Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en 297 - le dernier en 1422



Organisation de la Gaule en provinces et en cités

En 297, Dioclétien divise la gaule en 120 cités réparties en 17 provinces.

La Novempopulanie comprend alors 12 cités :

Les populations empruntèrent beaucoup de choses aux vainqueurs romains et notamment leur langue. Ils parlèrent donc le latin, mais en le déformant donnant naissance à une langue nouvelle : le gascon. Parti des villes, le latin gagna de proche en proche les campagnes. Seules les populations du versant sud des Pyrénées échappèrent à la contagion et leurs descendants parlent encore la langue d'origine : le basque.



Mort de Gondovald

En 585, Gondovald est battu par Gontran Ier et se réfugie dans la ville forte de Lugdunum Convenarum (Saint Bertrand de Comminges).

Il est attiré hors des murs par trahison. Il est précipité du haut de la roche Matacan (assomme-chien) ou il est tué par Boson, un de ses partisans, qui lui brise la tête d'une pierre sur ordre de Gontran Ier et de Childebert II

La cité qui l'a recueilli est rasée et tous ses habitants sont massacrés.



Naissance de Bertrand de Comminges

Bertrand de Comminges ou Bertrand de l'Isle naît à L'Isle-Jourdain dans le Gers vers 1050, fils d'Atton-Raymond, Seigneur de L'Isle-Jourdain.

Il et apparenté par sa mère aux comtes de Toulouse.

Cousin de Guillaume IV de Toulouse et de Raymond VI de Toulouse.

il reçoit l'éducation d'un futur chevalier



Bertrand de Comminges Archidiacre de Toulouse

Bertrand de Comminges devient archidiacre de Toulouse après 1070.



Bertrand de Comminges Évêque de Comminges

Bertrand de Comminges devient Évêque de Comminges en 1083.

Sous son long épiscopat, la cité de Lugdunum Convenarum qui deviendra ensuite Saint-Bertrand-de-Comminges, renait de ses cendres.

Bertrand de Comminges met en application dans son diocèse montagnard les principes de la réforme grégorienne, tant en ce qui concerne la discipline du clergé que la vie morale et religieuse des laïcs.

Bertrand de Comminges reconstruisit la cathédrale, qu'il dote d'un cloître et qu'il fait desservir par un chapitre de chanoines réguliers, participant à la formation du clergé et à l'évangélisation des villes et des campagnes.



Mort de Bertrand de Comminges

Bertrand de Comminges meurt à Saint Bertrand Comminges (Lugdunum Convenarum) en 1123. Dès sa mort, il est considéré comme un saint dans la région pyrénéenne.

Son tombeau deviendra le but d'un pèlerinage très suivi.



Rédaction de la vie de Bertrand de Comminges

Vers 1167, l'archevêque d'Auch charge un clerc du nom de Vital de rédiger l'hagiographie (la vie) de Bertrand de Comminges. Il y donne une part importante aux miracles qu'aurait accompli Bertrand de Comminges.

Il envoie Vital à la Curie pour obtenir sa canonisation.



Enquête en béatification de Bertrand de Comminges

En 1218, Honorius III ouvre une enquête en béatification sur les mérites et ses miracles de Bertrand de Comminges.

Le même pontife l'aurait canonisé entre 1220 et 1222, bien que cela ne soit attesté par aucun document de l'époque.


Clément V Pape - Portrait dans la cathédrale Saint Bertrand de Comminges

Clément V Archevêque de Bordeaux

Clément V Évêque de Saint Bertrand de Comminges

Clément V est archevêque de Bordeaux en 1293 à 29 ans.

Clément V est évêque de Saint Bertrand de Comminges de 1295 à 1299.



Reconstruction de la cathédrale de Saint Bertrand de Comminges

Élévation des reliques de Bertrand de Comminges

L'église romane cathédrale de Saint Bertrand de Comminges est trop petite devant l'afflux des pèlerins venus pour Saint Bertrand ou suivant la voie du Piémont pyrénéen des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Clément V fait en partie rebâtir en style gothique la cathédrale,

Clément V charge 4 cardinaux d'installer les reliques de Saint Bertrand de Comminges dans un reliquaire en hauteur dans l'église le 16 janvier 1309 et officialise le pèlerinage par une bulle. Il crée le jubilé de Saint Bertrand le 2 mai de chaque année.



Pierre de Foix Évêque de Saint Bertrand de Comminges

Construction du tombeau de Bertrand de Comminges

Pierre de Foix devient évêque de Saint Bertrand de Comminges de 1422 à 1442.

Pierre de Foix construit un magnifique tombeau pour recevoir les reliques Bertrand de Comminges.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !