Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en 720 - le dernier en 757



Naissance de Paul Diacre

Paulus Diaconus ou Paul Diacre (Warnefried de son vrai nom) naît vers 720 à Cividale del Friuli, chef-lieu du duché lombard du Frioul. Sa famille appartient à la vieille noblesse lombarde issue d'un certain Leupegis (ou Leupechi en italien), qui vécu du temps du roi Alboïn.

Probablement formé à Pavie, capitale lombarde, sous le règne du roi Ratchis, Paul Diacre reste dans la cour royale sous les rois Astolphe et Didier de Lombardie.



Mort de Liutprand de Lombardie Roi des Lombards

Hildeprand Roi des Lombards

Mort d'Hildeprand

Rachis Roi des Lombards

Astolphe Duc de Frioul

Liutprand de Lombardie meurt en janvier 744. Il est inhumé à Pavie.

Roi pieux et sage dans ses décisions, bon chef de guerre, il est le plus grand des rois lombards.

Liutprand de Lombardie fait ré interdire les mariages mixtes entre Lombards et Romains, mariages mixtes pourtant autorisés depuis la fin du VIIe siècle, probablement pour maintenir la cohésion nationale du peuple lombard et des autres peuplades alliés (Saxons, Gépides, Bulgares, etc.), parmi la masse autochtone, beaucoup plus nombreuse.

Il mesurait entre 1 m 73 et 1 m 74, taille largement au-dessus de la moyenne pour l'époque.

Hildebrand ou Hildeprand, petit-fils du roi Liutprand de Lombardie, devient Roi des Lombards en janvier 744.

Hildeprand, se montre plus belliqueux mais il est un si mauvais prince que ses sujets le chassent 7 mois plus tard au profit de Rachis, Duc de Frioul. Hildeprand meurt en août 744.

Plus diplomate que guerrier, Ratchis cherche la paix avec la Papauté et l'Empire byzantin. Rachis confirme le traité de Pavie pour 20 ans.

Cela déclenche une forte opposition d'une grande partie de la noblesse lombarde, souhaitant la politique "dure" du roi Liutprand de Lombardie.

Astolphe, frère de Ratchis, devient Duc de Frioul en 744.



Siège de Pérouse

Abdication de Rachis Roi des Lombards

Astolphe Roi des Lombards

Rachis, Roi des Lombards, rompt le traité de Pavie en assiégeant Pérouse en 749. Zacharie, venu sur place, lui fait lever le siège et se montre si édifiant que le roi change de vie.

Il se rend à Rome et abdique pour entrer à l'abbaye du Mont-Cassin tandis que sa femme et sa fille deviennent religieuses en juin 749.

Athaulf ou Astolf ou Aistolf ou Aistulf, ou Astolphe, frère de Ratchis, devient Roi des Lombards en 749.



Astolphe Roi des Lombards

Prise de l'exarchat de Ravenne par les Lombards

Astolphe, le frère et successeur de Rachis, confirme le traité de Pavie pour 20 ans mais s'empare tout de même de Ravenne en 751 et met fin à l'exarchat byzantin, enclave byzantine constituée autour de la dernière capitale de l'Empire d'occident, communément appelé Romania. Constantin V Copronyme ne peut repousser l'attaque des Lombards et est incapable de garder le Nord de l'Italie sous son autorité. Astolphe tente de prendre Rome.



Conquête de l'exarchat de Ravenne

Menace du roi des Lombards sur le pape

Astolphe, Roi des Lombards, conquiert en 752 l'exarchat de Ravenne. Les Lombards, devenus maîtres de l'exarchat de Ravenne, entendent faire reconnaître leur souveraineté sur toute l'Italie romaine. Refusant cette tutelle, Étienne II demande le soutien de Constantin V Copronyme. L'Empereur romain d'Orient, aussi puissant que lointain, est en mauvaise posture et nullement en mesure de secourir le Pape. En réponse, il lui envoie un négociateur, le silentiaire Jean. Étienne II délègue son frère pour accompagner celui-ci à Pavie. Peine perdue, Astolphe refuse de rendre Ravenne. Après cet échec, l'empereur nomme le pape son négociateur direct.


Donation de Pépin

Rencontre d'Étienne II et de Pépin III le Bref

Traité de Quierzy-sur-Oise

Étienne II se met en quête d'un protecteur militaire. Or Pépin III le Bref, roi des Francs, est redevable à la papauté qui a légitimé le renversement des Mérovingiens. Étienne II se résout à se rendre auprès du roi des Francs pour lui demander une aide militaire. C'est la première fois qu'un pape entreprend pareil voyage. Il n'a pas d'autre choix. Étienne se met donc en route pour le rencontrer et au passage, tente une ultime négociation avec Astolphe, qui échoue.

En plein hiver de 753 à 754, Étienne traverse donc les Alpes.

Le 6 janvier 754, au palais de Ponthion, au sud de la Champagne, Pépin III le Bref, vient au-devant de lui et avec déférence, prend la bride de son cheval. Habile politique, il reproduit de la sorte le geste d'allégeance de l'empereur Constantin le Grand à l'égard du pape Sylvestre Ier.

Étienne II propose à Pépin une alliance par laquelle il confirmerait par un second sacre, fait par lui-même, la grâce divine sur le roi des Francs et sur ses fils.

L'accord définitif se fait le 14 avril 754, à Quierzy-sur-Oise, au nord de Paris.

Le pape reconnaît la dynastie carolingienne et approuve la relégation au couvent qui a été imposée au roi mérovingien

En échange, Pépin III le Bref s'engage à intervenir contre les Lombards.

L'Exarchat de Ravenne, la Corse, la Sardaigne et la Sicile, possession théorique de l'Empereur sont données au pape pour le mettre à l'abri de toute agression.

Les États pontificaux sont ainsi créés.



Mariage de Lothaire de Moselgau avec Térence de Lombardie

Lothaire de Moselgau est envoyé par Pépin III le Bref vers le pape Étienne II.

Lothaire de Moselgau épouse Tarente ou Térence de Lombardie, fille d'Astolphe de Lombardie.



Prise de Pavie

Lois d'Astolphe

En 755, Pépin III le Bref traverse les Alpes pour combattre Astolphe. Pavie est prise.

Il est probable que le roi franc évite de trop affaiblir les Lombards afin de les conserver comme alliés éventuels.

À travers les lois d'Astolphe en 755, l'influence du droit romain grandit à la cour de Pavie ce qui peut prouver une certaine romanisation des Lombards, de la noblesse et de la cour royale du moins.



Siège de Rome

Donation de Pépin

Création des États pontificaux

Mais en 756, Astolphe, Roi des Lombards, s'allie avec le Duc de Bénévent pour assiéger Rome. Étienne II parvient à demander du secours aux Francs par voie de mer. Pépin vient de nouveau assiéger Pavie, contraignant Aistulf à lever le siège de Rome.

Astolphe doit alors promettre de rendre les territoires pris par ses troupes. Pépin confirme par écrit ses promesses : c'est la donation de Pépin. Fulrad, abbé de Saint-Denis, se voit confier la tâche de prendre possession de ces territoires au nom du pape. Il en dépose ensuite les clefs sur le tombeau de Saint Pierre, faisant ainsi de ces territoires le "patrimoine de Saint Pierre". Ainsi naissent les États pontificaux.



Mort d'Astolphe Roi des Lombards

Ratchis de nouveau Roi des Lombards

Astolphe meurt en décembre 756 de façon accidentelle. Ratchis remonte sur le trône



Nouvelle abdication de Ratchis Roi des Lombards

Didier de Lombardie Roi des Lombards

Didier de Lombardie, Duc lombard de Toscane, qualifié quelquefois de Duc d'Istrie, rassemble une armée et force Rachis, frère d'Astolphe, à lui céder ses droits en 757.

Étienne II se retrouve en position d'arbitre dans la succession des Lombards. Il favorise Didier de Lombardie qui est élu Roi des Lombards contre la promesse de livrer les villes rendues par Astolphe, promesse dont il ne s'acquittera que partiellement.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !