Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 1641 - le dernier en 1641



Bataille de Montjuic

Philippe de La Mothe-Houdancourt Lieutenant général des armées du roi

Bataille de Tarragone

La Catalogne soulevée contre l'Espagne se met sous l'entière autorité du royaume de France le 23 janvier 1641 à l'approche des troupes espagnoles de Philippe IV d'Espagne, sous la réserve de conserver ses privilèges.

L'armée française comporte notamment les régiments Enghien, Espenan et Serignan et quelques 1 000 cavaliers qui venaient de rendre Tarragone.

Promu lieutenant général des armées du roi en 1641, Philippe de La Mothe-Houdancourt est envoyé à l'armée de Catalogne sous les ordres du prince de Condé.

L'armée française et les milices catalanes repoussent les Espagnols le 26 janvier 1641 au cours de la bataille de Montjuic.

La Catalogne restera française jusqu'en 1652.

Philippe de La Mothe-Houdancourt mène 5 000 hommes de troupe, s'empare de Valz, de Lescouvette, du fort de Salo, de la ville et du fort de Constantin, et assiège Tarragone.

La ville de Tarragone est assiégée :

Tarragone est ravitaillée par les Espagnols lors d'une première attaque menée par des galères le 4 juillet 1641.

Le 20 août 1641, une flotte espagnole sous le commandement de don García Álvarez de Tolède, s'approche de Tarragone.

L'essentiel de la flotte espagnole s'est concentrée à Vinaròs.

Elle est composée de :

chargés de provisions.

Les 29 galères survivantes de la précédente bataille se sont ajoutées à ces forces.

Arrivés au contact, la flotte française ouvre le feu.

Au cours de l'engagement entre les 2 lignes de batailles, les galères espagnoles parviennent à glisser sans encombre le convoi dans la ville.

A 3h de l'après-midi, les galères virent, et attaquent la flotte française par l'arrière.

La flotte française est prise entre 2 feux, souffrant énormément jusqu'au coucher du soleil moment où le combat cesse.

Le 21 août 1641, le combat reprend, mais baisse en intensité, jusqu'à se terminer en une poursuite des Français en pleine retraite.

Le 25 août 1641, la flotte française est perdue de vue, mais les Espagnols leur capturent un brûlot qu'ils lancent inutilement contre eux.

Elle ne semble pas avoir perdu plus de navires, mais leurs dommages et pertes doivent être énormes du fait du feu croisé qu'ils ont subi pendant un long moment.

Clairement vaincus, elle fait route vers sa base en France.

Les officiers de don García Álvarez de Tolède le supplient de poursuivre et d'aborder l'ennemi afin de l'achever.

Mais celui-ci sait qu'un tiers de ses galions ne souhaitent pas de battre avec acharnement du fait qu'ils sont civils, et que le nombre de bateaux espagnols est limité.

Les espagnols en profite pour approvisionner Rosas, Perpignan et Collioure, retournant ensuite à Tarragone, car l'armée assiégeante se retire au vu de la défaite navale.

La flotte ennemie n'est pas détruite, mais les espagnols obtiennent le contrôle de la mer.

Richelieu destitue Henri d'Escoubleau, et lui interdit de commander à nouveau.

En septembre 1641, Philippe de La Mothe-Houdancourt emporte d'assaut la ville de Tamarit en Aragon.

Philippe de La Mothe-Houdancourt revient devant Tarragone.

Philippe de La Mothe-Houdancourt marche au secours d'Almenas, assiégée par les Espagnols début novembre 1641.

Sa troupe étant moins forte que celle des assiégeants, Philippe de La Mothe-Houdancourt envoie dans la nuit 100 chevaux avec toutes les trompettes et tous les tambours de son armée par les montagnes voisines, tandis qu'il débouche avec ses soldats dans une vallée opposée.

Le bruit des trompettes attire les Espagnols du côté des montagnes et les Français s'emparent de leur camp, de leurs canons et de leurs bagages.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !