Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



3 événements affichés, le premier en 1700 - le dernier en 1710


Blocus de Riga par les troupes saxonnes et polonaises - livre de Johann Christoph Brotze

Bataille de Riga

La ville de Riga subit deux sièges le 22 février et le 15 juin 1700 au cours de la grande Guerre du Nord.

La garnison suédoise d'environ 4 000 hommes sous le commandement d'Erik Dahlbergh réussit à repousser les Saxons jusqu'à ce que la principale armée suédoise sous Charles XII de Suède arrive à balayer les Saxons dans la bataille de Riga.


Bataille de Narva

Bataille de Riga

Première bataille de Narva

Les Polonais échouent devant Riga.

Charles XII de Suède se retourne contre la Russie qui, avec une armée de plus de 50 000 hommes, assiège Narva en Estonie.

En novembre 1700, les armées russes et suédoises s'affrontent lors de la première bataille de Narva.

Le 30 novembre 1700, Charles XII de Suède remporte une grande victoire sur les Russes avec 8 000 Suédois, à moins de 1 contre 4.

Il y a plus de 15 000 morts russes contre seulement 667 morts suédois.

Benedict Oxenstjerna, le chancelier suédois tente de faire monter les enchères en faveur de la Suède par la France et les Puissances maritimes pour mettre fin à la guerre et faire de Charles XII de Suède un arbitre en Europe.


Bataille de Riga

Bataille de Riga

Le siège de Riga de 1710 est un siège de la grande guerre du Nord qui s'est terminé par la capitulation des dominions suédois d'Estonie et de Livonie, et leur intégration à l'Empire russe.

La noblesse de Livonie et de la ville de Riga capitulent le 15 juillet 1710.

Pernau capitule en août 1710 .

La noblesse estonienne et la ville de Reval capitulent le 10 octobre 1710.

La Russie laisse les institutions locales en place et confirme les privilèges traditionnels des nobles et des bourgeois allemands, en particulier concernant la religion protestante.

Bien entendu, les capitulations sont conclues exclusivement par les bourgeois allemands de la Baltique et la classe noble, la population estonienne et lettone n'est même pas mentionnée.

Le transfert des provinces baltes marque la fin de la Suède et le début de la Russie comme grande puissance.

La réforme agraire introduite par Charles XI de Suède, qui fait de nombreux serfs des sujets de la Couronne, est annulée.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !