Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 1633 - le dernier en 1723



Naissance d'Antonin Nompar de Caumont

Antonin Nompar de Caumont naît à Lauzun dans le Lot-et-Garonne en 1633.



Antonin Nompar de Caumont Cadet de Gascogne

Antonin Nompar de Caumont est envoyé par son père auprès d'Antoine III de Gramont, son cousin, qui le fait inscrire dans une des nombreuses académies militaires de Paris comme simple cadet de Gascogne.



Liaison d'Antonin Nompar de Caumont avec Catherine Charlotte de Gramont

À la cour de France, les méchantes langues affirment que Catherine Charlotte de Gramont, épouse de Louis Ier de Monaco, entretient une liaison avec Antonin Nompar de Caumont, son cousin.

Une disgrâce relègue Louis Ier Grimaldi et Catherine Charlotte de Gramont dans la principauté monégasque où Louis serait appelé un jour à régner.

Antonin Nompar de Caumont déguisé en serviteur la suit.



Disgrâce passagère d'Antonin Nompar de Caumont

Antonin Nompar de Caumont Capitaine des gardes

En 1669, Louis XIV promet à Antonin Nompar de Caumont la charge de Grand maître de l'artillerie de France, mais il a la maladresse de se vanter de cette promesse. Louis XIV la révoque.

S'ensuit une scène épouvantable, où Antonin Nompar de Caumont brise son épée devant le roi qui jette lui-même sa canne par la fenêtre pour ne pas frapper un gentilhomme.

Cet épisode vaut à Antonin Nompar de Caumont de séjourner quelques jours à la Bastille.

De retour à la Cour, Antonin Nompar de Caumont retrouve la faveur du roi qui le nomme capitaine des gardes.



Aventure d'Anne-Marie-Louise d'Orléans avec Antonin Nompar de Caumont

En 1670, Anne-Marie-Louise d'Orléans a une aventure avec Antonin Nompar de Caumont, un gentilhomme, bellâtre et volage, de 6 ans son cadet. Elle le demande en mariage.

Louis XIV y consent mais, sans doute sur les représentations de la reine Marie-Thérèse d'Autriche et des princes du sang, se ravise après 3 jours.



Antonin Nompar de Caumont Prisonnier

Le 25 novembre 1671, Antonin Nompar de Caumont est arrêté sur ordre du roi par M. de Rochefort, capitaine des gardes du corps de service, accompagné par Louis de Forbin, major-général des compagnies de gardes du corps.

Les historiens ne sont pas certains des raisons de son arrestation :

Antonin Nompar de Caumont est alors conduit et emprisonné à Pignerol par d'Artagnan escorté de 100 mousquetaires.

Là, Antonin Nompar de Caumont retrouve Nicolas Fouquet, sous la garde de Bénigne Dauvergne de Saint-Mars.



Mariage de Guy Aldonce II de Durfort avec Geneviève de Frémont d'Auneuil

Guy Aldonce II de Durfort fait un mariage de raison destiné à améliorer sa situation financière délicate.

Guy Aldonce II de Durfort épouse le 19 mars 1676 Geneviève de Frémont d'Auneuil.

Leurs enfants sont :



Libération d'Antonin Nompar de Caumont

Louis-Auguste de Bourbon Prince de Dombes et Comte d'Eu

Mariage d'Antonin Nompar de Caumont avec Anne-Marie-Louise d'Orléans

Cession de la baronnie de Thiers

En 1681, Anne-Marie-Louise d'Orléans est victime d'un chantage mené par Françoise d'Aubigné.

Anne-Marie-Louise d'Orléans obtient la libération d'Antonin Nompar de Caumont.

En échange, elle cède à Louis-Auguste de Bourbon, bâtard légitimé de Louis XIV, la principauté de Dombes et le Comté d'Eu.

Il est probable qu'Antonin Nompar de Caumont épouse alors secrètement Anne-Marie-Louise d'Orléans mais n'y trouve pas son bonheur.

Antonin Nompar de Caumont reçoit la baronnie de Thiers en cadeau d'Anne-Marie-Louise d'Orléans en 1681.



Séparation d'Antonin Nompar de Caumont et d'Anne-Marie-Louise d'Orléans

Antonin Nompar de Caumont se lasse bientôt d'Anne-Marie-Louise d'Orléans, à moins qu'elle ne s'en soit elle-même lassée.

Antonin Nompar de Caumont et Anne-Marie-Louise d'Orléans se séparèrent dès 1684.

Il reprend sa carrière de courtisan ambitieux et de séducteur invétéré.



Glorieuse Révolution en Angleterre

Naissance de Jacques François Édouard Stuart

Débarquement de Guillaume III d'Orange-Nassau et de Marie II d'Angleterre

Fuite de Jacques II Stuart

La Glorieuse Révolution d'Angleterre (en anglais Glorious Revolution ou Bloodless Revolution), aussi appelée Seconde Révolution anglaise dure de 1688 à 1689. Elle instaure une monarchie constitutionnelle et parlementaire à la place du gouvernement autocratique des Stuarts.

Jacques François Édouard Stuart, dit le chevalier de Saint-George, naît au palais Saint-Jacques à Londres le 20 juin 1688, fils de Jacques II Stuart et de Marie Béatrix Éléonore de Modène. Il est Prince de Galles. La naissance d'un héritier mâle repousse Marie II d'Angleterre dans la ligne de succession et achève d'aliéner à Jacques II Stuart la sympathie d'une partie de ses sujets qui craignent que le garçon reçoive une éducation catholique.

Mais le souvenir encore frais de la guerre civile, assorti d'un certain loyalisme, dissuadent tout mouvement violent.

Bien qu'il n'y eût aucune preuve, certains estiment que ce fils a été apporté comme substitut de l'enfant mort-né. Mais Marie Béatrix Éléonore de Modène, la mère, proclame publiquement la légitimité du garçon.

L'opposition protestante se tourne donc d'abord vers Anne Ire de Grande-Bretagne et Georges de Danemark. Mais le 30 juin 1688, les Sept Immortels (en anglais Immortal Seven), une conspiration puissante de grands seigneurs, invite secrètement Guillaume III d'Orange-Nassau, résidant aux Pays-Bas avec Marie II d'Angleterre, à se rendre en Angleterre accompagné d'une armée.

Au départ, Guillaume était un peu réticent, jaloux de la position de sa femme, craignant qu'elle ne devienne plus puissante que lui. Marie expliqua alors à son mari qu'elle n'aspirait à aucun pouvoir politique. Il rend ses intentions officielles et publiques en septembre 1688.

Ils débarquent avec une petite armée anglo-hollandaise le 5 novembre 1688, à Brixham (Torbay) dans le Devon.

Charles Talbot, chambellan de Jacques II Stuart, désapprouvant sa politique, quitte son service, et favorise l'entreprise de Guillaume III d'Orange-Nassau.

Élu du parti Whig, Robert Harley combat aux côtés de Guillaume III d'Orange-Nassau.

Sidney Godolphin est membre du Conseil des cinq nommés par Jacques II Stuart pour le représenter à Londres, quand il rejoint l'armée, après le débarquement de Guillaume III d'Orange-Nassau.

Avec Halifax et Nottingham, Sidney Godolphin est bientôt nommé commissaire pour négocier avec Guillaume III d'Orange-Nassau.

La confiance des Anglais envers Jacques II Stuart est si ténue qu'ils ne tentent rien pour le sauver.

Anne Ire de Grande-Bretagne et Georges de Danemark approuve le renversement de Jacques II Stuart.

Georges de Danemark est alors le chef nominal du Lord High Admiral's Regiment qui sera dissout l'année suivante. Le régiment de Hollande prendra sa place comme 3e régiment d'infanterie, avec le prince George comme colonel honoraire.

Pris de panique, Jacques II Stuart fuit sans combattre.

Jacques II Stuart est arrêté dans le Kent, le 11 décembre 1688

Une seconde tentative, le 23 décembre 1688, réussit. Jacques II Stuart trouve refuge, avec son épouse et leur fils, auprès de son cousin germain Louis XIV, comme nombre de ses partisans (les Jacobites).

Antonin Nompar de Caumont ramène à Saint-Germain-en-Laye la famille de Jacques II Stuart. Il est alors décoré de l'ordre de la Jarretière.

Marie II d'Angleterre est troublée par les circonstances de la déposition de son père, mais Guillaume III d'Orange-Nassau lui ordonne de paraître joyeuse à leur arrivée triomphante à Londres le 28 décembre 1688.

En conséquence, on lui reproche d'être indifférente à la situation de son père qui écrit une diatribe critiquant sa déloyauté. Elle en est profondément affectée.

John Churchill abandonne Jacques II Stuart. Le nouveau roi Guillaume III d'Orange-Nassau le maintient à l'écart.


Bataille de la baie de Bantry Bataille de la baie de Bantry

Bataille navale de la baie de Bantry

Débarquement en Irlande de Jacques II Stuart

Pour contrer la Ligue d'Augsbourg, Louis XIV envoie un corps expéditionnaire en Irlande pour aider Jacques II Stuart à reconquérir le trône et ainsi déplacer la guerre en Angleterre.

Antonin Nompar de Caumont commande cette expédition.

La flotte française, commandée par François-Louis Rousselet, part de Brest le 6 mai 1689 et amène en Irlande le corps expéditionnaire de 8 000 hommes.

La flotte anglaise de l'amiral Herbert navigue près des côtes irlandaises pour l'intercepter.

Le 11 mai 1689, la flotte française bat la flotte anglaise dans la baie de Bantry.

L'armée franco-jacobite peut ainsi débarquer et commencer l'expédition d'Irlande.

Capitaine du HMS Edgar, Cloudesley Shovell est présent lors de cette combat.

À l'issue de la bataille, Cloudesley Shovell et le capitaine John Ashby sont fait chevaliers par Guillaume III d'Orange-Nassau.

François de Bricqueville prend part au combat à Bantry.


Antonin Nompar de Caumont Duc de Lauzun

Antonin Nompar de Caumont Duc de Lauzun

Déjà marquis de Puyguilhem et comte de Saint-Fargeau, Antonin Nompar de Caumont devient le premier duc de Lauzun en 1692.



Mariage d'Antonin Nompar de Caumont avec Geneviève-Marie de Durfort

Antonin Nompar de Caumont épouse en 1695 Geneviève Marie de Durfort, fille de Guy Aldonce II de Durfort et de Geneviève de Frémont d'Auneuil.



Cession de la baronnie de Thiers

Le 4 septembre 1714, Antoine II Crozat achète la baronnie de Thiers à Antonin Nompar de Caumont.



Condamnation de Paul Poisson de Bourvallais

L'opulence de Paul Poisson de Bourvallais, ses palais dont son hôtel particulier place des victoires, ses 15 seigneuries, qui couvrent une partie de la Brie, ses 10 ou 12 charges le désignent à la vindicte publique.

Ses détracteurs le qualifient de premier Maltrôtier du Royaume.

Paul Poisson de Bourvallais est accusé de malversations.

En 1716, il est embastillé.

La Chambre de justice, dirigée par le Adrien Maurice de Noailles le sanctionne. Il est taxé de 4 400 000 livres.

Il doit défaire du Château de Champs-sur-Marne et est exproprié de l'hôtel de Bourvallais.

Il refuse de vendre Château de Champs-sur-Marne à Antonin Nompar de Caumont qui lui propose 1 500 000 livres.



Mort d'Antonin Nompar de Caumont

Antonin Nompar de Caumont meurt le 10 novembre 1723 sans descendance.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !