Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 1080 - le dernier en 1080


Rodolphe de Rheinfelden perd son bras à Hohenmölsen - Gravure de Bernhard Rode - 1781

Bataille de Hohenmolsen

Mort de Rodolphe de Rheinfelden

Henri IV de Franconie vient de Hesse par la route de Thuringe, et attend les troupes de Marc de Meissen et de Vratislav II de Bohême.

Henri IV de Franconie dispose de cavaliers saxons et des ressources pillées en cours de route à Erfurt.

Henri IV de Franconie passe au large de Naumbourg.

Mais l'influence de Rodolphe de Rheinfelden agit jusqu'à Goslar.

Le 15 octobre 1080, Rodolphe de Rheinfelden rattrape Henri IV de Franconie à l'Elster blanche, sur le site de Hohenmölsen.

Henri IV de Franconie prend position derrière le cours d'eau de Grunau, impossible à passer pour des cavaliers.

Rodolphe de Rheinfelden passe rapidement à l'attaque, avant l'arrivée de Marc de Meissen et de Vratislav II de Bohême.

Commence alors un dur combat de cavaliers sur la ligne de front, tandis que, sous la conduite d'Otton Ier de Northeim, une troupe de chevaliers traversent le cours d'eau et attaque à revers Henri IV de Franconie, faisant pencher la bataille en faveur de Rodolphe de Rheinfelden.

Henri IV de Franconie s'enfuit donc vers le sud, où il rencontre Vratislav II de Bohême qui le protège dès lors.

Rodolphe de Rheinfelden est blessé. L'épée d'un chevalier inconnu lui traverse l'abdomen.

Rodolphe de Rheinfelden meurt un jour plus tard.

Il est inhumé à la cathédrale d'Augsbourg.

Sa main, tranchée par le chevalier, y est conservée comme une relique dans le musée de la cathédrale.

Dès qu'il apprend le décès de Rodolphe de Rheinfelden, Henri IV de Franconie rassemble les restes de son armée et assiège les châteaux de Teuchern, Hohenmölsen, Grunau et Pegau, où les soldats de Rodolphe de Rheinfelden se sont retranchés.

Henri IV de Franconie finit par soumettre ces derniers bastions de la rébellion nobiliaire.

Après trois années de guerre civile, Henri IV de Franconie déclare terminée la rébellion.

Henri IV de Franconie utilise la main droite coupée de Rodolphe de Rheinfelden, celle du serment au roi qu'il a parjuré, comme image de la justice divine.

Mais Henri IV de Franconie est toujours excommunié et il a toujours le pape comme ennemi.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !