Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



5 événements affichés, le premier en 1124 - le dernier en 1276


Honorius II Pape

Mort de Calixte II Pape

Célestin II Pape éphémère

Honorius II Pape

Calixte II meurt le 12 ou 13 décembre 1124 au Vatican à Rome.

Calixte II fait de Saint-Jacques-de-Compostelle dont son frère Raymond Ier de Bourgogne est Roi, un Archevêché et suscite l'écriture du Codex Calixtinus, pour assurer la dévotion à l'Apôtre du Christ St Jacques le Majeur et la promotion du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle dans toute l'Europe

Teobaldo Boccapecora, cardinal prêtre déjà âgé, est élu Pape sous le nom de Célestin II le 15 décembre 1124, de façon tout à fait régulière, à l'unanimité des votants. Son élection venait après l'échec d'un candidat de compromis entre plusieurs partis rivaux. Dès le lendemain, alors qu'il assiste à un te deum en présence des cardinaux, il est attaqué et violenté par des hommes affiliés au parti concurrent tandis qu'un autre cardinal Lamberto Scannabecchi est proclamé pape sous le nom d'Honorius II par les agitateur. Blessé et choqué, Célestin II renonce alors au trône pontifical.

Célestin II est qualifié par certains à tort d'Antipape, sans doute du fait que ses partisans continuèrent un temps à se réclamer de lui. Il peut être plutôt qualifié de Pape éphémère car son pontificat se termine avant même d'avoir pu commencer. Son nom et son numéro ont été repris par le pape légitime Célestin II, le 26 septembre 1143.

Lamberto Scannabecchi est ensuite couronné le 21 décembre 1124 sous le nom d'Honorius II.

Le nom d'Honorius II a aussi été porté au siècle précédent (1061-64) par un antipape Pierre Cadalus, mais celui-ci n'a jamais été reconnu comme pape légitime.


Célestin II Pape

Mort d'Innocent II

Célestin II Pape

Innocent II meurt le 24 septembre 1143. Il est inhumé dans la basilique du Latran, avant d'être transféré en 1308 à Notre-Dame du Transtevere.

Guido di Città di Castello, né à Città di Castello en Toscane, surnommé Gui du Chastel, devient Pape le 26 septembre 1143 sous le nom de Célestin II.

Le nom de Célestin II avait déjà été choisi le 15 décembre 1124 par un Pape éphémères.

Célestin II essaie de mettre un terme à la guerre entre l'Écosse et l'Angleterre.



Révolte urbaine à Rome

Arnaud de Brescia recommence à agiter sérieusement l'Église, et profite de l'hospitalité du légat pontifical Guido de 1143 à 1144 pour revenir à Rome, où il trouve une révolte urbaine qui chasse de Rome le pape et ses cardinaux. Arnaud de Brescia l'intensifie, et le trop court pontificat de Célestin II ne parvient pas à calmer les troubles.

Arnaud de Brescia met en avant les anciens Romains et leur modèle d'organisation, ordonne la reconstruction du Capitole, la restauration du Sénat et de l'ordre équestre.


Lucius II Pape

Mort de Célestin II Pape

Lucius II Pape

Célestin II meurt le 8 mars 1144.

Gherardo Caccianemici dal Orso, né à Bologne, cardinal de Sainte-Croix de Jérusalem, est élu Pape le 12 mars 1144 sous le nom de Lucius II.


Jean XXI Pape

Mort d'Adrien V Pape

Grégoire XI Pape éphémère

Mort de Grégoire XI

Jean XXI Pape

Adrien V meurt le 16 août 1276.

Guglielmo Visconti Visconti (en latin Guillelmus Vicedominus de Vicedominis), neveu de Grégoire X aurait été élu pape le 5 septembre 1276 sous le nom de Grégoire XI.

Mais son nom n'a pas été proclamé (habeus papam) lorsqu'il meurt le 6 septembre 1276.

Ce Pape éphémère ne figure pas dans les listes de papes. Son cas est à rapprocher de celui du pape éphémère Étienne qui mourut avant d'être couronné ou de Célestin II qui fut contraint de renoncer le lendemain de son élection. Son nom et son numéro ont été repris par le pape légitime Grégoire XI, le 30 septembre 1370.

Pedro Julião est élu 187e Pape le 8 ou le 13 septembre 1276 sous le nom de Jean XXI et est couronné le 20 septembre. Il est le seul pape portugais de l'histoire.

Médecin, philosophe et mathématicien, il envisage une nouvelle théorie fondée sur la logique et la grammaire.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !