Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en -339 - le dernier en -339



Bataille du fleuve Crimisos

Mort d'Hasdrubal

En 339 avant Jésus-Christ, Timoléon de Syracuse intercepte les Carthaginois alors qu'ils traversent la rivière Crimisos.

D'après Plutarque, les Carthaginois disposent de 70 000 hommes, parmi lesquels de nombreux chars de guerre tirés par 4 chevaux.

Timoléon de Syracuse commande 5 000 fantassins et 1 000 cavaliers. D'autres sources indiquent qu'il dirige 12 000 hommes.

Timoléon de Syracuse envoie tout d'abord sa cavalerie désorganiser les Carthaginois et les empêcher de se ranger correctement pour la bataille. Quand l'infanterie grecque attaque, un orage éclate et le vent se met à souffler dans la direction des Carthaginois, les gênant.

Le Bataillon sacré combat bravement, d'après certaines sources, jusqu'au dernier.

Les Carthaginois sont défaits et Timoléon de Syracuse capture leur train de bagages.

Timoléon de Syracuse réforme le système politique de Syracuse en créant une oligarchie modérée. Timoléon de Syracuse contraint aussi la plupart des tyrans des autres cités grecques de la Sicile occidentale à céder le pouvoir au profit de régimes oligarchiques.

Enfin son œuvre la plus durable est la recolonisation de la Sicile, par des citoyens venant non seulement de Corinthe, mais aussi de toute la Grèce.

L'ampleur de cette nouvelle colonisation, qui frappe déjà les auteurs de l'Antiquité, tels Diodore de Sicile ou Plutarque, est confirmée par les fouilles archéologiques.

Hasdrubal est condamné à mort et exécuté.

Giscon le fils d'Hannon le Grand est rappelé d'exil et investi de pouvoirs étendus. Parmi les décisions prises, le refus d'engager des citoyens dans des guerres outre-mer sauf les officiers.

Giscon vient à Lilybée avec une flotte de 70 vaisseaux et une armée comprenant de nombreux mercenaires Grecs.

Mais ils ne combattent pas. Timoléon de Syracuse ne s'accroche pas au site d'Entella jugeant que les Grecs survivraient concentrés.

La seule condition est que les Grecs vivants dans les villes repassées sous administration punique, puissent s'installer dans l'Est de la Sicile.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !