne se supportent pas.

En 211, les soldats exigeaient que les volontés de l'empereur défunt soient respectées. Geta est couronné empereur avec son frère aîné Caracalla.



Assassinat de Geta

La famille impériale au grand complet se retrouve, un an après la mort de Septime Sévère, dans son palais romain.

C'est là, le 27 février 212, que Caracalla choisit son moment pour assassiner son frère Geta, dans les bras de leur mère Julia Domna malgré ses supplications.

Malgré son chagrin, cette femme d'État plus que mère, continuera à lui donner ses conseils, qui ne furent guère suivis.

Caracalla se rend auprès des prétoriens, auxquels il fait croire qu'il avait échappé à un meurtre, en leur promettant une augmentation de l'annone et un donativum de 2.500 deniers.

Le lendemain, il supprimer également des registres officiels toute référence au règne de Geta et fait marteler toutes les inscriptions où son nom figurait.

20.000 personnes sont mises à mort dont Papinien et Valerius Patruinus, les préfets du prétoire.



Règne de Caracalla

Caracalla ressemble à un gnome forcené, est court de taille, plutôt laid et débauché. Dans sa fièvre de régner, à 23 ans, il a hésité à assassiner son père en Bretagne,

Caracalla est plein de vices, de cruauté, il fait exécuter et confisquer, il haït toutes les supériorités et à le goût pour les soldats indisciplinés et brutaux.

Ce mégalomane maladif et complexé, prit pour modèle un prestigieux roi de l'Antiquité, Alexandre le Grand. Cette passion lui inspira le goût des soldats de grande taille et d'élite, ainsi que le désir d'avoir une politique extérieure brillante.

Caracalla obtint des résultats, notamment contre les germains, mais non sans leur verser parfois d'importants subsides.

Sa politique intérieure ne diffère guère de celle de Septime Sévère avec des aspects plus égalitaires, et certaines préoccupations religieuses.



Édit octroyant la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l'empire

En 212, Caracalla fait paraître un Édit qui octroie la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l'empire, tout en restant assujettis aux obligations et au droit de leur cité d'origine. Les seuls exclus sont :



Naissance d'Aurélien

Lucius Domitius Aurelianus dit Aurélien naît en 214, originaire des environs de Sirmium, né d'un père soldat et colon et d'une mère prêtresse du Soleil.

213-215, expédition en Asie Mineure et en Syrie, l'empereur parthe Vologese envoie des otages.

En 215, Caracalla voyage à Alexandrie où il fait assassiner une partie de la population.



Campagne des Romains contre les Parthes

En 216, il est de retour en Syrie.

À l'été 216, une expédition est menée dans le pays Parthe jusqu'en Médie.

Caracalla s'empare de l'Osrhoène à la faveur d'une querelle dynastique entre Vologèse VI et Artaban V, qu'il ajoute à la province de Mésopotamie et fait d'Edesse une colonie romaine.

En 217, Caracalla envahit l'Adiabène.


Thermes de Caracalla

Bâtisseur mégalomaniaque

La ville de Rome doit à Caracalla, grand bâtisseur mégalomaniaque, les plus grands thermes que l'on connaisse.

Les Thermes de Caracalla ont été inaugurées par cet Empereur en 216. Ces thermes pouvaient accueillir simultanément 1600 personnes.

Ils ont été restaurés à plusieurs reprises en particulier par les Empereurs Aurélien et Dioclétien et même par le Roi Wisigoth Theodoric, pourtant ce sont ces mêmes Goths qui, en 537, sont à l'origine de l'arrêt de son fonctionnement en coupant les aqueducs qui alimentaient en eau la ville de Rome.



Mort du Pape Zéphyrin

Calixte Ier Pape

Hippolyte Antipape

Zéphyrin meurt en 217. Il est fait Saint.

Zéphyrin se révèle peu apte à diriger son Église face aux grands conflits doctrinaux qui l'agitent en ce début de IIIe siècle. Aux montanistes et aux gnostiques s'ajoutent les monarchianistes et les modalistes qui se heurtent sur la Trinité et la part du divin dans le personnage du Christ. Zéphyrin manque totalement de subtilité pour lutter contre ces doctrines et son bagage théologique est semble-t-il assez faible.

Sous le règne de l'empereur Caracalla, Hippolyteest candidat à la succession de Zéphyrin mais se voit préférer Calixte, l'archidiacre de Zéphyrin, qui devient le seizième Pape en 217.

Calixte Ier reconnaît comme valide les unions entre esclaves et patricien(ne)s (hommes ou femmes libres). Hippolyte rejette totalement cette idée. Pour lui il s'agit d'un concubinage pur et simple, totalement inadmissible.

Calixte Ier accepte également le remariage des veufs ainsi que leur entrée éventuelle dans le clergé.

De plus Calixte Ier fait prévaloir l'usage d'absoudre tous les péchés.

Le conflit avec Calixte Ier est aussi un conflit de castes entre un pape de basse extraction et un Hippolyte de plus noble extraction et imbu de sa supériorité intellectuelle.Un groupe de partisans d'Hippolyte l'élit antipape en 217, premier antipape de l'Histoire.


Les catacombes de Saint Calixte

Calixte est le créateur du premier cimetière chrétien qui est construit dans le tuf sur sur la droite de la Via Appia Antica après la petite église du "Quo Vadis?" et qui porte aujourd'hui le nom de "Catacombe de Saint-Calixte".

Les catacombes de Saint Calixte se trouvent parmi les plus grandes et les plus importantes de Rome. Elles naquirent vers la moitié du second siècle et font partie d'un ensemble funéraire qui occupe une aire de 15 hectares de terrain, avec un réseau de galeries long de presque 20 kilomètres, sur différents niveaux, et qui atteignent une profondeur supérieure à 20 mètres.

On y trouve la sépulture de dizaines de martyrs, de seize pontifes et de très nombreux chrétiens.

A la surface l'on peut voir deux petites basiliques avec trois absides, appelées "Tricòre". Dans la basilique oritentale furent probablement enterrés le Pape Saint Zéphirin et le jeune martyr de l'Eucharistie, Saint Tarcisius.

Le cimetière souterrain comprend différentes zones :



Mort de Caracalla

Le 8 avril 217, à 29 ans, Caracalla est assassiné à l'instigation de son préfet des gardes Macrin, en Mésopotamie au cours d'un déplacement entre Edesse et Carrhae.



Macrin Empereur

En 217, après l'assassinat de Caracalla, les soldats surpris et désespérés, car ils aimaient leur Empereur, ignorants de l'intrigue meurtrière du préfet du prétoire, choisirent sur le champ l'assassin Macrin pour Empereur. Afin de détourner les soupçons, il fait diviniser Caracalla. Pour la première fois un chevalier parvenait à l'Empire.

Dénué d'ancêtres, Macrin veut d'abord gagner le Sénat et lui adresse plusieurs lettres dans lesquelles il critique le principe d'hérédité et offre au Sénat de collaborer avec lui, lui promettant sécurité et liberté.

Il prend pour lui même le cognomen (surnom) de Severus.

En Avril 217, il confère à son fils Diaduménien le cognomen d'Antoninus et le titre de Caesar et de Prince de la jeunesse



Politique de Macrin

L'Empereur vie à Antioche, ville riche en plaisirs qu'il ne refusait pas, et n'eut pas le temps de revenir à Rome. Macrin cherche à satisfaire tout le monde :

Mais on lui reproche de favoriser des gens de basse extraction, promus aux plus hautes charges.

Macrin mécontente l'armée qui méprisait ce civil, en se montrant strict sur la discipline et en voulant revenir sur des avantages de soldes accordés par Caracalla.



Intrigue de la famille de Julia Domna

Mais en Syrie, à Emèse, s'était réfugié le restant de la famille Sévère :

les 2 cousins de Caracalla, les derniers mâles de la dynastie.

Ces princesses d'Emèse étaient très riches grâce aux biens du temple de leur famille, et intriguèrent contre Macrin, soutenues par les soldats de la légion IIIeme Gallica, en garnison non loin de là.



Alexandre Sévère Empereur

Empereur romain en 222, Sévère Alexandre est doux, cultivé, faible de caractère et mauvais dans le domaine militaire.

Alexandre Sévère entreprend de restaurer le pouvoir impérial.

Alexandre Sévère fait annuler son adoption par Élagabal. Il se déclare fils de Caracalla et ajoute dans sa titulature le nom de Severus.

Les membres les plus voyants de l'entourage d'Élagabal sont exécutés ou bannis.


Maximin Ier le Thrace

Grande crise dynastique

Maximin Ier le Thrace Empereur

En 235, les soldats de Germanie portent à l'Empire le préfet des recrues Caius Julius Verus Maximinus, dit Maximin Ier le Thrace, un athlète courageux et rendu populaire par sa force physique.

L'Empereur Maximin Ier le Thrace est après Macrin le second Empereur d'origine équestre, parvenu aux grades supérieurs par sa vigueur physique, et aussi le premier Empereur illyrien.

Maximin Ier le Thrace ne sollicite pas l'agrément du Sénat. Fin mars 235, il reçoit quand même le Grand Pontificat. Le Sénat devient aussitôt son implacable adversaire.

Il reprend le titre d'Invictvs inauguré par Caracalla.



Maximus nommé César

En 236, il nomme Caesar son fils Maximus avec le titre de prince de la jeunesse et affirme son désir de fonder à son tour une dynastie.

Il prétend s'imposer et assurer le pérennité de sa dynastie par la gloire militaire comme le montrent les monnaies "VICTORIA AUGUSTI" et "PAX AUGUSTI".


Règne de Maximin Ier le Thrace

Sa politique intérieure rappelle les excès de Caracalla, avec plus de brutalité envers les sénateurs, les riches et les élites.

Ses besoins d'argent, destinés à satisfaire les soldats et le peuple de Rome, engendrèrent un terrorisme fiscal, extorsions, aggravation du poids des impôts, multiplication des amendes et des confiscations, ce qui suscita l'opposition d'une grande partie de la population des régions riches, telles l'Italie du Nord et l'Afrique.


Maximin Ier le Thrace et les Chrétiens

Les chefs de l'église chrétienne sont persécutés à Rome et en Orient.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !