Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



17 événements affichés, le premier en 958 - le dernier en 1150



Naissance de Basile II le Bulgaroctone

Basile II, dit le Bulgaroctone (en grec Basilios Bulgaroktonos) le tueur de bulgare, naît en 958, fils de Romain II Porphyrogénète et de Théophano.


Nicéphore II Phocas

Mort de Romain II Porphyrogénète Empereur byzantin

Théophano Régente de l'Empire byzantin

Nicéphore II Phocas, Basile II le Bulgaroctone et Constantin VIII Porphyrogénète Co Empereur Byzantin

Romain II Porphyrogénète meurt subitement le 15 mars 963 à Constantinople et la rumeur accuse immédiatement l'impératrice Anastasie Théophano de l'avoir empoisonné.

Anastasie Théophano devient Régente, le gouvernement est exercé par Joseph Bringas.

Nicéphore Phocas retourne à Constantinople pour se défendre contre les intrigues engendrées par le ministre Joseph Bringas.

Avec l'aide de Théophano, la jeune veuve de l'empereur, qui veut protéger la vie de ses enfants, et du patriarche, Nicéphore II Phocas reçoit le commandement des forces orientales et est proclamé empereur par le Sénat puis par l'armée le 3 juillet 963 devant Césarée.

Après un soulèvement populaire contre Bringas à Constantinople, Nicéphore II Phocas fait son entrée dans la ville et y est couronné empereur byzantin le 16 août 963 au côté de Basile II le Bulgaroctone et Constantin VIII Porphyrogénète, les fils de Romain II.



Basile II le Bulgaroctone et Constantin VIII Porphyrogénète Co Empereur Byzantin

Jean Ier Tzimiskès associe au trône en 970 les deux fils de Romain II Porphyrogénète, Basile II Bulgaroctone et Constantin VIII.



Mort de Jean Ier Tzimiskès Empereur Byzantin

Basile II Bulgaroctone et Constantin VIII Porphyrogénète Empereur Byzantin

Tutelle de Basile II le Bulgaroctone et Constantin VIII Porphyrogénète par le grand chambellan Parakimomène

Jean Ier Tzimiskès tombe subitement malade sur le chemin du retour de Syrie. Il meurt, à peine parvenu à Constantinople, le 10 janvier 976. On pense qu'il succombe à la typhoïde. Ange de Saint-Priest avance, sans guère de preuves, qu'il a été empoisonné par le chambellan Basile dont Jean avait critiqué la fortune scandaleuse. La mort rapide de Jean Ier ne permet pas de consolider les résultats obtenus en Syrie.

En 976, la mort de Jean Ier Tzimiskès, sans enfants, laisse le trône aux jeunes empereurs, sous la tutelle du du parakimomène (le grand chambellan) Basile Lécapène, leur grand-oncle.

Dès le début, l'aristocratie militaire et terrienne s'efforce de garder le pouvoir acquis sous le règne des jeunes empereurs. Ces ambitions provoquent entre les grandes maisons une rivalité qui à pour conséquence 13 ans de guerre civile.

Bardas Sklèros, duc de Mésopotamie, s'efforce tout d'abord d'enlever au parakimomène la tutelle des empereurs, mais les deux frères prennent alors eux-mêmes le pouvoir.

Basile II le Bulgaroctone, le plus fort et le plus apte au rôle d'empereur, se charge des affaires de l'empire, laissant à Constantin VIII Porphyrogénète son frère la fonction de représentation.

Bardas Sklèros est démis de ses fonctions à la tête des troupes d'Asie par Basile Lécapène.

Au lieu de rester à la cour, Basile II le Bulgaroctone vit au milieu de ses soldats et se montre un excellent militaire.

Afin de réduire la puissance de l'aristocratie, Basile II le Bulgaroctone abolit la prescription de 40 ans, et fait restituer les terres mal acquises à leur propriétaire d'origine et rétablit l'Allelenguon, l'obligation pour les puissants, de venir en aide aux petits propriétaires incapable de payer leurs impôts.



Révolte de Bardas Phocas

Bardas Phokas, maître de l'Asie Mineure, assiège Constantinople.

En 987, Basile II le Bulgaroctone demande de l'aide à Vladimir Ier de Kiev pour mettre fin à la révolte de Bardas Phocas le Jeune.

Vladimir lui livre 6 000 guerriers varègues.



Révoltes de Bardas Phokas et de Bardas Sklèros

Basile II le Bulgaroctone voulant évincer Bardas Phokas, Bardas Sklèros s'allie à ce dernier en 987.

Les deux Bardas se partagent l'empire.

L'empereur légitime, Basile II, doit faire face aux deux révoltes.

Une querelle éclate entre les deux usurpateurs.



Mort de Bardas Phokas

Paix de Basile II le Bulgaroctone avec Bardas Skléros

Accord de Basile II le Bulgaroctone avec Vladimir Ier de Kiev

Bardas Phokas est vaincu et tué par Basile II le Bulgaroctone et Vladimir Ier de Kiev en 989.

Bardas Skléros négocie la paix et se retire dans ses terres en 989.

Basile II le Bulgaroctone favorise également l'extension de l'église byzantine par son accord avec Vladimir Ier de Kiev en 989 et parvient à mener une politique d'expansion de l'empire.



Campagne de Basile II le Bulgaroctone contre la Bulgarie

La Bulgarie, à cause de la guerre civile byzantine, a pu se reconstituer.

De 989 à 1001, Basile II le Bulgaroctone porte son principal effort contre la Bulgarie.



Accord économique et militaire de Byzance avec Venise

En Italie, Basile II le Bulgaroctone passe un accord économique et militaire avec Venise en 992.



Siège d'Alep par Al Aziz

En 995, Basile II le Bulgaroctone doit affronté le calife Fatimide Al Aziz, qui assiége Alep.

Basile II le Bulgaroctone traverse l'Asie Mineure en 16 jours, en plein hiver, et met en fuite les Égyptiens.



Paix Basile II le Bulgaroctone avec Al Hakim

Basile II le Bulgaroctone dégage Antioche, annexe la haute Géorgie.

Basile II le Bulgaroctone conclut un traité de paix de 10 ans, avec le calife Fatimide Al Hakim en 1001.

Basile II le Bulgaroctone peut alors, de 1001 à 1018, en finir avec la Bulgarie.



Bataille de Belasica

Fin du premier empire bulgare

Basile II le Bulgaroctone défait l'armée bulgare en 1014 à Belasica et y gagne son surnom de "tueur de Bulgares" : pour tuer dans l'œuf toute future rébellion.

Basile II le Bulgaroctone fait crever les yeux des 15 000 prisonniers, les renvoyant au tsar Samuel.

Un sur cent est simplement éborgné pour pouvoir reconduire les 99 autres en Bulgarie.

A la vue de son armée défaite, le tsar Samuel serait mort de chagrin.

La conquête de Durazzo ou Duras ou Dyrrachium (aujourd'hui Durrës en Albanie), met fin à le guerre, et à la fin du premier empire bulgare.

Basile II le Bulgaroctone se garde d'assimiler les Bulgares au reste de l'empire, gardant la majorité de leurs institutions pour se les attacher, avec succès d'ailleurs.



Sviatopolk Ier de Kiev Grand-prince du Rus' de Kiev

En 1018, Boleslas Ier de Pologne met sur pied une nouvelle expédition militaire contre Kiev pour soutenir Sviatopolk Ier de Kiev, son gendre, dans la guerre de succession qui l'oppose à Yaroslav Ier de Kiev.

Boleslas Ier de Pologne est victorieux.

La frontière est établie sur le Bug.

La Ruthénie rouge, qui avait été perdue par Mieszko Ier de Pologne, son père, et la région de Przemysl sont annexées.

Le 14 août 1018, Sviatopolk Ier de Kiev redevient Grand-prince de la Rus' de Kiev.

Deux sœurs de Yaroslav Ier de Kiev sont emmenées en captivité en Pologne.

Boleslas Ier de Pologne envoie une Proclamation d'une paix triomphante et amicale à Henri II le Saint et à Basile II le Bulgaroctone, par laquelle il exprime clairement son objectif de maintenir l'Europe orientale en dehors de toute autorité.



Pacification de l'Italie par Basile II le Bulgaroctone

De 1018 à 1025, Basile II le Bulgaroctone lutte en Italie contre les empereurs germaniques, les pirates slaves et arabes.

Basile II le Bulgaroctone rétablit son autorité sur l'Apulie, en Dalmatie et en Croatie.



Expédition de Basile II le Bulgaroctone en Géorgie

Basile II le Bulgaroctone pénètre dans les pays du Caucase en 1021, soumet les différents rois, s'empare de toute l'Arménie et de la Géorgie afin de protéger l'empire des peuplades de l'Asie Centrale.



Mort de Basile II le Bulgaroctone Empereur byzantin

Constantin VIII Porphyrogénète Empereur byzantin

Basile II le Bulgaroctone se prépare à partir contre les Arabes de Sicile, quand il meurt le 16 décembre 1025 sans enfant.

Constantin VIII Porphyrogénète se retrouve seul au pouvoir en 1025 et délègue à ses favoris le gouvernement de l'empire.

Ces derniers sont incapables de les assumer.

Son règne est marqué par le gouvernement de l'aristocratie anatolienne : incapable de résister à ses exigences, Constantin VIII laisse enterrer les réformes agraires de son frère Basile II, transformant ainsi l'Asie Mineure en pays de vastes domaines peuplés de serfs.



Rébellion serbe

Manuel Ier Comnène règne sur tous les Balkans, du Danube au nord-est jusqu'au Péloponnèse au sud-ouest. Sur sa frontière nord, Manuel Ier Comnène redouble d'efforts pour préserver les conquêtes effectuées par Basile II le Bulgaroctone plus de cents ans auparavant. Par une campagne de 1150 à 1152, Manuel Ier Comnène force les Serbes en rébellion à devenir ses vassaux.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !