Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



15 événements affichés, le premier en 785 - le dernier en 844



Mariage de Guillaume Ier de Gellone avec Witburge de Herbauges

Guillaume Ier de Gellone épouse en 785 Guibourg ou Witburge de Herbauges. Leurs enfants sont :


Domaines de Bera et de Gaucelme de Roussillon

Bera de Barcelone Gouverneur des comtés du Razès et du Conflent

Gaucelme de Roussillon Comte du Roussillon et d'Ampurias.

Après 790, Guillaume Ier de Gellone confie :



Mariage de Bera de Barcelone avec Romilla

Bera de Barcelone épouse Romilla, une dame goth. Leur enfant est :


Domaines de Bera et de Gaucelme de Roussillon

Fin du siège de Barcelone

Guillaume Ier de Gellone Comte de la marche d'Espagne

Bera de Barcelone Comte de Barcelone

La population est affectée par la faim et les souffrances du siège et les goths chrétiens, finalement, décident de livrer Harun et de remettre la cité, probablement le samedi 3 avril 801.

Louis Ier le Pieux entre le jour suivant dans Barcelone.

Guillaume Ier de Gellone devient Comte de la marche d'Espagne.

Bera de Barcelone, le fils de Guillaume Ier de Gellone, qui a participé à la conquête avec son père, est investi premier Comte de Barcelone.

On pense que Bera de Barcelone, sous l'influence de sa mère goth, prend la tête de la tendance partisane d'une paix avec les musulmans, tendance qui doit être majoritaire parmi les goths influents de Barcelone.



Expédition au sud de Barcelone

Vers 804, une première expédition au sud de Barcelone est dirigée par Louis Ier le Pieux qui gouverne alors l'Aquitaine. Elle a pour but d'établir les limites du comté de Barcelone sur l'Èbre qui aurait ainsi constitué une défense naturelle.

Elle arrive à Tarragone où, à Santa Coloma. L'armée franque se divise en deux :

La troupe de Bera de Barcelone traverse l'Èbre, près du confluent avec le Cinca, arrivant jusqu'à Vila Rubea, mais les attaques des musulmans les obligent à se retirer jusqu'à Vallis Ibana (peut-être Vallibona), près de Morella.

Là il retrouve Louis Ier le Pieux et, durant 8 jours, ils assaillent Tortosa sans obtenir aucun résultat, et s'en retournent vers le nord.



Nouvelle Expédition au sud de Barcelone

En 808, Charlemagne envoie Ingobert, son légat, à Toulouse dans le but que Louis Ier le Pieux, son fils, qui réside en Aquitaine, l'envoie en expédition au sud de Barcelone.

Comme lors de l'expédition précédente, Ingobert divise l'armée franque :

Selon Astrónom, chroniqueur officiel du royaume des francs, dans sa Vita Ludovici :

Les forces de Bera de Barcelone et Adhemar de Narbonne traversent l'Èbre avec les barques qu'ils ont préparées. Les chevaux traversent à la nage. Leurs défécations sont entrainées par le courant et détectées par les habitants de Tortosa.

Le wali de cette cité, attaque Bera de Barcelone et Adhemar qui réussissent à échapper avec peu de pertes dans leur armée. Ils rejoignent Ingobert et se retirent une nouvelle fois de la zone.



Trêve avec les musulmans

Après l'échec des 3 expéditions vers Tortosa, les propositions pacifistes de Bera de Barcelone ont un écho à la cour.

Finalement l'Empereur Charlemagne les accepte en 812, pour une durée de 3 ans.



Mort de Guillaume Ier le Grand

Bera de Barcelone Comte du Razès et du Conflent

Guilhem Gouverneur des comtés du Razès et du Conflent

Gaucelme Marquis de Gothie.

Guillaume Ier le Grand meurt à l'Abbaye de Gellone près de St-Guilhem-le-Désert dans l'Hérault le 18 ou 28 mai 812.

Guillaume Ier le Grand entre dans la légende, sous le nom de Guillaume d'Orange, comme le héros d'un cycle épique : La Geste de Garin de Monglane, rédigé vers le XIIe siècle.

Ce cycle comprend entre autres la Chanson de Guillaume.

Le personnage principal est le héros des luttes de la France du Midi contre les Sarrasins.La base historique en est la bataille d'Orbieu, ou le Charroi de Nîmes.


Origine du nom Rue de la Tombe-Issoire

Le nom de la rue de la Tombe-Issoire proviendrait d'un géant appelé Isouard, Isoré, Isoire ou Issoire qui détroussait les voyageurs sur la route d'Orléans.

Ce géant est attrapé et tué par Guillaume.

Guillaume ne peut emporter le corps de ce géant trop encombrant et lui coupe la tête.

Le corps est enterré sur place.

Roi Isoré tint la hace tranchante,

Vers dant Guillaume est venus tost corant,

Férir le guide sour son hiaume luisant

Li quens se haste si le ferir avant

Le col li trence aussi con qu'un enfant

Puis prend la teste à tout l'elme luisant

Ainc n'en veut plus porter ne tant se quand

Le corps laissa a terre tout sanglotant

Le parc Montsouris présente un panneau retraçant cette légende.

Mais le fief des tombes doit plus vraisemblablement ce nom à une famille Isore ou Isoire encore connue au XVIe siècle et demeurant place Maubert.

Les comtés de Razès et de Conflent, qu'il gouvernait déjà par délégation paternelle, reviennent à Bera de Barcelone.

Peu de temps après, il confie leur gouvernement à son fils Guilhem.

Gaucelme de Roussillon devient Comte de Roussillon et Marquis de Gothie en 812.



Mort d'Odilón de Gérone

Bera de Barcelone Comte de Gérone, Besalú, et Osona

Odilón de Gérone meurt en 812 ou 817.

Ces comtés passent aux mains de Bera de Barcelone qui devient Comte de Gérone, Besalú, et Osona.



Plainte contre les comtes de Septimanie et de Gothie

Un groupe de propriétaires terriens hispaniques, des nobles locaux de l'ancienne province de Septimanie et de Gothie ou de la Marche Hispanique, portent plainte contre :

Ces propriétaires se plaignent de ce qu'on leur impose sur leurs terres des tributs et des charges injustes.

En 812, les comtes accusés se rendent à la cour d'Aix-le-Chapelle.

Charlemagne donne raison aux plaignants.



Reprise de la guerre contre les musulmans

En 815, la trêve terminée, la guerre contre les musulmans reprend.

Sous les ordres de Ubayd Allah, oncle de l'émir Al-Hakam Ier, les musulmans attaquent Barcelone, mais au moment où ils vont donner l'assaut, une armée, probablement recrutée parmi les goths du pays, se présente devant la cité et oblige les assaillants à se retirer.

Cette victoire accroit le prestige de Bera de Barcelone, dont les relations avec la noblesse goth locale doivent alors être très bonnes.



Réorganisation du pouvoir carolingien dans le sud de la France

Au début de son règne Louis Ier le Pieux, réorganise le gouvernement du sud de la France et des marches d'Espagne.

Les 3 plus grands personnages de ces régions sont alors :

En mars 817, dans le cadre de cette réorganisation Leibulf de Provence reçoit le comté de Septimanie



Imputation des échecs francs à Pampelune à Bera de Barcelone

Exil de Bera de Barcelone

Rampon de Barcelone Comte de Barcelone, Gérone, Osona et Besalú

Guilhem Comte de Razès et de Conflent

Bera de Barcelone défenseur de la trêve avec les musulmans est accusé d'être responsable des échecs francs à Pampelune.

Le parti belliciste emmené :

qualifie la trêve de contraire aux intérêts nationaux.

En février 820 est convoquée à Aix-la-Chapelle une Assemblée générale.

Bera de Barcelone s'y rend.

Gaucelme de Roussillon y envoie son lieutenant Sanila, qui formule contre Bera de Barcelone une accusation d'infidélité et de trahison.

Le litige, comme il est habituel à l'époque, se règle par un duel judiciaire dans le Palais lui-même.

Bera de Barcelone s'il veut être considéré comme le leader du parti goth, n'a pas d'autre option que d'accepter le défi.

Le duel (à l'origine des futurs tournois médiévaux) se fait à cheval, avec des javelots et des armes légères.

Ce système utilisé par les goths, est quasi inconnu des francs.

Bera de Barcelone qui n'est pas aussi habile que son rival, est battu par Sanila.

Sa déroute entraine la reconnaissance des charges dont il est accusé et, par conséquent, la peine de mort.

L'Empereur Louis Ier le Pieux, qui ne considère pas le comte comme un traitre, commue la peine de mort et l'envoie en exil à Rouen.

Bera de Barcelone résidera dans cette ville jusqu'à sa mort.

Les domaines de Bera de Barcelone sont divisés:


Possessions de Bernard de Septimanie

Bernard de Septimanie Comte de Barcelone, de Toulouse et d'Autun

Siège de Barcelone

À l'assemblée de février 826 à Aix-la-Chapelle, l'empereur Louis Ier le Pieux désigne comme Comte de Barcelone, le chef du parti de la guerre, Bernard de Septimanie, frère puiné de Bera de Barcelone.

Bernard de Septimanie devient aussi Comte de Toulouse et d'Autun en 826.

En 826, l'émir de Cordoue, Abd Al-Rahman II assiège Barcelone, défendue par Bernard de Septimanie, Comte de Toulouse.

Louis Ier le Pieux demande aux comtes Hugues le Peureux, beau-père de Lothaire Ier, et Matfrid ou Matfried ou Mainfroi d'Orléans d'aider le Comte de Toulouse, ce qu'ils refusent.

C'est à partir de ce moment qu'Hugues est surnommé le Peureux.

Bernard de Septimanie vainc l'émir.



Mort de Bera

Bera de Barcelone meurt à Rouen en 844.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !