Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



22 événements affichés, le premier en 985 - le dernier en 1099



Mariage d'Henri Ier de Schweinfurt avec Gerberge Konradiner de Gleiberg

Henri Ier de Schweinfurt épouse en 985 Gerberge Konradiner de Gleiberg, fille d'Otton II de Babenberg. Leurs enfants sont :



Mariage d'Ulrich de Bohême avec Bozena Kresinova

Ulrich de Bohême épouse avant 1001 Bozena Kresinova. Leur enfant est :



Naissance de Bretislav Ier de Bohême

Bretislaus ou Bretislav ou Bretislav Ier de Bohême dit le Guerrier naît en 1002, fils d'Ulrich de Bohême et de Bozena Kresinova, une fille de paysan.

Il appartient à la maison Premyslides.


Enlèvement de Judith de Schweinfurt par Bretislav Ier de Bohême

Enlèvement de Judith de Schweinfurt

Selon la Chronique de Dalimil, Bretislav Ier de Bohême aurait enlevé sa future femme Judith de Schweinfurt, en 1019



Ulrich de Bohême maître de la Moravie

Pendant la campagne de 1029 contre les Polonais, le contingent bohémien conduit par Bretislav Ier de Bohême, fils d'Ulrich de Bohême, recouvre les villes de Moravie autrefois enlevées.

Ulrich de Bohême devient maître de la Moravie.



Mariage de Bretislav Ier de Bohême avec Judith de Schweinfurt

Bretislav Ier de Bohême épouse en 1030 Judith de Schweinfurt, fille d'Henri Ier de Schweinfurt et de Gerberge Konradiner de Gleiberg. Leurs enfants sont :



Tentative de reprise de la Slovaquie

Les efforts de Bretislav Ier de Bohême pour reprendre la Slovaquie en prêtant main forte à Conrad II le Salique contre les Hongrois, échouent en 1030 du fait de la jalousie de l'empereur.



Naissance de Spytihnev II de Bohême

Spytihnev II de Bohême naît en 1031, fils de Bretislav Ier de Bohême et de Judith de Schweinfurt.



Naissance de Vratislav II de Bohême

Wratislaw ou Vratislav II de Bohême Przemysl naît à Prague en 1032, fils de Bretislav Ier de Bohême et de Judith de Schweinfurt .



Ulrich de Bohême Co-Duc de Bohême

Mutilation de Jaromir de Bohême

Mort d'Ulrich de Bohême

Bretislav Ier de Bohême Duc de Bohême

À Pâques 1034, Ulrich de Bohême se présente à la diète de Merseburg et se voit enjoindre d'exercer avec son frère Jaromir de Bohême une suzeraineté conjointe sur la Bohême.

Il en résulte une effroyable anarchie.

De retour en Bohême en 1034, Ulrich de Bohême aveugle et châtre Jaromir de Bohême, son frère.

Ulrich de Bohême meurt le 9 novembre 1034.

Il est inhumé à Saint-George à Prague.

Bretislav Ier de Bohême devient Duc de Bohême en 1034.

Jaromir de Bohême, l'aîné de la famille maintenant mutilé, renonce à la succession et soutient Bretislav Ier de Bohême, son neveu.



Allégence de Bretislav Ier de Bohême à Conrad II le Salique

Bretislav Ier de Bohême va jurer fidélité à Conrad II le Salique lors de la cour tenue à Bamberg le 18 mai 1035.



Attaquent de la Pologne par Bretislav Ier de Bohême

En 1038, met à profit l'anarchie qui sévit en Pologne, les Tchèques du prince Bretislav Ier de Bohême attaquent la Pologne.



Prise de Poznan et Gniezno

Mettant à profit l'anarchie qui sévit en Pologne, les troupes de Bretislav Ier de Bohême envahissent rapidement la Silésie et Cracovie à l'automne 1038.

Poznan puis Gniezno la capitale tombent en son pouvoir et sont détruites.



Transfert des reliques de Saint Adalbert de Prague

Une ivresse religieuse s'empare des tchèques lorsque l'armée Bretislav Ier de Bohême s'approche du lieu où Saint Adalbert de Prague est inhumé en Pologne.

Les reliques :

sont ramenées triomphalement à Prague en 1039.

La Pologne se trouve réduite à ses provinces orientales et s'est autour de la Bohême que parait devoir maintenait se reconstituer le grand état slave occidental dont la politique impériale a toujours redouté la création.

Déjà l'évêque de Prague gardien des reliques de Saint Adalbert sollicite de Benoît IX le pallium archiépiscopal gage d'émancipation religieuse à l'égard de l'Allemagne et pour préparer son indépendance politique Bretislav Ier de Bohême négocie une alliance avec Pierre Orseolo.

On comprend qu'Henri III le Noir soit ému de cette situation.



Naissance d'Othon Ier de Moravie

Othon Ier de Moravie ou de Bohême dit le Beau naît vers 1040, fils de Bretislav Ier de Bohême et de Judith de Schweinfurt .



Bataille de Domazlice

En août 1040 remettant son couronnement impérial à plus tard, Henri III le Noir réunit une armée et essaie de forcer le passage de la Forêt de Bohême mais l'armée tchèque de Bretislav Ier de Bohême le bat aux portes du pays près de Domažlice.

Après cette malencontreuse tentative qui coûte aux allemands beaucoup de morts, Henri III le Noir est obligé de battre en retraite.



Accord entre la Bohême et la Pologne

Henri III le Noir prépare une autre offensive avec plus de soin et parvient le 8 septembre1041 devant Prague.

Il obtient la soumission de Bretislav Ier de Bohême qui doit promettre en outre de payer 8 000 marks d'argent, de restituer les prisonniers tombés en son pouvoir et de démolir les fortifications de la Forêt de Bohême.

Quelques jours plus tard, Bretislav Ier de Bohême parait devant Henri III le Noir à Ratisbonne.

Un accord est conclu à Ratisbonne par lequel Bretislav Ier de Bohême renonce à ses conquêtes polonaises à l'exception de la Silésie.

Bretislav Ier de Bohême reçoit en fief, le 22 octobre 1041, le duché qu'il avait rêvé de transformer en royaume indépendant.

L'ambassade envoyée à Rome pour demander que Prague soit promue au rang d'archevêché échoue.

Les romains sont en effet choqués par le transfert des saintes reliques et atterrés par la manière dont les tchèques ont pillé les églises en Pologne.

Seules les distributions d'or et d'argent sauvent Bretislav Ier de Bohême de l'excommunication.


Casimir Ier le Restaurateur

Rencontre à Mersebourg

En juin 1046, à Mersebourg, Casimir Ier le Restaurateur, Bretislav Ier de Bohême et Siemomysl de Poméranie se présentent devant Henri III le Noir afin qu'il arbitre leurs différends.

En 1046, Casimir Ier le Restaurateur conclut un traité d'amitié avec la Hongrie.



Reprise de la Silésie par Casimir Ier le Restaurateur

En 1050, Henri III le Noir étant aux prises avec des rivalités internes et avec des incursions hongroises, Casimir Ier le Restaurateur attaque les Tchèques par surprise et reprend la Silésie.

Bretislav Ier de Bohême fait appel à Henri III le Noir, qui menace, mais qui est trop affaibli par la maladie pour monter une campagne militaire.

En novembre 1050, Casimir Ier le Restaurateur se présente à Goslar devant Henri III le Noir.

L'empereur décide que la Silésie doit appartenir à la Pologne et qu'en retour les polonais paieront aux tchèques un tribut annuel de 500 livres d'argent et 30 livres d'or.

Depuis cette époque cette province est restée la pomme de discorde entre les deux nations.

Casimir Ier le Restaurateur revient en Pologne ayant obtenu les faveurs de l'empereur.



Succession de Bretislav Ier de Bohême

Vratislav II de Bohême Duc d' Olomouc

Conrad Ier de Bohême Duc de Znojmo

Othon Ier de Moravie devient Duc de Brno

En 1054, Bretislav Ier de Bohême organise sa succession.

Il réserve la Bohême à Spytihnev II de Bohême.

Il institue des fiefs en Moravie pour ses cadets :

Jaromir de Prague est consacré à l'église.



Mort de Bretislav Ier de Bohême

Spytihnev II de Bohême Duc de Bohême

Bretislav Ier de Bohême meurt à Chrudium le 10 janvier 1055.

Il est inhumé à Saint-Veit à Prague.

Il est demeuré le plus fidèle des vassaux de l'empire.

Spytihnev II de Bohême devient Duc de Bohême.



Entrevue de Ratisbonne

Afin d'exclure ses cousins du trône, Bretislav II de Bohême souhaite appliquer au profit de l'aîné de ses demi-frères, Borivoj II de Bohême, le séniorat.

Cette loi de succession instaurée par Bretislav Ier de Bohême prévoit que le prince le plus âgé de la famille régnante devient le souverain de l'état et exerce seul le pouvoir en Bohême alors que les autres princes reçoivent des terres comme fiefs en Moravie.

Lors de l'entrevue de Ratisbonne, le 19 avril 1099, Bretislav II de Bohême réussit à faire reconnaître par Henri IV de Franconie les droits de Borivoj II de Bohême au détriment d'Ulrich Ier de Brno, l'héritier légitime de Conrad Ier de Bohême


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !