Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 1345 - le dernier en 1345


Catapultage d'un messager anglais avec une baliste

Prise de Bergerac

Bataille d'Auberoche

Mort de Louis Ier de Poitiers-Valentinois

Aymar VI de Poitiers-Valentinois Comte de Valentinois et de Diois

En juin 1345, Henry de Grosmont débarque depuis l'Angleterre à Bayonne avec 500 chevaliers et 2 000 archers, se dirige vers le nord par Bordeaux et voit son armée grossir avec l'arrivée de Gascons dans ses rangs.

Henry de Grosmont conduit un raid de vaste envergure le long de la frontière gasconne avec la France, s'emparant de la ville de Bergerac en août 1345.

Avant de rentrer à Bordeaux afin de se réapprovisionner en troupes et en vivres, Henry de Grosmont prend le village et le château d'Auberoche.

En octobre 1345, les Français décident de contrattaquer en plaçant 7 000 hommes sous les ordres de Louis Ier de Poitiers-Valentinois.

Jean II le Bon doit s'emparer de La Réole.

Jean II le Bon donne l'ordre à Louis Ier de Poitiers de reprendre Auberoche afin de le soulager.

Les Français bloquent l'accès au château d'Auberoche, empêchant toute aide anglaise depuis l'ouest.

Pendant le siège, un messager cherche à rejoindre les lignes anglaises afin de demander de l'aide.

Il est capturé et renvoyé au château d'Auberoche par les Français, qui le catapultent avec leur baliste.

Cette anecdote est probablement apocryphe (fausse).

Le soldat anglais est grièvement blessé.

Le 21 octobre 1345, les Anglais commandés par Henry de Grosmont avancent depuis Périgueux pendant la nuit, traversant la rivière à 2 reprises, et s'installent à l'aube sur une colline surplombant l'armée française.

Conscient de son infériorité numérique, Henry de Grosmont attend pendant plusieurs jours l'arrivée en renfort de Lawrence Hastings mais perd patience.

À l'aube du 21 octobre 1345, Henry de Grosmont convoque ses officiers, dont Wauthier de Masny, et décide de passer à l'attaque, capitalisant sur un effet de surprise qui sèmerait la confusion dans les rangs français et empêcherait une défense efficace.

Henry de Grosmont espionne lui-même les Français et décide d'organiser un assaut en 3 corps d'armée :

L'attaque est conduite alors que les Français s'apprêtent à déjeuner, ce qui les plonge dans la panique et le désarroi.

Les unités françaises qui s'échappent forment une masse compacte et sont des proies faciles pour les archers anglais qui font de nombreuses victimes.

Les Français décident de battre en retraite.

À ce moment-là, Frank Halle, le commandant anglais d'Auberoche, décide de faire une sortie qui bouscule l'arrière de l'armée française.

Cette nouvelle attaque, additionnée à une nouvelle charge de la cavalerie de Henry de Grosmont, précipite une déroute totale chez les Français.

Louis Ier de Poitiers-Valentinois, le commandant français, meurt le 23 octobre 1345 de ses blessures.

Aymar VI de Poitiers-Valentinois, fils de Louis Ier de Poitiers-Valentinois, devient Comte de Valentinois et de Diois.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !