Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 1854 - le dernier en 1854


Charge de la brigade légère britannique lors de la bataille de Balaklava

Bataille de Balaklava

Les Russes réunissent une armée de secours 25 000 hommes (4 régiments d'infanterie, lanciers, hussards, cosaques et artillerie) pour s'emparer de Balaklava.

Le 25 octobre 1854, au petit matin, à 5 h, les coalisés sont réveillés par une canonnade du côté de Balaklava.

Ils découvrent alors l'armée russe s'étendant dans la plaine, en restant hors de portée de tir de l'artillerie.

La cible du général Liprandi est, dans un premier temps, les redoutes tenues par le contingent turc et qui défendent le port.

Elles sont soutenues par deux régiments d'infanterie du général Jabrokristki sorti d'Inkermann.

En dehors du contingent turc, le port est défendu par :

Des renforts sont dépêchés mais ne pourront être en ligne avant plusieurs heures. Seule l'artillerie peut, dans l'immédiat, apporter son soutien.

Les Turcs évacuent rapidement les redoutes.

Les Highlanders, plutôt que de former un carré, s'étendent en 2 lignes au lieu des 4 règlementaires. Ils forment une mince ligne rouge… "

Vers 9h30, la cavalerie russe s'ébranle.

Elle se compose de 3 000 à 4 000 hussards et cosaques de l'Oural.

Les Highlanders restent stoïques et ne déchargent leur tir qu'au dernier moment, brisant net l'assaut russe.

Au même moment, la cavalerie lourde de Lord Scarlett charge, transperçant littéralement la cavalerie russe qui est défaite.

Mais Lord Scarlett, pour des raisons de conflit personnel, ne continue pas alors qu'il pouvait achever de mettre en déroute les Russes.

Lord Raglan donne l'ordre à Lord Scarlett d'empêcher les Russes d'emporter les canons des redoutes, ordre mal rédigé et transmis avec du retard. L'ordre parvient à 11 heures alors que la situation a évolué.

Lord Cardigan finit par lancer l'assaut avec ses 5 régiments, (13e dragons légers, 17e lanciers, 11e hussards, 4e dragons légers et 8e hussards) — mais seulement 660 hommes.

Mais rapidement, la coalition franco/britannique attire l'attention des forces russes qui fauchent les Lanciers par centaines.

Fortement décimée, la brigade parvient aux canons, sabre les servants mais doit immédiatement se replier en subissant une contre-attaque de lanciers russes suivie du contact avec un corps d'infanterie.

Seuls 180 cavaliers en reviennent.

La brigade légère n'est sauvée de la destruction totale que grâce à l'intervention du régiment français du 4e chasseur d'Afrique.

Les Britanniques ont perdu 360 hommes, les Français environ 250, alors que les pertes russes sont estimées à 600.

La bataille s'achève sans véritable vainqueur.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !