Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



2 événements affichés, le premier en 1372 - le dernier en 1372


Bataille navale de la Rochelle - chroniques de Jean Froissart

Bataille de La Rochelle

Jean de Hastings Prisonnier

La flotte anglaise appareille d'Angleterre pour La Rochelle commandée par Jean de Hastings, Comte de Pembroke. Elle comporte 36 nefs de haut bord à faible tirant d'eau et 14 navires de transports.

Une flotte franco-castillane doit intercepter la flotte anglaise.

Une flotte française composée de galères et d'une escadre de navires plus légers doit rejoindre à Santander la flotte castillane.

Les 22 galères castillanes sont commandées Ambroise Boccanegra, fils de Gilles Boccanegra.

Mais la flotte française ne vient pas au rendez-vous. Ambrosio Boccanegra après quelques jours d'attente quitte Santander pour prendre la mer à la mi-juin 1372.

La flotte castillane est en vue de La Rochelle le 22 juin 1372. Les navires anglais sont ancrés à quelques encablures de La Rochelle.

Malgré son infériorité numérique, l'amiral castillan fait feu sur les bâtiments de la flotte anglaise. Les galères castillanes sont armées de canons, ce qui leur donne une légère supériorité.

Les nefs anglaises, faisant rempart pour protéger les navires de transport, se défendent avec vigueur.

Les nefs anglaises possèdent un tirant d'eau supérieur aux galères castillanes. À marée descendante, Jean de Hastings donne l'ordre à sa flotte de rejoindre la haute mer. Mais les bâtiments de transport font des erreurs de manœuvre et s'échouent sur les hauts-fonds.

Profitant de la fâcheuse position des navires anglais, l'amiral castillan s'attaque aux navires de transport immobilisés par le sable. Les marins anglais sont jetés à la mer.

Ambroise Boccanegra feint une approche de la terre par ses galères.

L'amiral castillan n'ignore pas que les grandes nefs anglaises lourdement chargées ne peuvent bouger à marée basse.

La nuit est claire. Au petit matin du 23 juin 1372, la flotte castillane est remise à flots.

Les vents sont contraires à la flotte anglaise et le grand tirant d'eau des nefs anglaises provoque son immobilisation.

Chaque galère castillane traîne alors des brûlots composés d'huile et de suif et vogue vers les nefs anglaises. Les hommes d'équipage castillans envoient les brûlots et des flèches enflammées vers les bâtiments anglais.

Les nefs s'embrasent les unes après les autres, beaucoup sont envoyés par le fond dont celle transportant le trésor destiné à payer 3 000 mercenaires durant une année.

Certaines nefs peuvent échapper à l'incendie, mais encerclées de toutes parts, elles sont à leur tour envoyées par le fond.

Les nefs anglaises ont à leur bord l'état-major et les meilleurs éléments de l'armée anglaise.

Jean de Hastings et Guichard d'Angle sont faits prisonniers avec 400 chevaliers et 8 000 soldats. Ils sont emprisonnés à Santander.

Lors du retour en Espagne, Ambroise Boccanegra capture 4 navires anglais supplémentaires.

Les Anglais perdent la maîtrise maritime et doivent abandonner leur alliance avec les Portugais contre les Castillans.



Reconquête du Poitou

Prise de Moncontour

Prise de Poitiers

Prise de Angoulême

Prise de Thouars

Suite à la bataille de la Rochelle, les Anglais sont mis en difficulté sur le continent faute d'approvisionnement.

Les Français vont progressivement reconquérir le Poitou et reprendre le contrôle des terres cédées au traité de Brétigny.

Moncontour est repris.

Poitiers ouvre ses portes à Bertrand du Guesclin.

Bertrand du Guesclin bat les Anglais Châtellerault, Saint-Maixent-l'École, Fontenay-le-Comte.

Jacques de Surgères profite de la prise de Poitiers par Bertrand du Guesclin pour s'emparer de Thouars avec les autres chevaliers partisans de l'Angleterre et s'y retrancher.

sont à l'abri des fortifications de Thouars.

Peu de temps après Angoulême, fief du Prince Noir, se rend aux forces françaises de Bertrand du Guesclin.

Bertrand du Guesclin arrive devant Thouars en juin 1372 avec une armée de 30 000 soldats qui se positionne entre la Porte au Prévôt et la Tour du Prince de Galles.

Les assauts directs ayant échoué, Bertrand du Guesclin fait combler les fossés et amener les machines de guerre immédiatement sous les murs de la ville.

Une brèche est ouverte mais les assiégés arrivent pourtant à repousser les assaillants.

Une suspension d'armes est conclue jusqu'à la Saint Michel, si à cette date la ville n'est pas secourue, elle se rendra au Roi de France.

La ville n'est pas secourue à temps par les Anglais, les chevaliers partisans de l'Angleterre sont forcés de capituler. Ils prêtent serment de féauté à Charles V le Sage le 30 novembre 1372.

À partir du moment où Amaury IV de Craon a ainsi prêté serment de fidélité au Roi de France, les Vicomtes de Thouars n'auront plus d'autonomie, la plupart de leurs droits féodaux sont abolis.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !