Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



17 événements affichés, le premier en 1591 - le dernier en 1760



Mariage de Chrétien de Choiseul avec Françoise d'Anglure

Chrétien de Choiseul épouse le 15 décembre 1591 Françoise d'Anglure. Leur enfant est :



Naissance d'Antoine de Choiseul

Antoine de Choiseul naît en 1593, fils de Chrétien de Choiseul, Seigneur de Beaupré, et de Françoise d'Anglure.



Mariage d'Antoine de Choiseul avec Marie de Ravenel

Antoine de Choiseul épouse en 1627 Marie de Ravenel (1605-à Daillecourt 10 janvier 1678), fille de Jacques de Ravenel. Leur enfant est :



Prise de la forteresse de La Mothe

Mort d'Antoine de Choiseul d'Ische

Jacques Nompar de Caumont enlève en 1627 la forteresse de La Mothe défendue par Antoine de Choiseul d'Ische.

Antoine de Choiseul d'Ische meurt lors de cette bataille.



Naissance de Jacques-François Choiseul-Beaupré

Jacques-François Choiseul-Beaupré dit le Marquis de Beaupré naît en 1633, fils d'Antoine de Choiseul et de Marie de Ravenel.



Siège de La Mothe

La place forte de La Mothe-en-Bassigny domine la rivière du Mouzon de 190 mètres. Elle est longue d'environ 700 mètres, et large de 250 mètres. Elle est puissamment fortifiée : 8 bastions reliés par une courtine haute de 20 mètres, précédée d'un large fossé taillé dans le roc et profond d'environ 2,50 m, lui-même défendu par une contrescarpe, imposant ouvrage extérieur en maçonnerie.

Mi-mars 1634, le siège commence par la destruction des villages alentours de Soulaucourt et d'Outremecourt puis la construction de fortins pour contrôler les accès.

Le 18 mai 1634, la forteresse de Bitche tombe. Les troupes de Jacques Nompar de Caumont et tous les canons lourds des environs plus les mortiers de Lyon et Roanne s'installent et se retranchent.

Le 5 juin 1634, les tirs d'artillerie et la préparation de la sape commencent. Le gouverneur de La Mothe, Antoine de Choiseul d'Ische, est tué par un éclat d'obus. Ses obsèques se font dans la plus grande discrétion. Il est remplacé par son lieutenant Sarazin de Germainvillers.

Le bastion St-Nicolas saute, ouvrant une brèche. La capitulation est signée le 26 juillet 1634. Richelieu attache un grand prix aux archives ducales qui y sont entreposées, dans le but de trouver des arguments sur les droits de Louis XIII sur la Lorraine. La garnison, qui a perdu la moitié de son effectif, sort avec armes et bagages.

La Mothe est l'une des 3 places fortes à être remise en état. Les autres sont démantelées par les habitants réquisitionnés.


Bataille de Lens

Bataille de Lens

Mort d'Antoine de Choiseul Seigneur de Daillecourt, de Bourdon et de Jonchery

La dernière grande bataille de la guerre de trente ans est celle de Lens dans le Comté d'Artois le 19 août 1648.

Antoine d'Aumont de Rochebaron participe à cette bataille.

Louis II de Bourbon-Condé y défait si sévèrement les Espagnols de l'archiduc Léopold Ier du Saint-Empire qu'elle détermine la signature de la paix avec l'empire germanique dont les négociations durent depuis 5 ans.

Louis II de Bourbon-Condé obtient la place forte de Stenay en lorraine, en contrepartie de l'aide qu'il a apportée à l'État royal.

Antoine de Choiseul est Commandant dans le régiment de cavalerie du duc d'Orléans.

Jacques-François Choiseul-Beaupré accompagne Antoine de Choiseul, son père, à la bataille de Lens.

Antoine de Choiseul est blessé et fait prisonnier à la bataille de Lens le 26 août 1648.

Antoine de Choiseul meurt de ses blessures.

On donne la compagnie d'Antoine de Choiseul à Jacques-François Choiseul-Beaupré.

Jacques-François Choiseul-Beaupré est fait en 1648 Capitaine de cavalerie au Régiment du Duc d'Orléans



Mariage d'Antoine-Clériadus de Choiseul-Beaupré avec Anne-Françoise Barillon de Morangis

Antoine-Clériadus de Choiseul-Beaupré épouse à Paris le 29 juin 1695 Anne-Françoise Barillon de Morangis (1677-1745), fille d'Antoine de Barillon, Seigneur de Morangis, et de Catherine Marie Boucherat. Leurs enfants sont :



Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré Enseigne au régiment d'Agenais

Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré débute sa carrière comme Enseigne au régiment d'Agenais en 1697.

Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré sert dans l'armée d'Allemagne, participant à toutes les campagnes de 1697 à 1706.



Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré Colonel

Ces états de service permettent alors à Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré de lever son propre régiment, qui porte son nom.

Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré est nommé colonel par commission de septembre 1706.



Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré Chevalier de Saint Louis

Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré devient chevalier de Saint Louis en 1710.



Mariage de Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré avec Anne Charlotte de Distot de Marcheville

Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré est cantonné en garnison et reforme en janvier 1714.

Le contrat de mariage est signé le 6 août 1714 par devant Maitre Genin, notaire à Fresnets.

Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré épouse à Marcheville-en-Woëvre dans la Meuse le 7 août 1714 Anne Charlotte de Distot de Marcheville (vers 1695-19 mai 1788 ou en 1789), Dame de Sommeville, fille de Joseph Diftot de Marcheville (mort en 1698) et de Marie Le Mosleur. Leurs enfants sont :



Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré Pensionné

En janvier 1715, Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré est entretenu comme colonel reformé à la suite du régiment de Boufflers puis à la suite de celui de Pons.

Il demande et obtient une pension royale de 600 livres en février 1715

Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré supplie très humblement de luy accorder une pension, et le même traitement qu'à un vieil officier qui n'a point de pain.

C'est la grâce qu'il ose espérer en considération de ses services et de ceux de ses ancestres.



Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré Brigadier des armées du roi

Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré obtient un brevet de brigadier des armées du roi en février 1719, à l'ancienneté puisqu'il ne semble plus servir.



Mort de Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré Marquis de Choiseul, Comte de Marcheville, Seigneur de Beaupré, de Sommeville, de Moranville et de Moulainville-la-Haute

Nicolas-Antoine de Choiseul-Beaupré meurt lors d'un déplacement à Paris, étant logé à l'hôtel du Saint-Esprit, rue Monceau le 27 janvier 1727.

Il est inhumé en la paroisse Saint-Gervais àParis le 28 janvier 1727.



Mariage de Charles-Marie de Choiseul-Beaupré avec Henriette Charlotte de Bassompierre

Charles-Marie de Choiseul-Beaupré épouse au château de Savigny dans les Vosges le 24 ou 25 février 1728 Henriette Charlotte de Bassompierre, Dame de Savigny, fille de François de Bassompierre, Seigneur de Savigny. Leurs enfants sont :



Naissance de Claude-Antoine-Gabriel de Choiseul

Claude-Antoine-Gabriel de Choiseul naît à Lunéville en Meurthe-et-Moselle le 26 août 1760, fils de Claude Antoine de Choiseul, comte de Choiseul-La Baume (1733-1794) et de Diane Gabrielle de La Baume (1729-1792), Marquise de Montrevel.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !