Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 1798 - le dernier en 1798



Expédition d'Irlande

Prise de Killala

Bataille de Castlebar

Instauration de la République de Connaught

Bataille de Ballinamuck

Mort de Théobald Wolfe Tone

Après l'échec de l'Expédition d'Irlande de 1796, Théobald Wolfe Tone prend contact avec le gouvernement du Directoire et finit par convaincre les ministres d'organiser une deuxième expédition en Irlande.

Le 6 août 1798, pour appuyer l'insurrection irlandaise, une petite escadre de 1 032 hommes formée des frégates Franchise, Médée et Concorde, sous le commandement de André Daniel Savary quitte Rochefort en Charente-Maritime, et déjoue la surveillance britannique.

Le corps expéditionnaire est commandé par le général Humbert.

Le 22 août 1798, le général Humbert à la tête d'environ 1 000 soldats français débarquent dans le nord-ouest de l'Irlande, à Kilcummin dans le comté de Mayo.

Seulement 200 anglais défendent la ville voisine de Killala lors du combat qui est rapidement remporté par les soldats des grenadiers français commandés par l'adjudant général Jean Sarrazin.

Les Français sont rejoints par 5 000 rebelles irlandais.

Le 24 août, le général Humbert vainc les Britanniques à Ballina.

Le 27 août 1798, les français infligent une défaite aux Anglais à la bataille de Castlebar, dite course de Castlebar pour commémorer la vitesse de la retraite des Anglais.

Les Irlandais installent la république de Connaught, une république éphémère.

Le 8 septembre 1798, le corps expéditionnaire français est encerclé par les Britanniques de Cornwallis à Ballynamuck dans le comté de Longford et sont vaincus.

Les troupes françaises capitulent le 15 septembre 1798 et sont rapatriées en France en l'échange de prisonniers de guerre anglais. Les rebelles irlandais sont massacrés sur le champ de bataille.

Le 16 septembre 1798, un second corps expéditionnaire français de 3 000 hommes incluant Theobald Wolfe Tone part de Brest.

Le 12 octobre, cette force française, tente de débarquer dans le comté de Donegal près de Lough Swilly.

Ils sont interceptés par une escadre britannique et finalement se rendent après une bataille de 3 heures sans avoir touché terre.

En Irlande, l'année 1798 est appelée l'année des Français en raison de cet engagement français.

Théobald Wolfe Tone est reconnu et arrêté.

Le 10 novembre1798, Théobald Wolfe Tone est condamné à mort par pendaison.

Par égard pour l'uniforme français qu'il porte, il demande à être fusillé, ce qui lui est refusé.

Il se tranche la gorge, son agonie dure une semaine.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !