Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



14 événements affichés, le premier en 811 - le dernier en 886



Naissance de Basile Ier le Macédonien

Basile Ier le Macédonien naît en 811, issu d'une famille de paysans arméniens établis en Macédoine.



Mort de Bardas

Basile le Macédonien Coempereur

Basile Ier le Macédonien est d'abord simple écuyer, et devient par sa beauté et son adresse à dresser les chevaux le favori de Michel III l'Ivrogne.

Il pousse l'empereur à se débarrasser de son oncle maternel Bardas en 866.

Michel III fait de son favori le coempereur.



Mariage de Basile Ier le Macédonien avec Eudoxie Ingérina

Pour légitimer les enfants qu'il a eu avec Eudoxie Ingérina, sa maîtresse, Michel III l'ivrogne marie celle-ci avec Basile Ier le Macédonien.



Naissance de Léon VI le Sage

Léon VI Philosophos ou Léon VI, dit le Sage de, naît le 1er ou le 19 septembre 866, fils de Basile Ier, empereur byzantin et d'Eudocie Ingerina.

L'identité de son père n'est pas été formellement tranchée. Officiellement, Léon VI est le fils de Basile Ier le Macédonien et d'Eudoxie Ingerina, sa seconde épouse. Mais la majorité des chroniqueurs contemporains indique que Léon VI le Sage et son frère Étienne seraient nés de Michel III et d'Eudoxie Ingerina.

Toujours est-il que la jeunesse de Léon VI le Sage est troublée par les sentiments d'antipathie et de dégoût que Basile Ier le Macédonien, son père, éprouve à son égard.

Léon VI le Sage est instruit par Photios futur patriarche de Constantinople. Il est surnommé le sage car il est moins ignorant que ses contemporains.



Mort de Michel III l'Ivrogne Empereur byzantin

Dynastie macédonienne

Basile Ier le Macédonien Empereur byzantin

Rapidement lassé du comportement de Michel III, incapable de le contrôler, Basile le fait assassiner le 25 septembre 867 par son cousin Asylaion. Michel est inhumé au monastère de Chrysopolis, sur la côte Adriatique.

Basile Ier le Macédonien (Basilius Ier, Vasíleios A) devient seul empereur sous le nom de Basile Ier, mettant ainsi fin à la dynastie amorienne au profit de la dynastie macédonienne sous laquelle l'empire byzantin atteint son apogée.

Basile Ier est un homme sans scrupule mais un politique sage et avisé. Il rétablit par des économies drastiques le trésor précédemment dilapidé par Michel III.

Basile Ier le Macédonien refoule méthodiquement les Arabes de l'Asie mineure.



Concile œcuménique de Constantinople

Remplacement du patriarche Photius par Ignace

De 869 à 870, le VIIIe concile œcuménique de Constantinople condamne le patriarche Photius, cousin de Michel III l'Ivrogne et rétablit Ignace comme patriarche.

Les relations avec Rome s'en trouvent améliorées, Byzance rentre ainsi dans la communion romaine.

Basile Ier le Macédonien relègue le patriarche Photius dans un couvent.

Adrien II a des démêlés avec l'empereur d'Orient Basile et avec le nouveau patriarche grec au sujet du schisme provoqué par Photius.

Adrien II se brouille avec l'empereur d'Orient, pour avoir voulu juger des évêques qui ont suivi Photius, en Carie et en Bulgarie, et qui ne relèvent donc pas de sa juridiction.



Naissance d'Alexandre III

Alexandre III naît en 870, fils de Basile Ier le Macédonien.



Photios Ier Précepteur des enfants de l'empereur

Néanmoins, en 876, Photius Ier est rappelé à Constantinople pour s'occuper de l'éducation des enfants de l'empereur Basile Ier le Macédonien.



Purification des Lois

Dans le domaine législatif, Basile Ier le Macédonien commence en 877 un recueil de lois en 60 livres connu sous le nom de Basilica ou Basiliques.

C'est une traduction grecque des Institutes, du Digeste, et du Code Justinien, avec des compléments.



VIIIe concile œcuménique des Grecs à Constantinople

Excommunication de Photios Ier

En novembre 879, un concile est réuni dans la capitale byzantine.

Basile Ier le Macédonien rétablit Photios dans ses prérogatives et le confirme par le pseudo-synodus photiana.

Le pape Jean VIII qui y assiste, reconnaît formellement Photius comme patriarche, mais ne cède pas sur la question de la juridiction ecclésiastique sur la Bulgarie, ni sur l'introduction du filioque dans le credo.

Jean VIII finit par excommunier une seconde fois Photius, qui l'ignore, fort du soutien dont il jouit au sein du synode.

La période d'hostilité qui s'ouvre alors entre le patriarcat et la papauté est parfois considérée comme les prémices du schisme de 1054.



Prise de Tarente

Sous Basile Ier le Macédonien, Nicéphore Phocas le vieux, s'illustre en Italie et en Sicile d'où il part pour chasser les Maures d'Afrique du Nord.

Basile Ier le Macédonien rétablit l'autorité byzantine sur l'Italie du sud.

Il s'empare de Tarente en 880.



Mariage de Léon VI le Sage avec Théophano

Nouvelle déposition et exil de Photios Ier

Léon VI le Sage, tombé amoureux de Zoé Zoutsina, doit renoncer à elle.

Léon VI le Sage épouse, par force, en 886 Théophano, fille de Martinacus, noble byzantin.

Leur enfant est :

Particulièrement laide et pieuse, Théophano se confine dans la religion.

Son aversion pour son épouse entraîna une colère de son père, qui le fait emprisonner pendant 3 mois.

Dans le conflit qui oppose Basile Ier le Macédonien à son fils Léon VI, Photius prend le parti du père.


Basile Ier et son fils Léon

Mort de Basile Ier le Macédonien Empereur byzantin

Léon VI le Sage Empereur byzantin

Alexandre III Co Empereur byzantin

Stylianos Zaoutsès Maître des offices et logothète du drome

Basile Ier le Macédonien meurt en 886, à l'âge de 73 ans après un règne de 19 ans.

Basile Ier le Macédonien laisse un traité de "l'Art de régner" adressé à son fils Léon.

Léon VI le Sage, fils de Basile Ier, devient empereur byzantin en 886 et doit théoriquement partager le pouvoir avec son frère Alexandre III.

La frivolité de ce dernier conduisit Léon à exercer seul le pouvoir impérial.

Dès son avènement, Léon VI le Sage nomme Stylianos Zaoutsès Maître des offices et logothète du drome.



Exil de Photius

Étienne patriarche

Léon VI le Sage exile le patriarche Photius qu'il contraint d'abdiquer.

Le jour de Noël 886, Léon VI le Sage fait couronner patriarche son propre frère puîné, Étienne : maladif, ce dernier est aussi coopératif qu'on le lui demande.


Publication des Basiliques

Léon VI le Sage termine la recodification du droit romain, commencée sous Basile Ier le Macédonien, Connu sous le titre de Basiliques ou Basilica, c'est la traduction grecque et la mise à jour du code de lois créé par Justinien Ier.

Le grec est alors la seule langue comprise par le peuple et les fonctionnaires.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !