Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



24 événements affichés, le premier en 1202 - le dernier en 1263



Mariage de Guillaume VI de Montferrat avec Berthe de Clavesans

Guillaume VI de Montferrat épouse le 9 août 1202, Berthe de Clavesans, fille de Boniface de Clavesans. Leurs enfants sont :



Naissance de Boniface II de Montferrat

Boniface II de Montferrat surnommé le géant naît en juillet 1202 ou en 1203, fils de Guillaume VI de Montferrat et de Berthe de Clavesane.

Il appartient à la famille des Alérame (Aleramici).



Mariage d'Amédée IV de Savoie avec Anne de Bourgogne

Amédée IV de Savoie épouse en 1222 Anne de Bourgogne, fille d'Hugues III de Bourgogne et de Béatrice d'Albon. Leurs enfants sont :



Boniface II de Montferrat Marquis de Montferrat

Mort de Guillaume VI de Montferrat

Boniface II de Montferrat est appelé à remplacer son père en 1225 quand celui-ci mène un groupe de croisés en Grèce franque.

Guillaume VI de Montferrat meurt à proximité du port grec d'Halmiros le 17 septembre 1225.

L'armée est touchée par la dysenterie et se dissout.

Boniface II de Montferrat devient Marquis de Montferrat.



Prise de contrôle de Montferrat par Boniface II de Montferrat

Seconde Ligue lombarde

Au printemps 1226, Boniface II de Montferrat prend totalement le contrôle de Montferrat.

Pendant l'absence de Frédéric II de Hohenstaufen, en 1226, le Pape Honorius III envahit la Sicile et fomente contre l'empereur la seconde Ligue lombarde.

Boniface II de Montferrat ne parvient pas à rembourser les fortes dettes contractées par Guillaume VI de Montferrat, son père, auprès de la couronne germanique.

Malgré la médiation entreprise par le pape Honorius III, les deux hommes n'ont plus confiance l'un envers l'autre.

En 1226, menacé par une disgrâce impériale, Boniface II de Montferrat s'allie avec la ligue lombarde contre Frédéric II de Hohenstaufen.

Boniface II de Montferrat conclut une alliance avec Manfred III de Saluzzo, son cousin, qui stipule que si l'un d'entre eux venait à mourir sans héritiers, l'autre prendrait possession du domaine.

Ceci a pour avantage de prévenir :



Alliance de Boniface II de Montferrat avec Asti

En 1227, Boniface II de Montferrat s'allie avec la ville d'Asti.



Combat de Boniface II de Montferrat contre Alexandrie

De 1227 jusqu'à sa mort, Boniface II de Montferrat combat les Alessandrini.

Alexandrie s'allie alors avec la ligue et la ville de Milan.



Proposition de mariage de Boniface II de Montferrat avec Marguerite de Savoie

Vers 1228, Boniface II de Montferrat négocie une alliance matrimoniale avec Thomas Ier de Savoie.

Boniface II de Montferrat propose de s'unir à Marguerite de Savoie.

Thomas Ier de Savoie s'oppose à l'union de Marguerite de Savoie, sa petite fille en raison de son jeune âge.



Frédéric II de Hohenstaufen Roi de Jérusalem

Traité de Jaffa

Mariage d'Henri Ier de Lusignan avec Alix de Montferrat

Frédéric II de Hohenstaufen est couronné Roi de Jérusalem le 18 mars 1229.

En 1229, par le traité de Jaffa, Frédéric II de Hohenstaufen obtient du sultan d'Égypte, Al-Kamil, la rétrocession des principales villes chrétiennes en Palestine : Jérusalem, Bethléem, Nazareth, Sidon.

Frédéric II de Hohenstaufen s'intéresse à la culture arabe et reconnaît sa grandeur et son raffinement.

Il tente de concilier les deux partis : croisés et djihad, afin d'instaurer une paix durable et une cohabitation pacifique.

Au prix de nombreux efforts, il est sur le point d'atteindre cet objectif mais une crise interne à l'empire le rappelle en Europe, ne lui laissant pas le temps d'achever son travail.

Frédéric II de Hohenstaufen quitte la Terre Sainte, en mai 1229.

Il laisse la régence de Chypre à 5 barons qui figurent parmi ses partisans et fiance Henri Ier de Lusignan à Alix de Montferrat, sœur de Boniface II de Montferrat, un de ses fidèles qui l'accompagne en croisade, afin de tenter de se le concilier.

Henri Ier de Lusignan épouse à Limassol par procuration vers 1229 Alix de Montferrat (1210-1233), fille de Guillaume VI de Montferrat et de Berthe de Clavesans.

Par ce mariage Alix de Montferrat devient reine de Chypre et sera surnommée La Reine Lombarde par ses sujets



Défaite de Boniface II de Montferrat devant la ligue

En 1230, après avoir perdu plusieurs places fortes, Boniface II de Montferrat subit une lourde défaite et doit reconnaître le pouvoir et les droits de la ligue.



Siège de Chivasso

Boniface II de Montferrat essaie de nouveau de soumettre Alexandrie avec l'aide d'alliés venant de Saluzzo et de Savoie.

Les Milanais attaquent Chivasso.

Le siège de la ville dure 4 mois et les tentatives successives de Boniface II de Montferrat pour briser ce siège échouent les unes après les autres.

Chivasso capitule le 5 septembre 1231.



Restitution de Chivasso à Boniface II de Montferrat

Chivasso est restituée à Boniface II de Montferrat en fin 1232, lorsqu'il reconnait sa défaite et accepte les conditions.



Combats d'Amédée IV de Savoie contre les valaisans

Avec Boniface II de Montferrat, Manfred III de Saluces soutient les combats d'Amédée IV de Savoie contre les valaisans en 1235.



Mariage de Boniface II de Montferrat avec Marguerite de Savoie

Thomas Ier de Savoie accepte le mariage lorsque Marguerite de Savoie est réellement en âge de prendre époux.

Boniface II de Montferrat épouse à Chivasso, fief de Boniface II de Montferrat, le 9 décembre 1235 Marguerite de Savoie, fille d'Amédée IV de Savoie et d'Anne de Bourgogne. Leurs enfants sont :

Il semble qu'Amédée IV de Savoie ait conclu un accord avec Boniface II de Montferrat et Manfred III de Saluces par lequel ces derniers prendraient le contrôle des terres piémontaises alpines si la maison de Savoie n'avait plus d'héritier. Les rapports s'enveniment et cela reste sans suite.



Boniface II de Montferrat Roi (titulaire) de Thessalonique

À la suite d'une rupture de ses relations avec Saluzzo et la maison de Savoie, Boniface II de Montferrat est empêché de voir Marguerite de Savoie, son épouse, celle-ci ayant rejoint le Piémont.

Boniface II de Montferrat décide alors de changer de camp et se tourne vers l'empire.

Boniface II de Montferrat escorte Frédéric II de Hohenstaufen lors de ses séjours en Italie.

En 1239, Boniface II de Montferrat reçoit le titre de roi (titulaire) de Thessalonique, une principauté latine.



Boniface II de Montferrat Guelfe

En 1243, Boniface II de Montferrat prend le parti des Guelfes.



Naissance de Guillaume VII de Montferrat

Guillaume VII de Montferrat ou di Monferrato dit le Grand, naît en 1243, fils de Boniface II de Montferrat, Marquis de Montferrat, et de Marguerite de Savoie.



Mort de Manfred III de Saluces

Thomas Ier de Saluces Marquis de Saluces

Manfred III de Saluces meurt en 1244.

Il est inhumé en la Cathédrale Saint-Paul de Londres.

Thomas Ier de Saluces devient Marquis de Saluces.

Suivant les volontés testamentaires de Manfred III de Saluces, Béatrice de Savoie et Boniface II de Montferrat deviennent tuteurs :

Ils sont élevés à la cour de Boniface II de Montferrat à Chivasso



Boniface II de Montferrat Réintégré dans le giron impérial

En 1245, quand Frédéric II de Hohenstaufen vient visiter Turin, Boniface II de Montferrat le rencontre et requiert son pardon.

Il est de nouveau réintégré dans le giron impérial.



Mort de Frédéric II de Hohenstaufen

Conrad IV de Hohenstaufen Empereur germanique

Conrad IV de Hohenstaufen Roi de Sicile

Frédéric II de Hohenstaufen meurt le 13 décembre 1250 au château de Fiorentino près de San Severo et de Lucera dans les Pouilles avant d'avoir vu la conclusion de la guerre civile qui déchire l'Allemagne et la Sicile.

Il est le dernier empereur de la famille des Hohenstaufen.

Après sa mort, Frédéric II Hohenstaufen devient légendaire et est surnommé Stupor Mundi, "l'émerveillement du monde", au point qu'on attendait même son retour (son personnage était alors confondu avec celui de son grand-père Frédéric Ier Barberousse).

Frédéric II de Hohenstaufen gère son État d'une manière radicalement nouvelle.

Il met en place un système centralisé d'administration en Sicile et tente de le généraliser (avec moins de succès) dans les États allemands, où il doit octroyer de plus en plus d'indépendance aux princes allemands, au fur et à mesure que son conflit en Lombardie se détériore.

Il montre parfois une extrême cruauté envers ses ennemis.

Cultivé, Frédéric II de Hohenstaufen lit et parle 9 langues: le latin, le grec, le sicilien, l'arabe, le normand, l'allemand, l'hébreu, le yiddish et le slave.

Il est un mécène des sciences, portant un grand intérêt aux sciences et aux arts, accueillant à sa cour des savants du monde entier.

Il écrit un manuel de fauconnerie "De arte venandi cum avibus" (De l'art de chasser au moyen des oiseaux) dont la préface contient un éloge de l'expérience contre les théories de l'École.

L'ouvrage déborde largement la simple fauconnerie et contient aussi une partie sur l'anatomie des oiseaux.

Ainsi les différentes positions des ailes durant le vol sont remarquablement décrites.

Les illustrations situées dans les marges sont d'une grande qualité pour l'époque.

Ce livre, du fait des opinions de Frédéric II de Hohenstaufen, est mis à l'index par l'Église et ne reparaît qu'à la fin du XVIe siècle.

Les ornithologues n'en découvrent son intérêt qu'au XVIIIe siècle.

Très critiqué par l'Église qui le surnomme : l'Antéchrist, cela ne l'empêche pas d'être le défenseur de l'orthodoxie chrétienne et d'autres religions comme le judaïsme et l'Islam.

Frédéric II de Hohenstaufen indigne son époque en adoptant les moeurs de l'Islam en s'habillant parfois en tenue orientale.

Pour imiter les princes musulmans, il a même un harem et une ménagerie à sa cour de Sicile où il se plait à résider habituellement.

Il écrit qu'il envie les califes qui sont à la fois dirigeants spirituels et terrestres.

Par contre il se montre sévère contre les sectes accusées d'hérésies surtout en Allemagne où il laisse l'Inquisition brûler de nombreux Juifs, Vaudois, Cathares ou autres dissidents contestataires...

Conrad IV de Hohenstaufen, Duc de Souabe, est élu Empereur germanique en 1250.

Le pape Innocent IV combat son élection, lui oppose Guillaume Ier du Saint-Empire, et fait prêcher une croisade contre lui.

Durant les deux premières années, Conrad IV de Hohenstaufen oriente sa politique vers l'Allemagne.

Son absence du Royaume de Sicile profite momentanément à Manfred Ier de Hohenstaufen, qui tente alors de rallier les barons siciliens à sa cause afin d'usurper le titre de roi de Sicile.

Pour éviter que leurs fiefs ne subissent les troubles liés à l'anarchie qui suit la mort de Frédéric II de Hohenstaufen, Henri de Gueldre, l'évêque de Liège, Henri III de Brabant et Otton II de Gueldre concluent une confédération chargée d'assurer leur défense commune.

La mort de Frédéric II de Hohenstaufen donne un bref sursis à Boniface II de Montferrat et calme ses velléités politiques.



Mort de Boniface II de Montferrat

Guillaume VII de Montferrat Marquis de Montferrat

Le 4 mai 1253, Conrad IV de Hohenstaufen octroie à Boniface II de Montferrat des territoires supplémentaires, en particulier la ville de Casale Monferrato.

Boniface II de Montferrat n'en profite guère.

Boniface II de Montferrat dicte son testament.

Boniface II de Montferrat meurt le 12 juin 1253.

Guillaume VII de Montferrat, son fils, lui succède et devient Marquis de Montferrat.



Mort de Boniface II de Montferrat

Boniface II de Montferrat meurt en 1254.



Mariage d'Aymar III de Poitiers-Valentinois avec Marguerite de Savoie

Marguerite de Savoie est veuve de Boniface II de Montferrat.

Aymar III de Poitiers-Valentinois épouse en 1254 Marguerite de Savoie, fille d'Amédée IV de Savoie et de Marguerite de Bourgogne.



Mariage d'Albert Ier de Brunswick avec Alessine de Montferrat

Albert Ier de Brunswick épouse en 1263 Alessine de Montferrat (morte en 1285), fille du Marquis Boniface II de Montferrat.

Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !