Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



6 événements affichés, le premier en 130 - le dernier en 175



Lucius Verus nommé co-empereur

La "formation professionnelle" de Marc Aurèle laissait à désirer. Il entame son règne de 20 ans en demandant que son frère adoptif, Lucius Verus fût associé à son pouvoir. Une collégialité s'installa donc, c'était une nouveauté constitutionnelle.

Lucius Aurelius Verus dit Lucius Verus, né en 130, a reçu la même éducation que son frère adoptif mais sans en tirer le même profit ni montrer des qualités identiques.

Lucius Verus est un jouisseur aimable, de caractère gai et facile, passionné de cirque et d'amphithéâtre, de bons dîners et de danseuses. Il manifesta un dilettantisme qui choqua et ne fut d'aucun soutien pour Marc Aurèle.

Marc Aurèle eut à supporter 17 ans de guerres importantes. Mais il sut s'entourer de bons généraux comme Pompeianus, Pertinax ou Avidius Cassius.

Pertinax fait une brillante carrière dans l'armée, montrant sous Marc-Aurèle d'éminentes qualités militaires et civiques.



Politique de Marc Aurèle

Avec le sénat ses rapports furent excellents. Marc Aurèle se montrait simple, affable, modeste, respectueux de la liberté de parole et de la personne des sénateurs.

Il institua de nouvelles charges comme celle de préteur tutélaire.

L'Empereur favorisa la réforme du droit civil afin d'y intégrer plus d'équité et d'humanité (protection des orphelins et des mineurs, respect du droit des esclaves et des affranchis,...).

Il consultait fréquemment l'Assemblée, la tenait informée, et accrut ses pouvoirs judiciaires de cour d'appel.

Il y introduisit de nombreux orientaux et africains cultivés. Il n'hésita pas à introduire dans l'ordre sénatorial et à porter aux plus hautes charges des officiers capables, même d'origine humble et provinciale, tels Avidius Cassius et Pertinax. Mais il veillait à la dignité de l'ordre, et obligeait les nouveaux sénateurs à investir en biens italiens le quart de leur fortune.

Les préfets du prétoire virent leurs pouvoirs s'accroître pour le maintien de l'ordre en Italie.

Les membres du Conseil obtinrent un statut de fonctionnaires permanents.

Mais dans l'ensemble, sa politique fut conservatrice : attachement aux distinctions sociales et au maintien des privilèges qui distinguaient entre honestiores et humiliores.

Sa politique fiscale fut très stricte et parfois dure, les guerres rendaient la crise financière menaçante.



Guerre contre les Parthes

Marc Aurèle était peu enclin à la guerre, son tempérament et son éducation ne faisaient pas de lui un conquérant. Il était cependant entouré de généraux habiles : Statius Priscus, Avidius Cassius et Pertinax, sans oublier Lucius Verus qui prit la direction nominale des opérations.

En 161, le roi des Parthes, Vologèse III, décide de profiter de l'arrivée d'un nouveau roi pour s'emparer de l'Arménie que la fermeté d'Antonin lui avait rendu inaccessible.

Les romains subirent d'abord deux revers importants.

En 163, ils entamèrent la campagne contre la Parthie, Gaius Avidius Cassius, général syrien, énergique jusqu'à la brutalité, était à la tête des armées.

En 164, les Romains, s'emparent de Ctésiphon, la capitale des Parthes.

La paix fut conclue en 166.

Mais une épidémie de peste dévaste l'armée romaine qui la rapporte en Italie. La maladie fera des ravages durant 20 ans.



Cassius nommé consul suffect

Avidius Cassius est nommé consul suffect en 166.



Nouvelle guerre contre les Parthes

En 172, les romains durent secourir avec succès le roi qu'ils avaient installé, chassé par le parti favorable aux Parthes.

Marc Aurèle confia le commandement de l'Orient au véritable triomphateur le général Gaius Avidius Cassius.



Cassius Empereur

En 175, Gaius Avidius Cassius fomente une révolte, après la mort de Faustine Jeune en Cappadoce.

En 175, suite à la fausse nouvelle de la mort de l'Empereur, il est proclamé Empereur par ses troupes et obtient l'adhésion de toutes les provinces de l'Orient sauf de la Cappadoce.

Mais quelques mois plus tard, les légionnaires l'assassinent avant qu'il n'ait véritablement matérialisé ses ambitions.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !