Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



18 événements affichés, le premier en 1193 - le dernier en 1308



Retour en France de Pierre Augustus II de Courtenay

Mariage de Pierre Augustus II de Courtenay avec Yolande de Hainaut

Fiancailles de Philippe Ier de Hainaut avec Mathilde de Courtenay

Pierre Augustus II de Courtenay revient en France en 1193. Il reste Comte de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre.

Pierre Augustus II de Courtenay fiance sa fille Mathilde de Courtenay avec son beau-frère Philippe Ier de Hainaut, Comte de Namur.

Pierre Augustus II de Courtenay est veuf d'Agnès Ire de Nevers.

Pierre Augustus II de Courtenay épouse à Soissons le 1er juillet 1193 Yolande de Hainaut dite de Flandres, fille de Baudouin V de Hainaut et de Marguerite d'Alsace. Leurs enfants sont :



Naissance de Baudouin II de Courtenay

Mathilde de Courtenay Comtesse d'Auxerre et de Tonnerre

Baudouin II de Courtenay, dit Porphyrogénète, naît à Constantinople en 1218, fils de Pierre Augustus II de Courtenay et de Yolande de Hainaut. Son surnom vient du fait qu'il est né dans la chambre des porphyrogénètes.



Mariage de Jean Ier de Brienne avec Bérengère de León

Jean Ier de Brienne est veuf d'Étiennette d'Arménie.

Jean Ier de Brienne épouse à Tolède en 1222 ou en 1224 Bérengère de León, fille d'Alphonse IX de Léon et de Bérengère de Castille. Leurs enfants sont :



Mort de Robert Ier de Courtenay ex Empereur latin de Constantinople

Baudouin II de Courtenay Empereur latin de Constantinople

Narjot de Toucy Régent de l'Empire latin de Constantinople

Robert Ier de Courtenay meurt en Morée en janvier 1228.

Les barons proposent la couronne de Constantinople à son frère Henry de Courtenay, Comte de Namur, qui la refuse.

Ils proclament alors Baudouin II de Courtenay, le dernier frère, Empereur latin de Constantinople. Il est âgé de 10 ans.

Les barons songent d'abord à confier la régence à Ivan Asen II, tzar des Bulgares, mais changent d'avis, craignant la puissance de ce dernier.

La régence est confiée à Narjot de Toucy.



Jean Ier de Brienne Tuteur de Baudouin II

Jean Ier de Brienne Régent de l'Empire latin de Constantinople

Jean Ier de Brienne Empereur latin de Constantinople associé

Fiancailles de Baudouin II de Courtenay et de Marie de Brienne

En 1229, les barons proposent la régence de l'Empire latin de Constantinople et la tutelle du jeune Baudouin II de Courtenay à Jean Ier de Brienne, qui l'accepte, à la condition d'être associé au trône.

Le 19 avril 1229, Baudouin II de Courtenay et Marie de Brienne sont fiancés.

Le mariage a pour but d'établir une alliance dynastique entre Baudouin II de Courtenay et Jean Ier de Brienne, les deux codirigeants de l'Empire latin.



Sacre de Baudouin II de Courtenay

En 1232, Humbert V de Beaujeu accompagne Baudouin II de Courtenay, son neveu, à Constantinople


Marie de Brienne

Mariage de Baudouin II de Courtenay avec Marie de Brienne

Baudouin II de Courtenay épouse en 1234 Marie de Brienne, fille de Jean Ier de Brienne et de Bérengère de León. Leur enfant est :

Ce mariage est relaté dans la chronique d'Albéric de Trois-Fontaines.



Négociation pour l'achat par Saint-Louis de reliques de la Passion

L'empereur Baudouin II de Courtenay ne régnant plus que sur sa capitale a un urgent besoin d'argent : il met en gage, auprès des Vénitiens, la plus précieuse des reliques, la Couronne d'Épines.

Baudouin II de Courtenay entreprend un voyage en Europe dans l'espoir de trouver des secours et, peut-être, de promouvoir une nouvelle croisade.

En 1237 il rencontre le roi Saint-Louis. Ce dernier peu favorable à une expédition est prêt à acquérir les reliques mises en gage à Venise. En effet le roi tient à s'assurer de l'authenticité des reliques.



Baudouin II de Courtenay Margrave de Namur

Baudouin II de Courtenay devient marquis de Namur en 1237. Il le sera jusqu'en 1256.



Couronnement de Beaudouin II de Courtenay

En 1239, Baudouin II de Courtenay ayant fait un voyage en Europe pour chercher du secours, est reconduit dans ses États par Humbert V de Beaujeu.

An milieu de 1239, Baudouin II de Courtenay reprend le chemin de la Romanie et se fait couronner à Sainte-Sophie en décembre 1239.



Naissance de Philippe Ier de Courtenay

Philippe Ier de Courtenay naît en 1243, fils de Baudouin II de Courtenay et de Marie de Brienne.


Henri V de Luxembourg

Henri V de Luxembourg Comte de Namur

Alors que le marquis, Baudouin II de Courtenay, se trouve à Constantinople, Henri V de Luxembourg s'empare par surprise de Namur en 1256 et devient Comte de Namur sous le nom d'Henri III de Namur.



Prise de Constantinople

Restauration de l'Empire byzantin

Couronnement de Michel VIII Paléologue

Déposition de Baudouin II de Courtenay

Fin de l'Empire latin de Constantinople

Le général Alexios Stratigopoulos met le siège devant Constantinople.

Le 25 juillet 1261, les troupes de Michel VIII Paléologue prennent par surprise Constantinople.

Le 15 août 1261, Michel VIII Paléologue fait son entrée à Constantinople et est couronné à Sainte Sophie par le patriarche Arsène, en compagnie de son épouse et de leur fils Andronic.

Dès son avènement, Michel VIII Paléologue transporte la cour du Palais des Blachernes vers le Palais Sacré, ancienne résidence des empereurs byzantins.

Constantinople est occupé par Mélissène, général de Michel VIII Paléologue.

Les princes byzantins de la famille des Comnène recouvrent le trône.

C'est la fin de l'empire latin de Constantinople.

Seuls la principauté d'Achaïe et le duché d'Athènes survivent à la ruine de l'empire latin.

Baudouin II de Courtenay est déposé.

Ayant fuit le Palais des Blachernes pour le Palais du Boucoléon, le jeune empereur Baudouin II de Courtenay s'enfuit à Thèbes puis dans les Pouilles à la cour de Sicile.



Guy III de Dampierre Comte de Namur

En 1263, Guy III de Dampierre achète à Baudouin II de Courtenay les droits de ce dernier sur le marquisat de Namur.

Guy III de Dampierre entreprend de le reconquérir et reprend Namur.

Finalement, un traité de paix réconcilie les deux ennemis.

Guy III de Dampierre devient Comte de Namur en 1263.



Hugues IV de Bourgogne Roi titulaire de Thessalonique

Baudouin II de Courtenay, empereur détrôné de Constantinople, donne à Hugues IV de Bourgogne, des droits sur le royaume de Thessalonique en 1266, en échange de son aide pour reconquérir Constantinople.



Accord de Charles Ier d'Anjou avec Baudouin II de Courtenay

Mariage de Philippe d'Anjou avec Isabelle de Villehardouin

Charles Ier d'Anjou envisage de reprendre à son compte les ambitions latines sur l'empire byzantin.

Charles Ier d'Anjou s'engage en 1267 à restaurer Baudouin II de Courtenay sur le trône de Constantinople, en échange de la suzeraineté sur l'Achaïe, nombre d'îles de l'Égée, et le tiers des conquêtes à venir, à la seule exclusion de la ville de Constantinople.

Il doit hériter des titres de Roi titulaire d'Albanie et de Prince titulaire d'Achaïe

Charles Ier d'Anjou marie son fils Philippe.

Philippe d'Anjou, Roi de Salonique, épouse en 1267 ou vers 1271 Isabelle de Villehardouin.

Il est prévu que le couple hérite de la principauté d'Achaïe à la mort de Guillaume II de Villehardouin.



Mort de Baudouin II de Courtenay ex Empereur Latin de Constantinople

Baudouin II de Courtenay meurt à la cour de Sicile en 1273.

Le titre impérial passe successivement à :

Le testament de Jacques de Baux (du 15 juillet 1383) est aux Archives nationales. Il s'y qualifie "par la grâce de Dieu, empereur de Constantinople, Despote de Romanie, Prince d'Achaïe et de Tarente", comme "héritier de sa mère, l'impératrice Marguerite de Tarente".



Revendication du marquisat de Namur par Charles Ier de Valois

En 1308, marié à Catherine de Courtenay, Charles Ier de Valois revendique le marquisat de Namur.

Catherine de Courtenay, est la petite-fille de Baudouin II de Courtenay, ancien marquis de Namur.

Mais Philippe IV le Bel, roi de France, tranche en faveur de Jean Ier de Namur.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !