Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 1211 - le dernier en 1211


Stèle de la bataille de Montgey

Siège de Lavaur

Bataille de Montgey

Prise de Lavaur

Henri II de Bar participe en 1211 à la Croisade des Albigeois.

La croisade contre les Albigeois commence à prendre un caractère international en 1211. Les croisés sont rejoints par des chevaliers qui affluent de divers pays d'Europe. Beaucoup de ces soldats se trouvent aux ordres d'un évêque et ne doivent le service militaire que pour une durée limitée.

En avril 1211, Simon IV de Montfort assiège Lavaur qui résiste opiniâtrement. Une puissante armée croisée se trouvant à Carcassonne, Simon décide de l'appeler à l'aide.

Se composant en majorité d'Allemands et de quelques Frisons, cette armée sort de Carcassonne et marche en direction de Lavaur.

Mis au courant de leur itinéraire, Roger-Raymond de Foix décide de tendre en embuscade. Mais, il lui faut un nombre comparable de combattants. Sa troupe de chevaliers méridionaux n'étant pas suffisante, Roger-Raymond de Foix recrute un fort contingent de paysans et l'amalgame à son armée.

Malgré le peu d'entraînement et d'expérience des paysans méridionaux, la motivation de ces paysans est forte devant une croisade s'attaquant à leur culture cathare, et c'est l'occasion de se venger des violences perpétrées par les croisés.

Roger-Raymond de Foix camoufle parfaitement ses troupes dans le bois qui borde Montgey.

Au signal du comte de Foix, les paysans et chevaliers sortent du bois, attaquent vigoureusement les Allemands et les Frisons. Au soir, tous les croisés allemands et frisons sont tués, blessés ou faits prisonniers.

Roger-Raymond de Foix ordonne à ses soldats de couper les oreilles et le nez de chaque prisonnier.

À Auvezines (hameau de la commune de Montgey), une stèle est érigée en mémoire de cette bataille, un des rares monuments relatif à la croisade contre les Cathares.

Simon IV de Montfort doit poursuivre le siège de Lavaur sans ses renforts.

En mai 1211, après la prise de Lavaur, 80 chevaliers sont égorgés ou pendus 300 à 400 cathares sont brûlés dans le plus grand bûcher de la croisade. Dame Guiraude, la Châtelaine, est jetée au fond d'un puits et ensevelie sous des pierres.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !