Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



7 événements affichés, le premier en 1585 - le dernier en 1619



Naissance de Benjamin de Brichanteau

Benjamin de Brichanteau naît le 10 septembre 1585, fils d'Antoine de Brichanteau et d'Antoinette de La Rochefoucauld.



Benjamin de Brichanteau Religieux

Benjamin de Brichanteau prend l'habit religieux à l'abbaye Sainte-Geneviève de Paris, le 14 avril 1601, et est aussitôt nommé coadjuteur de l'abbé Foulon.



Mort de L'abbé Foulon

Benjamin de Brichanteau Abbé de Sainte-Geneviève

L'abbé Foulon meurt le 31 mars 1607.

Benjamin de Brichanteau lui succède et devient le 34e abbé de Sainte-Geneviève de Paris.

Le roi confirme son élection.



Sacre de Benjamin de Brichanteau

Benjamin de Brichanteau va recevoir les ordres à Rome.

Benjamin de Brichanteau est sacré par Ubaldini, en 1608 en l'église Sainte-Geneviève, en tant qu'évêque titulaire de Philadelphie et coadjuteur de l'évêque de Laon.

Benjamin de Brichanteau est pourvu également de l'abbaye de Barbeau, dans le diocèse de Sens.



Benjamin de Brichanteau coadjuteur de Geoffroy de Billy

En 1609, Geoffroy de Billy se trouvant plus que septuagénaire, demande au roi la permission de se choisir un coadjuteur pour le soulager dans ses fonctions, et obtient que Benjamin de Brichanteau, son neveu maternel, soit nommé à cette place.



Benjamin de Brichanteau Évêque de Laon

Benjamin de Brichanteau est coadjuteur de Geoffroy de Billy, son oncle, et lui succède comme évêque Duc de Laon.

Benjamin de Brichanteau reçoit ses bulles le 28 mars 1612. Il devient pair ecclésiastique de France.



Mort de Benjamin de Brichanteau Évêque de Laon

François de la Rochefoucauld Abbé commendataire de Sainte-Geneviève

Malade, Benjamin de Brichanteau conçoit le projet de se démettre et de se retirer dans une chartreuse. Mais il n'en a pas le temps.

Il est attaqué d'une maladie contagieuse selon certaines sources. Il aurait mangé des abricots avariés selon les Mémoires de Michel de Marolles.

Benjamin de Brichanteau meurt à Paris le 14 juillet 1619.

Il est inhumé le 15 dans la crypte de l'abbaye de Sainte-Geneviève de Paris.

Sur son tombeau est écrit entre autres : Dans ce tombeau repose Benjamin de Brichanteau, évêque et duc de Laon, comte d'Anizy, pair de France, abbé et religieux profès de ce monastère.

Les médecins de l'époque parlent à sa famille de la peste, car ils ne connaissent pas les causes réelles de son décès.

À sa mort, son cousin, François de La Rochefoucauld, cardinal, évêque de Senlis, grand aumônier de France abbé de Sainte-Geneviève,.

Du fait d'une colère d'un roi, qui déplore la décadence qui a frappé l'abbaye du temps de Benjamin de Brichanteau, François de la Rochefoucauld lui succède comme abbé commendataire de Sainte-Geneviève de Paris.

Avec courtoisie et persuasion François de la Rochefoucauld parvient à corriger les tendances jansénistes auxquelles étaient portés ses chanoines.

François de la Rochefoucauld établit la congrégation monastique de Sainte-Geneviève, connue sous le nom de congrégation de France qui connaîtra un remarquable essor au point de fédérer durant la seconde moitié du XVIIe siècle plus d'une centaine de monastères et prieurés.

Personnellement fidèle aux réformes tridentines François de la Rochefoucauld renonce à son titre pour permettre aux chanoines d'élire leur abbé de manière régulière.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !