Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



14 événements affichés, le premier en 862 - le dernier en 934



Enlèvement de Judith de France par Baudouin Ier Bras-de-Fer

Mariage de Baudouin Ier Bras-de-Fer avec Judith de France

Lors d'un séjour à la Cour royale à Senlis, en décembre 862, Baudouin Ier Bras-de-Fer enlève la princesse Judith de France, veuve d'Ethelbald et d'Ethelbert de Wessex. Afin de commettre le rapt, Baudoin s'est assuré de l'aide de Louis II le Bègue, frère de Judith. Amour ou calcul politique ? Toujours est-il que Judith semble l'avoir suivi de son plein gré, sous un déguisement. Baudouin Ier Bras-de-Fer épouse secrètement à Harlebeke en 862 Judith de France. Leurs enfants sont :

Le couple, effrayé des conséquences de ses actes, se réfugie auprès de Louis II de Lotharingie, tandis que Louis II le Bègue se met en sécurité en Bretagne.



Naissance de Baudouin II de Flandre

Baudouin II de Flandre, dit le Chauve, naît en 864, fils de Baudouin Ier Bras-de-Fer et de Judith de France. Il est surnommé “le Chauve” non à cause d'une calvitie, mais en souvenir de son grand-père Charles.


Blason des Comtes de Flandre

Baudouin Ier Bras-de-Fer Moine

Mort de Baudouin Ier Bras-de-Fer

Baudouin II Comte de Flandre et d'Artois

Attaque des Normands sur la Flandre

Baudouin Ier Bras-de-Fer prend l'habit monacal à l'abbaye St-Bertin.

Baudouin Ier Bras-de-Fer meurt à l'abbaye St-Bertin à Sithiu (future Saint-Omer) en 879.

Il est inhumé à Gand.

Baudouin II de Flandre devient Comte de Flandre et d'Artois en 879.

Mineur à son avènement, Baudouin II de Flandre voit ses États subir une attaque sans précédent des Normands.

Ils détruisent Thérouanne, ravagent tout le pays et pillent les abbayes, semant mort et désolation sur leur passage.

En novembre 879, des Normands, dont la troupe de Godfrith, ravagent la Flandre et remontent l'Escaut jusqu'à Gand qu'ils utilisent comme base.


Royaume franc après le Traité de Ribemont

Traité de Ribemont

Louis III le Jeune envahit la Lorraine française qu'il se fait céder par le traité de Ribemont, et pénètre dans la Champagne.

Repoussé avec perte, il reprend en désordre la route de la Saxe.

Louis III le Jeune laisse à Louis III de France et Carloman II de France la couronne de Francia occidentalis après le traité de Ribemont, en 880, où Louis III de France occidentale cède à Louis III le jeune, roi de Germanie la moitié de Lorraine.

Baudouin II de Flandre, Comte de Flandre, reprend son indépendance vers 880, suivi du Duc de Bourgogne.



Mariage de Baudouin II de Flandre avec Elfride de Wessex

Baudouin II de Flandre épouse en 884 Elfride ou Elstrude ou Elftrude de Wessex, fille d'Alfred, Roi de Wessex, et d'Ethelbrite de Guines.

Leurs enfants sont :



Naissance d'Arnould Ier de Flandre

Arnoul ou Arnould Ier de Flandre, dit le Grand, le Riche ou le Vieux, naît vers 887 ou en 900, fils de Baudouin II de Flandre et d'Elfride de Wessex.


Eudes Ier de France Eudes Ier de France

Mort de Charles III le Gros

Guy III de Spolète Roi de Francie occidentale

Eudes Ier de France Roi de Francie occidentale

Retour de Guy III de Spolète en Italie

Accord avec Ramnulf II de Poitou

Manassès Ier de Chalon-sur-Saône Comte d'Oscheret

Anschaire Ier d'Ivrée Marquis d'Ivrée en Italie

En Francie occidentale, Charles III le Gros est sur le point d'être déposé par les Grands pour avoir essayé d'acheter les envahisseurs normands au lieu de les combattre.

Vers les derniers jours de sa vie, Charles III le Gros est tombé dans un tel dénuement, qu'il vit des aumônes de l'archevêque de Mayence.

Charles III le Gros meurt au cloitre de Neudingen situé en bordure du Danube le 12 ou le 13 janvier 888.

Il est inhumé dans l'abbaye de Reichenau, située dans une île du lac de Constance, en, Souabe.

On prétend que se sont ses propres domestiques qui l'ont étranglé.

Foulques le Vénérable, Archevêque de Reims, demande à Guy III de Spolète, Duc de Spolète de venir d'Italie pour se faire sacrer roi.

Gui traverse les Alpes, et arrive à Langres où se trouvent ses partisans bourguignons tous proches de Foulques le Vénérable :

L'évêque Gîlon de Langres, le sacre roi début 888.

Les seigneurs de Francie occidentale se refusent à élire Charles III le simple, écarté en raison de sa jeunesse.

Ils lui préfèrent l'un des leurs Eudes Ier de France, Comte de Paris et de Troyes, héros du siège de Paris par les Vikings.

Le 29 février 888, Eudes Ier de France est élu Roi de Francie occidentale et couronné en l'abbaye Saint-Corneille de Compiègne par Gautier de Sens, Archevêque de Sens.

L'autorité du nouveau roi est purement nominale.

Elle s'étend sur les territoires occupés par les Francs et situés à l'Ouest de la Meuse.

Ils recouvrent à peu près le nord de l'actuelle France.

Herbert Ier de Vermandois trahit la cause de Charles III le Simple et reconnaît Eudes Ier de France comme souverain.

Audoin Ier d'Angoulême et Guillaume Ier de Périgueux prennent le parti d'Eudes Ier de France, contre Charles III le Simple.

Audoin Ier d'Angoulême a un en grand crédit auprès d'Eudes Ier de France.

Ramnulf II de Poitou, qui est le gardien du Carolingien Charles III le Simple, ne reconnaît pas Eudes Ier de France.

Il est suivi en cela :

Mais Foulques le Vénérable abandonne son favori suite au couronnement d'Eudes Ier de France.

Eudes Ier de France se dirige alors vers Poitiers accompagné des deux frères de Ramnulf II de Poitou, Gauzbert et Èbles devenu Évêque de Paris et Chancelier du nouveau Roi.

Ramnulf II de Poitou va à sa rencontre et trouve un accord à minima avec Eudes Ier de France.

Guy III de Spolète repart en Italie et emmène ses partisans.

Guy III de Spolète remercie Anschaire Ier d'Ivrée en fondant le marquisat d'Ivrée.

Anschaire Ier d'Ivrée devient le premier margrave ou marquis d'Ivrée.

Il est le fondateur de la maison d'Ivrée.

Le comté d'Oscheret est donné à Manassès Ier de Chalon-sur-Saône.



Mort de Raoul de Frioul

Raoul de Frioul meurt le 1 mai 892.

Baudouin II de Flandre saisit l'Artois et le Ternois.



Prise de Péronne et de Saint-Quentin

Mort de Rodolphe de Cambrai

Rodolphe de Cambrai, le frère de Baudouin II de Flandre, pénètre en Vermandois, s'empare de Péronne et de Saint-Quentin, mais ces villes sont reprises par Herbert Ier de Vermandois.

Rodolphe meurt le 17 juin 896 dans un guet-apens.



Fiancailles de Arnould et d'Alix de Vermandois

Conflit entre Baudouin II de Flandre et Charles III le Simple

Alix de Vermandois est fiancée au fils aîné de Baudouin II de Flandre, Arnould. Malgré cette réconciliation passagère, les hostilités reprennent, Baudouin II de Flandre s'opposant cette fois au roi Charles III le Simple, qui avait favorisé Herbert Ier.

Charles III le Simple reprend Péronne qui avait été occupée une nouvelle fois, et s'empare de Saint-Omer, du château de St-Vaast, et de son abbaye. Le roi en donne alors bénéfice à l'archevêque de Reims, Foulques le Vénérable, qui l'échange bientôt contre Saint-Médard près de Soissons. Ce qui n'empêche pas la rancœur de Baudouin II de Flandre.

Après la mort de Raoul, abbé de Saint-Bertin, Baudouin II de Flandre demande la gestion temporelle de l'abbaye, mais les moines, craignant les exactions du comte, font appel à Foulques le Vénérable, qui est finalement élu abbé.

Cette nomination sera confirmée à la mort d'Eudes Ier de France par Charles III le Simple.



Mort de Foulques le Vénérable Archevêque de Reims

Excommunication de Baudouin II de Flandre

Baudouin II de Flandre qui convoite l'abbaye de Saint-Bertin dont Foulques le Vénérable est le bénéficiaire, le fait assassiné par Winemare le 17 juin 900.

Hervé de Reims, successeur désigné de l'archevêque, le menace d'excommunication, mais Charles III le Simple, prince faible, ne peut que pardonner à son trop puissant vassal.



Mort d'Herbert Ier de Vermandois Seigneur de Péronne et de Saint-Quentin, Comte de Soissons, de Vermandois et de Meaux

Herbert II de Vermandois Comte de Vermandois, de Meaux et Troyes

Herbert Ier de Vermandois meurt le 6 novembre 902 assassiné.

Baudouin II de Flandre aurait commandité son meurtre.

Herbert II de Vermandois hérite des biens de son père et augmente sa puissance territoriale vers le Vexin et la Champagne.


Blason des Comtes de Flandre

Mort de Baudouin II de Flandre

Arnould Ier Comte de Flandre et d'Artois

Baudouin II de Flandre meurt le 10 septembre 918. Il est inhumé à l'abbaye Saint-Bertin (comme son père), puis à Saint-Pierre de Gand. Arnould Ier de Flandre devient Comte de Flandre et d'Artois.

En réaction aux pillages normands, Baudouin II construit nombre de citadelles fortifiées, les bourgs ou “burchen”, confiés à des châtelains : ainsi en est-il d'Ypres, de Courtrai, de Bergues-Saint-Winoc, de Gand, de Bruges, de Saint-Omer. L'édification de ces bourgs caractérise le règne de Baudouin II, début de l'âge féodal dans la région.



Mariage d'Arnould Ier de Flandre avec Alix de Vermandois

Baudouin II de Flandre fait épouser à son fils la fille d'Herbert II de Vermandois et d'Hildebrande de France, scellant sa réconciliation avec Herbert II de Vermandois.

Arnould Ier de Flandre épouse en 934 Alix de Vermandois. Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !