Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



18 événements affichés, le premier en 836 - le dernier en 962



Mariage d'Éberhard de Frioul avec Gisèle de France

Fondation de l'abbaye Saint-Calixte de Cysoing

Éberhard de Frioul épouse vers 836 Gisèle de France, fille de Louis Ier le Pieux et de Judith de Bavière.

Leurs enfants sont :

En 836, Louis Ier le Pieux donne le domaine royal d'Annapes à sa fille Gisèle de France.

Évrard et Gisèle fondent l'abbaye Saint-Calixte de Cysoing, près de Lille.



Naissance de Bérenger Ier de Frioul

Bérenger Ier de Frioul naît vers 843, fils d'Éberhard de Frioul et de Gisèle de France.



Mariage de Bérenger Ier de Frioul avec Berthe de Spolète

Bérenger Ier de Frioul épouse vers 880 Berthe de Spolète.

Leur enfant est :



Naissance de Gisèle de Frioul

Gisèle de Frioul naît en 883, fille de Bérenger Ier de Frioul et de Berthe de Spolète.



Bérenger Ier de Frioul Roi des Lombards

Bérenger Ier de Frioul devient Roi des Lombards à Pavie en 888.



Bataille auprès du Trebbia

Guy III de Spolète Roi d'Italie

Guy III de Spolète entre en lice avec Bérenger Ier de Frioul pour le titre de Roi d'Italie.

Il l'emporte au cours d'une bataille auprès du Trebbia, un affluent du Pô.

Il est couronné à Pavie le 12 février 889.



Bérenger Ier de Frioul Roi d'Italie

En 895, Bérenger Ier de Frioul se fait reconnaître à Pavie comme roi d'Italie.

Arnulf de Carinthie fait reconnaître comme Roi d'Italie Bérenger Ier de Frioul qui se reconnaît vassal d'Arnulf. Arnulf de Carinthie s'en retourne alors en Allemagne.



Mort de Lambert de Spolète

Bérenger Ier de Frioul Roi d'Italie

Lambert de Spolète meurt en 898.

Bérenger Ier de Frioul revient sur le trône d'Italie.

Anschaire Ier d'Ivrée apporte alors son appui à Bérenger Ier de Frioul dont il devient le conseiller en chef.



Louis III l'Aveugle Roi d'Italie

Louis III l'Aveugle a des droits sur ce royaume car son grand-père maternel était l'empereur Louis II le Jeune.

Les grands d'Italie recherchent un roi pour les protéger, considérant que le roi Bérenger Ier de Frioul n'agit pas assez vigoureusement contre les envahisseurs hongrois, ils appellent Louis en 900.

La conquête de l'Italie est difficile, il doit guerroyer, à la tête de ses troupes, contre son cousin Bérenger de Frioul. Louis III l'Aveugle prend Pavie et chasse le roi Bérenger de Frioul. Louis III l'Aveugle se fait couronner roi d'Italie, le 12 octobre 900.



Mariage d'Adalbert II de Toscane avec Gisèle de Frioul

Adalbert II de Toscane épouse avant 900 Gisèle de Frioul, fille de Bérenger Ier de Frioul, et de Bertile de Spolète. Leurs enfants sont :



Louis III l'Aveugle chassé d'Italie

Bérenger Ier de Frioul revient avec des forces en nombre et réussit à chasser Louis III l'Aveugle qui repart vers la Provence en juillet 902.



Retour de Louis III l'Aveugle en Italie

Louis III l'Aveugle prisonnier

Bérenger Ier de Frioul Roi d'Italie

Retour de Louis III l'Aveugle en Provence

En 905, Louis III l'Aveugle est à nouveau appelé à l'aide par les grands féodaux d'Italie.

Adalbert II de Toscane l'accompagne en Italie.

Bérenger Ier de Frioul, grâce à l'aide des troupes bavaroises, les défait et réussit à faire prisonnier Louis III l'Aveugle à Vérone.

Le 21 juillet 905, il lui fait crever les yeux d'où son surnom.

Bérenger Ier de Frioul reprend la couronne royale d'Italie.

En 905, Louis III est libéré et retourne à Vienne dans son royaume de Provence.

Suite à son handicap, il ne peut régner efficacement, les grands ecclésiastiques et laïcs en profitent et obtiennent de Louis de nombreux droits et bénéfices royaux.

Adalbert II de Toscane est exilé au royaume de Bourgogne d'où il est originaire.



Ligue italienne contre les Sarrasins

Couronnement de Bérenger Ier de Frioul Empereur

Durant son pontificat, Jean X organise une ligue italienne contre les Sarrasins.

En 915, Jean X couronne empereur Bérenger de Frioul, revenant de cette ligue contre les Sarrasins.



Bérenger Ier de Frioul Empereur des Romains

Bérenger Ier de Frioul est couronné à Rome empereur des Romains par le pape Jean X le jour de Pâques, le 24 mars 916.



Rodolphe II de Bourgogne Roi d'Italie

En 922, Rodolphe II de Bourgogne est appelé les grands d'Italie afin de lui offrir la couronne de ce pays.

Rodolphe II de Bourgogne traverse les Alpes avec son armée. Bouchard II de Souabe l'accompagne.

Bérenger Ier de Frioul s'allie avec les Hongrois et défait les Bourguignons. L'Italie est divisée en 2 royaumes :



Victoire de Rodolphe II de Bourgogne sur Bérenger Ier de Frioul

Rodolphe II de Bourgogne revient en Italie en 923 et remportent la victoire.

Bérenger Ier de Frioul se retire sur Vérone.



Siége de Pavie

Mort de Bérenger Ier de Frioul

Pavie est assiégée et pillée.

Bérenger Ier de Frioul meurt le 7 avril 924 assassiné par les habitants dans l'indifférence générale.

Personne ne se présente pour relever le titre. C'est ainsi que disparaît dans l'indifférence la couronne impériale inaugurée par Charlemagne. Il est vrai que celle-ci était très vite devenue un hochet sans pouvoir.


Portrait d'Othon Ier paint par Lucas Cranach Othon Ier le Grand - le cavalier de Magdebourg - statue équestre de 1240 Othon Ier le Grand et Jean XII - miniature de 1450

Othon Ier le Grand Empereur germanique

Privilegium ottonianum

Comme son père et tous ses successeurs, Othon Ier le Grand tient à s'asseoir sur le trône de pierre de la chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle, à la place de Charlemagne.

Othon II de Saxe est élu par ses troupes et devient empereur sous le nom d'Othon Ier le Grand.

Othon Ier et Adélaïde de Bourgogne sont couronné empereur et impératrice d'Occident par le pape Jean XII à Rome le 2 février 962.

Othon Ier le Grand crée un nouvel empire, le Saint Empire romain germanique, qui prétend restaurer l'empire de Charlemagne dont le dernier titulaire était Bérenger Ier de Frioul.

Selon la terminologie des historiens postérieurs, Othon Ier le Grand fonde le 1er Reich allemand.

Mais sans infrastructures ni administration autre que l'Église, le nouvel empire est une pâle copie de l'empire romain, disparu depuis près de 500 ans.

Il couvre le royaume de Germanie, ou d'Allemagne, et le royaume d'Italie, limité à la Lombardie.

L'Empire Germanique englobe le royaume de Bourgogne.

Cette mainmise de l'autorité impériale amène la suzeraineté du royaume bourguignon à glisser doucement vers leurs parents germaniques, tandis que le pouvoir local tombe entre les mains des grands.

La dénomination de Saint Empire romain germanique n'apparaitra qu'au XVe siècle.

Les réformes administratives d'Othon Ier le Grand privilégient le clergé épiscopal et la collégialité des prélats et princes au détriment des monastères.

Jean XII couronne Othon pour le remercier de l'avoir sauvé des griffes de Bérenger II d'Ivrée.

En échange, après moult négociations, Othon Ier le Grand accorde le privilegium ottonianum, confirmation de la Donation de Pépin : l'Empereur reconnaît les États pontificaux, étendus jusqu'aux régions byzantines, en échange d'un serment de fidélité du pape, librement élu, aux représentants impériaux.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !