Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



26 événements affichés, le premier en 1002 - le dernier en 1177



Mariage de Robert II Le Pieux avec Constance d'Arles

Robert II Le Pieux épouse en 1002 ou 1003 Constance d'Arles, fille de Guillaume Ier le Libérateur, Comte de Provence et de Toulouse, et d'Adélaïde d'Anjou.

Leurs enfants sont :

Par ce mariage, le nord et le sud de la France se trouvent réunis.

Robert II Le Pieux a un fils illégitime :

Guillaume Ier de Bellême, un familier de Robert II le Pieux l'accompagne à Arles lors de ce mariage.



Mariage de Baudouin IV de Flandre avec Ogive de Luxembourg

Baudouin IV de Flandre épouse en 1010 Ogive de Luxembourg (990-1031). Leurs enfants sont :



Naissance de Baudouin V de Flandre

Baudouin V de Flandre dit le Pieux ou de Lille, naît à Arras, en 1011 ou 1012, fils de Baudouin IV de Flandre et d'Ogive de Luxembourg.



Mariage de Godwin de Wessex avec Cytha d'Uppsal

Godwin de Wessex épouse en 1019 Gytha ou Cytha d'Uppsal, fille de Thorgil d'Uppsal (Thorkelsdóttir) et de Tosti. Leurs enfants sont :

Cytha d'Uppsal est la petite-fille du légendaire viking Suédois Styrbjörn Starke et l'arrière-petite-fille d'Harald Ier de Danemark, père de Sweyn Ier de Danemark.



Mariage de Baudouin V de Flandre avec Adèle de France

Baudouin IV de Flandre fait épouser Adèle de France, fille du roi Robert II, à son fils. Baudouin V de Flandre épouse à Lille en 1028 Adèle de France. Leurs enfants sont :



Révolte de Baudouin V de Flandre contre Baudouin IV de Flandre

Fuite de Baudouin IV de Flandre en Normandie

Soumission de Baudouin V de Flandre par Baudouin IV de Flandre

Baudouin IV de Flandre essuie une révolte de Baudouin V de Flandre, qui s'est mis à la tête de barons mécontents. Baudouin IV, chassé, doit se réfugier en Normandie. Il récupère néanmoins très rapidement son comté avec le puissant appui de son protecteur, le duc Robert : il dompte la rébellion et soumet son fils à Audenarde, le 12 septembre 1028.



Naissance de Robert Ier de Flandre

Robert Ier de Flandre, dit le Frison, naît en Flandre vers 1031 ou en 1035, fils de Baudouin V de Flandre et d'Adèle de France.

Dans sa jeunesse, Robert Ier de Flandre participe à la Reconquista et tente de s'établir en Espagne, mais est chassé par les Sarrasins. Une seconde tentative aboutit à un naufrage, et Robert Ier de Flandre abandonne le projet. Le dessein d'une expédition vers la Grèce avorte tout autant.



Naissance de Mathilde de Flandre

Mathilde de Flandre naît en 1032, fille de Baudouin V de Flandre et d'Adèle de France.


Blason des Comtes de Flandre

Mort de Baudouin IV de Flandre

Baudouin V de Flandre Comte de Flandre

Baudouin IV de Flandre meurt le 28 ou 30 mai 1035.

Sous le gouvernement de Baudouin IV de Flandre, Dunkerque est fondée.

Bruges reçoit les premières libertés communales de Flandre.

Des murailles commencent à ceindre la ville de Lille.

Il imposa également la "Trêve de Dieu" dans les diocèses d'Arras et de Tournai.

Baudouin IV est le véritable fondateur de la puissance flamande dans ses limites historiques.

Baudouin V de Flandre devient comte de Flandre en 1035.

La Flandre est vassale du Royaume de France et, pour le margraviat de Valenciennes, du Saint Empire romain germanique.

La Flandre a un pouvoir équivalent à celui d'un royaume et ses souverains exercent une influence considérable sur les affaires politiques de l'Europe occidentale.

Baudouin V de Flandre entre tout d'abord en guerre contre Thierry IV de Hollande, qui lui conteste la Zélande, pourtant attribuée à son père par l'empereur Henri II le Saint.

Baudouin envahit la Frise et sort victorieux du conflit : la Zélande reste dans la mouvance du comté de Flandre.



Rébellion de Godefroy II d'Ardennes contre Henri III le Noir

Perte de Valenciennes par Baudouin V de Flandre

Prise de Verdun

Albert II d'Alsace Duc de Haute-Lotharingie

Frédéric II de Luxembourg Duc de Basse-Lotharingie

Prise du château d'Ename et de Gand par Baudouin V de Flandre

Quand son fils meurt en prison, Godefroy II d'Ardennes recommence la guerre.

En 1046, Baudouin V de Flandre prend parti pour Godefroy II d'Ardennes dans la lutte qui l'oppose à Henri III le Noir.

Herman de Hainaut s'allie à eux.

Richilde d'Egisheim, son épouse, qui aurait préféré une alliance avec l'empereur, tente de le faire emprisonner par Wason ou Wazon, Évêque de Liège, mais ce dernier refuse.

Suite à sa rébellion, Baudouin V de Flandre perd le margraviat de Valenciennes.

Thierri, évêque de Verdun, ayant obtenu entre-temps le comté de Verdun, Godefroy II d'Ardennes l'attaque par surprise, met l'évêque en fuite, saccage Verdun et brûle la cathédrale.

Henri III le Noir retire alors ses domaines à Godefroy II d'Ardennes, et donne Zutphen à Gottschalk de Twente, qui épousera Adélaïde, une sœur de Conrad II de Bonnegau.

En 1046, Henri III le Noir attribue :

Allié à Thierry IV de Hollande, Baudouin V de Flandre s'empare du château d'Ename et reprend Gand grâce au noble Lambert.

Grâce à l'aide de son frère Adalbéron III, Évêque de Metz, Frédéric II de Luxembourg réussit à s'imposer dans son nouveau duché et doit lutter contre Godefroy II d'Ardennes qui n'a pas renoncé.



Mort d'Otton II de Souabe

Otton II de Souabe meurt en 1047, inexplicablement dans son château, le Tombourg, pendant une campagne impériale contre une invasion de Baudouin V de Flandre.

Il est inhumé dans l'abbaye de Brauweiler.



Prise de Nimègue par Baudouin V de Flandre

Bataille de Thuin

Mort d'Albert II d'Alsace Duc de Haute-Lotharingie

Gérard Ier d'Alsace Duc de Lorraine

Avec Godefroy II d'Ardennes, Baudouin V de Flandre se saisit même de Nimègue.

Godefroy II d'Ardennes tombe sur Adalbert d'Alsace, le force à livrer bataille à Thuin dans le Hainaut le 11 novembre 1048, le défait et le tue.

Henri III le Noir investit alors Gérard Ier d'Alsace du duché de Haute Lotharingie lors de la Diète de Worms en 1048.

Gérard Ier d'Alsace est avoué des abbayes de Moyenmoutier, de Saint-Mihiel et de Remiremont



Mort d'Herman de Hainaut

Mariage de Baudouin VI de Flandre avec Richilde d'Egisheim

Baudouin VI de Flandre Comte de Hainaut

Roger de Hainaut Évêque de Châlons-sur-Marne

Excommunication de Baudouin VI de Flandre et de Richilde d'Egisheim

Herman de Hainaut meurt en 1051.

Richilde d'Egisheim est veuve d'Herman de Hainaut.

Alléché par la perspective de placer le Hainaut dans l'escarcelle de sa famille, Baudouin V de Flandre enlève Richilde d'Egisheim pour la destiner à son fils aîné.

Baudouin VI de Flandre épouse en 1051 Richilde d'Egisheim. Leurs enfants sont :

Baudouin VI de Flandre devient Baudouin Ier de Hainaut, promettant l'unification des deux comtés.

Les deux enfants d'Herman de Hainaut sont privés de la succession de leur père :

Lietbert, Évêque de Cambrai, fulmine l'excommunication pour consanguinité. Mais le pape León IX accorde une dispense et lève la sanction.



Mort d'Enguerrand II de Ponthieu

Guy de Ponthieu Comte de Ponthieu

Mariage de Lambert II de Boulogne avec Adélaïde de Normandie

Lambert II de Boulogne devient ainsi comte d'Aumale

Au début 1053, Guillaume d'Arques se révolte contre Guillaume le Conquérant, son neveu, soutenu par Henri Ier de France.

Enguerrand II de Ponthieu, alors opposé à Guillaume le Conquérant, et Eustache II de Boulogne, son cousin, choisissent le camp de Guillaume d'Arques.

Une des sœurs d'Enguerrand II de Ponthieu a épousé Guillaume d'Arques.

Baudouin V de Flandre se range du côté de Guillaume le Conquérant, son gendre.

Lambert II de Boulogne ou de Lens, fils d'Eustache Ier de Boulogne et de Mathilde de Louvain, est fidèle à Baudouin V de Flandre, son suzerain.

Enguerrand II de Ponthieu meurt le 25 octobre 1053 lors de combats livrés à Saint-Aubin-sur-Scie, dans le Comté d'Arques en Seine-Maritime.

Guillaume d'Arques parvient à s'enfuir et à se réfugier à Boulogne.

Guillaume le Conquérant confisque le domaine d'Aumale, qu'il donne à Adèle de Normandie, sa sœur Adèle, veuve d'Enguerrand.

Le Ponthieu revient à Guy de Ponthieu, frère d'Enguerrand II de Ponthieu.

En récompense de sa fidélité, Lambert II de Boulogne épouse Adélaïde de Normandie. Leur enfant est :

Lambert II de Boulogne devient ainsi comte d'Aumale.



Retour de Richard Ier de Clare et Baudoin de Brionne en Normandie

Guillaume le Conquérant, sur intervention de Baudouin V de Flandre, rappelle Richard Ier de Clare et Baudoin de Brionne, et leur restaure leur héritage.

Richard Ier de Clare reçoit Bienfaite et Orbec dans le Calvados.



Prise de Liège et destruction de Thuin par Baudouin V de Flandre

Prise de Lille et de Tournai par Henri III le Noir

Bataille de Tournai

Mort de Lambert II de Louvain

Henri II de Louvain Comte de Louvain et de Bruxelles

Mort de Lambert II de Boulogne

La guerre avec l'empereur se rallume.

Lambert II de Louvain et Lambert II de Boulogne joignent la rébellion de Baudouin V de Flandre contre Henri III le Noir.

Baudouin V de Flandre :

Henri III le Noir riposte en entrant en Flandre.

Baudouin V de Flandre anime la résistance à Arques d'où, d'après la légende, il fait construire en 3 nuits un immense fossé allant jusqu'à La Bassée.

Ce fossé neuf s'avère toutefois inutile, puisque Henri III le Noir, aidé de Jean de Béthune, l'ancien châtelain de Cambrai, le franchit, ravage le pays dont Lille et Tournai en juin 1054.

Lambert II de Boulogne meurt en 1054 tué au cours d'un affrontement à Lille.

Adélaïde conserve Aumale et Lens revient à Eustache II de Boulogne, frère de Lambert II de Boulogne.

Lambert II de Louvain meurt le 19 juin 1054 dans une bataille près de Tournai.

Il est enterré dans l'abbaye de Nivelles.

Henri II de Louvain devient Comte de Louvain et de Bruxelles.



Échec de Baudouin V de Flandre devant Anvers

Baudouin V de Flandre essuie un échec devant Anvers, défendue par Frédéric II de Luxembourg en 1055.



Soumission de Baudouin V de Flandre

Baudouin V de Flandre effectue une génuflexion devant Henri IV de Franconie et lui jure fidélité à en 1056 à Cologne.



Paix d'Andernach

Baudouin V de Flandre Margrave d'Ename

Exil de Godefroy II d'Ardennes en Toscane

En 1059, un traité de paix est conclu à Andernach, fruit des négociations entreprises depuis 1056. Baudouin V de Flandre obtient de Henri IV de Franconie le margraviat d'Ename (comté d'Alost, entre l'Escaut et la Dendre), le château de Gand, le pays de Waes et des Quatre-Métiers, ainsi que les cinq îles de la Zélande. De plus, le mariage de Baudouin VI de Flandre et de Richilde d'Egisheim est entériné, la ville de Tournai entrant sous son autorité. Mais Baudouin V de Flandre perd la marche de Valenciennes déjà confisquée en 1045 suite à sa rébellion.

Godefroy II d'Ardennes s'exile alors le duché de Toscane, qu'il administre conjointement avec Béatrice.


Philippe Ier Roi de France

Mort de Henri Ier Roi de France

Philippe Ier de France Roi de France

Régence d'Anne de Kiev, de Baudouin V de Flandre et de Gervais

Henri Ier de France meurt à Vitry-aux-Loges près d'Orléans le 4 août 1060.

Philippe Ier de France devient Roi en 1060.

Herbert V de Vermandois est cité lors du sacre du roi Philippe Ier.

Guillaume V d'Auvergne assiste au couronnement du roi Philippe Ier de France.

En 1060, Philippe Ier de France étant mineur, Anne de Kiev, sa mère, assistée de Baudouin V de Flandre, son oncle, et de Gervais de Château-du-Loir, archevêque de Reims, exercent la régence.



Répudiation d'Aliénor ou Hannequezn par Raoul III de Valois

Mariage de Raoul III de Valois avec Anne de Kiev

Excommunication de Raoul III de Valois

Baudouin V de Flandre seul Régent de France.

En 1062, Raoul III de Valois répudie Aliénor ou Hannequezn, sa femme.

Raoul III de Valois enlève Anne de Kiev, veuve d'Henri Ier de France et l'épouse.

Ce mariage fait scandale, car la veuve d'un roi de France issue d'une famille régnante ne saurait épouser un vassal, et la reine doit quitter la cour.

Refusant de se séparer d'Anne, Raoul III de Valois est excommunié.

Baudouin V de Flandre reste seul régent de France.

Thibault III de Blois fait la guerre à Raoul III de Valois sans remettre en cause la position de celui-ci.

Durant cette période, la Normandie prend de l'importance face aux capétiens, et Raoul III de Valois, isolé préfère s'allier à Guillaume le Conquérant.



Mariage de Robert Ier de Flandre avec Gertrude de Saxe

Robert Ier Comte de Hollande

Gertrude de Saxe est veuve de Florent Ier de Hollande. À l'appel des barons hollandais révoltés contre la comtesse Gertrude de Saxe, Robert Ier de Flandre intervient en Frise. De là vient son surnom de Frison.

Robert Ier de Flandre épouse en 1063 Gertrude de Saxe, fille de Bernard II de Saxe et d'Eilika de Schweinfurt. Leurs enfants sont :

Robert Ier de Flandre devient gouverneur de Hollande pendant la minorité de Thierry V de Hollande.

Baudouin V de Flandre attribue à Robert Ier de Flandre la partie impériale du comté de Flandre :

Robert Ier de Flandre prête serment de ne pas nuire à Baudouin VI de Flandre, son frère aîné.

Robert Ier de Flandre assure la tutelle de ses beaux-enfants et la régence de la Frise occidentale. Il est surnommé Robert le Frison pour cette raison.


Bataille d'Hastings Tombe d'Harold II Godwinson Tapisserie de Bayeux - Eustache de Boulogne

Bataille d'Hastings

Mort d'Harold II Godwinson Roi d'Angleterre

Mort de Gyrth Godwinson

Mort de Leofwine Godwinson

Edgar II Atheling Roi d'Angleterre

Guillaume le Conquérant conteste avec force l'élection d'Harold II Godwinson.

Il plaide ses droits auprès des cours d'Europe.

Le pape Alexandre II lui donne raison et, pour preuve de son appui, lui fait envoyer un étendard consacré et des reliques.

En tant que Régent de France, Baudouin V de Flandre s'interdit d'accorder l'aide de la France à Guillaume le Conquérant qui projette de conquérir l'Angleterre, mais lui accorde celle des Flamands, le futur Conquérant ayant épousé sa fille Mathilde de Flandre.

Sans attendre, Guillaume le Conquérant lance la construction d'une flotte de débarquement à l'embouchure de la Dive, près de Cabourg.

Roger II de Montgommery ne l'accompagnera pas mais fournit 60 navires pour l'expédition.

Richard d'Évreux est présent à l'assemblée des barons normands qui décide de la conquête de l'Angleterre.

Trop âgé, il ne participera pas à l'expédition, mais la finance une partie, et envoie 80 navires ainsi que son fils Guillaume d'Évreux.

Richard Ier de Clare fait partie des barons qui sont consultés sur l'opportunité de l'invasion de l'Angleterre. Il n'y a néanmoins pas de preuves formelles de sa participation à la phase initiale de la conquête de l'Angleterre.

La flotte se dirige vers Saint-Valéry-sur-Somme et attend les vents favorables.

La duchesse Mathilde de Flandre, assistée de Roger II de Montgommery, de l'Archevêque Lanfranc et de Roger de Beaumont, reste pour gouverner et défendre la Normandie.

À Bayeux, en Normandie, on peut la célèbre "tapisserie de la reine Mathilde".

Elle raconte l'histoire de la Conquête sur 70 mètres de long et environ 50 centimètres de haut.

Cette broderie avait été commandée à des artisans saxons par l'évêque de Bayeux, Otton de Conteville, demi-frère de Guillaume le Conquérant, pour orner le chœur de sa cathédrale.

C'est la première bande dessinée connue.

Elle constitue un inestimable témoignage sur les mœurs et la mode vestimentaire de l'époque.

Eustache de Boulogne, représenté sur la Tapisserie de Bayeux, et reconnaissable par ses moustaches.

Son nom (EUSTATIVS), écrit au dessus, et n'apparaît que partiellement à cause d'une déchirure de la tapisserie

Guillaume le Conquérant quitte la Normandie pour l'Angleterre.

Le 29 septembre 1066, Guillaume le Conquérant débarque sur la plage de Pevensey dans le Sussex, là même où Jules César débarqua avec ses légions 11 siècles plus tôt.

Après le débarquement de Guillaume, toutes les tentatives ultérieures de conquête de l'Angleterre échoueront.

Guillaume a 2 500 chevaliers, 4 500 fantassins, 1 000 archers, parmi eux des Bretons.

Robert Ier Bertrand de Bricquebec figure au rang des barons qui, accompagnent Guillaume le Conquérant.

Amaury IV de Thouars fait partie de l'armée que Guillaume le Conquérant.

Hugues II de Montfort-sur-Risle accompagne Guillaume le Conquérant à Hastings.

En 3 jours après la bataille de Stamford Bridge, Harold II Godwinson force son armée fourbue, constituée des Housecarls, une infanterie réputée, à marcher 240 lieues pour intercepter Guillaume le Conquérant, met en toute hâte son armée en garnison près de Hastings et fait construire des fortifications.

Harold attend l'assaut de Guillaume sur la colline de Senhac, dans les environs de Hastings, près de la ville de Battle.

Amaury IV de Thouars commande un corps d'armée composé de Poitevins, de Bretons et d'Angevins.

Le 14 octobre 1066, après un début de combat indécis, les Normands prennent le dessus sur les troupes d'Harold grâce à leur chevalerie.

Harold II Godwinson, blessé à l'œil par la flèche d'un archer normand, est tué par des cavaliers.

Ses frères Gyrth et Leofwine sont également tués.

La mort d'Harold entraîne la dispersion de ses troupes et la victoire définitive de Guillaume le Conquérant.

Le visage d'Harold étant détruit, on fait venir Edith Swanneck, maîtresse d'Harold, pour identifier le corps, ce qu'elle fait à l'aide d'une marque de naissance connue d'elle seule.

Qu'Harold II Godwinson ait effectivement été tué de cette façon reste incertain, car la mort d'une flèche dans l'œil est traditionnellement associée, au Moyen-Âge, avec le parjure.

Geoffroy III de Bellême, Robert Ier de Beaumont-le-Roger, Eudes III de Champagne et Robert Ier d'Eu, Eustache de Picquigny et Guillaume d'Évreux participent à la victoire d'Hastings

Selon Guillaume de Poitiers, Robert Ier de Beaumont-le-Roger, pour sa première bataille, commande un groupe de chevaliers sur l'aile droite et signe de nombreux exploits.

Il n'obtient pas d'importantes concessions de terres en Angleterre.

Warren Hollister propose comme explication que la conquête intervient à un changement de génération dans la famille de Beaumont.

Roger était âgé et peu intéressé par l'Angleterre, et Robert a été armé chevalier peu de temps avant l'invasion.

Guillaume le Conquérant n'est pas prêt à confier à un jeune homme un territoire important, alors que l'Angleterre n'est pas encore sous contrôle.

Eustache II de Boulogne est le porte-étendard de Guillaume le Conquérant.

Il en obtient de nombreux fiefs sur l'île.

Hamon de Laval suit Guillaume le Conquérant et le sert en Angleterre.

Il obtient de belles terres en Angleterre.

Selon une source normande, le corps d'Harold II Godwinson est enterré sur une falaise surplombant les plages saxonnes mais il est plus probable qu'il soit inhumé dans l'abbaye de Waltham Holy Cross.

La candidature d'Edgar II Atheling au trône est prise sérieusement.

À Londres, les citoyens et l'archevêque Ealdred d'York souhaitent qu'il soit couronné. Mais il n'arrive pas à obtenir le soutien ferme des deux plus puissants comtes survivants du royaume :

Edgar II Atheling devient Roi d'Angleterre en octobre 1066.


Blason des Comtes de Flandre

Mort de Baudouin V de Flandre

Baudouin VI de Flandre Comte de Flandre et d'Artois

Baudouin V de Flandre meurt le 1er septembre 1067.

Le plus puissant des comtes de Flandre est inhumé au milieu du choeur de l'église St Pierre à Lille, ville dont il avait fait sa capitale.

Le plus ancien document écrit de Lille est une charte de dotation du Baudouin V de Flandre à l'église St Pierre, par laquelle il lui donnait une ferme à Flers et les deux tiers des revenus de l'église d'Annapes en 1066.

Baudouin VI de Flandre est couronné Comte de Flandre et d'Artois en 1067.


Mort de Charles Ier de Flandre Blason des Comtes de Flandre

Mort de Charles Ier de Flandre Comte de Flandre

Guillaume Cliton Comte de Flandre

Siège de Lille

Prestation de serment à Bruges

Charte accordée à Saint-Omer

Charles le Bon, Charles Ier de Flandre, meurt le 2 mars 1127, assassiné dans l'église Saint-Donatien de Bruges pendant la messe du mercredi des Cendres. Il meurt sans héritiers directs.

Le corps de géant du comte (il mesurait, dit-on, 9 pieds de haut, une exagération typique de l'époque, qui équivaudrait à environ 2,75 mètres) est inhumé dans la sacristie de Saint-Donatien de Bruges.

Ses meurtriers, des marchands de la lignée du chancelier Bertholf, son neveu Burchard en tête, ont été mécontentés à plusieurs reprises par la justice du comte, rendue en leur défaveur. Ils sont impitoyablement pourchassés et exécutés.

Les chroniqueurs voient dans cet assassinat la punition de la branche cadette de Flandre qui avait évincé la branche aînée plus d'un demi-siècle auparavant.

Très populaire, Charles Ier de Flandre sera très vite considéré comme un martyr et un saint.

Les prétendants au titre de Comte de Flandre sont :

Louis VI le Gros investit Guillaume Cliton du comté de Flandre à Arras, sous le nom de Guillaume III, en présence des barons flamands assemblés 23 mars 1127.

Louis VI le Gros montre sa force en mettant le siège devant Lille, puis se rend à Bruges assister aux mutuelles prestations de serments de Guillaume Cliton, le nouveau comte, et de ses barons le 6 avril 1127.

Guillaume Cliton promet notamment l'abolition du tonlieu et du cens et jure de respecter les lois et les privilèges des villes. Saint-Omer reçoit une charte.



Départ de Philippe Ier d'Alsace en croisade

Baudouin V de Flandre et Marguerite d'Alsace héritiers de la Flandre

Troisième croisade

Philippe Ier d'Alsace désigne formellement sa sœur Marguerite d'Alsace et son beau-frère Baudouin V de Hainaut comme héritiers en 1177 avant de se croiser.

Hugues IV de Saint-Pol participe avec Philippe Ier d'Alsace, comte de Flandre, à la troisième croisade.

En 1177, Philippe Ier d'Alsace arrive en Terre Sainte avec une armée.

Le royaume de Jérusalem et l'empire byzantin projettent de s'allier pour organiser une campagne commune contre l'Égypte, gouvernée par Saladin.

En apprenant le projet d'attaque franco-byzantine, Saladin quitte Damas pour l'Égypte, afin d'organiser la défense et la résistance du pays.

Une escadre byzantine aborde peu après à Saint-Jean-d'Acre, mais Baudouin IV de Jérusalem, gravement atteint de lèpre ne peut pas prendre la tête de l'armée du royaume.

Baudouin IV de Jérusalem propose à Philippe Ier d'Alsace d'en prendre le commandement.

Philippe Ier d'Alsace décline la régence du royaume de Jérusalem, prétendant qu'il est venu à Jérusalem pour faire ses dévotions et défendre le royaume et non porter la guerre dans des états voisins.

Son refus fait échouer l'expédition et les byzantins retournent chez eux.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !