Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 1276 - le dernier en 1276



Bataille d'Angera

Mort de Thibaud Visconti

Prise de Castelseprio

En 1276, Napo della Torre vainc, près d'Angera, une troupe menée par le comte Goffredo Langosco, composée de proscrits milanais gibelins, de miliciens de Pavie et d'habitants des territoires environnants, fidèles à Otton Visconti.

Thibaud Visconti et d'autres nobles sont faits prisonniers et meurent décapités à Gallarate alors qu'ils s'en reviennent à Milan.

Les survivants milanais se réfugient à Verceil, où se trouve Otton Visconti qu'ils élisent comme chef.

Otton Visconti se rend alors à Novare où il commence à amasser des armes, à enrôler des hommes et à préparer la riposte contre les Torriani.

Otton Visconti, à la tête de l'armée des réfugiés, entre donc dans le territoire de Castelseprio et il s'empare du château.

Alors Napo della Torre et son fils Cassone della Torre font mouvement avec des forces importantes dans cette localité dans le but d'assiéger les Ottoniani ou Ottoniens.

Au lieu de rester enfermés derrière les fortifications, les Ottoniani sortent et affrontent les Torriani avec tant de fougue que ces derniers sont obligés de se retirer.

Toutefois, les espoirs d'Otton Visconti sont rapidement déçus car, le jour suivant, l'armée ennemie se représente sur le champ de bataille et obtient, cette fois, une complète victoire.

Otton et les siens sont mis en déroute et contraints de se disperser pour sauver leurs vies.

Napo della Torre et son fils Cassone della Torre, convaincus d'avoir définitivement gagné, rentrent en triomphateurs à Milan.

Otton Visconti se réfugie à Gironico, pour reprendre souffle.

Toutefois, décidé à réagir à l'adversité, Otton Visconti part peu de temps après pour Cannobio, sur le lac Majeur.

La nouvelle de son retour se répand rapidement parmi ses affidés qui commencent à affluer en nombre.

Otton Visconti constitue une petite flotte à Arona et en nomme amiral Simone de Locarno.

Les Torriani réunissent un nombre important de bateaux à Angera et font voile vers Germignaga, sur le rivage du lac opposé à celui de Cannobio.

La flotte torrianaise est cependant capturée au cours d'une attaque nocturne lancée par surprise par les Ottoniani.

La nouvelle de cet évènement encourage les alliés d'Otton Visconti.

Guillaume VII de Montferrat, les milanais proscrits regroupés et les troupes de Novare et de Pavie marchent sur Arona pour s'unir aux forces d'Otton Visconti.

Toutefois, l'arrivée d'une nouvelle armée ennemie contraint le marquis à se retirer avec ses troupes.

Les bateaux sont dispersés.

Otton Visconti fuit à Novare, Simone de Locarno à Côme.

Otton Visconti doit quasiment repartir à zéro.

Pendant qu'il rassemble à nouveau ses disciples pour une autre tentative, la nouvelle lui parvient que, à Côme, Simone de Locarno a réussi à renverser la faction favorable aux Torriani et à prendre le pouvoir.

Rejoignant rapidement Côme, Otton Visconti regroupe des hommes et réunit de l'argent.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !