Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 1319 - le dernier en 1374



Mariage de Louis Ier de Poitiers-Valentinois avec Marguerite de Vergy

Louis Ier de Poitiers-Valentinois épouse le 20 mai 1319 ou en 1321 Marguerite de Vergy (morte en 1357), Dame de Vadans, fille d'Henri II de Vergy (mort en 1333) et de Mahaut de Trie (morte en 1319). Leurs enfants sont :



Naissance d'Aymar VI de Poitiers-Valentinois

Aymar VI de Poitiers-Valentinois dit le Gros naît en 1322, fils de Louis Ier de Poitiers-Valentinois et de Marie de Vergy.



Mariage de Guillaume II Roger de Beaufort avec Marie de Chambon

Guillaume II Roger de Beaufort épouse à Lépaud en Creuse en 1325 ou 1326 Marie de Chambon (vers 1310 au Chambon Neuvic en Corrèze-1343 ou 1344), Dame du Chambon fille d'Hugues de Chambon. Leurs enfants sont :



Mariage d'Aymar VI de Poitiers-Valentinois avec Hélis Alix Roger de Beaufort

Aymar VI de Poitiers-Valentinois épouse le 13 décembre 1344 Hélis Alix Roger de Beaufort.

Alix Roger de Beaufort, dite Alix la Major,


Catapultage d'un messager anglais avec une baliste

Prise de Bergerac

Bataille d'Auberoche

Mort de Louis Ier de Poitiers-Valentinois

Aymar VI de Poitiers-Valentinois Comte de Valentinois et de Diois

En juin 1345, Henry de Grosmont débarque depuis l'Angleterre à Bayonne avec 500 chevaliers et 2 000 archers, se dirige vers le nord par Bordeaux et voit son armée grossir avec l'arrivée de Gascons dans ses rangs.

Henry de Grosmont conduit un raid de vaste envergure le long de la frontière gasconne avec la France, s'emparant de la ville de Bergerac en août 1345.

Avant de rentrer à Bordeaux afin de se réapprovisionner en troupes et en vivres, Henry de Grosmont prend le village et le château d'Auberoche.

En octobre 1345, les Français décident de contrattaquer en plaçant 7 000 hommes sous les ordres de Louis Ier de Poitiers-Valentinois.

Jean II le Bon doit s'emparer de La Réole.

Jean II le Bon donne l'ordre à Louis Ier de Poitiers de reprendre Auberoche afin de le soulager.

Les Français bloquent l'accès au château d'Auberoche, empêchant toute aide anglaise depuis l'ouest.

Pendant le siège, un messager cherche à rejoindre les lignes anglaises afin de demander de l'aide.

Il est capturé et renvoyé au château d'Auberoche par les Français, qui le catapultent avec leur baliste.

Cette anecdote est probablement apocryphe (fausse).

Le soldat anglais est grièvement blessé.

Le 21 octobre 1345, les Anglais commandés par Henry de Grosmont avancent depuis Périgueux pendant la nuit, traversant la rivière à 2 reprises, et s'installent à l'aube sur une colline surplombant l'armée française.

Conscient de son infériorité numérique, Henry de Grosmont attend pendant plusieurs jours l'arrivée en renfort de Lawrence Hastings mais perd patience.

À l'aube du 21 octobre 1345, Henry de Grosmont convoque ses officiers, dont Wauthier de Masny, et décide de passer à l'attaque, capitalisant sur un effet de surprise qui sèmerait la confusion dans les rangs français et empêcherait une défense efficace.

Henry de Grosmont espionne lui-même les Français et décide d'organiser un assaut en 3 corps d'armée :

L'attaque est conduite alors que les Français s'apprêtent à déjeuner, ce qui les plonge dans la panique et le désarroi.

Les unités françaises qui s'échappent forment une masse compacte et sont des proies faciles pour les archers anglais qui font de nombreuses victimes.

Les Français décident de battre en retraite.

À ce moment-là, Frank Halle, le commandant anglais d'Auberoche, décide de faire une sortie qui bouscule l'arrière de l'armée française.

Cette nouvelle attaque, additionnée à une nouvelle charge de la cavalerie de Henry de Grosmont, précipite une déroute totale chez les Français.

Louis Ier de Poitiers-Valentinois, le commandant français, meurt le 23 octobre 1345 de ses blessures.

Aymar VI de Poitiers-Valentinois, fils de Louis Ier de Poitiers-Valentinois, devient Comte de Valentinois et de Diois.



Fin de la Guerre des Épiscopaux

Bataille d'Eurre

La Guerre des Épiscopaux qui se termine en 1347 par la victoire d'Aymar VI de Poitiers-Valentinois après la bataille d'Eurre.

Lors de la dernière guerre opposant Aymar VI de Poitiers-Valentinois à l'évêque, les hommes du Comte détruisent la fortification épiscopale de Crest.

Les Poitiers font des châteaux inférieur et supérieur réunis la capitale de leurs états.



Aymar VI de Poitiers-Valentinois Gouverneur du Dauphiné

Aymar VI de Poitiers-Valentinois devient Gouverneur du Dauphiné de 1349 à 1355.



Naissance de Louis II de Poitiers-Valentinois

Louis II de Poitiers-Valentinois naît en 1354, fils d'Aymar VI de Poitiers-Valentinois et de Guyotte d'Uzès.



Mariage d'Amédée VI de Savoie avec Bonne de Bourbon

Traité de Paris

Amédée VI de Savoie épouse à Paris en août 1355 Bonne de Bourbon, fille de Pierre Ier de Bourbon, et d'Isabelle de Valois. Leurs enfants sont :

Sous l'impulsion de Bonne de Bourbon, Ripaille et Thonon deviennent le lieu de résidence de la cour.

En 1355, Amédée VI de Savoie acquiert définitivement la province du Faucigny, par le traité de Paris.

En 1355, Amédée VI de Savoie signe un traité avec la France qui fixe la frontière entre la Savoie et le Dauphiné.

Thonon, qui ne relève plus d'une position stratégique essentielle, connaît une nouvelle prospérité.

La gestion d'Aymar VI de Poitiers-Valentinois en tant que gouverneur du Dauphiné semble ne pas convenir à Charles V le Sage.

Aymar VI de Poitiers-Valentinois est condamné à verser 1 000 marcs d'argent, commués en 15 000 florins d'or, qui ne seront payés que par Louis II de Poitiers-Valentinois, son successeur.



Aymaret Testament d'Aymar VI de Poitiers-Valentinois

Dès 1366, Aymar VI de Poitiers-Valentinois fait un testament prévoyant que les comtés de Diois et de Valentinois reviendront à l'Église.



Siège de Taulignan

Au printemps 1369, Aymar VI de Poitiers-Valentinois affronte les Bretons d'Olivier du Guesclin et les défie dans Taulignan.

Aymar VI de Poitiers-Valentinois soutient victorieusement leur siège pendant 4 mois.



Nouveau testament d'Aymar VI de Poitiers-Valentinois

Le 9 février 1371, Aymar VI de Poitiers-Valentinois change d'avis et teste en faveur de Louis II de Poitiers-Valentinois-Valentinois, son cousin.



Hommage rendu à Grégoire XI pour Montélimar par Lambert d'Adhémar de Monteil

Aymar VI de Poitiers-Valentinois est témoin et garant, avec 5 cardinaux, de l'hommage rendu à Grégoire XI pour la ville de Montélimar par Lambert d'Adhémar de Monteil, le 9 juillet 1372.



Aymar VI de Poitiers-Valentinois Recteur du Comtat Venaissin

En 1372, Aymar VI de Poitiers-Valentinois est nommé, Recteur du Comtat Venaissin, par Grégoire XI, son beau-frère.

Il lui est adjoint Jean de Cheylar, prieur de Charraix, près de Langeac dans l'évêché de Saint-Flour, comme Régent et Vice-recteur.



Comté du Valentinois sous la suzeraineté du Pape

Le Comte de Valentinois se rapproche successivement de l'Empereur germanique et du Roi de France, avant de chercher protection auprès de son beau-frère Grégoire XI.

Le 23 mars 1374, Aymar VI de Poitiers-Valentinois très endetté place les comtés sous la suzeraineté pontificale contre 30 000 florins.



Mort d'Aymar VI de Poitiers-Valentinois Sixième comte du Valentinois et de Diois, Seigneur de Taulignan, de Saint-Vallier

Louis II de Poitiers-Valentinois Comte de Valentinois et de Diois

Aymar VI de Poitiers-Valentinois meurt en 1373 ou en 1374 ou en 1376 sans enfant.

Il est inhumé à l'abbaye de Bonlieu, près de Marsanne, sépulture de la famille des Poitiers.

Louis II de Poitiers-Valentinois, cousin germain d'Aymar VI de Poitiers-Valentinois, fils d'Aymaret de Poitiers- Valentinois, devient Comte de Valentinois et de Diois en 1374.

Un contentieux naît entre Louis II de Poitiers-Valentinois et la branche des Poitiers-Saint-Vallier.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !