Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



5 événements affichés, le premier en 1051 - le dernier en 1071



Mort d'Herman de Hainaut

Mariage de Baudouin VI de Flandre avec Richilde d'Egisheim

Baudouin VI de Flandre Comte de Hainaut

Roger de Hainaut Évêque de Châlons-sur-Marne

Excommunication de Baudouin VI de Flandre et de Richilde d'Egisheim

Herman de Hainaut meurt en 1051.

Richilde d'Egisheim est veuve d'Herman de Hainaut.

Alléché par la perspective de placer le Hainaut dans l'escarcelle de sa famille, Baudouin V de Flandre enlève Richilde d'Egisheim pour la destiner à son fils aîné.

Baudouin VI de Flandre épouse en 1051 Richilde d'Egisheim. Leurs enfants sont :

Baudouin VI de Flandre devient Baudouin Ier de Hainaut, promettant l'unification des deux comtés.

Les deux enfants d'Herman de Hainaut sont privés de la succession de leur père :

Lietbert, Évêque de Cambrai, fulmine l'excommunication pour consanguinité. Mais le pape León IX accorde une dispense et lève la sanction.



Naissance de Arnould III de Flandre

Arnould III de Flandre, dit le Malheureux ou le Malchanceux, naît en 1054, fils de Baudouin VI de Flandre et de Richilde d'Egisheim.



Assemblée d'Audenarde

Se sachant malade, Baudouin VI de Flandre règle sa succession au cours de l'assemblée d'Audenarde :

En cas de décès de l'un de ses fils, l'autre hériterait.

Malgré ces précautions, la mort précoce de Baudouin II laisse la Flandre et le Hainaut en contestation dynastique.


Blason des Comtes de Flandre

Mort de Baudouin VI de Flandre

Arnould III de Flandre Comte de Flandre

Baudouin VI de Flandre meurt le 17 juillet 1070.

Il est enterré au monastère d'Hasnon.

Arnould III de Flandre devient Comte de Flandre et de Hainaut en 1070.

En qualité de Comte de Hainaut, Baudouin VI de Flandre reconnaît la guilde de Valenciennes (Karitet) et restaure l'Abbaye de Hasnon.



Exil de Robert Ier de Flandre

Prise de Lille

Bataille de Cassel

Mort de Guillaume de Crépon

Mort de Drogon de Boves Seigneur de Boves Vicomte de Corbie

Mort Arnould III de Flandre

Robert Ier de Flandre Prisonnier puis libéré

Pillage de Saint-Omer

Invasion du Hainaut

Bataille de Broqueroie

Depuis la mort de Baudouin VI de Flandre, sa veuve Richilde d'Egisheim suscite le mécontentement des Flamands.

Robert Ier de Flandre se réfugie avec Gertrude de Saxe et ses enfants auprès de Bernard de Saxe.

C'est là que Robert Ier de Flandre reçoit l'appel à l'aide de la noblesse des villes de Flandre révoltée contre Richilde d'Egisheim.

De 1071 à 1072, Albert III de Namur et Henri II de Louvain aident Richilde d'Egisheim.

Bernard de Saxe fournit des troupes à Robert Ier de Flandre qui paraît en Flandre.

Gand, puis Ypres et les villes flamandes le reconnaissent.

Robert Ier de Flandre défait Richilde d'Egisheim et Arnoul III de Flandre, son fils, et prend Lille.

Richilde d'Egisheim appelle à son secours Philippe Ier de France, qui accourt, en plein hiver, et prend position au pied du Mont-Cassel où Robert Ier de Flandre s'est retranché.

Guillaume de Crépon mène une petite force (environ 10 hommes) pour aider Arnould III de Flandre.

Alors qu'ils vont rejoindre l'armée française, Robert Ier de Flandre les surprend dans une embuscade à Cassel entre Dunkerque et Hazebrouck.

Guillaume de Crépon meurt 20 ou 21 février 1071 au combat.

Drogon de Boves meurt le 22 février 1071 lors de cette bataille.

Guillaume le Conquérant perd l'un de ses meilleurs barons mais aussi, selon l'historien François Neveux, son seul ami ou pour le moins son plus fidèle et loyal collaborateur.

Il est inhumé dans son abbaye de Cormeilles.

Guillaume de Breteuil succède à Guillaume de Crépon, son père, en Normandie,

Roger de Breteuil succède à Guillaume de Crépon en Angleterre.

Le 22 février 1071, Robert Ier de Flandre et les piquiers flamands mettent en déroute les Français près de Bavinche ou Bavinckhove ou Bavinchove, près du mont Cassel.

Guy Ier de Campdavaine assiste à cette bataille.

Arnould III de Flandre est tué durant la bataille.

Il est inhumé par son oncle qui lui édifie un mausolée à St-Bertin.

La mort précoce de ce Comte est à l'origine de la légende de Gerbodon, homme lige d'Arnould, qui l'aurait tué et, pris de remords, aurait demandé au pape de lui couper les mains; celui-ci aurait ordonné à son cuisinier d'exécuter la besogne, sauf si elles ne tremblaient pas, ce qui se serait produit.

Pardonné, Gerbodon aurait terminé sa vie à Cluny, en odeur de sainteté.

En poursuivant les fuyards, Robert Ier de Flandre est capturé par le Comte de Boulogne, enfermé à Saint-Omer, mais il est délivré par les propres habitants de la cité.

Saint-Omer est alors ravagée et pillée par Philippe Ier de France, qui s'enfuit cependant, craignant l'arrivée de Bernard de Saxe.

Pour sa première action militaire, Philippe Ier de France est vaincu par un vassal révolté.

Les troupes royales n'ont guère montré de qualités militaires, il ne reste qu'à sauver par habile négociation la dynastie, l'honneur et le prestige.

Richilde d'Egisheim entre-temps reconnaît la suzeraineté de l'Évêque de Liège sur le Hainaut.

Robert Ier de Flandre envahie le Hainaut.

Richilde est définitivement vaincue à la bataille de Broqueroie près de Mons.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !