Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1209 - le dernier en 1313



Naissance de Célestin V

Pietro Angeleri, dit Pierre de Moron (Pietro del Morrone), futur Célestin V, naît en 1209 ou 1210 à Isernia (Molise) dans la Pouille.



Célestin V Prêtre

Le futur Célestin V est ordonné prêtre à Rome en 1233 ou 1234.



Fondation de l'Abbaye du Saint-Esprit de Maiella

Le futur Célestin V fonde vers 1240 l'Abbaye de San Spirito de Maiella, une communauté suivant la règle de Saint-Benoît.



Ordre des Célestins reconnu

Le futur Célestin V introduit la réforme de l'ordre de Saint-Benoît qui porte son nom.

L'ordre des Célestins est reconnu en 1254.



Fondation de l'Abbaye de Badia morronese

Le futur Célestin V fonde en 1259 l'Abbaye Badia morronese qui deviendra le siège de l'Ordre des Célestins.



Agrandissement de l'Abbaye du Saint-Esprit de Morrone

Célestin V ermite

Le futur Célestin V fait agrandir l'Abbaye San Spirito de Morrone en 1293.

Mystique, le futur Célestin V se retire en ermite dans une cellule dans la grotte de San Onofrio ou Onufrio, au-dessus de l'abbaye sur le Monte Porrara, au sud de Maiella, livré aux plus dures austérités. Il y vit de pauvreté et de chasteté en prêchant la bonne parole.



Visite de Charles II d'Anjou au futur Pape Célestin V

Les cardinaux sont divisés en deux factions rivales dont aucune ne l'emporte.

En mars 1294, Charles II d'Anjou rend visite à Pierre de Morone et lui suggère une lettre aux cardinaux qui ne peuvent se mettre d'accord sur un candidat, pour les inciter à élire un nouveau Pape.


Célestin V Pape Célestin V Pape Boniface VIII Pape Boniface VIII Pape

Célestin V Pape

Abdication de Célestin V

Boniface VIII Pape

Interdit sur le royaume du Danemark

Les cardinaux impressionnés par la réputation de saint homme de Pietro Angeleri l'élisent Pape le 5 juillet 1294 sous le nom de Célestin V.

Célestin V est consacré le 29 août 1294, à Santa Maria di Collemaggio (l'Aquila).

Inexpérimenté dans les affaires de ce monde, il se laisse difficilement convaincre, il sait qu'il n'a pas l'habileté politique pour mener à bien ce rôle. Bientôt il se fait manipuler par Charles II d'Anjou. L'idée se fait en lui de renoncer à son mandat pour rejoindre son ermitage.

Célestin V promulgue solennellement sa propre abdication, appelée le grand refus, le 13 décembre 1294, au Châteauneuf à Naples, 5 mois après son élection. Il est le seul Pape à avoir démissionné !

Célestin V Retourne à l'ermitage de San Onufrio.

Toujours au Châteauneuf à Naples, le nouveau conclave élit Benedetto Caetani pape le 24 décembre 1294 sous le nom de Boniface VIII. Bien que son élection soit régulière, on l'accuse d'avoir poussé son prédécesseur à se retirer.

Boniface VIII veut élever la puissance spirituelle au-dessus de la puissance temporelle, et prétendait disposer des trônes.

Boniface VIII a de vifs démêlés avec les Colonna, qui soutiennent les droits de la couronne d'Aragon,

Boniface VIII met l'interdit sur le royaume du Danemark.



Célestin V Enfermé

Célestin V s'installe à San Giovanni in Piano, puis Vieste.

En juin 1295, Boniface VIII le fait conduire à Anagni, puis au château de Furmone ou Fumone (entre Alatri et Ferentino) en Campanie.



Mort de Célestin V

Célestin V meurt le 19 mai 1296. Il est inhumé dans l'église San Antonio de Ferentino. La thèse de l'empoisonnement n'est pas prouvée.

En 1517, la dépouille de Célestin V sera transférée dans l'église Santa Maria de Collemaggio (L'Aquila) construite par Célestin V en 1286.


Couronnement de Clément V Pape Clément V Pape Clément V Pape

Clément V Pape

Sacre de Clément V

Mort de Jean II de Bretagne

Arthur II de Bretagne Duc de Bretagne et Comte de Penthièvre

Jean de Bretagne Comte de Richmond

Au sein du conclave des cardinaux, réuni à Pérouse, durant 11 mois, ont lieu de pénibles tractations entre le parti français, conduit par la famille romaine des Colonna, et le parti du défunt Boniface VIII, conduit par les Caetani.

Le 5 juin 1305, on décide finalement de choisir le Pape à l'extérieur du Sacré Collège des cardinaux. La quasi unanimité se fait sur le nom de Bertrand de Got, âgé d'à peine 40 ans, prélat diplomate et juriste éminent, resté neutre dans la querelle entre le roi Philippe IV le Bel et le Pape Boniface VIII.

Apprenant son élection lors d'une tournée pastorale, il s'en réjouit modérément et rejoint Bordeaux. Le peuple tout au long du chemin le salue et l'acclame. Il trouve une ville en liesse lors de son arrivée en juillet 1305. Cela entraîne la prise de mesures de sécurité et de ravitaillement par le Sénéchal d'Aquitaine.

Il prend tout son temps avant d'accepter la sentence, le 24 juillet 1305 et de choisir le nom de Clément V.

Clément V renonce à se rendre à Rome par crainte des intrigues locales. Le 4 septembre 1305, le Pape part de Bordeaux et passe, sur son chemin, à Villandraut, dont il était le seigneur.

Clément V choisit en définitive de se faire couronner à Lyon, en l'église Saint-Just, le 14 novembre 1305.

Thiébaud II de Lorraine accompagne Philippe IV le Bel à Lyon pour assister au couronnement du pape Clément V.

Jean II de Bretagne se rend à Lyon pour le sacre du Pape Clément V. Pendant la cérémonie, il tient la bride de la mule pontificale, quand un pan de mur s'effondre et l'ensevelit. On l'en retire mourant. Jean II de Bretagne expire 4 jours plus tard le 18 novembre 1305. Il est inhumé dans l'église des Carmes de Ploërmel.

Jusqu'alors Comte de Richmond, Arthur II devient Duc de Bretagne et Comte de Penthièvre.

Arthur II de Bretagne laisse le comté de Richmond à Jean de Bretagne, son frère cadet.

Clément V fait son possible pour se concilier les bonnes grâces du puissant Philippe IV le Bel mais repousse sa demande d'ouvrir le procès posthume de Boniface VIII.

En 1305 et 1306, Philippe IV le Bel fait campagne auprès de Clément V pour obtenir la canonisation de Célestin V.



Canonisation de Célestin V

Clément V canonise Célestin V à Avignon le 3 mai 1313.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !