Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



8 événements affichés, le premier en -309 - le dernier en -265



Mort de Cléomène II

Areus Ier Roi de Sparte

Cléonyme Régent

Cléomène II a pour enfants :

Areus Ier est le fils d'Acrotatos.

Acrotatos meurt avant son père.

Cléomène II meurt en 309 avant Jésus-Christ.

Areus Ier et Cléonyme revendique le trône. La gérousie tranche en faveur d'Areus Ier, en application de la règle de porphyrogénèse.

Areus Ier devient Roi Agiade de Sparte.

Cléonyme devient le régent d'Areus, alors en bas âge et gouverne à sa place.



Prise du pouvoir par Areus Ier

Areus Ier prend le pouvoir en 295 avant Jésus-Christ ou 294 avant Jésus-Christ.

Lors de son règne, Sparte joue à nouveau un rôle actif dans le monde grec.



Construction des premières fortifications de Sparte

En 294 avant Jésus-Christ, Areus Ier fait bâtir les premières fortifications spartiates, certes rudimentaires, et frapper des premières monnaies qui portent son effigie.



Conflit entre la Ligue du Péloponnèse et la Ligue étolienne

Sparte reconstitue la Ligue du Péloponnèse sous l'impulsion d'Areus Ier.

La Ligue du Péloponnèse est défaite en 281 avant Jésus-Christ ou 280 avant Jésus-Christ par la Ligue étolienne.



Alliance d'Athènes avec Sparte

Guerre chrémonidéenne

Antigone II Gonatas, fermement établi sur le trône de Macédoine, contrôle une grande partie de la Grèce centrale, notamment grâce à des garnisons macédoniennes en Eubée, en Attique au Pirée, et surtout à Corinthe qui lui donnent le contrôle de l'isthme.

En 268 avant Jésus-Christ, Chrémonidès, un des chefs du parti anti-macédonien, fait voter par l'assemblée d'Athènes un décret établissant une alliance avec Sparte dans le but de chasser les Macédoniens de Grèce.

La Guerre chrémonidéenne tire leur nom de Chrémonidès.

Le texte de ce décret montre Athènes agitant la bannière du panhellénisme.

Il désigne Sparte par "Areus et les Lacédémoniens".

De nombreuses cités rejoignent l'alliance :

Athènes cherche à expulser les garnisons macédoniennes d'Attique et du Pirée, tandis que Sparte espère réaffirmer son hégémonie sur les cités péloponnésiennes gouvernées par des tyrannies favorables aux Macédoniens.

Ptolémée II Philadelphe, Roi Lagide, est un allié traditionnel des Spartiates. Ptolémée II Philadelphe se pose en garant de la liberté des Grecs, comme l'a fait son père et prédécesseur. Il réagit probablement à la montée en puissance de la flotte d'Antigone II Gonatas en mer Égée.

Areus Ier parvient à repousser Pyrrhus d'Épire hors de Laconie.



Attaque de Corinthe

Les opérations la Guerre chrémonidéenne ont lieu essentiellement autour de Corinthe, le point fort du dispositif macédonien en Grèce, tenu par le demi-frère du roi, Cratère, et en Attique.

Les Macédoniens détiennent une position clef avec Corinthe et sa puissante forteresse, l'Acrocorinthe, qui leur permet de contrôler les relations terrestres entre le Péloponnèse et la Grèce centrale, mais aussi une partie du golfe Saronique à l'Est et du golfe de Corinthe à l'Ouest.

Elle donne l'avantage aux Macédoniens des lignes intérieures entre les deux fronts de la guerre, celui d'Athènes et celui de Sparte.

La citadelle est commandée par Cratère, demi-frère d'Antigone II Gonatas, tous deux fils de Cratère le compagnon d'Alexandre le Grand.

En 267 avant Jésus-Christ, Areus Ier, Roi de sparte, attaque Corinthe et tente de forcer ce verrou macédonien posé sur l'Isthme.



Deuxième attaque de Corinthe

Areus Ier attaque une nouvelle fois Corinthe en 266 avant Jésus-Christ.



Troisième attaque de Corinthe

Mort d'Areus Ier

Acrotatos Roi de Sparte

Areus Ier attaque une troisième fois Corinthe en 265 avant Jésus-Christ.

Areus Ier meurt lors de cette dernière tentative.

Emménidas devient archontat à Athènes.

Acrotatos succède à Areus Ier, son père, et devient Roi Agiade de Sparte en 265 avant Jésus-Christ.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !