Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



29 événements affichés, le premier en 1659 - le dernier en 1715



Mariage de Jacques II Stuart avec Anne Hyde

Jacques II Stuart épouse à Breda aux Pays-Bas le 24 novembre 1659 Anne Hyde (1637-1671), fille d'Édouard Hyde et de Frances Aylesbury. Parmi leurs 8 enfants ne survivent que :



Naissance d'Anne Ire de Grande-Bretagne

Anne Stuart ou Anne Ire de Grande-Bretagne naît au palais Saint James le 6 février 1665, fille de Jacques II Stuart et d'Anne Hyde.

Elle reçoit une éducation protestante, conformément aux ordres de Charles II Stuart.


Georges de Danemark par Sir Godfrey Kneller - au National Maritime Museum de Greenwich à Londres

Mariage de Georges de Danemark avec Anne Ire de Grande-Bretagne

Georges de Danemark Duc de Cumberland

Georges de Danemark est choisi en raison de son adhésion à la foi protestante. Georges de Danemark (1653-1708) fils de Frédéric III du Danemark, épouse au palais Saint James à Londres le 28 juillet 1683 Anne Stuart ou Anne Ire de Grande-Bretagne. Ils eurent 18 enfants entre 1684 et 1700 dont :

Ce fort taux de mortalité infantile est sans doute dû au fait que Georges souffrait de la syphilis.

Georges de Danemark est prince consort.

Le groupe social et politique réuni autour d'eux est connu comme le cercle de Cockpit, du nom de leur résidence londonienne (sur le site de l'actuelle Downing Street, à Westminster).

Georges de Danemark devient sujet britannique et chevalier de l'Ordre de la Jarretière. Il reçoit divers titres, dont celui de Duc de Cumberland.


Jacques II Stuart

Mort de Charles II Stuart

Jacques II Stuart Roi d'Angleterre et d'Écosse

Louis de Duras est présent au chevet du lit de mort de Charles II Stuart.

Charles II Stuart meurt à Whitehall le 6 février 1685.

Malgré plusieurs grossesses, la dernière en 1669, Catherine Henriette de Bragance ne met au monde aucun héritier en vie.

Charles II Stuart a des enfants de ses nombreuses maîtresses. Mais il insiste pour que sa femme soit traitée avec respect, et refuse de divorcer.

Jacques II Stuart, son frère, devient Roi d'Angleterre sous le nom de Jacques II et d'Écosse sous le nom de Jacques VII.

Jacques II Stuart est sacré en l'abbaye de Westminster le 23 avril 1685, sans toutefois prêter serment envers la couronne d'Écosse.

Catherine Henriette de Bragance reste en Angleterre sous le règne de Jacques II Stuart

Jacques II Stuart se convertit au catholicisme mais n'est imité ni par Marie II d'Angleterre ni par Anne Ire de Grande-Bretagne les deux filles survivantes de son premier mariage.

Guillaume III d'Orange-Nassau semble avoir refusé d'assister au couronnement de Jacques II, parce que Georges de Danemark, en tant que membre de la plus ancienne famille royale d'Europe, passerait avant lui, Stadhouder élu d'une république.

L'antipapisme est à son maximum, et les membres des religions dissidentes : les presbytériens, les indépendants (de nos jours baptistes et quakers), sont parmi ceux qui se rebellent. Cependant Jacques II est toléré en raison du protestantisme de son héritière Marie II d'Angleterre.



Glorieuse Révolution en Angleterre

Naissance de Jacques François Édouard Stuart

Débarquement de Guillaume III d'Orange-Nassau et de Marie II d'Angleterre

Fuite de Jacques II Stuart

La Glorieuse Révolution d'Angleterre (en anglais Glorious Revolution ou Bloodless Revolution), aussi appelée Seconde Révolution anglaise dure de 1688 à 1689. Elle instaure une monarchie constitutionnelle et parlementaire à la place du gouvernement autocratique des Stuarts.

Jacques François Édouard Stuart, dit le chevalier de Saint-George, naît au palais Saint-Jacques à Londres le 20 juin 1688, fils de Jacques II Stuart et de Marie Béatrix Éléonore de Modène. Il est Prince de Galles. La naissance d'un héritier mâle repousse Marie II d'Angleterre dans la ligne de succession et achève d'aliéner à Jacques II Stuart la sympathie d'une partie de ses sujets qui craignent que le garçon reçoive une éducation catholique.

Mais le souvenir encore frais de la guerre civile, assorti d'un certain loyalisme, dissuadent tout mouvement violent.

Bien qu'il n'y eût aucune preuve, certains estiment que ce fils a été apporté comme substitut de l'enfant mort-né. Mais Marie Béatrix Éléonore de Modène, la mère, proclame publiquement la légitimité du garçon.

L'opposition protestante se tourne donc d'abord vers Anne Ire de Grande-Bretagne et Georges de Danemark. Mais le 30 juin 1688, les Sept Immortels (en anglais Immortal Seven), une conspiration puissante de grands seigneurs, invite secrètement Guillaume III d'Orange-Nassau, résidant aux Pays-Bas avec Marie II d'Angleterre, à se rendre en Angleterre accompagné d'une armée.

Au départ, Guillaume était un peu réticent, jaloux de la position de sa femme, craignant qu'elle ne devienne plus puissante que lui. Marie expliqua alors à son mari qu'elle n'aspirait à aucun pouvoir politique. Il rend ses intentions officielles et publiques en septembre 1688.

Ils débarquent avec une petite armée anglo-hollandaise le 5 novembre 1688, à Brixham (Torbay) dans le Devon.

Charles Talbot, chambellan de Jacques II Stuart, désapprouvant sa politique, quitte son service, et favorise l'entreprise de Guillaume III d'Orange-Nassau.

Élu du parti Whig, Robert Harley combat aux côtés de Guillaume III d'Orange-Nassau.

Sidney Godolphin est membre du Conseil des cinq nommés par Jacques II Stuart pour le représenter à Londres, quand il rejoint l'armée, après le débarquement de Guillaume III d'Orange-Nassau.

Avec Halifax et Nottingham, Sidney Godolphin est bientôt nommé commissaire pour négocier avec Guillaume III d'Orange-Nassau.

La confiance des Anglais envers Jacques II Stuart est si ténue qu'ils ne tentent rien pour le sauver.

Anne Ire de Grande-Bretagne et Georges de Danemark approuve le renversement de Jacques II Stuart.

Georges de Danemark est alors le chef nominal du Lord High Admiral's Regiment qui sera dissout l'année suivante. Le régiment de Hollande prendra sa place comme 3e régiment d'infanterie, avec le prince George comme colonel honoraire.

Pris de panique, Jacques II Stuart fuit sans combattre.

Jacques II Stuart est arrêté dans le Kent, le 11 décembre 1688

Une seconde tentative, le 23 décembre 1688, réussit. Jacques II Stuart trouve refuge, avec son épouse et leur fils, auprès de son cousin germain Louis XIV, comme nombre de ses partisans (les Jacobites).

Antonin Nompar de Caumont ramène à Saint-Germain-en-Laye la famille de Jacques II Stuart. Il est alors décoré de l'ordre de la Jarretière.

Marie II d'Angleterre est troublée par les circonstances de la déposition de son père, mais Guillaume III d'Orange-Nassau lui ordonne de paraître joyeuse à leur arrivée triomphante à Londres le 28 décembre 1688.

En conséquence, on lui reproche d'être indifférente à la situation de son père qui écrit une diatribe critiquant sa déloyauté. Elle en est profondément affectée.

John Churchill abandonne Jacques II Stuart. Le nouveau roi Guillaume III d'Orange-Nassau le maintient à l'écart.



Naissance de Guillaume de Gloucester

William ou Guillaume de Gloucester naît en 1689, fils de Georges de Danemark avec Anne Ire de Grande-Bretagne.



Déclaration des droits

En décembre 1689, le parlement vote l'un des plus importants textes constitutionnels de l'histoire de l'Angleterre, la Déclaration des droits (en anglais Bill of Rights).

En contrepartie de leur avènement, Marie II d'Angleterre et Guillaume III d'Orange-Nassau contresignent cette Déclaration.

Cette Déclaration confirme bien des dispositions du précédent Habeas corpus et inscrit dans la loi les acquis du Commonwealth d'Angleterre et du règne de Charles II Stuart.

Elle établit des restrictions sur les prérogatives du souverain qui ne peut:

La Déclaration interdit l'accession au trône d'un catholique.

Après la mort de l'un des membres du couple royal, il est convenu que l'autre règnera seul.

La lignée de succession au trône est ainsi établie :



John Churchill Prisonnier

En 1692, Marie II d'Angleterre écarte et emprisonne l'influent John Churchill, premier Duc de Marlborough, qui conspire afin de rétablir Jacques II Stuart sur le trône.

Cette décision fait baisser sa popularité et complique les relations qu'elle entretient avec sa sœur Anne Ire de Grande-Bretagne.

Guillaume III d'Orange-Nassau en a terminé des attaques des jacobites vers 1692, mais continue à s'absenter à l'étranger, dans le seul but de faire la guerre à Louis XIV. D'une manière générale, il ne séjourne plus en Angleterre que durant la belle saison.


Sophie de Bohême - Portrait par Peter Lely

Acte d'Établissement

La lignée de succession établie par la Déclaration des droits a pratiquement pris fin.

Marie II d'Angleterre et Guillaume III d'Orange-Nassau n'ont pas d'enfant.

Tous les enfants d'Anne Ire de Grande-Bretagne ont péri et il ne semble pas que Guillaume veuille se remarier.

En 1701, le Parlement de Westminster promulgue alors l'Acte d'Établissement (Act of Settlement) ou acte d'accord ou loi de succession.

Il stipule que le trône des Stuarts ira au plus proche parent protestant d'Anne Ire de Grande-Bretagne, soit Sophie de Bohême et ses héritiers.

Cette famille est liée aux Stuarts par une fille de Jacques VI Stuart.

Le protestantisme est devenu un facteur plus important que le lien du sang pour la transmission du trône.

Cette disposition vise à exclure l'intronisation d'un roi favorable au catholicisme et à couper la route du pouvoir au prétendant catholique.

Les 57 princes et princesses catholiques lésés ne reconnaissent pas ces lois, et de nos jours le prétendant au trône britannique est le duc de Bavière.

Par ailleurs, l'Acte d'Établissement confirme tous les autres textes :

et affirme la séparation des pouvoirs.



George II de Grande-Bretagne admis dans l'ordre de la Jarretière

En 1702, Anne Ire de Grande-Bretagne admet George II de Grande-Bretagne dans l'ordre de la Jarretière.


Anne Ire de Grande-Bretagne

Mort de Guillaume III d'Orange-Nassau

Anne Ire de Grande-Bretagne Reine d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande

Jean Guillaume Friso de Nassau-Dietz Prince d'Orange

Guillaume III d'Orange-Nassau meurt le 8 mars 1702, des suites d'une chute de cheval. La lignée d'Orange-Nassau s'éteint.

Anne Ire de Grande-Bretagne, sœur de Marie II d'Angleterre, devient Reine d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande le 19 mars 1702, au détriment de son demi-frère Jacques François Édouard Stuart.

Elle est couronnée à Londres le 23 avril 1702.

Sidney Godolphin n'est pas un favori d'Anne Ire de Grande-Bretagne. Cependant Sidney Godolphin estnommé à son ancien poste, suivant les vives recommandations de John Churchill.

Jean Guillaume Friso de Nassau-Dietz est l'aîné dans les prétendants à la succession des Pays-Bas. Il a pour ascendant :

Les provinces qui sont gouvernées par Guillaume III d'Orange-Nassau-Nassau : la Hollande, Utrecht, Gelderland et Overijssel, restent sans gouverneur.

Selon la volonté de Guillaume III d'Orange-Nassau-Nassau, Jean Guillaume Friso de Nassau-Dietz devient Prince d'Orange en 1702.

Les relations si proches entre l'Angleterre et les Pays-Bas prennent de la distance.


John Churchill Ier Duc de Marlborough dans sa tenue de l'Ordre de la Jarretière

John Churchill Duc de Malborough

John Churchill ne revient en faveur que sous le règne de la reine Anne Ire de Grande-Bretagne qui le charge du commandement de l'armée. Il devient premier Duc de Malborough en 1702.

Fidèle à l'Église anglicane, Anne Ire de Grande-Bretagne a tendance à favoriser les tories, faction soutenant l'Église, au détriment des whigs. Mais John Churchill exerce, ainsi que sa femme Sarah Jennings, une grande influence sur la reine. Aussi écarte-t'elle dans un premier temps les tories du pouvoir.


Abigail Hill

Pauvreté de la famille d'Abigail Hill

Abigail Hill favorite d'Anne Ire de Grande-Bretagne

Francis Hill effectue des spéculations qui conduisent sa famille à la pauvreté. Abigail Hill doit travailler comme servante chez Sir John Rivers du Kent.

Sarah Jennings, désormais Lady of the Bedchamber de la princesse Anne Ire de Grande-Bretagne, décide alors d'aider sa cousine.

Elle est probablement plus embarrassée par les conséquences de la situation d'Abigail Hill sur sa propre réputation que par véritable affection.

Sarah Jennings emploie donc Abigail Hill dans son propre ménage, à St Albans.

En 1704, Sarah Jennings permet à Abigail Hill d'obtenir une place dans le ménage de la reine.

En 1704, Sarah Jennings, Whig, fait régulièrement pression sur Anne Ire de Grande-Bretagne, Tory, pour qu'elle nomme des ministres Whigs, favorables à John Churchill, son époux.

Anne Ire de Grande-Bretagne commence à se lasser des absences fréquentes de Sarah Jennings.

Anne Ire de Grande-Bretagne n'est pas disposée à abandonner le parti de l'Église, même pour sa favorite.

Elle confie à Sidney Godolphin qu'elle ne pense pas qu'elle et Sarah Jennings pourront être à nouveau de vraies amies.

Dans ces conditions, il ne faut pas longtemps à Abigail Hill pour supplanter sa parente dans les bonnes grâces d'Anne Ire de Grande-Bretagne.



Henry Saint-John Secrétaire d'État

Henry Saint-John attire l'attention de Guillaume III d'Orange-Nassau puis d'Anne Ire de Grande-Bretagne, et est nommé secrétaire d'État en 1704.



Acte d'Union

Anne Ire de Grande-Bretagne Reine de Grande-Bretagne et d'Irlande

L'acte d'Union des royaumes d'Angleterre et d'Écosse est signé le 6 mars 1707. Anne Ire de Grande-Bretagne devient Reine de Grande-Bretagne et d'Irlande.



Mariage de Samuel Masham avec Abigail Hill

Samuel Masham épouse en secret Abigail Hill.

À l'été 1707, Sarah Jennings apprend qu'Anne Ire de Grande-Bretagne a assisté à ce mariage.

Elle constate à cette occasion la proximité de sa cousine avec la reine.



Robert Harley écarté du gouvernement

Bien que Tory, Sidney Godolphin joue un rôle actif dans les intrigues qui conduisent peu à peu à la domination des Whigs alliés avec John Churchill. Cependant, l'influence de John Churchill auprès d'Anne Ire de Grande-Bretagne est peu à peu supplantée par celle d'Abigail Hill et de Robert Harley, Comte d'Oxford, son cousin.

La fortune de John Churchill et celle de Sidney Godolphin sont indissolublement unies.

Leurs services inspirent une telle confiance à la nation qu'il leur est possible, pendant un temps, de considérer la perte de la faveur royale comme négligeable.

En février 1708, John Churchill et Sidney Godolphin obtiennent l'expulsion de Robert Harley du gouvernement.

Après son renvoi, Abigail Hill l'aide à maintenir ses relations confidentielles avec Anne Ire de Grande-Bretagne.

Henry Saint-John est destitué de son poste de Secrétaire d'État en 1708.



Mort de Georges de Danemark

Georges de Danemark meurt à Kensington à Londres le 28 octobre 1708. Anne Ire de Grande-Bretagne est inconsolable.



Charles Townshend Capitaine des Yeomen de la Garde

Pendant quelques années, après l'accession au trône de la reine Anne Ire de Grande-Bretagne, Charles Townshend demeure sans le moindre office.

Charles Townshend entre au Conseil Privé.

Un an après, en novembre 1708, Charles Townshend est nommé capitaine des Yeomen de la Garde.



Robert Walpole Premier trésorier de la marine

En 1710, Anne Ire de Grande-Bretagne oblige John Churchill à donner d'importantes fonctions militaires au colonel John Hill, le frère d'Abigail Hill.

En 1710, Robert Walpole devient premier trésorier de la marine.

Toutes ces responsabilités font de lui un conseiller avisé de John Churchill, le commandant des forces britanniques pendant la guerre de Succession d'Espagne.


Henry Saint-John Vicomte de Bolingbroke

Disgrâce de John Churchill

Sidney Godolphin écarté du gouvernement

Henry Saint-John Ministère des affaires étrangères

Sous la pression des pacifistes, les Whigs sont défaits aux élections générales. John Churchill, lié au parti Whig, est destitué.

Anne Ire de Grande-Bretagne n'apprécie pas Charles Spencer.

En juin 1710, Henry Saint-John et Robert Harley renvoient brutalement du gouvernement Sidney Godolphin, Charles Spencer et plusieurs ministres Whigs.

Anne Ire de Grande-Bretagne offre à Charles Spencer une pension de 3 000£ par an. Il refuse et déclare que s'il ne peut pas avoir l'honneur de servir son pays, il ne le pillera pas.

Charles Spencer continue à prendre part à la vie publique et communique beaucoup avec la Maison de Hanovre, intéressée par la succession d'Anne Ire de Grande-Bretagne

Le nouveau parti au pouvoir sous le gouvernement du Tory Robert Harley retire à Robert Walpole son ministère de la guerre mais lui permet de rester trésorier de la marine jusqu'au 2 janvier 1711.

Robert Harley essaye même de le convaincre de rejoindre les Tories.

Au lieu de cela, Robert Walpole préfère défendre Sidney Godolphin contre les attaques des Tories et de la presse.

Agacé par ces attaques politiques, les tories essayent par tous les moyens de ruiner sa carrière politique, ainsi que celle de John Churchill.

Henry Saint-John est chargé du ministère des affaires étrangères en 1710.

Henry Saint-John est en 1710 l'un des premiers rédacteurs du journal Examiner, lancé par les Tories pour contrer la presse du parti whig, qui comptait aussi parmi ses journalistes :



Abigail Hill Gardienne de la bourse privée

En 1711, Sarah Jennings est renvoyée de ses fonctions à la cour, remplacée par Abigail Hill en tant que gardienne de la bourse privée d'Anne Ire de Grande-Bretagne.

Anne Ire de Grande-Bretagne montre quelques réticences à donner à sa femme de chambre une position qui l'encouragerait à se rendre moins disponible auprès d'elle.

En 1711 les ministres jugent nécessaire de sécuriser leur position à la chambre des lords, avec la création de 12 nouveaux pairs. Un d'entre eux est Samuel Masham, le mari d'Abigail Hill.


Robert Harley

Robert Harley Premier ministre

Robert Harley devint ensuite un dirigeant du parti Tory.

En 1711, Robert Harley occupe de fait la fonction de Premier ministre d'Anne Ire de Grande-Bretagne.



Négociations de paix après la guerre de succession d'Espagne

Entre le 21 et le 24 août 1712, Henry Saint-John, Lord Bolingbroke, envoyé d'Anne Ire de Grande-Bretagne, séjourne à Fontainebleau pour négocier la paix après la guerre de succession d'Espagne.


Conquêtes de Louis XIV de France sur l'Espagne et l'Empire

Traité d'Utrecht

Marie-Élisabeth de Habsbourg Régente des Pays-Bas

Victor-Amédée II de Savoie Roi de Sicile

Exil de Jacques François Édouard Stuart

Jean-Baptiste Colbert de Torcy négocie au mieux le traité d'Utrecht.

Nicolas Chalon du Blé représente Louis XIV lors de cette négociation.

Robert Harley et Henry Saint-John conclut le Traité d'Utrecht coté britannique.

Le Traité d'Utrecht est signé le 31 mars 1713 et met fin à la Guerre de Succession d'Espagne.

Ce traité reconnait l'installation de Philippe V d'Espagne, un Bourbon sur le trône d'Espagne. Mais les Autrichiens et les Anglais exigent des compensations territoriales au détriment de l'Espagne qui perd :

Charles VI de Habsbourg confie la régence des Pays-Bas à sa sœur Marie-Élisabeth de Habsbourg.

Philippe V d'Espagne renonce à ses droits à la succession du trône de France.

L'acquisition par la France de la principauté d'Orange est reconnue définitivement.

Terre-Neuve devient anglaise.

Jacques Ier Fitz-James convainc Louis XIV de demander l'annexion de la vallée de l'Ubaye, pour renforcer la frontière française des Alpes.

Victor-Amédée II de Savoie a gardé sa neutralité entre Autriche et France. Il récupère la Savoie, reçoit une partie du Milanais et la Sicile. Victor-Amédée II de Savoie devient Roi de Sicile en 1713.

La cession des trois escartons d'Oulx, de Val Varache et du Pragelas au royaume de Piémont-Sardaigne, par le traité d'Utrecht, fragilise considérablement la région du fait de la complémentarité économique entre les escartons de l'est et ceux de l'ouest. Les Escartons de Briançon font perdurer tant bien que mal leurs coutumes sous le pouvoir savoyard.

Le traité d'Utrecht contraint Louis XIV à refuser l'asile à Jacques François Édouard Stuart.

En février 1713, Jacques François Édouard Stuart part donc à Bar-le-Duc capitale du Barrois. Il mène la belle vie, fréquentant, Léopold Ier, Duc de Lorraine, et ses parents, au château de Lunéville et à Commercy.

À la demande d'Anne Ire de Grande-Bretagne, Louis XIV gracie 136 galériens camisards emprisonnés pour fait de religion, ils sont relâchés et exilés en Angleterre.



Mort de Sophie de Bohême

Sophie de Bohême meurt le 8 juin 1714 au cours d'une promenade dans ses jardins.

Elle meurt 2 mois seulement avant Anne Ire de Grande-Bretagne dont elle est l'héritière.

Sophie de Bohême laisse des Mémoires et lettres de voyage (en français) édités par Dirk Van der Cruysse en 1990.



Charles Talbot Lord Trésorier

Après sa dispute avec Robert Harley, Abigail Hill use de toute son influence auprès d'Anne pour augmenter son mécontentement envers son ministre.

L'indécision de Robert Harley entre les Jacobites et les héritiers de la maison de Hanovre a probablement renforcé l'opposition d'Abigail Hill, encouragée par le parti jacobite dirigé par Bolingbroke et Francis Atterbury.

Les altercations entre Abigail Hill et Robert Harley ont lieu même en présence de la reine.

Le 27 juillet 1714, Anne Ire de Grande-Bretagne finit par renvoyer Robert Harley de ses fonctions de Lord Trésorier.

Le 30 juillet 1714, Charles Talbot le remplace comme Lord Trésorier.


George Ier de Grande-Bretagne en souverain de la Jarretière - Godfrey Kneller - 1714

Mort d'Anne Ire de Grande-Bretagne

Dynastie des Hanovre

George Ier de Grande-Bretagne Roi de Grande-Bretagne et d'Irlande

Anne Ire de Grande-Bretagne meurt à Londres au palais de Kensington le 1er août 1714, de la goutte. Elle ne laisse pas d'héritier bien qu'elle ait été mère de 12 enfants.

Abigail Hill, sa favorite, se retire de la vie publique.

En vertu de l'Acte d'Établissement de 1701, Sophie de Bohême était l'héritière mais elle est morte peu de temps avant.

Anne Ire de Grande-Bretagne est remplacée par son cousin allemand, George, fils de d'Ernest-Auguste de Hanovre et de Sophie de Bohême.

Il devient Roi de Grande-Bretagne et d'Irlande sous le nom de George Ier de Grande-Bretagne.

Il est le premier souverain anglais de la dynastie des Hanovre.

Très attaché à ses origines allemandes, George Ier de Grande-Bretagne refusera toujours d'apprendre l'anglais.

Il continuera à faire des séjours longs et réguliers à Hanovre, qui restera son principal sujet de préoccupation, malgré ses efforts pour respecter ses devoirs envers son nouveau royaume.

George Ier de Grande-Bretagne n'a pas confiance dans les Tories, qu'il soupçonne de vouloir s'opposer à son autorité. Cette méfiance permet au parti Whig de revenir au pouvoir et de le conserver pendant 50 ans.

Robert Walpole devient conseiller privé du roi. Il est promu Paymaster of the forces, dans un ministère normalement dirigé par Lord Halifax, mais aussi dominé par Charles Townshend (beau-frère de Robert Walpole), ainsi que James Stanhope.

Robert Walpole devient également président-directeur du comité secret, bureau créé pour enquêter sur les agissements des anciens ministres Tory.

James Stanhope jour un rôle dans l'établissement de la Maison de Hanovre sur le trône.

George Ier de Grande-Bretagne ne garantit à Charles Spencer que la position (sans importance) de Lord lieutenant d'Irlande.

Ceux qui avaient contribué à la descente aux enfers de Robert Walpole se retrouvent maintenant à la place des accusés.

Robert Harley est accusé de haute trahison.

Henry Saint-John est proscrit par le parlement, dépouillé de tous ses biens et déchu de tous ses droits civiques.

Henry Saint-John se réfugie en France, et offre ses services au prétendant Jacques François Édouard Stuart.



Tentative de soulèvement en Angleterre

Bataille de Sheriffmuir

Loi septennale

George Ier de Grande-Bretagne est peu populaire en Angleterre.

En 1715, entendant profiter du mécontentement suscité par l'avènement de George Ier de Grande-Bretagne, les jacobites tentent de fomenter un nouveau soulèvement avec le soutien de Henry Saint-John qui a perdu tout crédit après la mort d'Anne Ire de Grande-Bretagne.

Cette nouvelle tentative, connue sous le nom de The Fifteen, est financée par l'Espagne et bénéficie de complicités françaises à défaut d'une aide officielle.

Une armée levée par le comte de Mar est en grande partie dispersée à la suite de la bataille de Sheriffmuir le 10 novembre 1715.

Jacques François Édouard Stuart, surnommé le Prétendant, débarque en Écosse au nord d'Aberdeen le 22 décembre 1715 et découvre cet échec.

Malade, peu sûr de lui, Jacques François Édouard Stuart doit fuir à nouveau devant l'arrivée d'une armée britannique commandée par Argyll alors qu'il préparait son couronnement de Roi d'Écosse:

James Stanhope est principalement responsable des mesures visant à assurer l'écrasement de la révolte jacobite.

James Stanhope fait passer par un vote rapide la loi septennale.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !