Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



19 événements affichés, le premier en 1470 - le dernier en 1507



Liaison d'Alexandre VI avec Vanozza Catanei

Devenu Rodrigo Borgia après son arrivée en Italie, en 1470, le futur Alexandre VI fait la connaissance de Vanozza Catanei, une jeune patricienne romaine. Leurs enfants sont :



Mariage d'Alain d'Albret avec Françoise de Blois-Châtillon

Alain d'Albret épouse en 1470 Françoise de Blois-Châtillon, fille de Guillaume de Blois-Châtillon et d'Isabelle de La Tour d'Auvergne. Leurs enfants sont :

Françoise de Blois-Châtillon lui apporte l'héritage du comté de Périgord, de la vicomté de Limoges et quelques prétentions au duché de Bretagne.



Naissance de César Borgia

Cesare ou César Borgia naît à Rome en mars 1475, fils du futur pape Alexandre VI et de Vanozza Catanei.

Son père lui prévoit un avenir dans l'Église, les affaires temporelles revenant à son aîné Jean.



César Borgia Protonotaire de la Papauté

À 7 ans, en 1482, César Borgia est sacré protonotaire de la Papauté.



César Borgia Évêque de Pampelune et Archevêque de Valence

À 17 ans, en 1492, César Borgia devient évêque de Pampelune et archevêque de Valence.



César Borgia Cardinal

En 1493, César Borgia devient Cardinal à 18 ans. César Borgia abandonne alors la carrière ecclésiastique pour laquelle il a peu de goût.



Annulation du mariage de Louis XII avec Jeanne l'Estropiée

Jeanne l'Estropiée Duchesse de Berry

Fondation de l'ordre des religieuses de l'Annonciade

Louis XII a besoin d'Alexandre VI pour obtenir l'annulation de son mariage avec Jeanne l'Estropiée.

En 1498, Louis XII érige les Comtés de Valentinois et de Die en Duché-pairie et les inféode à César Borgia, fils illégitime d'Alexandre VI.

Louis XII obtient la bulle pontificale qui annule de son mariage pour non consommation.

Jeanne l'Estropiée déclare au procès avec une humilité touchante que "bien qu'elle sache très bien qu'elle n'est ni aussi jolie ni aussi bien faite que les autres femmes", son mariage a bel et bien été consommé.

Jeanne l'Estropiée devient Duchesse de Berry.

Jeanne l'Estropiée se retire au couvent à Bourges.

Jeanne l'Estropiée et son confesseur, le père Gabriel-Maria (1462-1532), franciscain de l'Observance, fondent conjointement l'Ordre de la Vierge Marie, plus connu sous le nom de l'Annonciade.

Cet ordre a connu un réel développement au XVIIe siècle.

À la veille de la Révolution, il compte une cinquantaine de monastères dans la France actuelle, ainsi qu'en Belgique et en Allemagne.

Sous prétexte d'apporter à Louis XII les bulles du Pape Alexandre VI, son père, César Borgia vient étaler à la cour de France un luxe qu'il pousse jusqu'à l'extravagance.

César Borgia, convoitant les droits que Charlotte d'Aragon-Naples a sur le royaume de Naples, veut l'avoir en mariage.

Charlotte d'Aragon-Naples reçoit avec répugnance les avances de César.

Louis XII fait part de la demande de César Borgia à Charlotte d'Aragon-Naples.

Elle lui répond que, si, pour prix du sacrifice qu'on exige d'elle, le roi vouloit assurer le trône à son père et à ses frères en se désistant des droits qu'il réclamoit sur le royaume de Naples, elle étoit disposée à obéir.


César Borgia – par Altobello Melone - Galerie de l'Accademia Carrara - Bergamo

Deuxième guerre d'Italie

Traité de Blois

Traité de Lucerne

Accord de Genève

César Borgia Duc de Valentinois et Comte de Die

Mariage de César Borgia avec Charlotte d'Albret

La deuxième guerre d'Italie dure de 1499 à 1500.

Louis XII, hérite des droits des Valois sur le Royaume de Naples et estime en avoir sur le Duché de Milan, par Valentine Visconti, sa grand-mère.

Conseillé par Georges d'Amboise, Louis XII prépare minutieusement sa campagne en Italie.

Louis XII renouvelle le traité d'Étaples de 1492 avec l'Angleterre.

Il reçoit l'hommage de Philippe Ier le Beau pour l'Artois et le Charolais.

Louis XII se rapproche de la République de Venise avec qui il signe le traité de Blois le 2 février 1499 par lequel il promet la région de Crémone si elle intervient au côté de la France.

Louis XII conclut à Angers une alliance offensive et s'allie avec Venise et Florence contre Ludovic le More le 9 février 1499.

Louis XII signe le traité de Lucerne le 16 mars 1499 avec le Pape Alexandre VI, l'empereur Maximilien Ier de Habsbourg, et les suisses.

Les représentants des cantons suisses promettent leur appui et des soldats en échange d'une très confortable pension versée à la Confédération Helvétique.

Louis XII conclut un troisième accord à Genève en mai 1499 avec Philibert II de Savoie.

Celui-ci, moyennant pension, laisse libre accès aux cols des Alpes

Le 8 mai 1499, César Borgia prête hommage à Louis XII comme Duc de Valentinois et Comte de Die.

César Borgia épouse le 10 ou 12 mai 1499 Charlotte d'Albret, Dame de Chalus, fille d'Alain d'Albret et de Françoise de Blois-Châtillon, Comtesse de Périgord. Leur enfant est :

Charlotte d'Albret mène d'abord une vie brillante.


Jacques de Trivulce

Conquête du Duché de Milan

Fuite de Ludovic le More en Autriche

Prise de Milan

Jacques de Trivulce Maréchal de France

Le 10 juillet 1499, Louis XII, avec une puissante armée, 23 000 hommes dont 5 000 Suisses, dotée d'une forte artillerie, arrive à Lyon.

Dans sa suite, il y a César Borgia et le cardinal Julien delle Rovere, futur pape Jules II, momentanément réconciliés

Georges d'Amboise, Jacques II de Chabannes, Artus Gouffier de Boissy, Pierre de Rohan-Guémené et Jean de Poitiers participe à cette campagne.

Philibert II de Savoie participe aux guerres d'Italie au côté de Louis XII.

La coalition anti-milanaise est franco-vénitienne et François II Gonzague se met au service de Louis XII.

Les Français commandés par le condottiere Jacques de Trivulce attaquent le duché de Milan en juillet 1499.

L'avant-garde de l'armée française, dirigée par le condottiere Jacques de Trivulce, pénètre dans le Milanais le 18 juillet 1499.

À Lyon, l'artillerie et le reste de la cavalerie partent pour l'Italie

En août 1499, l'armée française quitte sa base d'Asti et prend une à une les places fortes détenues par Ludovic le More, dont Gênes.

Pendant qu'elle fonce sur Pavie, les Vénitiens passent l'Adda et les villes lombardes se soulèvent

Calculateur et violent, César Borgia tente grâce à l'appui de son père de se constituer une principauté en Romagne.

En 1499, César Borgia prend Imola et Forlì, dirigée par Catherine Sforza en 1499.

Le 2 septembre 1499, Ludovic le More attaqué sur deux fronts, quitte Milan pour le Tyrol où l'accueille l'empereur Maximilien Ier de Habsbourg.

Le 14 septembre 1499, les français prennent possession de Milan qui a négocié sa reddition.

Louis XII, qui n'a pas participé à l'expédition, quitte la France pour faire son entrée solennelle à Milan

Louis XII nomme Jacques de Trivulce Gouverneur de Milan, mais celui-ci se rend très impopulaire.

Jacques de Trivulce, Marquis de Vigevano, est fait Maréchal de France en 1499 par Louis XII.

Louis XII fait François II Gonzague chevalier de l'Ordre de Saint-Michel.

Louis XII quitte la ville au bout d'un mois.



Mort d'Alphonse d'Aragon

Alphonse d'Aragon meurt assassiné en 1500 par César Borgia, son beau-frère, car le couple ayant eu un enfant, l'annulation pour non consommation n'était plus possible.



Naissance de Louise Borgia

Luisa de Borgia ou Borja ou Louise Borgia, dite Louise de Valentinois, naît en 1500, fille de César Borgia et de Charlotte d'Albret.



Retour de Ludovic le More

Révolte des Milanais

Ludovic le More à nouveau Duc de Milan

Ludovic le More Prisonnier

Ludovic le More quitte l'Autriche et revient sur Milan avec une armée de 20 000 hommes.

L'annonce de ce retour provoque le 25 janvier 1500 des soulèvements à Milan et dans d'autres villes, durement opprimée par Jacques de Trivulce.

Les Français se replient prudemment sur Novare.

De février à mars 1500, Ludovic le More reprend Milan puis Pavie, Parme, Vigevano et Novare que les Français sont autorisés à quitter, et Saint Ambroise.

Ludovic le More reprendre son trône de Duc de Milan.

Louis XII désigne Louis II de La Trémoïlle comme son lieutenant-général en Milanais pour reconquérir le duché.

D'autres troupes françaises franchissent les alpes.

Louis XII envoie aussi Georges d'Amboise.

Jacques de Trivulce mène une nouvelle campagne.

Ludovic le More n'ayant pas soldé ses mercenaires, ces derniers refusent de combattre les Français.

Au siège de Novare, Louis II de La Trémoïlle réussit à défaire l'armée milanaise.

Ludovic le More tente de quitter la ville caché parmi les mercenaires suisses, mais est trahi par l'un d'entre eux qui le vend aux français le 8 avril 1500.

Livré au général français Louis II de La Trémoïlle le 10 avril 1500, Ludovic le More est envoyé en France et enfermé au château de Loches.

En juin 1500, Louis II de La Trémoïlle estime qu'il a rempli sa mission et il rentre en France, en déclinant les offres de Louis XII, qui lui propose de devenir vice-roi ou gouverneur de la nouvelle province de Milan.

Georges d'Amboise fait nommer son neveu Charles II d'Amboise de Chaumont comme gouverneur du duché de Milan.

À Milan, un Sénat mi-français, mi-italien est mis en place.

Avec l'aide de la France, César Borgia prend possession de la totalité de la Romagne pontificale.


César Borgia

César Borgia Duc de Romagne

César Borgia fait périr par le fer, la corde ou le poison la plupart des petits princes qui règnent dans cette région et se fait investir en 1501 du titre de Duc de Romagne.



Prise de Rome

Prises de Merillano et de Capoue

Frédéric II de Naples Comte du Maine

Louis d'Armagnac Vice-roi de Naples

Mort de Louis II de Bourbon-Montpensier

Charles III de Bourbon Comte de Montpensier, de Clermont

Charles III de Bourbon Dauphin d'Auvergne

Le 1er juin 1501, l'armée française et les troupes de César Borgia quittent Milan pour Naples.

Jean de Poitiers participe à cette campagne.

Bérault Stuart participe à la prise de Rome en juin 1501.

Bérault Stuart au siège de Capoue en juillet 1501.

Louis II de Bourbon-Montpensier prend part à la troisième guerre d'Italie en 1501, et participe aux prises de Merillano et de Capoue.

Pendant qu'ils descendent la Péninsule, les Espagnols prennent pied en Calabre et dans les Pouilles.

Jacques II de Chabannes s'empare de plusieurs places dans les Abruzzes et les Pouilles;

En août 1501, les Français sont devant Naples.

Frédéric II de Naples est abandonné par le pape Alexandre VI qui s'est allié avec Louis XII.

Plutôt que de soutenir un siège, Frédéric II de Naples négocie avec Louis XII et capitule le 26 septembre 1501.

Il se réfugie auprès de Louis XII qui lui attribue une pension et les titres de Duc d'Anjou et de Comte du Maine en contrepartie de son renoncement au royaume de Naples.

Bérault Stuart est nommé vice roi de Naples.

Son gouvernement est cité comme un modèle d'habileté et de sagesse.

Louis d'Armagnac, Duc de Nemours, est nommé vice-roi de Naples.

Louis II de Bourbon-Montpensier meurt à Naples en 1501.

Charles III de Bourbon, son frère, devient Comte de Montpensier et de Clermont et Dauphin d'Auvergne en 1501.



Massacre de château de Senigallia

César Borgia s'empare du duché d'Urbino en juin 1502.

Louis XII s'oppose à ses velléités d'attaquer Florence.

Le 31 décembre 1502, pour se débarrasser de ses principaux ennemis, les barons de la famille Orsini, César Borgia n'hésite pas à les inviter au château de Senigallia pour ensuite les faire assassiner.


Pie III Jules II par Raphaël

Mort du Pape Alexandre VI

Pie III Pape

Mort du Pape Pie III

Jules II Pape

César Borgia Prisonnier

Alexandre VI meurt brutalement le 18 août 1503 après une soirée de fête.

Certains prétendent que le poison en est la cause.

Alexandre VI est un mécène généreux et protecteur de nombreux artistes.

Incontestablement, Alexandre VI laisse dans la chrétienté un grave malaise qui s'amplifiera avec les années.

Même parmi les historiens chrétiens, il ne trouve pas de véritable défenseur.

L'armée française de secours s'arrête à Rome le 12 août 1503, à l'occasion de la mort du pape Alexandre VI.

L'armée française de secours repart vers le Sud de l'Italie.

Le 16 septembre 1503 s'ouvraient les délibérations du conclave pour l'élection de son successeur.

Deux candidats s'opposaient : le cardinal Georges d'Amboise (1460-1510), ministre de Louis XII, soutenu par César Borgia, et le cardinal Julien della Rovere, le futur Jules II.

Pour éviter de longues discussions, les électeurs se mettent d'accord et Francesco Todeschini Piccolomini, le vieil archevêque de Sienne, est élu pape le 22 septembre 1503 sous le nom de Pie III (en latin Pius III, en italien Pio III) en souvenir de son oncle maternel.

Il déclare aussitôt vouloir être le pape de la paix.

Il souhaite la réforme générale de l'Église et la pacification de tout l'Occident.

Mais Pie III meurt, 26 jours après son élection, le 18 octobre 1503.

Il est inhumé à la basilique Saint-Pierre, puis ses restes sont transférés à l'église San Andrea della Valle, aux côtés de ceux de Pie II.

Julien della Rovere, Archevêque d'Avignon, est élu pape le 1er novembre 1503, par 37 voix sur 38 votants, sous le nom de Jules II (en latin Julius II, en italien Giulio II)

Jules II veut faire de l'État pontifical une grande puissance, ce qui lui vaut le surnom de Jules César II pour ses admirateurs.

Dans un premier temps de 1503 à 1509, Jules II rétablit son autorité sur les États de l'Église

Jules II est un farouche adversaire des Borgia.

Après la mort d'Alexandre VI, son père, César Borgia est emprisonné par le pape Jules II qui le force à restituer toutes ses forteresses et à se réfugier en France.

À peine sorti de prison, César Borgia est arrêté de nouveau par Gonzalve de Cordoue et envoyé au roi d'Espagne qui a des griefs contre lui.



Charlotte d'Albret Dame de Châlus

Charlotte d'Albret, épouse de César Borgia, devient propriétaire des terres de Feusines, Néret et La Motte-Feuilly en 1504, ainsi que de Châlus.



Réintégration du Duché de Valentinois et du Comté de Die au Dauphiné

En 1504, suite à la trahison de César Borgia au profit de l'Espagne, Louis XII réintègre le Duché de Valentinois et le Comté de Die au Dauphiné.



Siège de Viana

Mort de César Borgia

Étant parvenu à s'échapper, César Borgia se réfugie auprès du Roi de Navarre, son beau-frère et l'accompagne dans une expédition contre l'Espagne. César Borgia meurt lors du siège de Viana au Portugal le 11 mars 1507.

César Borgia servit de modèle au Prince de Machiavel. Sa devise est restée célèbre : Aut Caesar aut nihil ("Soit Empereur, soit rien.")

Il le présente comme le modèle du tyran : outre ses crimes politiques, dont il se faisait un jeu, on l'accuse d'avoir fait assassiner Jean Borgia son frère aîné, Duc de Gandie dont il était jaloux, et d'avoir entretenu un commerce incestueux avec Lucrèce Borgia, sa sœur. Sa réputation est savamment ternie par les adversaires de son père, au premier rang desquels le cardinal della Rovere, futur pape Jules II. Si César fut un personnage violent, ambitieux et sans scrupule, il est toutefois peu probable qu'il ait assassiné lui-même son frère ou ait violé sa sœur.

Charlotte d'Albret, son épouse, mène alors une vie pieuse.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !