Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en -250 - le dernier en -250


Batailles de Drépane

Bataille de Lilybée

Bataille de Drépane

En 250 avant Jésus-Christ, Lilybée est la base navale la plus importante des Carthaginois en Sicile. Rome envisage de la détruire et, pour cela, prépare une expédition de 200 unités récentes.

Carthage, ayant connaissance de ces préparatifs, renforce ses troupes.

Les Romains se présentent devant Lilybée (aujourd'hui Marsala) avec 240 galères et un grand nombre de bâtiments de transport contenant 110.000 hommes.

Pendant ce temps, Carthage prépare un renfort de 4 000 hommes, répartis en 2 groupes dont l'un doit, sous les ordres d'Hannibal, fils d'Hamilcar, forcer l'entrée du port de Lilybée, bloquée par les Romains.

Profitant d'un vent violent, Hannibal entre en force dans le port assiégé, bousculant les bâtiments romains qui craignent de se faire entraîner par le vent avec leurs ennemis.

Le débarquement des troupes s'effectue sans encombre.

Le deuxième groupe, commandé par Adherbal, doit renforcer la garnison de Drépane.

Sa flotte est devant le port.

Les Romains débordés à Lilybée, envisagent d'attaquer Drépane pour affaiblir les forces carthaginoises. L'avant-garde de leur escadre se présente à l'aube devant le port.

Adherbal fait alors appareiller ses unités et les conduit vers une baie située aux pieds de falaises qui se trouvent du côté opposé à celui de l'arrivée des Romains.

Les Romains continuent à faire route vers l'entrée du port jusqu'au moment où ils reçoivent l'ordre de faire demi-tour, alors qu'ils sont déjà engagés dans les passes.

La plus grande confusion s'abat sur l'escadre romaine, et Adherbal en profite pour lancer ses navires contre elle.

Une trentaine de navires seulement peuvent s'échapper, tandis que 93 bâtiments sont capturés.

Peu après, ce succès carthaginois est complété par la destruction d'une flotte romaine de 120 vaisseaux de guerre et 800 bateaux de transport qui fait route pour ravitailler l'escadre romaine occupée au blocus de Lilybée. Elle est surprise par la flotte carthaginoise qui lui barre la route, la contraignant à subir une violente tempête qui la jette à la côte.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !