Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



13 événements affichés, le premier en 1551 - le dernier en 1605



Naissance de Boris Fedorovitch Godounov

Boris Fedorovitch Godounov naît à Viazma vers 1551, fils de Feodor Ivanovich Godunov et de Stepanida Ivanovna.

Il est de lointaine ascendance tatare.



Mariage de Boris Fedorovitch Godounov avec Maria Grigorievna Skouratova-Belskaya Malyouta-Skouratov

Boris Fedorovitch Godounov est chambellan d'Ivan IV de Moscou, commandant de la garde du palais.

Boris Fedorovitch Godounov assure sa position à la cour d'Ivan IV de Moscou en épousant la fille d'un de ses favoris.

Boris Fedorovitch Godounov épouse en 1570 ou 1571 Maria Grigorievna Skouratova-Belskaya Malyouta-Skouratov, fille de Maliouta Skouratov.

Leurs enfants sont :



Mariage de Fédor Ier de Russie avec Irina Godounova

Fédor Ier de Russie épouse en 1580 Irina Godounova (1557-1603), sœur de Boris Fedorovitch Godounov.


Fédor Ier de Russie

Mort d'Ivan IV de Moscou

Fédor Ier de Russie Tsar de Russie

Ivan IV de Moscou meurt à Moscou le 18 mars 1584 lors d'une partie d'échecs.

Les circonstances restent non élucidées à ce jour.

Il est surnommé Le Terrible pour sa cruauté.

Il lègue une Russie en crise, à la fois économiquement, socialement et politiquement.

Fédor Ier de Russie est couronné Tsar de Russie le 31 mai 1584.

Il est peu intelligent, légèrement retardé, de caractère presque simple et incapable de gouverner. Il est extrêmement pieux. On le surnomme le sonneur de cloches, en référence aux églises qu'il visite.

Ivan IV de Moscou, le sachant, a institué un conseil de régence composé de :

Bogdan Yakovlevitch Belskiest l'un des grands chefs de l'opritchnina et défend les droits du tsarévitch Dimitri Ivanovitch, demi-frère de Fédor Ier de Russie et fils de Maria Fiodorovna Nagaïa, la dernière femme d'Ivan IV de Moscou.

Fiodor Ivanovitch Mtislavski est un lointain cousin et Nikita Romanovitch Romanov est l'oncle maternel de Fédor Ier de Russie, mais ils sont peu ambitieux.

Boris Fedorovitch Godounov, beau-frère de Fédor Ier de Russie, n'a pas été inclus dans le conseil de régence mais il a acquis assez de puissance dans les dernières années du règne d'Ivan pour participer à la lutte des régents pour le pouvoir.

Appuyé par Fiodor Ivanovitch Mtislavski et Nikita Romanovitch Romanov, Boris Fedorovitch Godounov commence par écarter Bogdan Yakovlevitch Belski, qui est exilé à Ouglitch avec le tsarévitch Dimitri et la mère de ce dernier.

Ivan Pétrovitch Chouïski est plus puissant et le plus ambitieux, mais ses sympathies envers la Pologne le desservent. On lui enlève la régence et on l'assigne à résidence.

Dès lors, et jusqu'à la mort de Fédor Ier de Russie, la totalité du pouvoir est concentrée entre les mains de Boris Fedorovitch Godounov.



Instauration du patriarcat de Moscou

Boris Fedorovitch Godounov instaure le patriarcat de Moscou en 1588.

Il s'agit, à cette époque, du seul patriarcat orthodoxe indépendant, les autres (Constantinople, Antioche, Alexandrie et Jérusalem) étant sous domination ottomane.



Naissance de Fédor II Borissovitch Godounov

Fédor II Borissovitch Godounov naît à Moscou en 1589, fils de Boris Fedorovitch Godounov et de Maria Grigorievna Skouratova-Belskaya Malyouta-Skouratov.



Création du patriarcat de Moscou

Boris Fedorovitch Godounov mène une politique d'indépendance de la Russie, créant en 1589 le patriarcat de Moscou (la Russie devient alors autocéphale),



Mort de Dimitri Ivanovitch

Dimitri Ivanovitch et Maria Fiodorovna Nagaïa sont relégués par Boris Fedorovitch Godounov à Ouglitch.

Le tsarévitch Dimitri Ivanovitch meurt à Ouglitch le 15 mai 1591 mystérieusement.

Les ennemis de Boris Fedorovitch Godounov font courir le bruit qu'il s'agit d'un assassinat sur son ordre mais sans fournir de preuves. Pendant plusieurs siècles, les historiens l'accuseront également. Il semble cependant qu'il soit innocent : Dimitri Ivanovitch se serait tué accidentellement avec un couteau, au cours d'une crise d'épilepsie.



Boris Fedorovitch Godounov au pouvoir

Boris Fedorovitch Godounov gouverne la Russie à partir de 1594 à la place de Féodor Ier de Russie.


Irina Godounova Boris Fedorovitch Godounov

Mort de Fédor Ier de Russie

Boris Fedorovitch Godounov Tsar de Russie

Début du Temps des troubles

Fédor Ier de Russie meurt le 7 janvier 1598 sans héritier.

La dynastie des Riourikides s'éteint avec lui.

Irina Godounova assure le pouvoir pendant un mois et favorise l'ascension de Boris Godounov, son frère.

Plusieurs hautes familles (Galitzine, Romanov) peuvent prétendre au trône mais aucune ne fait acte de candidature car l'aristocratie a été affaiblie par le pouvoir tsariste, sous le règne d'Ivan IV puis sous celui de Fédor Ier de Russie.

Beau-frère du tsar défunt, premier ministre, Boris Fedorovitch Godounov n'a pas de difficulté à se faire élire tsar par un zemski sobor, présidé par le patriarche orthodoxe Job, assemblée comprenant les boïards, le clergé et les communes le 17 février 1598.

Boris Fedorovitch Godounov exige qu'on lui prête serment non pas au palais, selon l'usage, mais dans la cathédrale de l'Assomption à Moscou.

Boris Fedorovitch Godounov est couronné dans cette même église en septembre 1598.

Manquant de légitimité historique (il n'est qu'un tsar élu), Boris Fedorovitch Godounov rencontre une résistance au sein de la douma des boïards. C'est le début du Temps des troubles.

Fédor Nikititch Romanov reste un rival potentiel car plusieurs boyards contestent secrètement l'autorité de Boris Fedorovitch Godounov qui décide de se débarrasser de toute la famille Romanov.

Un comparse dépose secrètement des racines vénéneuses dans les caves de leur palais, une perquisition est ordonnée, les racines trouvées. Les Romanov sont accusés de vouloir empoisonner le tsar.

Alexandre Romanov, frère de Fédor Nikititch Romanov, est arrêté puis étranglé dans son cachot.

On oblige Fédor Nikititch Romanov et Xenia Ivanovna, sa femme, à entrer en religion.

Xenia Ivanovna prend le nom de Martha (Marfa en russe) et est emmenée au monastère Ipatiev, à Kostroma, avec son fils Michel.

Fédor Nikititch Romanov est relégué au monastère Saint-Antoine, dans le nord de la Russie, et est soumis à une surveillance constante.



Grande famine en Russie

Boris Fedorovitch Godounov ne peut faire face aux troubles qui demeurent latents depuis la mort d'Ivan IV de Moscou.

Ceux-ci trouvent un catalyseur dans la grande famine, qui éclate en 1601 et durera 3 ans.



Grigori Otrepiev Premier faux prince Dimitri

Fiançailles de Grigori Otrepiev et de Marina Mniszek

Bataille de Novgorod-Severski

Georges Mniszek et à Marina Mniszek résident à Sambor.

En cette ville, en 1604, Constantin Wisniewicki, leur parent, présente à Georges Mniszek et à Marina Mniszek un étrange personnage déclarant être Dimitri Ivanovitch, demi-frère de Fédor Ier de Russie, le tsar défunt, qui aurait échappé à la mort.

En réalité, il s'agit d'un imposteur, un moine défroqué du nom de Grigori Otrepiev.

Un contrat de fiançailles est signé entre Grigori Otrepiev et Marina Mniszek.

Si Grigori Otrepiev réussit à ceindre la couronne, Marina Mniszek recevra 1 000 000 de zlotys et la ville de Pskov.

De son côté, Grigori Otrepiev obtiendra les terres de Novgorod et de Severski.

Conseillé par Grigori Otrepiev, Sigismond III Vasa accepte de lever et de financer une armée de mercenaires polonais et lituaniens.

Le 13 octobre 1604, Grigori Otrepiev entre en Russie

Boris Fedorovitch Godounov décrète alors la mobilisation générale mais ses troupes sont défaites par celle de Grigori Otrepiev, le 21 décembre 1604 à Novgorod-Severski.



Mort de Boris Fedorovitch Godounov

Fédor II Borissovitch Godounov Tsar de Russie

Mort de Fédor II Borissovitch Godounov

Mort de Maria Grigorievna Skouratova-Belskaya Malyouta-Skouratov

Peu de temps avant sa mort, Boris Fedorovitch Godounov désigne Fédor II Borissovitch Godounov, son fils comme corégent.

Le 21 janvier 1605, le sort des armes est favorable aux troupes de Boris Fedorovitch Godounov et Grégori Otrepiev doit fuir.

Rendus mécontents par la famine, les paysans rallient le camp de Grégori Otrepiev.

Boris Fedorovitch Godounov meurt à Moscou le 13 avril 1605 subitement.

On parle alors d'empoisonnement ou de suicide.

Il est inhumé au monastère de Serguiev Possad, près de Moscou.

Fédor II Borissovitch Godounov, son fils, devient Tsar de Russie le 23 avril 1605.

Bien que physiquement robuste et bien éduqué, les boyards, qui soutenaient son père, refusent de lui porter allégeance : le mécontentement général se reporte contre le fils.

Pour gouverner, Fédor s'appuie sur Piotr Basmanov, l'un des plus populaires aristocrates russes.

Celui-ci persuade ses troupes de prêter serment à Fédor II Borissovitch Godounov, tout en laissant s'ourdir un complot.

Quelques jours plus tard, Piotr Basmanov se rallie à Grégori Otrepiev.

Le 10 juin 1605, un groupe de boyards prend le contrôle de Moscou.

Fédor II Borissovitch Godounov et Maria Grigorievna Skouratova-Belskaya Malyouta-Skouratov, sa mère, meurent à Moscou le 20 juin 1605 étranglés par les boyards dans leurs appartements.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !