Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



14 événements affichés, le premier en -58 - le dernier en 1740



Guerre des Gaules - "Bello Gallico"

Une des justifications des campagnes de Jules César est d'empêcher les Germains d'outre-Rhin de s'installer aux confins de la Narbonnaise, ce qui aurait constitué une menace directe pour Rome.



Naissance de Bello de Carcassonne

Borrel Ier ou Bellon ou Belo-Borrell ou Bello de Carcassonne naît en 770.



Naissance d'Olivier Ier de Carcassonne

Olibia ou Oliva ou Olivier Ier de Carcassonne naît en 800, fils de Bello de Carcassonne, Comte de Carcassonne, et de Nimilde.



Mariage de Bello de Carcassonne avec Nimilde

Bello de Carcassonne épouse en 805 Nimilde. Leurs enfants sont :



Naissance d'Ermesinde de Carcassonne

Ermesinda ou Ermesinde de Carcassonne naît en 811, fille de Bello de Carcassonne, Comte de Carcassonne, et Nimilde.



Mort de Bello de Carcassonne Comte de Barcelone, de Carcassonne, Marquis des Marches d'Espagne

Gisclafred Comte de Carcassonne

Bello de Carcassonne meurt en 811.

Gisclafred devient Comte de Carcassonne.



Mort de Gisclafred Comte de Carcassonne

Olivier Ier de Carcassonne Comte de Carcassonne

Gisclafred, fils de Bello de Carcassonne, meurt en 821.

Olivier Ier de Carcassonne, frère de Gisclafred, devient Comte de Carcassonne.



Mariage de Garcia Ier Iniguez de Navarre avec Urraca

Garcia Ier Iniguez de Navarre épouse en 830 :

Leurs enfants sont :



Mariage de Sunifred Ier de Barcelone avec Ermesinde de Carcassonne

Sunifred Ier de Barcelone épouse en 840 Ermesinda ou Ermesinde de Carcassonne, fille de Bello de Carcassonne, Comte de Carcassonne, et de Nimilde.

Leurs enfants sont :



Révolte des Saxons

Bruno, l'auteur du De bello Saxonico, déclare qu'Otton Ier de Northeim est l'inspirateur de la révolte de la haute aristocratie saxonne contre Henri IV de Franconie à l'été 1073.

Après un discours devant les Saxons réunis à Wormsleben, Otton Ier de Northeim prend le commandement des insurgés.

Ils sont aussi menés par Magnus Ier de Saxe.



Naissance de Paul Malatesta

Paolo ou Paul Malatesta dit il bello naît entre 1246 et 1248, fils de Malatesta da Verucchio et de Malatesta da Verucchio avec Concordia Pandolfini.



Mariage de Malatesta da Verucchio avec Concordia Pandolfini

Malatesta da Verucchio épouse en 1248 Concordia Pandolfini (morte en 1266). Leurs enfants sont :


Bombardement des forts de Porto Bello le 22 novembre 1739 – par Samuel Scott (1702-1772) L'amiral Edward Vernon

Prise de Porto Bello

Les gros galions espagnols partent chargés de métaux précieux pour l'Europe à partir du port de La Havane, bien défendu.

Aussi la première cible britannique est-elle Porto-Bello, actuellement au Panama, petit port de la Nouvelle Grenade, mal défendue.

Le 1er décembre 1739 ou le 21 novembre du calendrier julien, 6 vaisseaux de ligne sous le commandement de l'amiral Edward Vernon écrasent la bourgade, prise au dépourvu, qui est ensuite mise à sac.

Edward Vernon est Commandant en chef de la flotte des Indes Occidentales de 1739 à 1742.

Cette première application de la politique de la canonnière est célébrée sans retenue en Grande-Bretagne :

Les Espagnols cherchent une parade aux attaques britanniques : ils mettent en alerte leurs troupes coloniales et renforcent les défenses de leurs ports.

Ils réorganisent aussi leur acheminement des métaux précieux. Au lieu de centraliser le transport dans les grands ports de Vera Cruz, Cartagène et surtout La Havane, et d'utiliser de gros galions, ils chargent de nombreux petits bateaux dans plusieurs petits ports.

Pour desservir leurs colonies du Pacifique, ils prennent la route maritime du Sud, par le cap Horn, au lieu de traverser l'isthme de Tehuantepec (de Vera Cruz à Acapulco) par les chemins muletiers.


George Anson

Départ du tour du monde de George Anson

Encouragée par le succès du raid sur Porto Bello, la Grande-Bretagne veut aussi harceler les colonies espagnoles du Pacifique.

Elle confie au commodore George Anson, aristocrate bien en cour et habile marin, le commandement d'une flotte composée :

Les équipages comptent au total 1 900 hommes appelés jack-tars (Jack-le-goudron).

L'escadre lève l'ancre en septembre 1740, trop tard dans la saison pour doubler le cap Horn pendant l'été austral. Elle essuie là-bas une série de terribles tempêtes.

Deux frégates : la Pearl de 40 canons, et la Severn de 50 canons, sont désemparées au point de devoir retourner vers la Grande-Bretagne.

Plus tard, dans les quarantièmes rugissants, alors que l'escadre tire des bords contre le vent pour chercher à s'élever dans l'Ouest, une autre frégate, la Wager (la Défiante), de 28 canons, est jetée à la côte du Chili.

Les marins survivants, après s'être mutinés, abandonnent leur capitaine et ses officiers, et quelques-uns parviennent à revenir dans l'Atlantique à bord d'une embarcation de fortune.

Les officiers sont recueillis par les indiens alakalufs, puis capturés par les Espagnols et internés aux iles Chiloé.

Un jeune midship de la Wager, John Byron, rédige un récit de ces aventures.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !