Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



31 événements affichés, le premier en 1725 - le dernier en 1798



Mariage de Jean Hyacinthe II Hocquart avec Marie-Anne-Françoise Gaillard de la Bouexière

Jean Hyacinthe II Hocquart épouse le 6 ou 16 août 1725 Marie-Anne-Françoise Gaillard de la Bouexière, fille de Jean Gaillard de La Bouëxière, écuyer et seigneur de Gagny et de la Marcelle, et de Catherine Coupart de La Bloterie. Leurs enfants sont :

Marie-Anne-Françoise Gaillard de la Bouexière est héritière de la seigneurie de Gagny.



Mariage de Pierre de Montesquiou avec Gertrude Marie Louise Bombarde de Beaulieu

Pierre de Montesquiou épouse le 21 janvier 1739 Gertrude Marie Louise Bombarde de Beaulieu. Leur enfant est :

Pierre Paul Bombarde de Beaulieu dote Gertrude Marie Louise Bombarde de Beaulieu, sa fille, faisant ainsi revenir la seigneurie de Montesquiou dans la famille.



Naissance d'Anne-Pierre de Montesquiou

Anne-Pierre de Montesquiou naît à Saint Sulpice à Paris le 17 octobre 1739, fils de Pierre de Montesquiou et de Gertrude Marie Louise Bombarde de Beaulieu.

Il est issu d'un rameau cadet de la branche des seigneurs d'Artagnan de la famille de Montesquiou.



Anne-Pierre de Montesquiou Chevau-léger de la garde du roi

Anne-Pierre de Montesquiou est élevé à la cour et devient menin des enfants de France.

Anne-Pierre de Montesquiou entre comme chevau-léger de la garde du roi en 1754,



Anne-Pierre de Montesquiou Lieutenant au régiment Royal-Pologne

Anne-Pierre de Montesquiou devient Lieutenant au régiment Royal-Pologne en 1756.



Anne-Pierre de Montesquiou Capitaine au régiment du Roi

Anne-Pierre de Montesquiou devient Capitaine au régiment du Roi en 1757.



Anne-Pierre de Montesquiou Colonel aux Grenadiers de France

Anne-Pierre de Montesquiou devient Colonel aux Grenadiers de France en 1758.



Mariage d'Anne-Pierre de Montesquiou avec Jeanne Marie Hocquart de Montfermeil

Le contrat de mariage est signé à Versailles par Sa Majesté et la famille royale, le 12 avril 1760.

Anne-Pierre de Montesquiou épouse en l'Église Saint Roch à Paris le 16 avril 1760 Jeanne Marie Hocquart de Montfermeil (1743-1792), fille de Jean Hyacinthe II Hocquart et de Marie-Anne-Françoise Gaillard de la Bouexière. Leurs enfants sont :



Anne-Pierre de Montesquiou Colonel au régiment Royal-Vaisseaux

Anne-Pierre de Montesquiou devient Colonel au régiment Royal-Vaisseaux le 20 février 1761.



Mariage de Jean Baptiste Nicolas Benoit Thomas de Domangeville avec Marie Pauline Josèphe de Chalvet de Rochemonteix

Jean Baptiste Nicolas Benoit Thomas de Domangeville Seigneur de Mareuil-sur-Aÿ

Jean Baptiste Nicolas Benoit Thomas de Domangeville épouse à Vernassal en Haute Loire le 25 mars 1761 Marie Pauline Josèphe de Chalvet de Rochemonteix de Vernassal (1744-1774). Leurs enfants sont :

Jean Baptiste Nicolas Benoit Thomas de Domangeville reçoit en cadeau de mariage la Seigneurie de Mareuil-sur-Aÿ.

La famille vit :



Anne-Pierre de Montesquiou Aide-maréchal des logis et Colonel du régiment Royal-Vaisseaux

Anne-Pierre de Montesquiou devient Aide-maréchal des logis et Colonel du régiment Royal-Vaisseaux le 30 novembre 1761.



Anne-Pierre de Montesquiou Chevalier de l'ordre de Saint-Louis

Anne-Pierre de Montesquiou est nommé Chevalier de l'ordre de Saint-Louis en 1763.


Parc de Mauperthuis

Construction du château de Mauperthuis

Proche des Physiocrates, Anne-Pierre de Montesquiou hérite de son oncle et de Pierre de Montesquiou, son père, un domaine à Mauperthuis dans la Brie, au sud de Meaux, qu'il développe considérablement, en créant notamment un élevage de moutons mérinos.

Anne-Pierre de Montesquiou y fait construire de 1764 à 1766 un château et un jardin régulier par Claude Nicolas Ledoux,

Anne-Pierre de Montesquiou fait appel à Hubert Robert et Alexandre-Théodore Brongniart pour l'aménagement d'un parc à l'anglaise.

Sur un terrain accidenté, Ledoux crée un palais moderne, orné notamment d'un belvédère et d'un grand portique surmonté d'un fronton côté parc.

Le parc comprend à la fois des zones de pur agrément (plans d'eau, plantations…) et des petites constructions, les fabriques.

D'étape en étape, ces éléments composent un parcours initiatique à vocation maçonnique.

Parmi les fabriques érigées dans le parc, on compte des grottes de rocaille, mais aussi et surtout une étonnante pyramide dans laquelle on entre en passant sous un portique soutenu par deux colonnes.

Toujours à la demande d'Anne-Pierre de Montesquiou, Alexandre-Théodore Brongniart remodèle totalement le village de Mauperthuis dont la fontaine du village.



Naissance d'Anne Élisabeth Pierre de Montesquiou

Anne Élisabeth Pierre de Montesquiou naît à Paris le 30 septembre 1764, fils d'Anne-Pierre de Montesquiou (1739-1798) et de Jeanne Marie Hocquart de Montfermeil (1743-1792).



Anne-Pierre de Montesquiou Brigadier des armées du roi

Anne-Pierre de Montesquiou devient Brigadier des armées du roi en 1768.



Anne-Pierre de Montesquiou Premier écuyer de Louis XVIII

Anne-Pierre de Montesquiou devient premier écuyer de Louis XVIII en 1771.



Anne-Pierre de Montesquiou Maréchal de camp

Anne-Pierre de Montesquiou est promu Maréchal de camp le 1er mars 1780.



Anne-Pierre de Montesquiou Collier de l'ordre du Saint-Esprit

Anne-Pierre de Montesquiou reçoit le collier de l'ordre du Saint-Esprit le 1er janvier 1784.



Mort de Jean-Gilles du Coëtlosquet

Anne-Pierre de Montesquiou Membre de l'Académie française

Jean-Gilles du Coëtlosquet se retire en l'abbaye Saint-Victor à Paris.

Jean-Gilles du Coëtlosquet y meurt le 21 mars 1784.

Il est inhumé dans le cloître de l'abbaye Saint-Victor.

Anne-Pierre de Montesquiou prend le goût des lettres dans la compagnie de Monsieur.

Anne-Pierre de Montesquiou remplace Jean-Gilles du Coëtlosquet et est élu au fauteuil n 264 comme Membre de l'Académie française le 29 avril 1784.

Anne-Pierre de Montesquiou est reçu par Jean-Baptiste Antoine Suard le 15 juin 1784.

Gustave III de Suède, voyageant sous le nom de comte de Haga, assiste à sa séance de réception.

Anne-Pierre de Montesquiou laisse des poésies et des comédies de salon.



Anne-Pierre de Montesquiou Député aux États Généraux

Anne-Pierre de Montesquiou est élu député de la noblesse aux États généraux par la ville de Paris le 16 mai 1789.


Serment du Jeu de paume - par Jacques-Louis David - Versailles - musée de l'Histoire de France - Barère - assis à gauche du groupe central de 3 députés - tient un cahier sur ses genoux et s'apprête à consigner le serment prononcé par Jean Sylvain Bailly

Serment du Jeu de Paume

Au coup de force de Louis XVI répond un véritable coup d'État.

Le 20 juin 1789, les 578 députés du Tiers état se réunissent à la salle du Jeu de paume, à Versailles et jurent de ne se séparer qu'après avoir donné une constitution à la France.

C'est le député Joseph Ignace Guillotin qui signale aux députés, la présence de la salle du Jeu de paume, non loin du château de Versailles.

Jean-Baptiste-Pierre Bevière (1723-1807) rédige le serment du Jeu de Paume.

Sont présents les députés suivants :

Achille Pierre Dionis du Séjour et Anne-Pierre de Montesquiou font partie du groupe des 47 députés de la Noblesse qui se réunissent au Tiers état le 25 juin 1789.

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord se rallie au tiers état le 26 juin, avec la majorité du clergé.

Le 27 juin 1789, Louis XVI, désespérant de vaincre leur résistance, dit

Eh bien, dit-il, s'ils ne veulent pas s'en aller, qu'ils restent !

et ordonne aux privilégiés des deux autres ordres de se joindre au tiers, en une seule chambre.



Anne-Pierre de Montesquiou Président deAssemblée constituante

Anne-Pierre de Montesquiou devient rapporteur du comité des finances à l'Assemblée constituante, dont il est Président en mars 1791.



Anne-Pierre de Montesquiou Lieutenant-général

Le 20 mai 1791, Anne-Pierre de Montesquiou est promu Lieutenant-général



Anne-Pierre de Montesquiou Administrateur du département de Paris

Anne-Pierre de Montesquiou est élu administrateur du département de Paris, le 29 octobre 1791.


Anne-Pierre de Montesquiou - Commandant en Chef de l'armée du Midi en 1792 - par Claude Marie Dubufe

Anne-Pierre de Montesquiou Général Commandant de l'armée du Midi

Anne-Pierre de Montesquiou devient Général commandant de l'armée du Midi,

Anne-Pierre de Montesquiou rétablit l'ordre à Avignon.

Anne-Pierre de Montesquiou occupe la Savoie en septembre 1792 à la tête d'une armée de 15 000 hommes.

Ils pénètrent dans le duché la fleur au fusil, sous les acclamations du peuple savoyard, cependant que les troupes sardes se replient sur le Piémont sans combattre.

Anne-Pierre de Montesquiou écrit : La marche de mon armée est un triomphe. Le peuple des campagnes, celui des villes, accourt devant nous, la cocarde tricolore est arborée partout. Les applaudissements, les cris de joie accompagnent tous nos pas. Devant la municipalité de Chambéry, J'ai promis protection, paix et liberté au peuple de Savoie.

Sa correspondance avec le ministère de la Guerre confirme sa volonté de ménager les populations et les prisonniers de guerre.

Anne-Pierre de Montesquiou incite les habitants à demander leur annexion à la France et par voie de votes, la majorité des communes savoyardes sollicitent leur rattachement, sous réserve de respecter les libertés religieuses.

Ses successeurs révolutionnaires n'en tiendront aucun compte et la plupart des religieux savoyards seront victimes de la Constitution civile du clergé.

La Convention nationale donne à Anne-Pierre de Montesquiou l'ordre d'entrer à Genève.

Les Genevois appellent à l'aide les cantons de Berne et de Zurich.

Anne-Pierre de Montesquiou préfère négocier avec Genève, ce qui lui vaut un rappel par la Convention.



Exil d'Anne-Pierre de Montesquiou

Dubois-Crancé appuie le 9 novembre 1792, un décret d'accusation contre Anne-Pierre de Montesquiou, pour avoir compromis la dignité de la République en traitant, sans mandat, avec les magistrats de Genève, l'éloignement des troupes suisses.

Prévenu à temps, Anne-Pierre de Montesquiou se réfugie en Suisse, à Bremgarten, dans le canton de Zurich, où il restera jusqu'à la chute de Robespierre, soutenant nombre d'émigrés dont François de Pangé.



Anne-Pierre de Montesquiou Dépossédé de tous ses biens

En 1793, Anne-Pierre de Montesquiou est dépossédé de tous ses biens.



Retour en France d'Anne-Pierre de Montesquiou

Le 22 juillet 1795, Anne-Pierre de Montesquiou adresse à Louvet une lettre dans laquelle il dit :

J'ai mérité plus que personne le titre de constitutionnel, non que j'eusse une passion aveugle pour la Constitution de 1791, mais parce qu'elle était la première digue contre l'abus du pouvoir arbitraire.

J'ai haï de tout mon cœur la république de Robespierre, j'eusse préféré de vivre à Constantinople et au Maroc, au malheur d'habiter un pays où l'anarchie avait un code, des principes absolus et autant de bourreaux que de juges.

Anne-Pierre de Montesquiou demande aussi à rentrer.

Prévenant la réponse, Anne-Pierre de Montesquiou rentre fin juillet 1795.

Sa demande n'est officiellement accueillie que par un décret du 3 septembre 1795.



Anne-Pierre de Montesquiou Membre cercle constitutionnel

En 1797, Anne-Pierre de Montesquiou fait partie du Cercle constitutionnel que le Directoire essaie d'opposer au club de Clichy.



Mariage d'Anne-Pierre de Montesquiou avec Anne-Marie-Louise-Jeanne Thomas de Domangeville

Anne-Marie-Louise-Jeanne Thomas de Domangeville est seule avec ses enfants encore jeunes, confrontée à ses créanciers, sans réel soutien.

Anne-Pierre de Montesquiou est grand-père.

Anne-Pierre de Montesquiou est un ami sûr et fidèle.

Anne-Pierre de Montesquiou épouse le 3 septembre 1798 Anne-Marie-Louise-Jeanne Thomas de Domangeville.

Ce troisième mariage fait jaser, notamment Anne-Louise Germaine Necker mais Anne-Marie-Louise-Jeanne Thomas de Domangeville est soutenue par ses intimes Pauline de Beaumont et Joseph Joubert.



Mort d'Anne-Pierre de Montesquiou

Il est question de donner à Anne-Pierre de Montesquiou le ministère de la Guerre ou celui des Finances.

Anne-Marie-Louise-Jeanne Thomas de Domangeville veille Anne-Pierre de Montesquiou jusqu'à sa fin et contracte sa maladie.

Anne-Pierre de Montesquiou meurt rue Monsieur à Paris le 30 décembre 1798 atteint de la variole noire.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !