Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1496 - le dernier en 1573



Mariage de Bernardin de Clermont avec Anne de Husson

Bernardin de Clermont, Vicomte de Tallart, Seigneur de Saint André de Royans, de Montrevel, de la Bastie, de Paladru, de Virieu, de Selles sur Cher épouse Anne de Husson.Leurs enfants sont :

Elle apporte à son mari les seigneuries de Husson, d'Ancy-le-Franc, de Laignes, de Cruzy, de Chassignelles, de Ravières.



Naissance d'Antoine de Crussol

Antoine de Crussol naît à Uzès le 21 juin 1528, fils de Charles de Crussol et de Jeanne Ricard de Genouillac ou Genoilhac, Dame d'Acier.

Il est baptisé le 15 juillet suivant dans l'église cathédrale de cette ville.



Mariage d'Antoine de Crussol avec Louise de Clermont-Tallard

Louise de Clermont-Tallard est veuve de François du Bellay.

Antoine de Crussol épouse au château d'Amboise le 10 avril 1556 Louise de Clermont-Tallard.

Sont présents :

Le roi, par lettres patentes d'avril 1556 érige la baronnie de Crussol en comté.



Réorganisation du comté de Tonnerre

Cette période de pacification permet à Antoine de Crussol de retourner à la gestion de ses terres. Il remembre alors ses possessions en Languedoc et entreprend de réorganiser le comté de Tonnerre.


Antoine de Crussol par François Clouet

Antoine de Crussol Duc d'Uzès

Louise de Clermont-Tallard Duchesse d'Uzès

Charles IX de France érige Uzès en duché.

L'influence à la cour de Louise de Clermont-Tallard, proche de Catherine de Médicis, permet à Antoine de Crussol, de devenir Duc d'Uzès en 1565.

Louise de Clermont-Tallard est donc Duchesse d'Uzès.


Château de Maulnes

Construction du château de Maulnes

Antoine de Crussol et Louise de Clermont-Tallard, vivant à la cour, ne possèdent pas de résidence digne de leur rang dans le comté Tonnerre.

Or ils se doivent d'affirmer leur autorité par un édifice capable de frapper l'imagination.

Le château doit rappelle que c'est eux qui dirigent le comté, même s'il ne sont que très ponctuellement présents sur leur domaine.

Le château doit pouvoir rivaliser avec ses voisins d'Ancy-le-Franc et de Tanlay, alors en construction.

S'il ne le peut par sa taille, ce sera par sa beauté et son originalité architecturale.

L'emplacement du futur château dans une forêt se justifie d'abord par sa fonction de relais de chasse mais aussi par le rôle qu'il aura dans l'exploitation des vastes forêts de la région.

La vente de bois de chauffage à Paris est alors la ressource la plus importante du comté et le couple entend en améliorer la gestion.

Antoine de Crussol signe devant notaire les contrats qui le lient à un maître maçon et à un maître charpentier le 7 mai 1566.

Il leur fournit des plans détaillés du bâtiment à construire.

Jean Cosquino, seigneur de Fulvy et témoin de la signature, se voit confier la gestion du chantier, avec le titre de Gouverneur du château de Maulnes.

Les travaux à Maulnes débutent.



Antoine de Crussol au château de Maulnes

Louise de Clermont-Tallard est rejointe au château de Maulnes par Antoine de Crussol en janvier 1570.

Le logis est alors terminé, mais pas les bâtiments annexes.

Le second chantier du château de Maulnes pourrait avoir commencé en août 1570, après le départ des Crussol qui ont rejoint la cour dans sa vie itinérante.



Antoine de Crussol Chevalier de l'ordre de Saint-Michel et Pair de France

Chevalier d'honneur de Catherine de Médicis, la reine mère, Antoine de Crussol devient chevalier de l'ordre de Saint-Michel en 1572.

Antoine de Crussol est fait pair de France, pour son duché d'Uzès.


Le Massacre de la Saint-Barthélemy - d'après François Dubois Le massacre de la Saint-Barthélemy par Giorgio Vasari - 1572-1573 - Sala Regia au Vatican

Massacre de la Saint-Barthélemy

Mort de Pierre de Salcède

Mort d'Antoine de Clermont d'Amboise Marquis de Reynel

Au petit matin, le dimanche 24 août 1572, le peuple, découvrant le massacre, se met à pourchasser les protestants dans toute la ville.

Le massacre dure dans la capitale plusieurs jours, malgré les tentatives du roi pour le faire arrêter.

Les étudiants étrangers, les libraires, les changeurs sont massacrés par le peuple, encouragé par les prêtres.

Les cadavres sont jetés dans la Seine.

Celui de Gaspard II de Coligny, retrouvé par la foule, est émasculé, plongé dans la Seine, avant d'être pendu au gibet de Montfaucon.

François de Montmorency vient discrètement faire décrocher le cadavre de Coligny, son cousin, du gibet de Montfaucon.

Le massacre des protestants n'est pas général.

Nombre d'entre eux sont des familiers de la famille royale ou du clan des Guise.

Pour se protéger de la furie populaire, plusieurs groupes de protestants viennent chercher une protection à l'hôtel de Guise.

Renée de France, duchesse de Ferrare, se réfugie avec ses serviteurs à l'hôtel de la duchesse de Nemours, mère du duc de Guise.

D'autres sont restés au Louvre auprès de la famille royale.

C'est le cas de la duchesse d'Uzès, amie de Catherine de Médicis et des princes et des princesses de sang.

Les protestants présents à Paris le 24 août 1572 qui survivent sont surtout ceux qui logent hors de la ville, dans le faubourg Saint-Germain.

Gabriel Ier de Montgomery est parmi les survivants.

Sagement retiré de la ville après la tentative d'assassinat de Gaspard II de Coligny, un Huguenot blessé traverse la Seine à la nage pour l'avertir.

La tête de Gabriel Ier de Montgomery est mise à prix et des chasseurs de prime le pourchassent jusqu'en Angleterre où Catherine de Médicis réclame à plusieurs reprises son extradition.

La reine Élisabeth lui fait répondre : Dites à la Reine-mère que je ne serai pas le bourreau de la France.

Élève au collège de Bourgogne à Paris, Maximilien de Béthune échappe au massacre.

Geoffroy de Caumont échappe de peu au massacre de la Sainte-Barthélemy.

Galiot de Crussol, frère d'Antoine de Crussol, fait partie des victimes.

Dès le matin du 24 août 1572, Louis de Gonzague est envoyé par Charles IX de France pour empêcher les tueries et arrêter les pilleurs.

Il sauve ainsi les protestants réfugiés à l'ambassade d'Angleterre.

Antoine de Clermont d'Amboise meurt à Paris assassiné par Louis de Clermont d'Amboise seigneur de Bussy, son propre cousin, avec qui il est en procès.

Louis de Clermont d'Amboise s'empare du château Antoine de Clermont d'Amboise.

Catholique, Guillaume V de Hautemer cache François de Moneins, son ami protestant.

Il va demander sa grâce à Charles IX de France qui la lui refuse et lui ordonne de le tuer, s'il ne veut être frappé lui même.

À contre codeur, Guillaume V de Hautemer indique la retraite de son ami, qui est aussitôt assassiné.

Pierre de Salcède, alors même qu'il est catholique, haï par les Guises, meurt le 25 août 1572 lors de ces massacres. Sa maison est pillée.



Conversion au catholicisme d'Antoine de Crussol

Antoine de Crussol, chef militaire protestant, se convertit au catholicisme au moment de la Saint-Barthélemy en 1572.



Séjour d'Antoine de Crussol et de Louise de Clermont-Tallard à Maulnes

En octobre 1572, Antoine de Crussol et Louise de Clermont-Tallard séjournent un mois à Maulnes.

Louise de Clermont-Tallard part en Languedoc, tandis qu'Antoine de Crussol regagne Paris.



Mort d'Antoine de Crussol

De janvier à juillet 1573, Antoine de Crussol participe au siège de La Rochelle.

Il en revient épuisé et malade.

Antoine de Crussol meurt le 14 août 1573.

Veuve pour la seconde fois, Louise de Clermont-Tallard qui reste proche de la famille royale, poursuit sa vie itinérante entre Paris, Tonnerre, Ancy-le-Franc et Maulnes, dont le chantier est désormais abandonné.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !