Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



26 événements affichés, le premier en 1207 - le dernier en 1282



Mariage de Lech Ier le Blanc avec Grzymislawa de Luck

Lech Ier le Blanc épouse en 1207 Grzymislawa de Luck, fille d'Ingwar, Prince de Lutsk et coprince de Kiev. Leurs enfants sont :



Mariage de Béla IV Arpad de Hongrie avec Marie Lascaris

Béla IV Arpad de Hongrie épouse en 1218 Marie Lascaris. Leurs enfants sont :



Naissance de Boleslas V le Pudique

Boleslaw ou Boleslas V le Pudique ou le Chaste ou en polonais Boleslaw V Wstydliwy naît le 21 juin 1226, fils de Lech Ier le Blanc et de Grzymislawa de Luck.

Il appartient à la dynastie Piast.



Mort de Lech Ier le Blanc

Boleslas V le Pudique Duc de Sandomierz

Swietopelk II de Poméranie se proclame duc et dénonce la suzeraineté polonaise, ne voulant plus être le vassal de Lech Ier le Blanc.

Swietopelk II de Poméranie se trouve un allié en la personne de Ladislas Odonic écarté du pouvoir en Grande-Pologne par Ladislas III aux Jambes Grêles.

Swietopelk II de Poméranie promet à Ladislas Odonic le trône de Cracovie et la Silésie s'il l'aide à éliminer Lech Ier le Blanc et Henri Ier le Barbu.

La situation en Grande-Pologne et en Poméranie oblige Lech Ier le Blanc à convoquer à Gasawa une assemblée des ducs Piasts et des puissants des terres polonaises.

Ladislas III aux Jambes Grêles ne se rend pas personnellement à Gasawa mais s'y fait représenter par l'archevêque de Gniezno et par l'évêque de Poznan.

Lech Ier le Blanc est tué dans un guet-apens monté par Swietopelk II de Poméranie et Ladislas Odonic.

Le 23 novembre 1227, Swietopelk II de Poméranie et Ladislas Odonic monté un guet-apens.

Lech Ier le Blanc y meurt à Marcinkow.

Boleslas V le Pudique, son fils, devient Duc de Sandomierz.

Henri Ier le Barbu est gravement blessé.

Lech Ier le Blanc est le dernier duc de Cracovie ayant eu autorité sur tous les duchés polonais.

Ce guet-apens est suivi d'une foire d'empoigne entre les prétendants au trône de Cracovie.

Henri Ier le Barbu soutient Ladislas III aux Jambes Grêles.

Iwo Odrowaz soutint Henri Ier le Barbu contre Conrad Ier de Mazovie.

Conrad Ier de Mazovie commence à se battre pour monter sur le trône de Cracovie.

Grzymislawa de Luck et Boleslas V le Pudique sont emprisonnés par Conrad Ier de Mazovie. Grâce à l'aide d'un magnat, tous deux parviennent à s'enfuir.



Ladislas Odonic Prisonnier

Assemblée de Wislica

Ladislas III aux Jambes Grêles à nouveau Princeps de Pologne et Duc de Cracovie

Attaque de Conrad Ier de Mazovie contre la Petite-Pologne

Au début 1228, Ladislas III aux Jambes Grêles repasse à l'offensive en Grande-Pologne et défait Ladislas Odonic, son neveu, et l'emprisonne.

Ladislas III aux Jambes Grêles se rend en Petite-Pologne où il revendique le trône en vertu de l'accord de 1217 sur la succession de Lech Ier le Blanc, son fils étant trop jeune pour régner.

Conrad Ier de Mazovie, le frère de Lech Ier le Blanc, s'oppose au plan de Ladislas III aux Jambes Grêles sur la réunification entre la Grande-Pologne et la Petite-Pologne.

Le 5 mai 1228, à Wislica, une assemblée des ducs et des puissants est convoquée pour choisir le duc de Cracovie.

Ladislas III aux Jambes Grêles obtient le trône de Cracovie.

En contrepartie de l'union entre la Grande et la Petite-Pologne, Ladislas III aux Jambes Grêles doit accorder de nombreux privilèges à l'évêque de Cracovie et aux seigneurs de Petite-Pologne.

Ladislas III aux Jambes Grêles leur donne le droit de constituer une assemblée (wiece) pour faire les lois et pour traiter les affaires judiciaires.

Ladislas III aux Jambes Grêles doit adopter Boleslas V le Pudique, le fils de Lech Ier le Blanc, et en faire son successeur.

Le pouvoir de Ladislas III aux Jambes Grêles se fragilise très vite.

Tout d'abord, Ladislas Odonic réussit à s'échapper de sa prison et à reprendre la guerre contre son oncle, ce qui empêche Ladislas III aux Jambes Grêles de se préparer contre l'invasion de la Petite-Pologne envisagée par Conrad Ier de Mazovie.

Cela pousse les nobles de Cracovie à remettre le pouvoir à Henri Ier le Barbu.

Officiellement, Ladislas III aux Jambes Grêles devient le gouverneur de Petite-Pologne.

En échange, Ladislas III aux Jambes Grêles obtient que Boleslas V le Pudique soit écarté et que les ducs de Silésie deviennent ses héritiers.

Conrad Ier de Mazovie ne renonce pas à son ambition de monter sur le trône de Cracovie et lance une attaque contre la Petite-Pologne au cours de l'été 1228.

Elle est arrêtée par Henri II le Pieux, le fils d'Henri Ier le Barbu.


Henri Ier le Barbu

Henri Ier le Barbu Duc de Cracovie

Conrad Ier de Mazovie est obligé d'abandonner Cracovie en 1232.

Henri Ier le Barbu devient Duc de Cracovie en 1232.

Henri Ier le Barbu prend le contrôle du duché de Sandomierz en devenant le protecteur de Boleslas V le Pudique.

Au cours de son règne, il tentera de réunifier les territoires polonais.



Mariage de Boleslas V le Pudique avec Cunégonde Arpad

Boleslas V le Pudique épouse en 1239 Cunégonde Arpad, la fille de Béla IV Arpad de Hongrie et de Marie Lascaris.

D'après les chroniques médiévales, ce mariage ne sera jamais consommé. Cunégonde, très pieuse, et ne veut pas accomplir ses devoirs conjugaux. C'est pourquoi Boleslas est parfois appelé le Chaste.

Ensemble, ils firent vœu de chasteté entre les mains de l'évêque et vécurent une vie de charité, visitant les pauvres et les malades.


Boleslas II de Silésie

Invasion des Mongols

Bataille de Legnica

Mort d'Henri II le Pieux

Przemysl Ier de Grande Pologne et Boleslas le Pieux Co-duc de Grande-Pologne

Boleslas II de Silésie Duc du sud-ouest de la Grande-Pologne Duc de Silésie

Conrad Ier de Mazovie de nouveau Duc de Cracovie.

Destruction de Cracovie

Le 13 février 1241, les Mongols passent la Vistule sur la glace.

Contrairement à Boleslas V le Pudique, duc de Sandomierz, Mieszko II l'Obèse n'abandonne pas son duché aux envahisseurs et fait front.

En mars 1241, Mieszko II l'Obèse attaque par surprise des détachements Mongols qui s'apprêtaient à traverser l'Oder, ce qui a laissé plus de temps à Henri II le Pieux de se préparer à la bataille contre les Mongols.

Ayant retardé l'avancée mongole, Mieszko II l'Obèse n'a pas pris le risque d'affronter le gros de la horde et s'est replié sur Legnica.

Henri II le Pieux commande la chevalerie polonaise et des Templiers, contre les Mongols lors de la bataille de Legnica.

Henri II le Pieux meurt le 9 avril 1241 lors de cette bataille.

Une des principales explications à cette défaite est la fuite de Mieszko II l'Obèse et de son armée à un moment crucial de la bataille.

Sa mort est suivie par l'éclatement des territoires que son père et lui avaient essayé de réunifier.

Henri III le Blanc est encore mineur et se retrouve sous la tutelle de Anne de Bohême sa mère.

Przemysl Ier de Grande Pologne et Boleslas le Pieux s'emparent des régions de Poznan et de Gniezno. Ils deviennent Co-duc de Grande-Pologne. Sur leur lancée, ils s'emparent de toutes les villes de Grande Pologne qui étaient contrôlées par la Silésie.

Boleslas II de Silésie devient Duc du sud-ouest de la Grande-Pologne en 1241.

Conrad Ier de Mazovie redevient duc de Cracovie.

En 1241, pendant l'invasion des Tatars, Cracovie est détruite.

Boleslas V le Pudique se réfugie avec toute sa famille en Hongrie.

Dès mai 1241, Mieszko II l'Obèse réapparaît dans son duché et se met à reconstruire les territoires dévastés par les Mongols.


Boleslas V le Pudique

Conrad Ier de Mazovie chassé de Cracovie

Boleslas V le Pudique Duc de Cracovie

En 1243, Mieszko II l'Obèse soutient militairement son beau-père Conrad Ier de Mazovie dans sa lutte pour conserver le trône de Cracovie.

Ils sont écrasés par Boleslas V le Pudique aidé par la noblesse de Petite-Pologne.

Conrad Ier de Mazovie est chassé définitivement de Cracovie.

Boleslas V le Pudique monte sur le trône et devient Duc de Cracovie en 1243.



Attaque de Conrad Ier de Mazovie contre Boleslas V le Pudique

En 1246, Boleslas V le Pudique réussit à repousser une nouvelle attaque de Conrad Ier de Mazovie.



Normalisation des relations de Ladislas d'Opole avec la Grande Pologne

Mariage de Ladislas d'Opole avec Euphémie de Grande Pologne

Ladislas d'Opole normalise ses relations avec la Grande Pologne en renonçant à toute prétention sur le duché de Kalisz.

Ladislas d'Opole épouse en 1251 Euphémie de Grande Pologne, fille de Ladislas Odonic. Leurs enfants sont :

Ce mariage l'implique très vite dans la guerre entre la Hongrie et la Bohême.

Au début, Ladislas d'Opole soutient la Hongrie, participant à la campagne militaire de Boleslas V le Pudique contre la Bohême.


Saint Stanislas

Canonisation de Saint Stanislas

Boleslas V le Pudique collabore avec l'évêque de Cracovie pour mener à bien la canonisation de Stanislas Szczepanowski : Saint Stanislas en 1253.

Boleslas V le Pudique a de bonnes relations avec l'Église, accordant à celle-ci de nombreux privilèges économiques et juridiques.



Reconstruction de Cracovie

En 1257, Cracovie est reconstruite selon un plan en damier par des colons allemands.

Boleslas V le Pudique lui accorde les droits de Magdebourg.



Ravage du duché de Cracovie par les Tatars

En 1259, le duché de Cracovie de Boleslas V le Pudique est une nouvelle fois ravagé par les Tatars.



Nouvelle offensive de Boleslas le Pieux contre Casimir Ier de Cujavie

En 1259, Boleslas le Pieux ne renonce pas et réussit à faire entrer Boleslas V le Pudique, duc de Cracovie, Siemovit Ier de Mazovie et Daniel de Galicie dans sa coalition contre la Cujavie.

Casimir Ier de Cujavie est obligé de demander l'arrêt des hostilités le 29 novembre 1259 contre la promesse de rendre Lad à la Grande Pologne.



Coalition contre la Cujavie

En 1259, Boleslas le Pieux ne renonce pas et réussit à faire entrer dans sa coalition contre la Cujavie :

Casimir Ier de Cujavie est obligé de demander l'arrêt des hostilités le 29 novembre 1259 contre la promesse de rendre Lad à la Grande Pologne.



Expédition militaire contre la Bohême

En 1260, Lech II le Noir et Boleslas V le Pudique, alliés à la Hongrie, participent ensemble à une expédition militaire contre la Bohême.



Nouvelle attaque de Boleslas le Pieux contre Casimir Ier de Cujavie

Boleslas le Pieux Duc de Lad

Lech II le Noir Duc de Sieradz

Les négociations de paix entre Casimir Ier de Cujavie et la coalition de :

sont difficiles et obligent la coalition à lancer une nouvelle attaque contre la Cujavie en 1261.

Lech II le Noir et Siemomysl d'Inowroclaw, son frère, se révoltent contre la politique menée par Casimir Ier de Cujavie leur père. Ils sont soutenus par de nombreux nobles lassés des aventures politiques de Casimir Ier de Cujavie.

Lech II le Noir lui réclame son héritage.

Casimir Ier de Cujavie perd la place-forte Lad. Boleslas le Pieux devient Duc de Lad.

Sous la contrainte, Casimir Ier de Cujavie donne le duché de Sieradz à Lech II le Noir qui devient Duc de Sieradz.

Il s'agit d'une des terres polonaises les moins peuplées. Lech II le Noir développe ce duché et fonde toute une série de villes : Nowa Brzeznica, Lutomiersk, Wolbórz et Radomsko. Il encourage des colons à venir s'y installer. Pour réussir à changer l'image de son duché, il collabore étroitement avec l'Église.



Bonnes relations entre Lech II le Noir et Boleslas V le Pudique

Dès 1261, Lech II le Noir noué de bonnes relations avec son voisin Boleslas V le Pudique, le duc de Cracovie

Les relations sont tellement cordiales que ce dernier, sans enfant, considére très vite Lech II le Noir comme son fils adoptif et le désigne comme héritier.

Une partie de la noblesse de Petite Pologne se révolte et propose à Ladislas d'Opole de remplacer Boleslas V le Pudique.

Les rebelles et l'armée de Ladislas d'Opole sont écrasés par Boleslas V le Pudique.



Assemblée des ducs Piasts à Danków

En 1262, à l'occasion d'une assemblée des ducs Piasts à Danków, Ladislas d'Opole essaye sans succès de convaincre Boleslas le Pieux et Boleslas V le Pudique de rejoindre le camp tchèque.

Ce refus incite sans doute Ottokar II de Bohême à lorgner sur le trône de Cracovie.



Écrasement des Sudoviens

En 1264, Boleslas V le Pudique écrase les Sudoviens et leurs alliés russes, sécurisant les frontières du duché de Cracovie.



Mort de Casimir Ier de Cujavie

Lech II le Noir Duc de Leczyca

Ladislas Ier de Pologne Duc des régions de Brzesc Kujawski et de Dobrzyn nad Wisla

Casimir Ier de Cujavie meurt le 14 décembre 1267.

Il est inhumé dans la cathédrale de Wloclawek.

Ses possessions ont été partagées entre les 5 fils issus de ses mariages.

Lech II le Noir reçoit le duché de Leczyca et devient Duc de Leczyca en 1267. Il a annexé au duché de Sieradz.

Ladislas Ier de Pologne et Casimir II de Leczyca, deviennent Duc des régions de Brzesc Kujawski et de Dobrzyn nad Wisla.

Ladislas Ier de Pologne et Casimir II de Leczyca sont encore jeunes et se retrouvent sous la protection d'Euphrosyne d'Opole, leur mère qui assure la régence.

Elle règle des différents frontaliers avec l'Ordre Teutonique, grâce à la médiation de Boleslas le Pieux, le duc de Grande-Pologne.

Ladislas Ier de Pologne séjourne régulièrement à Cracovie, à la cour de Boleslas V le Pudique, avec lequel son frère aîné Lech II le Noir s'est lié.



Expédition militaire contre Ladislas d'Opole

En 1273, une partie de la noblesse veut remplacer Boleslas V le Pudique et placer sur le trône de Cracovie Ladislas d'Opole, allié de la Bohême.

En 1273, Boleslas le Pieux se joint à l'expédition militaire de Boleslas V le Pudique et de Lech II le Noir contre Ladislas d'Opole.

La révolte est écrasée.

Boleslas le Pieux devient Duc de Gniezno et de Kalisz en 1273.



Traité de Ladislas d'Opole et de Boleslas V le Pudique

Ladislas d'Opole et Boleslas V le Pudique concluent un traité de paix en 1274.


Lech II le Noir Cunégonde Arpad

Mort de Boleslas V le Pudique

Lech II le Noir Duc de Cracovie et de Sandomierz

Boleslas V le Pudique meurt le 7 décembre 1279 sans enfants.

Il est inhumé dans l'église des Franciscains de Cracovie.

Faute de meilleurs candidats, Lech II le Noir, fils aîné de Casimir Ier de Cujavie, son cousin, hérite de son trône et devient Duc de Cracovie et de Sandomierz.

Il bénéficie sans doute de l'accord tacite de la majorité des nobles de Petite Pologne.

Germanisé, il a le soutien de la population de souche allemande.

Cunégonde Arpad, veuve de Boleslas V le Pudique, vend tout ce qu'elle possède pour donner ses biens aux pauvres.

Cunégonde Arpad refuse de prendre la couronne à la suite de son époux, comme on l'y invite, et préfère rejoindre le monastère des Clarisses de de Sandbeck ou Stary Sacz qu'elle a fondé.

Peu après, de manière inattendue, Léon de Galicie, fils de Daniel de Galicie, revendique le trône de Lech II le Noir.



Conflit avec l'évêque de Cracovie

Malgré toutes ses victoires militaires, la position de Lech II le Noir sur le trône de Cracovie reste fragile pendant tout son règne. Il doit faire face à une virulente opposition intérieure.

Il refuse d'accorder d'importants privilèges à l'Église, son adversaire le plus coriace est l'évêque de Cracovie.

À tout cela s'ajoute une querelle avec Cunégonde Arpad, la veuve de Boleslas V le Pudique.

Entre 1282 et 1283, Lech II le Noir fait arrêter et emprisonner l'évêque de Cracovie.

Celui-ci ne sera libéré que suite à l'intervention des hauts dignitaires de l'Église polonaise.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !