Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



21 événements affichés, le premier en 1648 - le dernier en 1728



Mariage de Roger d'Hostun avec Catherine de Bonne

Roger d'Hostun, Marquis de la Baume (1623-1712) épouse le 17 mai 1648 Catherine de Bonne.

Leur enfant est :

Catherine de Bonne sera connue sous le nom de Madame de la Baume.



Naissance de Camille d'Hostun

Camille d'Hostun naît à Lyon le 14 février 1652, fils de Roger d'Hostun et de Catherine de Bonne.



Bataille de Seneffe

Durant la guerre de Hollande, Guillaume III d'Orange-Nassau, à la tête d'une armée austro-hispano-hollandaise, mène ses troupes à travers le sud des Pays-Bas espagnols vers le nord de la France.

L'armée française est placée sous le commandement de Louis II de Bourbon-Condé.

Pendant 5 semaines, les deux armées manœuvrent sans s'affronter.

Le 10 août 1674, Guillaume III d'Orange-Nassau se dirige vers Paris afin de forcer l'ennemi au combat.

Le 11 août 1674, Louis II de Bourbon-Condé envoie un détachement d'environ 500 cavaliers pour occuper l'avant-garde hollandaise près du village de Seneffe ou Senef, bloquant ainsi la progression de Guillaume III d'Orange-Nassau.

Avec les 45 000 hommes dont il dispose, Louis II de Bourbon-Condé tente ensuite d'encercler les 60 000 Hollandais.

Les cavaliers parviennent à distraire l'armée hollandaise mais la manœuvre d'encerclement échoue.

Henri Louis d'Aloigny, Jacques Éléonor Rouxel et Camille d'Hostun participent à cette bataille.

Le succès des différentes charges que Victor-Maurice de Broglie fait à la tête de ses troupes lui valent les éloges de Louis II de Bourbon-Condé

Victor-Maurice de Broglie se voit octroyer une compagnie de gendarmes bourguignons comme Capitaine-Lieutenant le 24 août 1674.

Après plus de 10 heures de combat, les 2 armées se retirent, laissant sur le champ de bataille :

Les 2 parties revendiquent la victoire mais, vu les pertes lourdes, il est difficile de désigner un vainqueur.

Pensant les Français affaiblis, Don Juan Domingo Zuniga y Fonseca, Comte de Monterey et gouverneur des Pays-Bas espagnols, tente de reprendre Audenarde.

Mais Louis II de Bourbon-Condé parvient à tenir ses troupes en échec.



Camille d'Hostun Brigadier

Camille d'Hostun est nommé brigadier en 1677.



Mariage de Camille d'Hostun avec Marie-Catherine de Grolée

Camille d'Hostun épouse le 28 décembre 1677 Marie-Catherine de Grolée, fille de Charles de Grolée, Comte de Viriville-La Tivolière, Comte de Chastonnay et de Beaurepaire, gouverneur de la ville et de la citadelle de Montélimar, et de Catherine de Dorgeoise.

Leurs enfants sont :



Sièges de Courtrai et Dixmude

Mort de Louis de Bourbon

Louis-Alexandre de Bourbon Amiral de France

L'Espagne déclare la guerre à la France en octobre 1683.

En 1683, Louis Armand Ier de Bourbon-Conti et François-Louis de Bourbon-Conti participent aux sièges de Courtrai et Dixmude.

Camille d'Hostun prend part au siège de Courtrai.

En 1683, Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz obtient pour son pupille, de la part du roi, qu'il puisse combattre en Flandres afin de racheter ses erreurs et tenter de rentrer en grâce.

Louis de Bourbon contracte une maladie durant le siège de Courtrai mené par Sébastien Le Prestre.

Louis de Bourbon meurt en Flandres le 18 novembre 1683, des suites de cette maladie. Il est enterré à la cathédrale d'Arras.

Bien que s'étant dépensé sans compter, Louis de Bourbon ne recevra que peu d'estime de la part de Louis XIV, son père, qui est peu affecté par sa mort, au contraire de Marie Anne de Bourbon, sa sœur, et de Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz, qui le pleurent beaucoup.

Louis-Alexandre de Bourbon reçoit, à l'âge de 5 ans, la charge d'amiral de France

Nommer ses fils légitimés très jeunes à des postes aussi brillants permet au roi de conserver la haute main sur les affaires maritimes pendant les longues années de la minorité.

En 1683, Louis-Auguste de Bourbon est le seul des enfants mâles légitimés de Louis XIV présent à la cour.

Dans le cadre de la Politique des Réunions, Louis XIV s'empare ainsi de Courtrai, ville des Pays-Bas espagnols.



Guerre des Réunions

Siège de Luxembourg

Nicolas Chalon du Blé commandant de la province d'Alsace

César III Auguste de Choiseul Duc et pair

François de Blanchefort de Créquy de Bonne et Armand-Frédéric de Schomberg prennent Luxembourg en 1684.

François-Louis de Bourbon-Conti se distingue à ce siège où il monte à l'assaut d'un bastion à la tête de ses grenadiers.

Camille d'Hostun, Nicolas Auguste de La Baume, Yves d'Alègre et Nicolas Chalon du Blé participent à de ce siège.

Alexis Bidal commanda tous les dragons lors de ce siège.

Nicolas Chalon du Blé obtient à cette occasion le commandement de la province d'Alsace.

Louis de Mailly-Rubempré, comme volontaire, se distingue lors de ce siège.

Le 28 avril 1684, César III Auguste de Choiseul participe à ce siège, au cours duquel son neveu perd la vie

César III Auguste de Choiseul devient de ce fait duc et pair de France.

César III Auguste de Choiseul est fait gentilhomme de la Chambre de Philippe Ier d'Orléans.



Camille d'Hostun Maréchal de camp

Camille d'Hostun est promu maréchal de camp en 1688.



Camille d'Hostun Lieutenant général des armées du roi

Camille d'Hostun Ambassadeur extraordinaire à Londres

Camille d'Hostun est nommé lieutenant général des armées du roi en 1693.

Camille d'Hostun est envoyé pendant 2 ans comme ambassadeur extraordinaire à Londres.

À son retour, Camille d'Hostun est décoré du collier des Ordres de Saint-Michel et du Saint-Esprit et nommé gouverneur du Pays de Foix.


Camille d'Hostun - Duc de Tallard

Camille d'Hostun Maréchal de France

Camille d'Hostun est fait Maréchal de France le 14 janvier 1703 par Louis XIV.



Siège du Château de Traerbach

Durant la campagne de 1703, Camille d'Hostun fait lever le siège du Château de Traerbach.



Prise de Brisach

Prise de de Landau

Camille d'Hostun prend les villes de Brisach et de Landau, le 6 septembre 1703.



Bataille de Spire

Pendant la guerre de Succession d'Espagne, Camille d'Hostun remporte la bataille de Spire, le 15 novembre 1703, sur le prince de Hesse-Cassel et le prince de Nassau-Weilbourg.



Siège de Villingen

En 1704, Camille d'Hostun assiège la ville de Villingen avec une armée de 29 000 hommes.


Eugène de Savoie par Jacob van Schuppen John Churchill signant une dépêche à Blenheim - par Robert Alexander Hillingford

Bataille de Höchstädt

Bataille de Blenheim

Camille d'Hostun Prisonnier

Une armée franco-bavaroise de 60 000 hommes avec 50 canons, sous le commandement de Camille d'Hostun, et de Maximilien II Emmanuel de Bavière, Électeur de Bavière, avance vers Vienne, la capitale autrichienne.

Pour contrer cette menace le commandant autrichien, Eugène-François de Savoie-Carignan se déplace vers le nord tandis que ses alliés Britanniques et Hollandais vont vers le sud à partir de la Flandre.

Une fois réunis, ils rencontrent le 13 août 1704 leurs opposants dans le petit village bavarois de Blenheim (en allemand Blindheim), près d'Höchstädt.

L'armée de la Grande Alliance compte 52 000 hommes avec 60 canons. Elle comprend des contingents hollandais, britanniques, hanovriens, prussiens, hessois et danois placés au centre. Eugène-François de Savoie-Carignan est sur la droite. Un troisième groupe est sur la gauche appuyé sur le Danube.

La bataille commence à midi par une canonnade, avec les alliés attaquant à gauche et deux fois repoussés, tandis que l'aile gauche française attaque Eugène-François de Savoie-Carignan qui tient bon.

La cavalerie française, inhabituellement placée au centre, est affaiblie par l'obligation de renforcer les flancs. Elle est attaquée par les 60 canons de John Churchill et mise en déroute vers 17 heures.

Ensuite John Churchill attaque à gauche et jette les Français à la rivière.

Ferdinand de Marsin protège la retraite.

Les troupes de Savoie nettoient le terrain des adversaires restants.

Les pertes des Franco-Bavarois sont d'environ 13 000 hommes et 17 000 prisonniers.

Celles des alliés sont d'environ 12 000 hommes.

Camille d'Hostun est fait prisonnier et conduit à Nottingham (Angleterre).

Pendant sa détention, Louis XIV octroie Camille d'Hostun le gouvernement de la Franche-Comté.

Les Britanno-Hollando-Autrichiens remportent une victoire décisive.

Les Français sont repoussés de l'autre côté du Rhin tandis que la Bavière est occupée.

Les alliés de la France, la Savoie et le Portugal changent rapidement de camp.

Maximilien II Emmanuel de Bavière perd ses terres.

John Churchill, Premier duc de Marlborough donne le nom de Blenheim au château familial.

Cette défaite met un terme définitif aux velléités d'intervention de Louis XIV en Europe centrale.



Libération de Camille d'Hostun

Camille d'Hostun est libéré en novembre 1711.



Camille d'Hostun Duc de Tallard

Camille d'Hostun devient Duc de Tallard en mars 1712.



Camille d'Hostun Membre du Conseil de régence

Camille d'Hostun devient membre du Conseil de régence en 1717.



Camille d'Hostun Membre honoraire de l'Académie des sciences

En 1723, Camille d'Hostun devient membre honoraire de l'Académie des sciences.

Il en sera président en 1724.



Camille d'Hostun Ministre d'État

Camille d'Hostun est nommé ministre d'État en 1726.



Mort de Camille d'Hostun

Camille d'Hostun meurt à Paris le 20 mars 1728.

Il est inhumé en l'église des Dames de Sainte-Elizabeth, rue du Temple à Paris.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !