Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1510 - le dernier en 1582



Naissance de Beatriz de Silva

Agnes Béatrice ou Béatrix ou Beatriz de Silva d'Ascalana ou Pacheco naît vers 1510, fille de Luis de Silva (mort en 1530), Señor de Villarejo, et de Ana Condelmaría.


Beatriz de Silva par Jean Clouet vers 1530

Beatriz de Silva Dame d'honneur d'Éléonore d'Autriche

Beatriz de Silva arrive en France dans le sillage d'Éléonore d'Autriche dont elle est Dame d'honneur de 1530 à 1539

Elle est l'une des rares dames de compagnie d'Éléonore qui n'est pas renvoyée en Espagne par François Ier de France.


Beatriz de Silva (vers 1537) - Musée Condé à Chantilly

Mariage de Sébastien de Montbel avec Beatriz de Silva

Assez jolie, Beatriz de Silva attire l'attention de Sébastien de Montbel.

Il est aussi Comte de Montbel, seigneur de Montelier et de Nattage et chevalier de l'ordre de Savoie.

Sébastien de Montbel épouse au palais du Louvre à Paris le 17 septembre 1539 Beatriz de Silva (vers 1510-1582), Comtesse d'Entremonts. Leurs enfants sont :

Les témoins sont Henri II de France et Catherine de Medicis.

Le mariage est célébré par l'évêque de Soissons.

Peu de temps, Beatriz de Silva quitte le service de la reine Éléonore.

Le couple réside la plupart du temps en Savoie à Saint-André de Briord.



Naissance de Jacqueline de Montbel d'Entremont

Jacqueline de Montbel d'Entremont naît à Paris, dans une maison proche du Palais du Louvre le 16 février 1541, fille de Sébastien de Montbel (1490-1572), Comte d'Entremont, et de Beatriz de Silva (vers 1510-1582), Comtesse d'Entremonts.

Jacqueline de Montbel passe sa première enfance à la cour du Louvre, jusqu'à l'âge de 6 ans.



Jacqueline de Montbel Fille d'honneur de Marguerite de Valois

En 1557, Jacqueline de Montbel est désignée pour être demoiselle d'honneur de Marguerite de Valois, sœur d'Henri II de France.

Jacqueline de Montbel retrouve le palais du Louvre pendant que Beatriz de Silva, sa mère, rejoint le château de Saint-André de Briord en Bugey.



Mariage de Claude de Batarnay avec Jacqueline de Montbel d'Entremont

Claude de Batarnay ou Bastarnay est le fils de René de Bastarnay (mort en 1587), Comte du Bouchage, et d'Isabelle de Savoie

Isabelle de Savoie est fille de René de Savoie et d'Anne de Lascaris-Vintimille

Beatriz de Silva, sans tenir compte des exigences d'Emmanuel-Philibert de Savoie, marie Jacqueline de Montbel à un seigneur français.

Claude de Batarnay, Comte du Bouchage, épouse le 16 février 1561 Jacqueline de Montbel.

Le mariage restera stérile, car Claude de Batarnay est éloigné en permanence son épouse du fait de sa participation aux guerres de religion, en tant que combattant catholique.


Michelade de Nîmes

Deuxième guerre de religion

La surprise de Meaux

Michelade de Nîmes

Bataille de Saint-Denis

Mort d'Anne de Montmorency

Mort de François Artaud de Montauban d'Agoult Gouverneur du Lyonnais, Forez et Beaujolais

Mort de Claude de Batarnay Baron d'Anthon

François de Montmorency Duc de Montmorency

Henri III de France Lieutenant général

Sentant monter les périls, Louis Ier de Bourbon-Condé décide de monter une action préventive malgré les réserves de Gaspard II de Coligny.

Prenant prétexte que le roi de France est menacé par les Italiens qui envisagent de le capturer, Louis Ier de Bourbon-Condé, François Ier de Coligny-d'Andelot et Renée de Rieux font investir, le 28 septembre 1567 le château de Monceaux en Brie ou Montceaux-les-Meaux, près de Meaux pour s'emparer de la personne de Charles IX de France.

Celui-ci et Catherine de Médicis, sa mère, ne parviennent à échapper aux protestants que d'extrême justesse et peuvent s'enfuir à Meaux puis gagner Paris.

Jacques de Savoie-Nemours commande les Suisses qui ramènent Charles IX de France à Paris.

Cette opération extravagante que l'histoire a retenue sous le nom de Surprise de Meaux ou Poursuite de Meaux est de nouveau le prétexte au déclenchement de nouvelles violences.

On range toute l'infanterie française en 6 régiments dont 3 sous les ordres de Timoléon de Cossé, colonel général de là les monts.

Dans le Midi, les protestants s'emparent de plusieurs villes, notamment Nîmes, où une vingtaine de catholiques sont tués le 30 septembre 1567, lors de la Saint-Michel, d'où le nom de "Michelade" donné à ce massacre.

L'armée de Louis Ier de Bourbon-Condé avec Gaspard II de Coligny assiège la capitale.

Le connétable Anne de Montmorency tente une sortie à Saint-Denis, le 10 novembre 1567, combat au cours duquel il est mortellement blessé d'un coup de fusil dans le dos.

Participent à cette bataille :

Odet de Coligny combat pour les protestants lors de cette bataille.

René de Rochechouart participe à cette bataille.

Antoine de Clermont d'Amboise signale sa valeur dans le parti protestant dans cette bataille.

François Artaud de Montauban d'Agoult meurt tué les armes à la main lors de cette la bataille dans la cavalerie du prince de Condé.

Artus de Cossé-Brissac se distingue dans l'armée catholique lors de cette bataille, à la tête d'un corps de cavalerie.

Timoléon de Cossé sert à la tête de ses 3 régiments lors de cette bataille.

Participent à cette bataille dans l'armée catholique :

Guillaume V de Hautemer obtient une compagnie d'ordonnance et devient chevalier de l'ordre de Saint-Michel.

Claude de Batarnay meurt lors de cette bataille.

Jacqueline de Montbel, son épouse, se réfugie chez Beatriz de Silva, sa mère, au château de Saint-André de Briord.

Anne de Montmorency meurt le 12 novembre 1567.

Henri III de France, alors duc d'Anjou, lui succède à la tête de l'armée royale dont il est nommé lieutenant général.

François de Montmorency devient Duc de Montmorency.

Les protestants se replient alors et se portent vers Chartres.

François de Montmorency participe à ce combat coté catholique et François III de la Noue coté protestant.

Jacques de Savoie-Nemours est chargé de s'opposer à l'entrée des troupes que Wolfgang de Bavière, duc de Deux-Ponts, envoie aux protestants.

Jacques de Savoie-Nemours échoue dans cette expédition par la faute du duc d'Aumale, son rival, et se retire dans son duché de Genève, où il se livre à la culture des lettres et des arts.



Mariage de Gaspard II de Coligny avec Jacqueline de Montbel

Jacqueline de Montbel d'Entremont est veuve de Claude de Batarnay.

Jacqueline de Montbel d'Entremont se convertit au protestantisme

Gaspard II de Coligny épouse à La Rochelle le 24 ou le 25 mars 1571 Jacqueline de Montbel, Comtesse d'Entremont et de Nottage, fille de Sébastien de Montbel, Comte d'Entremont, et de Beatriz de Silva. Leur enfant est :

Furieux de cette union, Emmanuel-Philibert de Savoie confisque à Jacqueline de Montbel son immense fortune.

Gaspard II de Coligny cherche alors à rentrer dans les bonnes grâces de Charles IX de France, qui l'a condamné à mort et a fait confisquer ses biens.



Mort de Beatriz de Silva Comtesse d'Entremonts

Beatriz de Silva meurt le 27 novembre 1582.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !