Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



65 événements affichés, le premier en 1310 - le dernier en 1412



Liaison de Jean Visconti

Jean Visconti a des enfants illégitimes :



Mariage d'Étienne II Visconti avec Valentine Doria

Étienne II Visconti épouse en 1318 Valentine Doria, fille de Barnabò ou Barnaba Doria de Sassello et de Eliana Fieschi de Lavagna.

Leurs enfants sont :



Naissance de Barnabé Visconti

Barnabo ou Bernabò ou Barnabé Visconti naît en 1319 ou au début 1323, fils d'Étienne II Visconti et de Valentine Doria.



Conjuration contre Jean Visconti et Lucien Visconti

En juillet 1340, Barnabé Visconti, Mathieu II Visconti et Galéas II Visconti, ses frères, participent à la conjuration menée par Francesco Pusterla et quelques autres nobles contre ses oncles Jean Visconti et Lucien Visconti.

Cette conjuration ayant été dénoncée, Lucien Visconti sévit contre les conjurés mais ne punit pas ses neveux.



Naissance d'Ambroise Visconti

Ambroise Visconti naît en 1343, fils de Barnabé Visconti et de Beltramola Grassi.



Liaisons de Barnabé Visconti

De diverses compagnes ou maîtresses, Barnabé Visconti a de 13 à 20 enfants illégitimes mais reconnus. Parmi ceux-ci citons :

Sagramoro est l'ancêtre des familles :



Naissance d'Estorre Visconti

Estorre Visconti naît en 1346, fils illégitime de Barnabé Visconti et de .



Fin de la Guerre de Milan contre Pise

Exil de Barnabé Visconti, Mathieu II Visconti et Galéas II Visconti

Naissance de Luchino Visconti

En 1346, la Guerre de Milan contre Pise se termine par la prise de Parme par Obizzo III d'Este, Seigneur de Ferrare et Modène.

En 1346, après un nouveau complot contre Lucien Visconti, les frères : Barnabé Visconti, Mathieu II Visconti et Galéas II Visconti, sont contraint à l'exil :

Lucien Visconti a des rapports problématiques avec sa femme Isabelle Fieschi.

Luchino Visconti (Nouveau) et son frère jumeau naissent le 24 août 1346, fils de Lucien Visconti et d'Isabelle Fieschi.



Barnabé Visconti Hôte de Philippe VI de Valois

Barnabé Visconti quitte Milan pour voyager en Savoie, dans les Flandres et en France où il est l'hôte de la cour de Philippe VI de Valois en 1348.


Jean Visconti

Mort de Lucien Visconti

Jean Visconti Seigneur de Milan et Vicaire impérial

La dernière entreprise de Lucien Visconti est une guerre contre le marquisat de Montferrat de Jean II Paléologue et la seigneurie de Mantoue de Louis Ier Gonzague, guerre qui avorte en raison de sa mort.

Lucien Visconti meurt le 24 janvier ou en mars 1349.

Jean Visconti succède à son frère Lucien Visconti et devient seul seigneur et vicaire impérial de Milan.

Jean Visconti rappelle à Milan Barnabé Visconti, Mathieu II Visconti et Galéas II Visconti de l'exil dans lequel Luchino les avait confinés.

Il les fait participer au gouvernement et les reconnaît comme ses successeurs.

Les prétendues escapades amoureuses d'Isabelle Fieschi servent de motif aux neveux pour exclure Luchino Visconti dit Novello de la succession de Lucien Visconti.



Mariage de Galéas II Visconti avec Blanche-Marie de Savoie

Galéas II Visconti épouse le 10 ou le 28 septembre 1350 Blanche-Marie de Savoie, fille de Aymon V de Savoie et de Yolande de Montferrat. Leurs enfants sont :



Mariage de Barnabé Visconti avec Béatrice Reine delle Scala

Comme prévu depuis 1345, Barnabé Visconti épouse à Vérone le 27 septembre 1350 Béatrice Reine delle Scala, fille de Mastino II della Scala, Seigneur de Vérone et Vicence, et de Taddea.

Leurs enfants sont :

Sous la mainmise de Barnabé, au caractère pour le moins autoritaire et indépendant, elle va vivre dans Milan au palais San Giovanni in Conca et son existence sera surtout rythmée par les grossesses successives, mettant au monde 15 enfants en 25 ans.



Naissance de Thadée Visconti

Taddea ou Thadée Visconti naît en 1351, fille de Barnabé Visconti avec et de Béatrice Reine delle Scala.



Naissance de Viridis Visconti

Viridis Visconti naît en 1352, fille de Barnabé Visconti et Béatrice Reine delle Scala.



Naissance de Marco Visconti

Marco Visconti naît en 1353, fils de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala.


Tombeau d'Otton Visconti et de Jean Visconti dans la cathédrale de Milan Mathieu II Visconti - illustration anonyme du XVIIIe siècle

Jean Visconti Seigneur de Bologne et de Novare

Mort de Jean Visconti Seigneur de Milan

Mathieu II Visconti, Galéas II Visconti et Barnabé Visconti Co-Seigneur de Milan

Indépendance de Bologne

En 1354, Jean Visconti devient Seigneur de Bologne et de Novare.

Jean Visconti meurt le 5 octobre 1354.

Ces neveux Mathieu II Visconti, Galéas II Visconti et Barnabé Visconti lui succèdent et deviennent co-seigneurs de Milan en se partageant les seigneuries affidées :

Les prétendues escapades amoureuses d'Isabelle Fieschi servent de motif aux neveux pour exclure Luchino Visconti dit Novello de la succession de Jean Visconti en 1354.

Dans la dotation de Mathieu II Visconti, la cité de Bologne pose un problème.

Giovanni Visconti d'Oleggio en a obtenu le gouvernement en récompense de services rendus.

Ce dernier proclame l'indépendance du fief.

Mathieu II Visconti limite sa réaction à une protestation auprès du pape Innocent VI mais son frère benjamin Barnabé Visconti appelle à la révolte contre Bologne.


Galéas II Visconti Barnabé Visconti

Mort de Mathieu II Visconti Coseigneur de Milan

Galéas II Visconti et Barnabé Visconti Coseigneurs de Milan

Trop arrangeant, Mathieu est considéré un poids mort dans le triumvirat milanais.

Après un repas au retour d'une battue de chasse à Monza, Mathieu II Visconti est pris de violentes douleurs abdominales.

Il est transporté à Milan.

Mathieu II Visconti meurt le 26 ou le 29 septembre 1355, les médecins étant impuissants.

Barnabé Visconti reprend les citadelles de Lodi, Parme, Bologne, et Pontremoli.

Les deux frères restants se partagent le fief :



Attaque de Milan par Markward von Raudeck

Markward von Raudeck Prisonnier

Travaux au palais et à l'église de San Giovanni in Conca

À la suite d'offenses faites à l'empereur Charles Ier de Luxembourg par les Visconti, celui-ci dépêche son vicaire impérial Markward von Raudeck qui attaque Milan le 4 octobre 1356.

Le 12 novembre 1356, le vicaire impérial est fait prisonnier par les troupes de Barnabé Visconti, commandées par Lodrisio Visconti, un neveu de Mathieu Ier.

Barnabé Visconti fait fortifier le palais de San Giovanni in Conca et embellir l'église homonyme.



Naissance de Rodolfo Visconti

Rodolfo Visconti naît en 1358, fils de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala.



Mort de Valentine Doria

Valentine Doria meurt en 1359.

Dans son testament, Valentine Doria, la mère des 3 co-seigneurs, écrit qu'elle est convaincue que Mathieu II Visconti a été assassiné par Galéas II Visconti et Barnabé Visconti, ses frères.



Tentative de prise de Bologne

En 1359, Barnabé Visconti tente de reprendre Bologne que Giovanni Visconti d'Oleggio a cédé au pape Innocent VI, déclenchant ainsi la colère de ce dernier.



Condamnation de Barnabé Visconti par Charles Ier de Luxembourg

Accusation d'hérésie contre Barnabé Visconti

En 1360, l'empereur Charles Ier de Luxembourg, en accord avec le pape Innocent VI, émet un décret de condamnation de Barnabé Visconti son vicaire impérial milanais.

En août 1360, le pape Innocent VI adresse une première accusation d'hérésie à Barnabé Visconti.



Conquête de Pavie par Galéas II Visconti

En 1360, alors que Barnabé Visconti gère ses démêlés avec la cité de Bologne, Galéas II Visconti conquiert Pavie dont il fera son séjour préféré.



Naissance de Catherine Visconti

Catherine Visconti naît en 1360, fille de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala.



Mariage de Jean II de Bavière avec Catherine de Görtz

Jean II de Bavière épouse en 1360 Catherine de Görtz ou Goritz, fille de Meinhard VI de Görtz.

Leurs enfants sont :



Naissance de Valentine Visconti

Valentine Visconti naît vers 1361, fille de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala.



Mort d'Aldobrandino III d'Este

Nicolas II d'Este Seigneur de Ferrare, Modène et Parme

Albert V d'Este associé au gouvernement

Aldobrandino III d'Este meurt en 1361.

Nicolas II d'Este hérite d'Aldobrandino III d'Este et devient Seigneur de Ferrare, Modène et Parme.

Nicolas II d'Este s'allie avec Padoue, Vérone et Mantoue contre Barnabé Visconti.

Albert V d'Este est associé au gouvernement par Nicolas II d'Este, son frère, en 1361.



Bataille de San Ruffillo

Le 29 juillet 1361, l'armée de Barnabé Visconti est vaincue à San Ruffillo par les troupes du légat du pape sous la conduite de Galeotto Malatesta.

Le camp viscontien compte 700 morts, 1 200 blessés et 1 300 prisonniers.

Le trésor de l'armée est perdu.



Naissance d'Agnès Visconti

Agnès Visconti naît vers 1362, fille de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala.



Naissance de Carlo Galéas II Visconti

Charles ou Carlo Galéas II Visconti naît à Milan en 1359 ou en novembre 1362, fils de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala.



Mort d'Ugolino Gonzague

Le 14 octobre 1362, Ugolino Gonzague, fils de Guy Gonzague, et époux de Catherine Visconti, fille de Mathieu II Visconti, est assassiné par des gibelins, probablement ses frères Louis II Gonzague et Francesco Gonzague qui lui reprochent son mariage hérétique.

Galéas II Visconti et Barnabé Visconti Coseigneurs de Milan nourrissent alors une haine féroce contre la famille Gonzague et rapatrie Catherine Visconti.



Ambassade Barnabé Visconti au Pape

Menacé de toutes parts, Barnabé Visconti adresse, le 17 décembre 1362, des ambassadeurs au pape Urbain V pour la recherche d'un accord au sujet de Bologne avec la médiation de Jean II le Bon, Roi de France, et de Pierre Ier de Lusignan, roi de Chypre.



Excommunication de Barnabé Visconti

Bataille de Solara

À l'expiration du dernier délai pour se présenter en Avignon, le 4 mars 1363, Urbain V proclame Barnabé Visconti hérétique, schismatique, maudit de l'Église et le déchoit de tous ses droits.

La condamnation est étendue à ses fils.

En avril 1363, Barnabé Visconti subit, au fortin de Solara, une lourde défaite militaire par les troupes pontificales de Galeotto Malatesta.

1 000 cavaliers sont faits prisonniers ainsi que 38 condottières dont Ambroise Visconti, fils de Barnabé Visconti.

Barnabé Visconti tente de signer un armistice avec le légat pontifical, le cardinal Albornoz.


Condottieri

Anciens soldats réguliers ou nobles désireux de redorer leur blason, les condottières sont des hommes qui mettent leur art et leur expérience au service des États en guerre en échange d'argent, de terres ou de titres.

Marginaux, féroces et respectés, les Condottieri et leurs mercenaires vont changer la face de l'Italie...



Paix entre Barnabé Visconti et le Pape

Une paix est finalement signée le 13 mars 1364, dans laquelle Barnabé Visconti abandonne les châteaux du Bolonais en échange de 500 000 florins.



Mariage d'Étienne III de Bavière avec Thadée Visconti

Étienne III de Bavière épouse le 13 octobre 1364 Thadée Visconti, fille de Barnabé Visconti, et de Béatrice Reine delle Scala.

Leurs enfants sont :



Mariage de Léopold III de Habsbourg avec Viridis Visconti

Léopold III de Habsbourg épouse le 23 février 1365 Viridis Visconti, fille de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala.

Leurs enfants sont :



Naissance de Maddalena Visconti

Maddalena Visconti naît en 1366, fille de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala.



Alliance de Barnabé Visconti avec Cansignoro della Scala

En 1367, oubliant la haine qu'il nourrit à son encontre, Barnabé Visconti s'allie avec Cansignoro della Scala, son beau-frère, pour renverser les Gonzague de la ville de Mantoue.

Scaligero della Scala prendrait possession de Mantoue en échange de cette alliance.



Siège de Mantoue

Barnabé Visconti et Cansignoro della Scala assiègent Mantoue en avril 1368.

Ils se retrouvent opposés à Charles Ier de Luxembourg et les troupes de la ligue papale qui libère la ville, en mai 1368.

Les échauffourées cessent au mois d'août 1368 grâce à un accord entre Barnabé Visconti, Charles Ier de Luxembourg et le légat du pape.



Paix de Bologne

De défaite en déconfiture, Barnabé Visconti se voit contraint de signer négocier. La paix de Bologne est signée le 11 février 1369 entre :

Pour Mantoue et Guy Gonzague, le principal acquis de cette paix est l'agrandissement de la seigneurie par le rattachement des fiefs de Cavriana, Castiglione delle Stiviere, Solférino, Volta, Medole et Ceresara.



Reine delle Scala gouverneur de la Lunigiana et de Pise

En décembre 1369, Barnabé Visconti confie Béatrice Reine delle Scala le gouvernement de la région de la Lunigiana et celle de Pise qu'il vient de conquérir.



Siège de Reggio d'Émilie

Le 13 juin 1370, Barnabé Visconti assiège Reggio d'Émilie qui se trouvait sous la souveraineté de Feltrino Gonzague qui reçoit l'aide de la Ligue qui envoie une armée.

Lors de ce siège, Béatrice Reine delle Scala est aux côtés de Barnabé Visconti, son époux.



Achat de Reggio d'Émiliepar Barnabé Visconti

Excommunication de Barnabé Visconti

Le 2 mai 1371, en ayant recours à un expédient, Nicolas II d'Este s'empare de Reggio d'Émilie d'autres places qui sont pillée par les troupes de Lucio Lando.

Feltrino Gonzague, vassal du Saint-Siège, qui occupait Reggio d'Émilie, s'enferme dans le château et envoie son fils Guy proposer à Barnabé Visconti la vente de la cité.

Le 17 mai 1371, Barnabé Visconti acquiert Reggio d'Émilie en échange de 50 000 florins et les fiefs de Novellara et Bagnolo et envoie la compagnie de son fils Ambroise Visconti avec 300 lances.

L'administration de Reggio d'Émilie est confiée à Béatrice Reine delle Scala, épouse de Barnabé Visconti.

Lucio Lando, craignant d'être exclu de l'affaire, rencontre Barnabé Visconti à Parme et obtient pour son éloignement un prêt de 40 000 florins.

Depuis Reggio, Ambroise Visconti envahit les campagnes de Modène et de Ferrare.

Quand Grégoire XI s'aperçoit que tous les moyens diplomatiques ont échoué, il place Barnabé Visconti sous l'interdiction.

Mais Barnabé contraint les légats qui lui ont apporté la bulle d'excommunication à manger le parchemin sur lequel son excommunication est écrite, et les abreuve d'injures et d'insultes.



Siège d'Asti

Guerre entre Grégoire XI et Barnabé Visconti

Bataille contre la Ligue

Francesco da Fogliano Prisonnier

Mort de Francesco da Fogliano

En Lombardie, le 22 février 1372, Odon de Villars participe à la victoire d'Amédée VI de Savoie, Comte Vert, sur Galéas II Visconti

Odon de Villars suit la voie de ses pères. Il est damoiseau d'Amédée VI de Savoie, le Comte Vert.

Au début de l'été 1372, Odon de Villars rejoint Othon IV de Brunswick-Grubenhagen, assiégé dans Asti, la capitale du Montferrat, en compagnie de Gaspard de Montmayeur. À la tête de 500 lances, les deux capitaines savoyards repoussent les troupes de Galéas II Visconti et d'Ambrogio Visconti et s'emparent de quelques bastions.

En juin de 1372, Othon IV de Brunswick-Grubenhagen quitte Asti assiégée et arrive à Avignon à la recherche d'alliés.

Grégoire XI prêche la croisade contre les Visconti et forma une Ligue, placée sous le commandement d'Amédée VI de Savoie, pour rabattre leur superbe.

Grégoire XI prend à son service (contre 10 000 ducats sonnants et trébuchants) le condottière anglais John Hawkwood.

Raymond VIII de Turenne s'illustre en tant que Capitaine pontifical en Italie et succède à Juan Fernandez de Heredia comme Capitaine Général des Armes du Comtat Venaissin.

En juin 1372, l'armée de Barnabé Visconti défait les troupes de la Ligue et le capitaine Francesco da Fogliano est fait prisonnier. Barnabé Visconti demande, en échange de sa vie, que lui soient cédés les châteaux qu'il possède autour de Reggio d'Émilie, mais son frère Guido da Fogliano n'ayant pas accepté le chantage, Francesco est pendu aux créneaux des murs de Reggio d'Émilie.

En juillet de 1372, Grégoire XI nomme Gantonnet d'Abzac, Capitaine général de Verceil, en Lombardie.

Le 12 octobre 1372, Grégoire XI envoie Hugues de la Roche en Lombardie, avec le titre de conseiller, rejoindre Raymond VIII de Turenne et Nicolas Roger de Beaufort qui guerroient contre les Visconti.

Grégoire XI obtient l'appui de Charles Ier de Luxembourg, l'Empereur, de la reine de Naples et du roi de Hongrie.

Au retour de sa première campagne d'Italie, où Raymond VIII de Turenne est fait chevalier d'armes devant Cuneo par Amédée VI de Savoie en 1372.



Croisade contre Galéas II Visconti et Barnabé Visconti

Excommunication de Galéas II Visconti et Barnabé Visconti

Épidémie de peste

Mort d'Ambroise Visconti

Prise d'Arona

En février 1373, comme le pape exige la comparution des Visconti à Avignon, Jean-Galéas, Comte de Vertus, veut plaider la cause de son père Galéas II Visconti auprès de Grégoire XI. Il part vers Avignon escorté de Raymond VIII de Turenne, d'Hugues de la Roche et d'Amanieu de Pomiers, capitaine du cardinal-légat Pierre d'Estaing.

Lors de leur retour en Lombardie, le 21 mars 1373, Hugues de la Roche et Amanieu informent officiellement Barnabé Visconti que, ni lui ni son frère n'ont à espérer une quelconque mansuétude pontificale.

Le pape proclame alors une nouvelle croisade contre les Visconti.

En mars 1373, le pape condamne les deux seigneurs de Milan, Barnabé Visconti et Galéas II, pour hérésie et contumace.

Pendant l'été 1373, une épidémie de peste éclate que Barnabé Visconti arrive à juguler avec des décisions drastiques voire cruelles.

C'est aussi pendant cet été que son fils Ambroise Visconti est assassiné près de Caprino Bergamasco au cours d'un affrontement avec les habitants. Barnabé Visconti mate les rebelles et, en représailles, rase le monastère de Pontida qui les avait soutenus.

En 1373, lors d'une offensive générale contre les Visconti, Gantonnet d'Abzac s'empare de la ville d'Arona, près du lac Majeur, et la vend au Saint Siège pour la somme de 2 000 florins.



Naissance d'Élisabeth Visconti

Elisabetta ou Élisabeth Visconti naît vers 1374, fille de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala.



Trêve entre Barnabé Visconti et Grégoire XI

Barnabé Visconti penche pour la paix. En subornant certains des conseillers papaux, Barnabé Visconti obtient une trêve favorable le 6 juin 1374.



Alliance des Florentins avec Barnabé Visconti

Perte des possessions papales

Interdit jeté sur Florence

Comme ses prédécesseurs d'Avignon, Grégoire XI commet l'erreur fatale de nommer des Français comme légats et gouverneurs des provinces ecclésiastiques d'Italie. Or les Français ne sont pas familiers des affaires italiennes et les Italiens les détestent. Les Florentins voient ainsi échapper des charges ecclésiastiques fort lucratives qui sont traditionnellement leurs. Craignant qu'un renforcement de la puissance papale dans la péninsule n'altère leur propre influence en Italie centrale, ils s'allient avec Barnabé Visconti, en juillet 1375.

Barnabé Visconti et les Florentins tentent de faire éclater des insurrections dans le territoire pontifical, spécialement chez ceux, nombreux, qui sont exaspérés par l'attitude des légats du Pape en Italie. Ils réussissent si bien qu'en peu de temps le Pape est dépossédé de la totalité de son patrimoine.

Grégoire XI place Florence sous interdit, excommuniant tous ses habitants, y compris femmes et enfants. Pour faire bonne mesure, il les proscrit, eux et leurs possessions. La perte financière des Florentins est inestimable. Ils demandent à Catherine de Sienne d'intervenir pour eux auprès de Grégoire XI, mais, dans le même temps, ils sabotent tous ses efforts en reprenant les hostilités contre le pape.



Mariage de Pierre II de Lusignan avec Valentine Visconti

Pour se débarrasser des Génois, Pierre II de Lusignan négocie avec Barnabé Visconti, Seigneur de Milan, lequel peut attaquer Gênes

Pierre II de Lusignan épouse en 1378 Valentine Visconti, fille de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala. Leur enfant est :

Cependant, ni l'alliance milanaise, ni celle vénitienne ne permet de mettre fin à la mainmise génoise.


Urbain VI Pape Clément VII Anti Pape Grand Schisme d'Occident

Mort de Grégoire XI

Siège du château Saint-Ange

Urbain VI Pape romain

Clément VII Anti Pape d'Avignon

Installation de Clément VII à Avignon

Début du Grand Schisme d'Occident

Des négociations en vue d'un processus de paix débutent à Sarzano avec Barnabé Visconti et les Florentins.

Gravement malade, se sentant menacé dans son palais même, Grégoire XI finit cependant par prendre Rome en aversion et seule la mort l'empêche de retourner à Avignon.

Peu avant sa mort, Grégoire XI désigne son cher Hugues de Saint-Martial comme son exécuteur testamentaire.

Grégoire XI meurt le 27 mars 1378 à Rome avant d'avoir pu expédier les bulles d'approbation de l'élection de Venceslas Ier du Saint-Empire.

Grégoire XI est le dernier pape de nationalité française. Il est instruit et pieux, mais a cependant une certaine tendance au népotisme.

Grégoire XI réussit à pacifier la Castille, l'Aragon, la Navarre, la Sicile et Naples.

Grégoire XI déploie également beaucoup d'efforts pour réunir les églises grecque et romaine, pour entreprendre une nouvelle croisade, et pour réformer le clergé.

En mai 1378, avec son fils Gérald, Hugues de la Roche défend le château Saint-Ange que lui a confié Raymond VIII de Turenne. Ils tiennent cette forteresse pendant 14 mois.

Bartolemeo Prignano, archevêque de Bari, est élu pape le 2 août 1378 sous le nom de Urbain VI.

Il est le premier pape italien, élu à Rome, depuis le retour du Saint-Siège dans cette ville.

Rentré chez lui, Charles Ier de Luxembourg apprend, au cours de l'été 1378, que les cardinaux considèrent l'élection d'Urbain VI comme nulle.

Il écrit aussitôt à Jeanne Ire d'Anjou, Reine de Naples et la prie de raisonner le Sacré Collège.

Urbain VI se rend tellement odieux auprès des cardinaux français que ceux-ci élisent Robert de Genève, cardinal de Genève, un prélat français, le 20 septembre 1378 sous le nom de Clément VII.

Il est élu notamment par son successeur Benoît XIII qui met à son profit ses compétences juridiques.

Clément VII est le premier pape qui s'installe en Avignon.

C'est le début du Grand Schisme d'Occident, qui verra 2 (et même parfois 3) papes sur le trône de Saint-Pierre.

Pierre de Sortenac participe aux 2 conclaves de 1378.

Pierre de Sortenac rejoint l'obédience d'Avignon de l'antipape Clément VII.

Jean Allarmet de Brogny rejoint Clément VII à Avignon.

Après avoir hésité, Jeanne Ire d'Anjou se prononce pour Clément VII et lui avance 64.000 florins.

Urbain VI de son coté encourage les ennemis de Jeanne Ire d'Anjou :

Pierre III de Genève, frère de Clément VII, passe les dernières années de sa vie auprès de lui à Avignon à combattre pour asseoir son pouvoir.



Alliance de Milan à Venise

Guerre de Chioggia

Trouvant à nouveau une occasion d'entrer en conflit, Barnabé Visconti s'allie à Venise contre Gênes qui lui dispute la possession de l'île de Ténédos à l'entrée du détroit des Dardanelles. La guerre de Chioggia commence en mai 1378.



Siège de Vérone

Bartolomeo II, est un fils illégitime de Cansignorio delle Scala. Il est le successeur des frères de Béatrice Reine delle Scala.

Béatrice Reine delle Scala revendique ses droits de succession sur les fiefs de sa famille et fait assiéger, en avril 1378, la ville de Vérone par les troupes de John Hawkwood et Lucio Lando, condottieres au service de Barnabé Visconti.

À la suite de la défaillance de John Hawkwood et Lucio Lando, Béatrice Reine delle Scala accompagne son fils Marco Visconti à l'assaut de la ville en novembre 1378.



Mort de Galéas II Visconti

Barnabé Visconti seul Seigneur de Milan

Galéas II Visconti meurt à Pavie le 4 août 1378.

Pétrarque est un des conseillers et des ambassadeurs de Galéas II Visconti.

Le successeur de Galéas II Visconti est censé être son fils Jean-Galéas Ier Visconti à qui il laisse, en théorie, sa part du fief familial.

En fait, Barnabé Visconti accapare totalement le pouvoir de la Lombardie.

Barnabé Visconti concède à Jean-Galéas Ier Visconti, son neveu, le seul gouvernement de la partie occidentale de la Lombardie.



Ludovico Visconti et Rodolfo Visconti héritiers

Barnabé Visconti qui se considère alors seul seigneur de Milan, désigne Ludovico Visconti et Rodolfo Visconti, ses fils légitimes, comme ses héritiers en mars 1379.



Jean-Galéas Ier Visconti Vicaire impérial

Jean-Galéas Ier Visconti demande à l'empereur Venceslas Ier la charge de vicaire impérial à la suite de son père, charge qui lui est concédée en janvier 1380. Barnabé Visconti néglige cette formalité et reste seul au pouvoir.



Mariage de François Ier Gonzague avec Agnès Visconti

Louis II Gonzague met un point d'honneur (et d'intrigue) à marier son fils à la fille de Barnabé Visconti, son ex-ennemi juré. Ceci a pour effet d'apaiser les inimitiés entre Milan et Mantoue et met en valeur l'habileté diplomatique de Louis II Gonzague.

François Ier Gonzague, âgé de 14 ans, épouse en 1380 Agnès Visconti, âgée de 18 ans. Leur enfant est :



Mariage de Jean-Galéas Ier Visconti avec Catherine Visconti

Jean-Galéas Ier Visconti est veuf d'Isabelle de France.

Pour satisfaire les projets de Barnabé Visconti, son oncle, Jean-Galéas Ier Visconti épouse le 2 octobre 1380 Catherine Visconti, fille de Barnabé Visconti. Leurs enfants sont :

Jean-Galéas Ier Visconti offre le château de Monza à son épouse le jour de ses noces.

Catherine Visconti subira plusieurs fausses couches, probablement dus au fait qu'ils soient cousins au premier degré. Craignant de ne pouvoir avoir de descendance le couple fait vœu d'offrir à la Madone ses futurs fils. C'est pourquoi on leur attribue Marie comme second prénom, pour remercier la Vierge de la grâce reçue.



Mariage de Frédéric II de Bavière-Landshut avec Maddalena Visconti

Frédéric II de Bavière-Landshut épouse le 2 septembre 1381 Maddalena Visconti, fille de Barnabé Visconti. Leurs enfants sont :



Mort de Béatrice Reine delle Scala

Béatrice Reine delle Scala meurt à Sant'Angelo Lodigiano près de Lodi le 18 juin 1384. Elle est inhumée dans la crypte de San Giovanni in Conca à Milan.

Aujourd'hui sa dépouille repose auprès de celle de Barnabé Visconti au Castello Sforzesco.



Coup d'État de Jean-Galéas Ier Visconti

Barnabé Visconti, Ludovico Visconti et Rodolfo Visconti Prisonniers

Jean-Galéas Ier Visconti Seigneur de Milan

Barnabé Visconti est sur le point de mener à bien son projet de marier sa fille Lucia Visconti à Louis II d'Anjou, devenu roi titulaire de Naples.

Aidé par sa mère Blanche-Marie de Savoie, Jean-Galéas Ier Visconti met au point un coup d'État au détriment de son oncle et beau-père.

Le 6 mai 1385, Jean Galéas Ier Visconti avec Jacopo dal Verme, Ottone di Mandello et Giovanni Malaspina est à la tête d'une troupe de 500 lances. Il fait prisonnier Barnabé Visconti et ses deux fils Ludovico Visconti et Rodolfo Visconti et les enferme dans le château de Porta Giovia à Trezzo sull'Adda.

Le 7 mai 1385, Jean-Galéas Ier Visconti se rend à la forteresse de la Porte Romaine (Porta Romana). Le Conseil général lui confère le pouvoir sur la cité.

Du 8 au 14 mai 1385, Jean-Galéas Ier Visconti occupe toutes les villes du fief. Seules les forteresses résisteront plus longtemps.

Les partisans de Barnabé Visconti s'enfuient de Milan et viennent trouver refuge à Mantoue auprès d'Agnès Visconti.

Malgré la prise de position d'Agnès Visconti contre Jean-Galéas Ier Visconti, François Ier Gonzague s'entend bien avec ce dernier et aura l'occasion de s'allier à lui dans divers conflits nord-italiens.


Monument funéraire de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine - par Bonino da Campione - Castello Sforzesco

Mort de Barnabé Visconti

Barnabé Visconti meurt le 19 décembre 1385 à Trezzo sull'Adda en prison empoisonné par les soins de Jean-Galéas Ier Visconti qui aura attendu plus de 6 ans pour se venger des brimades de son oncle.

Dès lors, les ambitions de Jean-Galéas Ier Visconti n'auront plus de limites.



Étienne III de Bavière Duc de Bavière-Ingolstadt

Frédéric II de Bavière-Landshut Duc de Bavière-Landshut

Jean II de Bavière Duc de Bavière-Munich

Jean II de Bavière répugne à participer aux aventures italiennes de ses frères, tous deux mariés à des filles de Barnabé Visconti.

En 1392, les frères procèdent à un partage la Basse-Bavière.



Mariage d'Ernest Ier de Bavière-Munich avec Élisabeth Visconti

Ernest Ier de Bavière-Munich épouse le 26 janvier 1395 Élisabeth Visconti (morte en 1432), fille de Barnabé Visconti et de Reine della Scala. Leurs enfants sont :



Mariage de Jean III de Lusignan avec Anglesia Visconti

Jean III de Lusignan épouse en 1400 Anglesia Visconti, fille de Barnabé Visconti et de Béatrice Reine delle Scala.


Philippe Marie Visconti - Illustration du XIXe siècle Béatrice Lascaris

Mort de Jean Marie Visconti Duc de Milan

Mort de Facino Cane de Montferrat

Estorre Visconti Duc de Milan

Philippe Marie Visconti Duc de Milan

Mariage de Philippe Marie Visconti avec Béatrice Lascaris

Facino Cane de Montferrat, le plus grand condottière du duché, gît gravement blessé à Pavie.

Quelques conjurés en profitent pour assassiner Jean Marie Visconti devant l'église San Gottardo de Milan, le 16 mai 1412.

Facino Cane de Montferrat mourant fait jurer ses officiers de soutenir l'héritier de Jean Marie Visconti, Philippe Marie Visconti.

Il propose, que sa femme, Béatrice Lascaris de Tende, épouse Philippe Marie Visconti après sa mort.

Facino Cane de Montferrat meurt en mai 1412 peu de temps après Jean Marie Visconti.

Estorre Visconti, fils illégitime de Barnabé Visconti, prend le pouvoir à Milan.

Il est déposé, 4 semaines plus tard, le 12 juin 1412, par Philippe Marie Visconti.

Philippe Marie Visconti devient le 3e duc de Milan.

Philippe Marie Visconti épouse en 1412 Béatrice Lascaris.

Le mariage est soutenu par l'archevêque de Milan Bartolomeo Capra.

Béatrice de Lascaris apporte en dot sa fortune en argent et tous les trésors de son premier mari, ainsi que les villes :

Avec ces ressources économiques et militaires, Philippe Marie Visconti réussit à redresser partiellement l'état.

Aussitôt qu'il se croit fortement assis sur le trône ducal de Milan, Philippe Marie Visconti commence une vie licencieuse qui lui attire les reproches de sa femme. La discorde survient dans leur union; mais ne trouvant rien à reprendre sur la conduite de sa femme, Philippe Marie Visconti se montre, envers elle, injuste et cruel.

Après la mort de Théodore II de Montferrat continue à combattre au Piémont contre les Visconti.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !