Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



20 événements affichés, le premier en 1663 - le dernier en 1753



Mariage d'Henri Jules de Bourbon-Condé avec Anne de Bavière

Henri Jules de Bourbon-Condé épouse dans la chapelle du palais du Louvre le 11 décembre 1663 Anne de Bavière, fille d'Édouard de Bavière, Prince Palatin du Rhin, et d'Anne de Gonzague de Clèves. Leurs enfants sont :


Madame de Montespan et ses enfants

Liaison de Louis XIV avec Madame de Montespan

Exil de Louis Henri de Pardaillan de Gondrin

Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart devient la maîtresse de Louis XIV, lors de la campagne des Flandres en mai 1667. Leurs enfants sont :

Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart a un appartement à peu de distance de celui de Louis XIV.

Les courtisans clairvoyants n'ont pas de peine à expliquer pourquoi l'un et l'autre se dérobent en même temps au cercle de la reine.

Une longue période de cohabitation débute alors entre Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart et Françoise Louise de La Baume Le Blanc qui est à nouveau un paravent devant dissimuler au public les amours du roi avec une femme mariée.

Dans l'espoir de regagner le cœur du roi qu'elle ne cesse d'aimer, Françoise Louise de La Baume Le Blanc essuie toutes les humiliations que lui inflige Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart.

Louis Henri de Pardaillan de Gondrin, mari de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, fait un scandale à la cour lorsqu'il apprend la liaison de sa femme. Il est promptement enfermé au For-l'Évêque, puis exilé sur ses terres, en Gascogne, d'où il ne sortira presque plus jusqu'à sa mort.

Seule Marie-Thérèse d'Autriche, la reine ne veut pas se douter de la liaison du Roi. Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart a su la persuader de sa vertu.



Naissance d'Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé

Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé naît le 8 novembre 1676, fille d'Henri Jules de Bourbon-Condé et d'Anne de Bavière.


Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé

Mariage de Louis-Auguste de Bourbon avec Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé

Louis-Auguste de Bourbon épouse à Versailles le 19 mai 1692 Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé, fille d'Henri Jules de Bourbon-Condé et d'Anne de Bavière. Leurs enfants sont :

Il semble que Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé soit demi-folle, capricieuse et ambitieuse.



Naissance de Louis Auguste II de Bourbon

Louis Auguste II de Bourbon naît à Versailles le 4 mars 1700, fils de Louis-Auguste de Bourbon et d'Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé.


Château de Sceaux au temps de la duchesse du Maine - gravure de Jacques Rigaud - 1736

Cession du Château de Sceaux

En 1700, le tuteur des héritiers de Jean-Baptiste Antoine Colbert vend le château de Sceaux à Louis-Auguste de Bourbon et à Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé.

La duchesse du Maine tient à Sceaux une cour brillante. Elle fait construire par Jacques de La Guépière le pavillon de la Ménagerie (détruit aujourd'hui), situé au nord du grand parc et entouré d'un jardin.


Philippe V d'Espagne

Mort de Charles II d'Espagne

Philippe V d'Espagne Roi d'Espagne

Louis le Grand Dauphin réclame avec une vigueur inaccoutumée pour son fils Philippe V d'Espagne, l'héritage de la couronne d'Espagne sur laquelle sa mère lui a donné des droits.

Charles II d'Espagne, descendant de Charles Quint, meurt à Madrid le 1er novembre 1700 sans descendance, éteignant avec lui la branche espagnole de la maison des Habsbourg.

Jean-Baptiste Colbert de Torcy négocie alors le testament du roi Charles II d'Espagne.

Par testament, Charles II d'Espagne fait de Philippe V d'Espagne, fils de Louis le Grand Dauphin et de Marie-Anne-Christine de Bavière, son héritier.

Philippe V d'Espagne tient ses droits au trône espagnol de Marie-Thérèse d'Autriche (1638-1683), sa grand-mère.

Du 9 au 11 novembre 1700, Louis XIV tient à Fontainebleau, chez Françoise d'Aubigné, plusieurs conseils et prend la décision d'accepter ce testament. Louis XIV réalise ainsi son rêve de mettre un membre de la dynastie des Bourbon (son petit-fils en l'occurrence) sur le trône d'Espagne.

Philippe V d'Espagne devient roi d'Espagne.

Louis-Auguste de Bourbon et à Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé donnent au château de Sceaux une fête brillante pour célébrer le départ de Philippe V d'Espagne.

Malgré de nombreux renversements suivis de restauration, la Maison Bourbon conservera la couronne d'Espagne jusqu'à notre époque. L'actuel roi d'Espagne, Juan Carlos Ier, est un descendant de Louis XIV.

À la mort du dernier Habsbourg d'Espagne, l'ordre de la Toison d'or est scindé en deux branches, pour exister simultanément en Espagne et en Autriche.

Charles II d'Espagne demande par testament que Marie-Anne de Neubourg, sa veuve, reçoive une rente correcte chaque année, et qu'elle soit traitée avec respect par son successeur.

Cependant, Philippe V d'Espagne, ordonne que Marie-Anne de Neubourg quitte Madrid avant son entrée dans la capitale.

Marie-Anne de Neubourg n'a pas d'autre choix que de se réfugier à Tolède où elle habite dans le vieil et sinistre Alcazar où sa situation s'avère très difficile.



Naissance de Louis Charles de Bourbon

Louis Charles de Bourbon naît au château de Sceaux le 15 octobre 1701, fils de Louis-Auguste de Bourbon et d'Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé.



Jean-Antoine de Mesmes Membre de l'Académie française

Jean-Antoine de Mesmes est élu membre de l'Académie française en 1710.

Jean-Antoine de Mesmes est un habitué des salons littéraires et des fêtes des Grandes Nuits de Sceaux dans le cercle des Chevaliers de la Mouche à Miel que donne Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé, la duchesse du Maine, en son Château de Sceaux.


Philippe II d'Orléans par Jean-Baptiste Santerre

Testament de Louis XIV

Depuis l'adolescence, Philippe II d'Orléans fréquente les milieux libertins et mène une vie dissolue. Louis XIV, son oncle, désapprouve sa conduite et lui témoigne froideur et défiance.

Le strict Louis de Rouvroy de Saint-Simon, son ami d'enfance, réprouve également cela mais reste à ses côtés lors de cette période de disgrâce.

Après avoir été écarté des successions possibles, en France comme en Espagne, Philippe II d'Orléans intrigue. Son ambition mal déguisée et son goût pour la chimie le font soupçonner d'avoir contribué aux morts du dauphin et de sa famille.

Le 22 août 1714, Louis XIV demande à Louis-Auguste de Bourbon de le remplacer lors d'une revue de la gendarmerie, confirmant ainsi la disgrâce de Philippe II d'Orléans.

Sur les instances d'Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé, son ambitieuse épouse, et de Françoise d'Aubigné, Louis-Auguste de Bourbon presse le roi de rédiger un testament affermissant ces décisions, et écartant Philippe II d'Orléans de la Régence.

Le 26 août 1714, Louis XIV remet son testament secret au premier président et au procureur général du Parlement.

Louis XIV déclare ensuite à Louis-Auguste de Bourbon :

Vous l'avez voulu, mais sachez que quelque grand que je vous fasse et que vous soyez de mon vivant, vous n'êtes rien après moi, et c'est à vous après à faire valoir ce que j'ai fait pour vous, si vous le pouvez.

Le testament limite le pouvoir Philippe II d'Orléans. Il fixe la composition du conseil de régence, véritable conseil de gouvernement, et y impose la présence de ses enfants légitimés :

Il laisse à Louis-Auguste de Bourbon l'éducation du jeune Louis XV.

Le testament donne à Louis IV Henri de Bourbon-Condé une place au Conseil de régence dès qu'il aura atteint sa majorité soit 24 ans.



Liaison de Louis François Armand de Vignerot du Plessis avec Charlotte-Aglaé d'Orléans

Charlotte-Aglaé d'Orléans n'est pas véritablement belle, mais elle a de la vivacité et du piquant. Philippe II d'Orléans, son père, a pour elle une affection particulière et l'éduque fort mal par faiblesse.

Louis François Armand de Vignerot du Plessis a une liaison en 1717 avec Charlotte-Aglaé d'Orléans.

Au même moment, Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé, sa cousine, s'est mise en tête d'épouser Louis François Armand de Vignerot du Plessis.

L'histoire est racontée dans ses Mémoires par le baron de Besenval.


Philippe V d'Espagne

Conspiration de Cellamare

Quadruple Alliance contre Philippe V d'Espagne

La conspiration de Cellamare est un complot ourdi en 1718 par l'Espagne pour retirer la régence du royaume de France à Philippe II d'Orléans.

Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé entre en correspondance avec Giulio Alberoni, cardinal italien et premier ministre de Philippe V d'Espagne.

Avec l'appui d'Antonio del Giudice, Prince de Cellamare, ambassadeur du roi d'Espagne, un projet de complot est bientôt tramé.

On y trouve la baronne de Staal-Launay, une des femmes de chambre d'Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé, qui a laissé d'intéressantes mémoires, le cardinal de Polignac, Louis François Armand de Vignerot du Plessis, et plusieurs personnages moins importants.

On échafaude toute sorte de plans chimériques : enlever le Régent, faire attribuer la Régence à Philippe V d'Espagne, qui convoquerait les états généraux…

L'exécution est aussi défaillante que la conception : les conjurés font transcrire des documents compromettants qu'ils veulent envoyer à Alberoni par Jean Buvat (1660-1729), écrivain à la bibliothèque du roi, qui, épouvanté, s'empresse d'aller tout raconter à l'abbé Dubois.

L'abbé le renvoie à ses copies en lui intimant l'ordre de venir lui rendre compte chaque jour.

L'abbé Dubois laisse partir les dépêches, confiées à un jeune abbé espagnol, mais le fait arrêter à Poitiers le 5 décembre 1718.

Le 9 décembre 1718, Philippe II d'Orléans fait arrêter Antonio del Giudice qui est aussitôt expulsé, ainsi que tous ceux qui, de près ou de loin, avaient participé à la conjuration.

Louis-Auguste de Bourbon est enfermé à la forteresse de Doullens.

Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé est exilée à Dijon.

Louis François Armand de Vignerot du Plessis est emprisonné à la Bastille.

Tous obtiendront leur pardon quelques mois après et personne ne sera envoyé à l'échafaud.

À l'instigation de l'abbé Dubois, la Quadruple Alliance est formée de :

pour contrebattre les prétentions de Philippe V d'Espagne et surtout sa trop ambitieuse épouse, Élisabeth Farnèse.

Le rôle de James Stanhope est démontré dans la conclusion de la Quadruple-Alliance.

Philippe V d'Espagne rêve de porter la couronne de France, nonobstant la renonciation obtenue dans les traités d'Utrecht, en cas de décès de Louis XV.

Charles VI de Habsbourg s'engage ainsi dans une nouvelle guerre contre Philippe V d'Espagne.

L'Angleterre déclarer la guerre à l'Espagne le 27 décembre 1718.

Philippe II d'Orléans prend les armes contre l'Espagne dans cette alliance.



Libération et retraite de Louis-Auguste de Bourbon

Libéré en 1720, Louis-Auguste de Bourbon se tient ensuite à l'écart de la vie politique, pardonne à Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé, sa femme, et se retire dans sa propriété de Sceaux vivant parmi ses livres.



Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé héritière du château d'Anet

Vers 1732, Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé, fille d'Anne de Bavière, hérite finalement de la terre et du château d'Anet. Elle approche de la soixantaine.

Le temps est déjà loin où les réceptions qu'elle donnait à Sceaux réunissaient autour d'elle une véritable cour de beaux esprits.

Elle tente de renouveler à Anet les fêtes de jadis et partage sa vie entre ses deux résidences favorites toujours entourée de son cénacle littéraire.

Elle procède à de nouvelles transformations au château d'Anet : elle se fait aménager deux appartements, l'un au rez-de-chaussée de l'aile gauche, l'autre au bout de l'ancienne galerie de Diane.



Transformations au château d'Anet

Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé fait appel à Audran qui, en 1733, vient à nouveau au château Anet où, avec Christophe Huet, il décore les plafonds de plusieurs salons.



Voltaire et Mme du Châtelet au château d'Anet

En 1746, Voltaire et Mme du Châtelet sont les hôtes d'Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé au château d'Anet.



Louis XV au château d'Anet

Le 7 juin 1749, le Roi Louis XV vient au château Anet rendre visite à Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé, sa tante. Après s'être recueilli devant le tombeau de Diane de Poitiers, il gagne à cheval le château de Crécy en traversant la forêt de Dreux.



Louis Auguste II de Bourbon Comté de Dreux et Prince d'Anet

Vers 1750, Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé déjà malade et éprouvée par la disparition de beaucoup de ses proches, partage ses biens entre ses deux fils :

Louis Auguste II de Bourbon, qui fréquente peu la cour, s'installe au château d'Anet qu'il s'applique à entretenir, tandis qu'il augmente le domaine par de nombreuses acquisitions.

Pour alimenter les jardins en eau, il imagine une machine hydraulique dont il dresse les plans et qu'il fait construire dans le parc, au bord de l'Eure.



Louis Auguste II de Bourbon Prince d'Anet et du Comte de Dreux

En 1751, Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé, sa mère, fait donation à Louis Auguste II de Bourbon de la principauté d'Anet et du Comté de Dreux.

Fréquentant peu la cour, Louis Auguste II de Bourbon s'installe au château d'Anet et procéde à de nombreuses acquisitions foncières pour agrandir le domaine. Louis Auguste II de Bourbon fait construire une machine hydraulique afin d'amener l'eau de l'Eure dans les jardins.

Louis Auguste II de Bourbon fait également de fréquents séjours à Eu où il aime à chasser.



Mort d'Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé

Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé meurt le 23 janvier 1753.

Le château de Sceaux passe à Louis Auguste II de Bourbon.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !