Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 1632 - le dernier en 1632



Bataille de Rain am Lech

Mort de Tilly

L'armée suédoise commandée par Gustave II Adolphe de Suède sest emparée de Nuremberg puis de Donauwörth.

Les suédois portent le combat dans la vallée du Rhin et en Bavière.

Tilly, général en chef des armées impériales et catholiques, reçoit des renforts à Halberstadt et les poursuit à nouveau.

L'armée suédoise fait route vers Ingolstadt pour l'attaquer.

Tilly prend des dispositions pour l'en empêcher, en postant ses troupes bavaroises, numériquement inférieures, à Rain am Lech, ville commandant un passage sur le Danube.

Le 14 et 15 avril 1632, après 2 journées de feu nourri des deux côtés du fleuve, les suédois parviennent à trouver un passage plus au sud.

Tilly réagit trop tard.

Lors des combats qui s'ensuivent, Tilly est très grièvement blessé par un boulet qui lui fracasse la cuisse droite.

Ses troupes sont vaincues.

Lennart Torstenson contribue de façon décisive à la victoire.

Maximilien Ier de Bavière ordonne de se retirer sur Ingolstadt.

Tilly organise la défense d'Ingolstadt et de Ratisbonne malgré de grandes souffrances.

De fait, Gustave II Adolphe de Suède ne parvient pas à s'en emparer.

Tilly meurt le 30 avril 1632 à Ingolstadt en Bavière.

Il est enterré à Altötting.

Tilly est un des plus grands stratèges de son temps, mû par un idéal et non, comme beaucoup d'autres contemporains par l'appât du gain.

Resté célibataire, c'est un homme austère, extrêmement pieux et désintéressé, très respecté de ses hommes et qui, dans les conditions difficiles de son commandement, s'efforce personnellement de limiter les méfaits de la guerre pour les populations.

Il a pendant une bonne partie de sa carrière, une renommée d'invincibilité qui ne lui fait défaut que quand il est dans l'impossibilité d'assurer un ravitaillement correct de ses troupes : il passe en effet de nombreuses années en pays ennemi, peu enclin à coopérer.

Napoléon Bonaparte eut pour lui beaucoup d'admiration et rendit visite à son tombeau, qu'il fit ouvrir.

Maximilien Ier de Bavière s'enfuit de Munich devant l'avancée des Suédois.

Wallenstein, que l'empereur a rappelé en urgence, ne lève pas le petit doigt pour l'aider.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !