Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



15 événements affichés, le premier en 1329 - le dernier en 1412



Naissance d'Archambaud de Grailly

Archambault ou d'Archambaud de Grailly naît vers 1329 ou 1330, fils de Pierre II de Grailly, Captal de Buch, et d'Erembourge de Périgord.



Archambaud de Grailly Vicomte de Castillon et de Gurson

À la mort de son père, Archambaud de Grailly devient Vicomte de Castillon et de Gurson en 1356.


Bataille de Poitiers

Bataille de Poitiers

Jean II le Bon prisonnier

Charles V Régent du Royaume de France

Mort de Gautier VI de Brienne

Mort de Geoffroy Marcel de Longueil

Mort de Louis Ier de Brosse

Mort de Pierre Ier de Bourbon

Mort de Pierre de Vendôme,

Louis II de Bourbon Duc de Bourbon et Grand chambrier de France

Mort de Robert de Morée

Mort de Geoffroy Ier de Charny

Mort d'Hugues III de Castelnau-Calmont

Henri V de Joinville Prisonnier

Jacques Ier de Bourbon Prisonnier

Tandis que les Anglais remontent de leur possession de Bordeaux vers la Loire pour une nouvelle chevauchée, le Roi de France peut enfin lever une armée pour se porter à leur rencontre.

L'armée anglaise compte à peine 7 000 hommes mais elle est solidement retranchée sur le plateau de Maupertuis.

Archambaud de Grailly combat aux côtés du Prince Noir.

Thomas de Beauchamp participe à cette bataille, côté anglais.

Le Roi de France, de son côté, aligne pas moins de 15 000 hommes.

Participent à la bataille :

Libéré par Louis Ier de Hongrie, Robert de Morée combat pour Jean II le Bon.

Arnaud de Cervole participe à la bataille où il est fait prisonnier et discrètement libéré.

Amaury IV de Craon participe à la bataille et est fait prisonnier.

Henri V de Joinville est fait prisonnier.

Jean II de Melun et Guillaume II de Melun sont fait prisonniers.

Le 19 septembre 1356, l'armée française est écrasée par les archers anglais près du bourg de Nouaillé à une dizaine de kilomètres au sud-est de Poitiers.

Placé à la tête d'un corps d'armée, Jean Chandos, capitaine anglais, joue un rôle décisif dans la victoire anglaise.

Malgré la charge folle des chevaliers, la bataille tourne très vite à la déroute française.

Beaucoup de chevaliers sont faits prisonniers.

D'autres se replient lâchement et abandonnent leur Roi à son sort.

Le Roi Jean II le Bon, surnommé ainsi en raison de sa bravoure, ose se lancer à la poursuite du Prince Noir mais il est lui-même fait prisonnier.

Une belle légende garde le souvenir du dévouement légendaire de Philippe II le Hardi, jeune fils de Jean II le Bon.

Au cœur de la bataille, lorsque les chances de vaincre sont quasiment anéanties, Jean II le Bon ordonne à ses 3 fils aînés, Charles V le Sage, Louis Ier d'Anjou et Jean Ier de Berry, de prendre la fuite.

Le Roi veut protéger sa descendance, et donc sa succession.

Seul Philippe II le Hardi, âgé de 14 ans, reste auprès de son père, pour le soutenir jusqu'au bout, non par les armes, mais par les paroles :

Père, gardez-vous à droite, père, gardez-vous à gauche !"

Il en gardera son surnom.

Charles V le Sage, lieutenant du Roi, assume la régence du royaume dès 1356, à 18 ans.

Pierre Ier de Bourbon meurt durant la bataille, en faisant rempart de son corps devant son Roi.

Louis II de Bourbon devient Duc de Bourbon et reçoit la charge de Grand chambrier de France.

Meurt durant la bataille :

Philippe de Chambly est inhumé au couvent des Cordeliers de Poitiers.

Jacques Ier de Bourbon est blessé et fait prisonnier.

Isabeau de Brienne hérite des titres et revendications de la famille de Brienne après la mort de Gautier VI de Brienne, son frère, les transmettant à la famille de Gauthier III d'Enghien, son mari,


Jean III de Grailly se rend à du Guesclin lors de la bataille de Cocherel

Bataille de Cocherel

Jean III de Grailly Prisonnier

Archambaud de Grailly Prisonnier

Jean III de Grailly Seigneur de Nemours

Bertrand du Guesclin Comte de Longueville

La ville d'Évreux est détruite.

Jean III de Grailly s'allie avec Charles II le Mauvais.

Arnaud de Cervole au service de Philippe II le Hardi négocie avec les Navarrais puis quitte le champ de bataille en prétextant une reconnaissance.

Philippe II le Hardi doit employer toute sa science de la diplomatie pour calmer la colère de Charles V le Sage.

Bertrand du Guesclin est appuyé par quelques nobles anglo-gascons également sans emploi à cause de la paix.

Le 16 mai 1364, Bertrand du Guesclin vainc les troupes de Charles II le Mauvais et ses alliés anglais à Cocherel (aujourd'hui Houlbec-Cocherel près de Pacy-sur-Eure), à quelques kilomètres d'Évreux.

Jean III de Grailly et Archambaud de Grailly sont fait prisonniers.

Cette victoire permet au Roi Charles V le Sage de restaurer le prestige de sa dynastie.

Bertrand du Guesclin reçoit de Charles V le Sage, en récompense, le duché de Longueville en Normandie.

Après avoir promis à Charles V le Sage d'être un intermédiaire avec Édouard III d'Angleterre en vue d'appliquer correctement le traité de Brétigny, Charles V le Sage lui rend la liberté et, pour se l'attacher, lui donne la seigneurie de Nemours et obtient ainsi son hommage.

Mais le Prince Noir, lui reproche d'avoir accepté cette nouvelle allégeance et Jean III de Grailly rend alors Nemours au roi de France.



Mort de Jean III de Grailly

Archambaud de Grailly Captal de Buch et Comte de Benauges

Jean III de Grailly meurt en 1369, laissant ses biens à son oncle Archambaud de Grailly.

Archambaud de Grailly devient ainsi Seigneur de Grailly, de Rolle, de Ville-la-Grand, de Lavaux, Captal de Buch, Comte de Benauges, de Lavaux et de Longueville.



Libération d'Archambaud de Grailly

Archambaud de Grailly reste prisonnier jusqu'en 1372, date à laquelle il verse une rançon de 500 francs or.



Archambaud de Grailly Sénéchal de la Gascogne

Le 2 mars 1377, Archambaud de Grailly devient sénéchal de la Gascogne pour le compte d'Édouard III.



Mariage d'Archambaud de Grailly avec Isabelle de Foix-Castelbon

Archambaud de Grailly, Captal de Buch, épouse en 1381 Isabelle de Foix-Castelbon. Leurs enfants sont :

De ce mariage est issu la seconde maison de Foix, ou maison de Foix-Grailly.



Naissance de Jean Ier de Foix

Jean III de Grailly ou Jean Ier de Foix naît en 1382, fils d'Archambaud de Grailly et d'Isabelle de Foix-Castelbon.



Naissance de Pierre de Foix

Pétro de Fuxo ou Pierre de Foix ou de Grailly, dit l'Ancien, naît en 1386, fils d'Archambaud de Grailly et d'Isabelle de Foix-Castelbon.

Pierre de Foix fait ses études chez les Cordeliers.



Mort de Mathieu de Foix-Castelbon

Isabelle de Foix-Castelbon Comtesse de Foix, Coprincesse d'Andorre, Vicomtesse de Béarn et de Marsan

Archambaud de Grailly Comte de Foix, Coprince d'Andorre, Vicomte de Béarn et de Marsan

Mathieu de Foix-Castelbon meurt en août 1398.

Isabelle de Foix-Castelbon devient Comtesse de Foix, Coprincesse d'Andorre, Vicomtesse de Béarn et de Marsan.

Archambaud de Grailly devient Comte de Foix, Coprince d'Andorre, Vicomte de Béarn et de Marsan.

Isabelle de Foix-Castelbon et Archambaud de Grailly sont acceptés comme Comte par les habitants de Foix, de Morlas et de Pamiers.

Gaston III Phébus a légué tous ses états au roi de France en 1390. D'autre part, le sénéchal ne souhaite pas que le comté de Foix et le Béarn passent sous le contrôle d'un seigneur partisan des Anglais.

Isabelle de Foix-Castelbon et Archambaud de Grailly en appellent à la justice de Charles VI le Fou qui envoie son connétable, Louis de Sancerre. Le couple se réfugie dans le Béarn.



Traité de Tarbes

Archambaud de Grailly Comte de Foix

Par le traité de Tarbes du 10 mai 1399 Archambaud de Grailly est confirmé comme Comte de Foix, mais doit renoncer à son allégeance anglaise.

Jean Ier de Foix est envoyé en otage à la cour de France pour garantir l'observance des termes du traité.



Isabelle de Foix-Castelbon Vicomtesse de Castelbon

Archambaud de Grailly Vicomte de Castelbon

En 1400, Martin Ier l'Humain restitue à Isabelle de Foix-Castelbon la vicomté de Castelbon qu'il avait confisqué à Mathieu de Foix.

Archambaud de Grailly devient Vicomte de Castelbon.



Mort de Martin Ier l'Humain Roi d'Aragon, de Valence et Comte de Barcelone et Roi de Sicile

Guerre de succession d'Aragon

Pour éviter de futurs conflits d'héritage, Martin Ier l'Humain veut poursuivre à tout prix le processus de légitimation de avec l'aide de Benoît XIII le pape d'Avignon.

Ils fixent le 1er juin de 1410 pour cette légitimation.

Mais Martin Ier l'Humain meurt à Barcelone le 31 mai 1410.

Ses enfants : Martin II de Sicile, Jacques, Jean et Marguerite sont tous morts avant leur père.

Benoît XIII refuse d'entériner la légitimation de Frédéric de Luna seul.

Cela déclenche une guerre de succession pour la couronne d'Aragon. Les postulants sont :

Archambaud de Grailly soutient les prétentions de Louis II d'Anjou. Jean Ier de Foix, son fils, lève alors des troupes pour soutenir les prétentions de Louis II d'Anjou.



Mort d'Archambaud de Grailly

Jean Ier de Foix Comte de Foix, Coprince d'Andorre, Vicomte de Béarn, de Marsan et de Castelbon

Jean Ier de Foix Lieutenant général du Languedoc et de la Guyenne

Archambaud de Grailly meurt 12 février 1412.

Isabelle de Foix-Castelbon conclut un arrangement avec Jean Ier de Foix, son fils, lui cédant tous ses états.

Jean Ier de Foix devient Comte de Foix, Coprince d'Andorre, Vicomte de Béarn, de Marsan et de Castelbon en 1412.

Jean Ier de Foix s'écarte de la guerre de succession d'Aragon.

En février 1412, Charles VI le Fou confie à Jean Ier de Foix la lieutenance générale du Languedoc et de la Guyenne.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !