Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



13 événements affichés, le premier en 909 - le dernier en 965


Henri Ier l'Oiseleur demande la main de Mathilde de Ringelheim - tableau du XIXe siècle - par Konrad Astfalck

Séparation d'Henri Ier l'Oiseleur de Hateburge de Alstadt

Mariage de Henri Ier l'Oiseleur avec Mathilde de Rhingelheim

Henri Ier l'Oiseleur se sépare de Hateburge de Alstadt en 909.

Henri Ier l'Oiseleur épouse au château de Wallhausen près de Sangerhausen en 909 Mathilde de Rhingelheim, fille de Thierry II de Rhingelheim et de Rheinghildin de Frise. Leurs enfants sont :

Mathilde est la sœur de Frérone de Rhingelheim.



Naissance de Brunon de Cologne

Bruno ou Brunon de Cologne, dit le Grand, naît vers 928, fils d'Henri Ier l'Oiseleur et de Mathilde de Rhingelheim.

Dès son plus jeune âge, il est destiné à une carrière ecclésiastique.



Réforme de l'abbaye de Gorze

En 934, Adalbéron Ier de Trèves entreprend la réforme de l'abbaye de Gorze, qu'il confie notamment à Jean de Vandières.

Adalbéron Ier de Trèves rend à Brunon de Cologne la relique de la férule pétrinienne qui avait été remise à la cathédrale de Metz au moment de l'invasion des Huns.



Adalbert de Magdebourg travaille auprès de la chancellerie de Brunon de Cologne

Vers 950, Adalbert de Magdebourg travaille auprès de la chancellerie de l'archevêque Brunon de Cologne, le frère cadet du roi Othon Ier le Grand .



Révolte de Conrad Ier le Rouge et de Liudolf de Saxe

Siège de Mayence

Brunon de Cologne Archevêque de Cologne

Brunon de Cologne Duc de Lotharingie

En 953, l'archevêché de Cologne devient vacant.

Conrad Ier le Rouge se révolte avec Liudolf de Saxe, son beau-frère, Comte de Souabe, contre Othon Ier le Grand.

Dietrich d'Haldensleben se révéle un partisan fidèle d'Othon Ier le Grand.

Régnier III de Hainaut, de rebelle, se retrouve soutient de d'Othon Ier le Grand.

Othon Ier le Grand assiège Conrad Ier le Rouge et Liudolf de Saxe dans Mayence pendant 2 mois.

Wichmann II de Saxe combat les troupes saxonnes durant ce siège.

Wichmann II de Saxe est capturé et Othon Ier le Grand empêche que son châtiment soit trop sévère, contrairement à la volonté d'Hermann Ier de Saxe.

Othon Ier le Grand vainc Conrad Ier le Rouge et lui confisque la Lotharingie.

Othon Ier le Grand insuffle en Germanie une politique centralisatrice, plaçant des proches aux principaux postes de pouvoirs.

Pour renforcer sa position, Othon Ier le Grand nomme Brunon de Cologne, son frère, Duc de Lotharingie.

Thierry Ier de Metz est auprès de Brunon de Cologne, son cousin.



Mort d'Hugues le Grand

Richard Ier Sans Peur Tuteur des fils d'Hugues le Grand

Brunon de Cologne Tuteur d'Hugues Capet

Hugues Capet Comte de Paris

Henri Ier de Bourgogne Comte de Nevers

Othon de Bourgogne Comte d'Autun, d'Auxerre et Comte de Beaune

Thibault Ier le Tricheur Comte de Chartres et de Châteaudun

Geoffroy Ier de Châteaudun Vicomte de Châteaudun

Hugues le Grand meurt à Dourdan le 16 juin 956, 2 mois après Gilbert de Chalon-sur-Saône.

Il est inhumé dans l'abbaye de Saint-Denis.

Ses 3 fils encore très jeunes sont sous la tutelle du Richard Ier Sans Peur, Jarl des Normands.

Hugues le Grand est souvent surnommé le faiseur de rois et est souvent considéré comme le véritable fondateur de la dynastie Capétienne.

Les 3 fils d'Hugues le Grand :

sont encore mineurs.

Ils sont mis sous la tutelle de Brunon de Cologne, alors que leurs honneurs passent entre les mains du Welf, Hugues l'Abbé.

Othon Ier le Grand est le véritable maître des empires français et germanique puisque Gerberge de Saxe et Hedwige de Saxe, ses 2 sœurs, sont respectivement les mères de Lothaire II de France et d'Hugues Capet, encore mineurs.

Hugues Capet est Comte de Paris.

Eudes, futur Henri Ier de Bourgogne, devient Comte de Nevers en 956.

Othon de Bourgogne devient Comte d'Autun, d'Auxerre et Comte de Beaune en 956.

Hugues II du Maine et Foulque II le Bon profitent de cette situation pour s'émanciper.

Thibault Ier le Tricheur se rend autonome en s'associant à Lothaire II de France contre son suzerain Hugues Capet.

En 956, profitant de la minorité d'Hugues Capet et avec l'assentiment de Lothaire II de France, Thibault Ier le Tricheur s'empare de Chartres et de Châteaudun, prenant sous sa tutelle les Vicomtes de ces deux cités et enserrant le Comté de Vendôme en tenaille.

Thibault Ier le Tricheur place Geoffroy Ier de Châteaudun comme Vicomte de Châteaudun en 956.

Les vicomtes de Châteaudun prendront peu à peu de plus en plus de pouvoirs, restant sous la suzeraineté du comte de Blois.

Wichmann II de Saxe doit retourner en Allemagne.

Wichmann II de Saxe est pardonné par Othon Ier le Grand après lui avoir renouvelé sa loyauté.



Wigfrid de Verdun Évêque de Verdun

Wicfrid ou Wigfried ou Wilgfrid ouWilfrid ou Wikfried ou Wigfrid de Verdun est le fils de Gérard Ier de Metz et d'Oda de Saxe.

Wigfrid de Verdun est formé à l'école de Cologne, auprès de Brunon de Cologne.

Wigfrid de Verdun devient Évêque de Verdun en 958.



Ouri Comte de Dijon

À l'automne 958, Lothaire II de France intervient une seconde fois en Bourgogne, et installe sur le comté de Dijon, un homme à lui, Ouri, personnage non bourguignon.

Cette nomination brouille le roi avec les grands de Bourgogne, d'autant plus qu'il occupe les villes et les châteaux sans retenue.

Othon de Bourgogne et son frère aîné Hugues Capet, expriment leur mauvaise humeur. Il faut l'arbitrage de l'archevêque Brunon de Cologne, oncle maternel des opposants pour obtenir une trêve.



Godefroy de Basse-Lotharingie Comte de Hainaut

En 958, Brunon de Cologne, Duc de Lotharingie, met fin à la révolte de Régnier III de Hainaut, Comte de Hainaut, et l'exile en Bohême.

Godefroy de Basse-Lotharingie reçoit le comté de Hainaut, composé des villes de Mons et de Valenciennes.

Régnier IV de Mons et Lambert Ier de Louvain, fils de Régnier III de Hainaut, encore adolescents, se réfugie à la cour de France.

Régnier IV de Mons est Comte titulaire de Hainaut.

Brunon de Cologne donne le Hainaut à un de ses fidèles, Godefroy de Basse-Lotharingie.


Division de la Lotharingie

Division de la Lotharingie

Godefroy de Basse-Lotharingie Vice-duc de Basse-Lotharingie

Frédéric Ier de Lorraine Comte de Bar, Vice-duc de Haute-Lotharingie

La Lotharingie est un duché qui a souvent changé d'alliance entre la Germanie et la France, et dont beaucoup de ducs se sont révoltés. Afin de diminuer cette menace incessante, Brunon de Cologne la divise en deux en 959, et nomme des vices-ducs à la tête de chaque partie :



Abandon des revendications sur Dijon de Robert Ier de Vermandois

Mais Robert Ier de Vermandois est attaqué en 960 par les rois Lothaire II de France et Othon Ier le Grand, Roi de Germanie, et Brunon de Cologne qui viennent faire le siège des deux villes qui résistent. À l'automne 960, un accord est trouvé, où Robert Ier de Vermandois abandonne ses revendications sur Dijon.



Révolte de Bérenger II d'Ivrée

Othon II le Roux Roi de Germanie

Brunon de Cologne Régent du royaume de Germanie

Campagne d'Othon Ier contre Bérenger II d'Ivrée

Destitution de Bérenger II d'Ivrée

Bérenger II d'Ivrée Prisonnier

Bérenger II d'Ivrée se révolte.

Othon Ier le Grand reçoit un appel du pape Jean XII, dont les terres sont envahies par Bérenger II d'Ivrée.

Pour protéger ses arrières, en 961, Othon Ier le Grand fait reconnaître pour Roi de Germanie Othon II le Roux, le fils qu'il a eu d'Adélaïde de Bourgogne.

Ensuite, tous les futurs empereurs agiront de même avec leur fils à l'instant d'aller en Italie chercher la couronne impériale.

Brunon de Cologne est nommé régent du royaume de Germanie pendant qu'Othon Ier est en Italie.

Othon Ier le Grand redescend en Italie et restaure le pape dans ses possessions.

Bérenger II d'Ivrée perd son trône et est à nouveau capturé et emprisonné.



Mort de Brunon de Cologne

Ami et conseiller de Brunon de Cologne, Thierry Ier de Metz l'accompagne dans son voyage vers Compiègne

Brunon de Cologne meurt à Reims en 965 durant ce voyage.

Thierry de Metz est alors un des conseillers les plus influents d'Othon Ier le Grand.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !