Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en 318 - le dernier en 388



Naissance d'Athanaric II de Wisigothie

Aoric de Wisigothie a comme enfants :

Athanaric II de Wisigothie naît vers 318, fils d'Aoric de Wisigothie.



Mort d'Aoric de Wisigothie

Athanaric II de Wisigothie Roi des Wisigoths

Aoric de Wisigothie meurt en 354.

Athanaric II de Wisigothie devient Roi des Wisigoths



Mariage d'Athanaric II de Wisigothie avec Ascyla de Toxandrie

Athanaric II de Wisigothie épouse Ascyla de Toxandrie ou Ascyla de Francie (morte en 414), fille d'Ascylius de Toxandrie (né en 325). Parmi leurs enfants citons :



Paix entre Rome et les Wisigoths

Valens entreprend une nouvelle expédition en 369 en territoire Goth du coté de la Moldavie.

Athanaric II de Wisigothie est obligé cette fois de faire face aux légions.

Les Goths subissent une défaite prévisible mais parviennent à prendre la fuite sans avoir essuyé de trop grandes pertes. Athanaric recule dans les Serrorum Montes (Carpates de Transylvanie).

Valens se lasse de ne pouvoir porter de coup décisif à un peuple insaisissable.

Valens qui doit mater de nombreux troubles intérieurs, est contraint de signer la paix avec Athanaric II de Wisigothie en septembre 369.

Fidèle à la promesse faite à son père, Alhanaric refuse de se rendre sur le territoire romain. Athanaric II de Wisigothie, porte-parole des rois goths, rencontre l'empereur Valens sur un bateau amarré au milieu du Danube, en terrain neutre.

Valens donne à Athanaric le titre de Rex, Roi des Goths.

Celui-ci comprend reiks (riche) et s'en offense.

Athanaric exige de l'empereur la paix et la liberté de commerce.

Valens fait répondre : commerce contrôlé à deux points de passage, dernière concession.

Athanaric veut en outre avoir les mains libres pour pourchasser les Goths chrétiens, les petits Romains, comme il les appelle avec mépris.

Valens se désintéresse du sort de ses frères de foi en pays goth.

Athanaric peut faire d'eux ce qu'il veut.

Pour le reste, on trouvera bien un terrain d'entente.

Au nom de l'intérêt de l'État, l'empereur Valens décide d'accorder la paix aux Goths : Pax et amicitia.

Un grave différent naît entre Hermanaric et les Wisigoths qui font ouvertement sécession.



Campagne de persécution des Goths chrétiens

De 369 a-372, Athanaric II de Wisigothie se lance dans une très dure campagne de persécution des Goths chrétiens.

Il craint que le christianisme ne détruise l'ordre social des Goths encore païens.

Celle radicalisation est mal perçue par certains membres de l'aristocratie gothique, comme Fritigern, noble apparenté à la famille royale (Reik en langue gothique).

Ce dernier se rend même à Constantinople, se convertir au christianisme préconisé par Valens et prend de la tête de l'opposition à Athanaric II de Wisigothie.

Fritigern, soutenu par Valens, attaque même son Roi, si bien que la confusion la plus totale règne entre 372 et 376 parmi le peuple Goth.



Arrivée des Huns

À partir de 370, alors que règne une situation politique instable chez les Goths, apparaît à l'Est, venant des tréfonds des steppes asiatiques, un peuple barbare inconnu répandant sur son passage la terreur et la désolation.

Les Huns, conduits par le khan Balamber ou Balamir, balayent les Alains, qui nomadisent sur les rives occidentales de la mer Caspienne, et aussi des Sarmates implantés à l'est du Don.

Athanaric II de Wisigothie a besoin de pacifier sa frontrière occiddentale, car il doit faire face à l'est à cette poussée des Huns, qui viennent juste de passer le Dniepr.



Mort de Nicétas le Goth

Soldat, Nicétas combat contre les troupes restées païennes d'Athanaric II de Wisigothie qui applique une persécution systématique contre les chrétiens.

Nicétas est condamné en 372 au bûcher, mais son corps ne brûle pas complètement.

Ses restes sont recueillis par Marius ou Marian, un autre ami soldat goth de religion chrétienne.

Ses reliques furent données à des églises de Constantinople et au monastère serbe de Vissoki Detchani.


Migration des Wisigoths

Suite de la migration des Wisigoths

En 376, Athanaric II de Wisigothie et ses fidèles se réfugient dans les Carpathes (transylvanie et Caucase).

Mais une grande partie de la nation wisigothefranchissent le Danube et entreprennent une marche vers la Moésie, avec à leur tête des chefs comme Aléric, Alavivus et Fritigern.

Fritigern, fait appel à l'empereur romain Valens et lui demanda l'autorisation de pouvoir s'installer sur les berges Sud du Danube, afin d'être protégés des Huns par le fleuve et par les puissantes armées romaines.

Valens accorde sa permission et aide même les Wisigoths à traverser le Danube.

Valens leur accorde cet asile en territoire romain à condition de fournir des mercenaires pour l'armée romaine, de remettre leurs armes et de livrer leurs enfants comme otages.

Les Wisigoths, s'installent donc sur la rive romaine du Danube, mais ils refusent de se défaire de leurs armes.

Les fonctionnaires romains, tous plus corrompus les uns que les autres, ferment les yeux sur cette violation de la plus importante des clauses du traité.

Cette migration accélère la conversion des Wisigoths et des Goths à l'homéisme.



Mort d'Athanaric II de Wisigothie

Depuis la scission deson peuple, Athanaric II de Wisigothie et ses fidèles sont dans les montagnes, laissant aux Huns la maitrise des plaines danubiennes.

Apprenant la vicloire de Fritigern, Athanaric II de Wisigothie se décide à quiter les Carpates et entre avec son peuplé dans l'Empire romain.

Il est possible aussi que ce soit Fritigern qui ait fait jouer de ses relations parmi les Goths restés avec Athanaric pour qu'ils le chassent, mais dans ce cas, Athanaric aurait déjoué les plans de son rival.

Athanaric II de Wisigothie est accueilli triomphalement par Théodose Ier le Grand, certainement au grand dam de Fritigern.

Athanaric II de Wisigothie renouvelle le feodus et reconnaît l'autorité de Théodose.

Athanaric II de Wisigothie meurt à Constantinople dans le palais Impérial le 21 janvier 381, probablement assassiné.

Théodose Ier le Grand organise des funérailles officielles



Rétablissement de la situation militaire de l'Empire romain d'Orient

En 382, la situation militaire de l'Empire romain d'Orient est rétablie.

Des discordes naissent entre les envahisseurs Goths après la mort de leur chef Athanaric II de Wisigothie.

Refusant toute grande bataille, Théodose Ier le Grand en profite habilement pour contenir l'ennemi, dressant les tribus les unes contre les autres, achetant la retraite des barbares plus hostiles et incorporant d'autres hordes à sa propre armée.

Théodose Ier le Grand conclut un nouveau traité avec les Wisigoths.



Mariage d'Alaric Ier de Wisigothie

Alaric Ier de Wisigothie (vers 345-410) épouse une Wisigothe (née vers 348), fille d'Athanaric II de Wisigothie et d'Ascyla de Toxandrie ou Ascyla de Francie. Leur enfant est :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !