Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



25 événements affichés, le premier en 1744 - le dernier en 1793



Mariage de Charles-Antoine de Gontaut-Biron avec Antoinette-Eustachie Crozat du Châtel

Charles-Antoine de Gontaut-Biron épouse le 22 janvier 1744 Antoinette-Eustachie Crozat du Châtel. Leur enfant est :

Antoinette-Eustachie Crozat du Châtel apporte le château de Trémazan à la famille des Gontaut-Biron.



Naissance d'Armand-Louis de Gontaut Biron

Mort d'Antoinette-Eustachie Crozat du Châtel

Armand-Louis de Gontaut Biron naît à Paris le 13 avril 1747, fils de Charles-Antoine de Gontaut-Biron et d'Antoinette-Eustachie Crozat du Châtel (1728-1747).

Il est comte de Biron à sa naissance.

Antoinette-Eustachie Crozat du Châtel meurt.



Mariage de Charles Joseph Marie de Boufflers avec Marie Anne Philippine Thérèse de Montmorency

Charles Joseph Marie de Boufflers épouse à Gand le 23 mai 1747 Marie Anne Philippine Thérèse de Montmorency (1730-1797). Leur enfant est :



Armand-Louis de Gontaut Biron Marquis de Gontaut

Armand-Louis de Gontaut Biron devient Marquis de Gontaut en 1758.



Intégration d'Armand-Louis de Gontaut Biron dans le régiment des Gardes françaises

Armand-Louis de Gontaut Biron Sous-lieutenant

Armand-Louis de Gontaut Biron intègre le régiment des Gardes françaises en janvier 1761, alors commandé par Louis Antoine de Gontaut-Biron, avec le grade d'enseigne à drapeau.

En 1761, Armand-Louis de Gontaut Biron est nommé Sous-lieutenant.



Armand-Louis de Gontaut Biron Lieutenant

Armand-Louis de Gontaut Biron est nommé lieutenant en février 1764.


Marie-Amélie de Boufflers

Mariage d'Armand-Louis de Gontaut Biron avec Marie-Amélie de Boufflers

Armand-Louis de Gontaut Biron Duc de Lauzun

Armand-Louis de Gontaut Biron épouse le 4 février 1766 Marie-Amélie de Boufflers, fille de Charles Joseph de Boufflers.

Armand-Louis de Gontaut Biron est créé Duc de Lauzun en 1766 par brevet d'honneur de Louis XV à l'occasion de son mariage.

Après quelques mois, Armand-Louis de Gontaut Biron en a assez de sa timide épouse et part vers d'autres conquêtes féminines.

Le couple vivra presque toujours séparé et n'aura jamais d'enfant.



Armand-Louis de Gontaut Biron Aide-major surnuméraire

Armand-Louis de Gontaut Biron est nommé aide-major surnuméraire en février 1766.



Armand-Louis de Gontaut Biron Colonel

Armand-Louis de Gontaut Biron reçoit son brevet de colonel en 1767.

Armand-Louis de Gontaut Biron est nommé capitaine-commandant de la compagnie colonel des Gardes françaises, en octobre 1767.



Armand-Louis de Gontaut Biron en Corse

En 1769, Armand-Louis de Gontaut Biron se bat en Corse sans ordres ni autorisation mais avec un grand courage.

Armand-Louis de Gontaut Biron reçoit pour cette campagne, par dispense d'âge, la croix de Saint Louis.



Cession de la baronnie du Châtel

Le 11 mars 1778, Armand-Louis de Gontaut Biron vend à Henri Louis Marie de Rohan-Guémené les biens de sa baronnie du Châtel en Bretagne, comprenant les terres de Lorient, le château de Trémazan, les terres du Châtel, de Carman et de Recouvrance.



Armand-Louis de Gontaut Biron Commandant du Corps des volontaires étrangers de la Marine

Expédition de conquête du Sénégal

Le 1er septembre 1778, Armand-Louis de Gontaut Biron obtient le commandement du Corps des volontaires étrangers de la Marine, fort à l'origine de 8 légions.

Armand-Louis de Gontaut Biron est alors chargé de commander l'expédition de reconquête du Sénégal sur les Anglais de 1778 à 1779.



Armand-Louis de Gontaut Biron Colonel-propriétaire de la Légion des volontaires étrangers de Lauzun

Armand-Louis de Gontaut Biron est nommé Brigadier de Dragons, le 1er mars 1780 sous les ordres de Rochambeau.

Le 5 mars 1780, Armand-Louis de Gontaut Biron devint Colonel-propriétaire de la Légion des volontaires étrangers de Lauzun, ancienne 2e Légion des volontaires étrangers de la Marine,



Participation de Charles-Laure de Mac Mahon à la guerre d'indépendance américaine

Charles-Laure de Mac Mahon participe à la guerre d'indépendance américaine

Il occupe les fonctions d'aide de camp auprès d'Armand-Louis de Gontaut Biron entre 1782 et 1783.



Retour en France d'Armand-Louis de Gontaut Biron

Armand-Louis de Gontaut Biron Mestre de camp

Armand-Louis de Gontaut Biron rentre définitivement en France en juin 1783.

Pour son action en Amériques, Armand-Louis de Gontaut Biron devient, mestre de camp-propriétaire du régiment des hussards de Lauzun, 6e régiment de hussards.



Armand-Louis de Gontaut Biron Maréchal de camp

Armand-Louis de Gontaut Biron est promu maréchal de camp le 1er janvier 1784.


Armand-Louis de Gontaut Biron

Mort de Louis Antoine de Gontaut-Biron

Charles-Antoine de Gontaut-Biron Duc de Biron et Pair de France

Armand-Louis de Gontaut Biron Duc de Biron et Pair de France

Louis Antoine de Gontaut-Biron meurt à Paris le 19 ou le 23 octobre 1788.

Louis Georges Érasme de Contades, doyen des maréchaux de France, tient dans son hôtel de la rue d'Anjou à Paris les dernières séances du tribunal de connétablie.

Charles-Antoine de Gontaut-Biron hérite des titres de duc de Biron et Pair de France.

Charles-Antoine de Gontaut-Biron reprend aussi le titre de Baron de Ruffey et seigneur de Saint-Julien-les-Sennecey.

Charles-Antoine de Gontaut-Biron se défait des titres de Duc de Biron et Pair de France au profit de son fils Armand-Louis de Gontaut Biron.



Armand-Louis de Gontaut Biron Député aux États Généraux

Élu député aux États généraux de 1789 par la noblesse du Quercy, Armand-Louis de Gontaut Biron se rallie à la Révolution, et entre dans le parti de Louis Philippe Joseph d'Orléans.

À partir de cette époque, Armand-Louis de Gontaut Biron se fait appeler le général Biron.



Armand-Louis de Gontaut Biron Lieutenant général

Armand-Louis de Gontaut Biron devient Lieutenant général le 13 janvier 1792.



Combat de Quiévrain

Armand-Louis de Gontaut Biron sort de Valenciennes pour mener des opérations sur Mons. Il dispose :

Armand-Louis de Gontaut Biron arrive le 28 avril 1792 sur Quiévrain où se trouvent les Autrichiens de Johann Pierre de Beaulieu.

Armand-Louis de Gontaut Biron organise ses troupes en 3 colonnes.

Avec les colonnes de gauche et du centre, Armand-Louis de Gontaut Biron repousse quelques Autrichiens.

Mais la colonne de droite tombe nez à nez avec une force autrichienne plus importante.

Armand-Louis de Gontaut Biron est harcelé par les avant-postes ennemis.

Dans la nuit du 29 au 30 avril 1792, un échange de coups de feu provoque brusquement la fuite des 5e et 6e dragons.

Le matin, Armand-Louis de Gontaut Biron rebrousse chemin et retrouve les troupes qui étaient restées sur place.

Armand-Louis de Gontaut Biron songe à passer à l'offensive avant d'apprendre la déroute d'Arthur Dillon depuis Tournai.

Johann Pierre de Beaulieu décide à passer à l'offensive sur le flanc gauche français provoquant la débandade.

L'armée fait retraite jusqu'à Valenciennes et s'y enferme.

Louis Marie Marc Antoine de Noailles démissionne en mai 1792 après cette déroute.


Armand-Louis de Gontaut Biron -par Georges Rouget - en 1834

Armand-Louis de Gontaut Biron Général d'armée

Armand-Louis de Gontaut Biron devient général d'armée le 9 juillet 1792 sous la Convention.

Armand-Louis de Gontaut Biron combat d'abord à l'Armée du Nord, puis à l'Armée du Rhin.



Armand-Louis de Gontaut Biron Commandant de l'armée du Var

Le 16 décembre 1792, en remplacement du général Anselme, Armand-Louis de Gontaut Biron prend le commandement de l'armée du Var, qui devient l'armée d'Italie.



Annexion de la principauté de Monaco

En 1793, Honoré III Grimaldi reste à Paris après l'exécution du roi.

Honoré III Grimaldi est emprisonné pendant un an.

La principauté de Monaco est abolie par les révolutionnaires qui l'envahissent.

La Convention nationale, présidée par Joseph Barriera, exerce la régence de Monaco du 19 janvier 1793 au 24 février 1793.

La principauté de Monaco est annexée à la France, sous le nom de Fort-d'Hercule du 24 février 1793.

Des gouverneurs se succèdent :



Armand-Louis de Gontaut Biron Commandant des armées de l'Ouest contre les Vendéens

Prise de Saumur

Bataille de Parthenay

À partir de mai 1793, Armand-Louis de Gontaut Biron prend le commandement des armées de l'Ouest contre les Vendéens.

Armand-Louis de Gontaut Biron prend Saumur sur les Vendéens et les bat à Parthenay.



Mort d'Armand-Louis de Gontaut Biron

Charles-Antoine de Gontaut-Biron à nouveau Duc de Biron

Armand-Louis de Gontaut Biron n'en est pas moins accusé de trahison par le Comité de salut public pour avoir offert sa démission.

Armand-Louis de Gontaut Biron, bien que républicain acharné, est arrêté et traduit devant le tribunal révolutionnaire.

Armand-Louis de Gontaut Biron meurt place de la Révolution à Paris le 31 décembre 1793 guillotiné.

Charles-Antoine de Gontaut-Biron, son père, redevient Duc de Biron.

Les Mémoires d'Armand-Louis de Gontaut Biron qui vont de 1747 à 1783, sont publiés en 1822, et depuis, en 1858 avec biographie par Louis Lacour de La Pijardière.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !